Panther Bergepanther SdkFz 279 Saumur









Le Bergepanther SdKfz. 279 (châssis Ausf G) Saumur
EnglishTranslation
merci à Vincent Bourguignon pour son autorisation

 

 

Introduction
Un char en panne sur le champ de bataille, s'il ne peut être dépanné ou remorqué vers l'arrière rapidement est un char mort .Il faut donc trouver à ce char un moyen de dépannage adéquat. Pour les chars en panne sur des portions de routes le plus souvent des moyens lourds à roues suffisent amplement , mais pour des chars en panne ou embourbés sur des portions non stabilisées ,le dépannage ne peut être fait que par des moyens chenillés. Et encore faut-il que les moyens soient assez puissants pour sortir le char de l'ornière
Le Bergepanther fut le meilleur char de dépannage de la 2°Guerre Mondiale. Cette aura fit qu’il a influencé les projets alliés réalisés après guerre.
Histoire et emploi.
Jusqu’à 1942 la Wehrmacht avait employé pour ses dépannages différents types de véhicules semi chenillés mais l’arrivée en corps de troupes de chars et de canons automoteurs plus lourds va créer d’énormes problèmes. Il fallait en effet utiliser trois ou quatre semis chenillés tel que SdKfz 9 de18t mis à la queue leu leu pour tirer un engin lourd du type char Tigre d’autant que la traction de celui-ci par un engin du même typé était normalement interdite mais  régulièrement utilisée. Ces solutions provisoires ne pouvaient durer et beaucoup de véhicules immobilisés devaient être réparés immédiatement sous le feu de l’ennemi ou être abandonnés rendant leur récupération ultérieure très aléatoire.
Des expériences furent testées en corps de troupes en utilisant des chars normaux privés de leur tourelle
face au succès de cette solution l’Inspecteur des troupes blindées allemandes ordonna en mars 1943 la réalisation de char de récupération dérivée du Panther dont les premiers exemplaires étaient en passe d’entrer en service.
En juin 1943 la société MAN livre 12 engins de dépannage engins construits en transformant un Panther Ausf D démuni de sa tourelle pour tracter les autres chars.

 

 

Dans un premier temps cette version ne possédait que des barres de traction toute simplement. Ces exemplaires arrivèrent à temps pour participer à l’opération Zitadelle.Leurs prestation durant les combats prouvèrent la justesse de ce concept. Immédiatement quelques exemplaires furent envoyés en Italie où ils y arrivèrent juste avant l’armistice du 8 septembre 1943 Tenant compte des avis et des critiques émises en amont les véhicules sortant des chaînes de chez Henschel cette fois furent modifiés Ainsi 70 engins reconstruits à parti du châssis du Panther Ausf A de juillet 43 à janvier 44 reçurent les modifications suivantes
Mise en place d’un treuil de 40 T pouvant tirer le double en le démultipliant et ceci sur 150 m Ce treuil était monté au centre du châssis il était commandé par le moteur du véhicule mais au moyen d’une commande spéciale
Au dessus de ce treuil moteur avait été construit une grande plate-forme de travail en bois et une grue pouvant lever 2 Tonnes .Elle pouvait être monté indifféremment à gauche ou à droite .De plus une bêche d’ancrage avait été aussi positionné à l’arrière de l’engin et des butoirs avaient été soudés à l avant du châssis pour pouvoir pousser les véhicules. Ainsi équipé l’engin pouvait tirer des engins de
80 t
Le poste de pilotage lui aussi avait subit une modification. La plaque blindée qui le couvrait a été ôtée. On trouve à gauche le pilote ,et à droite le radio et derrière ceux-ci a été installé des petits sièges pour les deux autres membres d’équipage .Pour protéger l’équipage des intempéries l’ouverture du poste de conduite pouvait être fermée par une bâche en toile imperméabilisée
D’autres modifications mineures ont été apportées notamment l’adoption de deux réservoirs d’essence plus importants. Pouvant emporter 1075 litres
En Février 44 la production échoit à Daimler Benz qui sort une nouvelle série de 40 exemplaires. En mars 44 c’est au tour de Demag de monter sur ses chaînes les Bergepanther en parallèle des chaînes de montage des Panther normaux Jusqu’en septembre 44 ce furent 123 engins qui sortirent des chaînes avec certaines modifications comme la bêche d’ancrage  plus grande et l’ installation sur la plage avant d’un support pour une arme d’autodéfense qui doit accueillir un  canon de 20 mm KwK 38
Mais celui ci fut rarement utilisé en action où il sera remplacé par une mitrailleuse MG34
A partir d’avril 1944 Demag construira des Bergepanther à partir du châssis de Panther G revenus du front mais elle ne pourra en modifier que8. En octobre c’est au tour du châssis du Panther Ausf d’être adapté à sa nouvelle tache. Ces engins sont caractéristiques par les attaches soudées pour la grue construite par l’entreprise Raupauch sur la plage moteur et la présence d’une le bêche d’ancrage encore plus grande Toutefois les modifications apportées en usine et sur le terrain par les troupes font qu’aucun Bergepanther n’est semblable à un autre
On trouvera aussi des Bergepanther dépourvu de la bêche d’ancrage et servant de tracteur d’artillerie pour les munitions. La circulaire de janvier 1944 toutefois essaye de mettre de l ordre à tout cela en décidant que seuls les châssis revenant du front pourront être utilisés pour être modifiées en char de dépannage. C’est à cette date que fut ajouté un tronc de bois permettant de pousser un char en panne grâce aux 2 butoirs soudés à l avant du châssis
Un des Bergepanther en dotation aux Schwere panzersjager Abteilung 653 dotés de chasseurs de chars Eléphant fut même transformé en char de commandement en lui installant une tourelle de panzer IV G doté de nouveaux appareils radio
Quelques Bergepanther reçurent même une application de
Zimmerit (septembre 1943 et septembre 1944 )
Les chaînes de montage livrèrent 107 exemplaires de ce type jusqu’en mars 1945 date à laquelle la production cessa suite à l’invasion de l’Allemagne par les troupes alliées
Au mois d’août 45 il avait été prévu de continuer cette série en n'utilisant que des châssis de Panther F. Toutefois le nombre réduit d’exemplaires produits et les pertes au combat ne permirent jamais de doter tous les détachements de réparation de chars de Bergepanther .La dotation théorique pour un régiment dotés de chars Panther ou de Tigre était de 2à 4 engins mais peu d’unités eurent la dotation initialement prévue
Le Bergepanther pour récupérer un engin endommagé se positionnait le plus efficacement possible à peu de distance de l’engin à dépanner ( maximum 150 m) la bêche d’ancrage plantée dans le sol le treuil permettait alors d’amener le char sur du terrain stable et ensuite le véhicule endommagé était tracté vers l’échelon de dépannage le plus proche en utilisant les deux barres de traction.Parfois des pièces de rechange transportées par le Bergepanther permettait de traiter la panne immédiatement
Les Bergepanther seront utilisés sur le front oriental comme sur le front occidental
En Italie six exemplaires ont été utilisés entre juin 44 et mai 1945 affectés aux s. Pz Abt504 et 508 équipés de tigre et avec le 1/PzRgt 4 doté de Panther devenu en janvier 45 le I/Pz Rit 26
Le Bergepanther fut le meilleur véhicule de dépannage blindé du second conflit mondial malgré la fragilité de quelques composants mécaniques , fragilité héritée du char Panther de série
les Britanniques les Américains les soviétiques les français ont récupéré quelques exemplaires.Les soviétiques ont modifié un T34 en utilisant le système de treuil et de bêche Les BergePanther furent utilises par les français jusque dans les années 70 date à laquelle un exemplaire survivant fut remisé au musée de Saumur
Production totale
232 de juin 1943/Septembre 1944 +8 convertis en Août 1944


Caractéristiques


Constructeurs man Henschel Demag
Poids : 43 tonnes
Équipage : 5
Longueur : 8,82 m
Largeur : 3,26 m
Hauteur : 2,74 m
Moteur : Maybach H L 230. p30
Boîte à vitesse 7 marches avant 1 marche arrière
Vitesse : 46 km heure sur route
Autonomie : 320 km
Radio : fug g 5
Armement un canon de 2cm KwK38l/55 et ensuite 1 ou 2MG 34 ou 42


Un grand merci à l équipe du
musée de Saumur

Autre Photoscope (Other Walk Around ) 1

Voir Aussi Autre Photoscope See Also Other Walk Around
Panther bergpanther SdfKz 279 (Châssis Ausf A)
Panther bergpanther SdfKz 279 (Châssis Ausf A)

 

 



 

The Bergepanther

 

 

Introduction
A tank breakdown on the battlefield, if it can not be repaired or towed backwards quickly  is a death tank. He must be found an adequate breakdown vehicle for the work. For tanks breakdown on portions of roads mostly heavy wheeled vehicles  enough, but for tanks stick in the mud or breakdown on portions unstable, only trackes vehicles are adequate And the vehicle must be  powerful enough to pull the tank out of  the rut
The Bergepanther was the best recovrey tank of WW2 , and after the war  he has influenced projects allies
History and employment.
Until 1942 the Wehrmacht had used for its repair different types of vehicles semi tracked but the arrival of heaviers tanks and self-propelled guns will create enormous problems. It was necessary to use three or four semis tracked SdKfz 9 18t  placed in sigle file to draw a heavy equipment  like a Tiger ,especially this type of traction was normally prohibited  but regularly used.
These solutions could not last and a lot of vehicles needed to be repaired immediately under enemy fire were abandoned  making their ulterior recall very uncertain.
Experiments were tested in regiment using tanks without turret
In front of the success of this solution the Inspector of German armored troops ordered in March 1943 the achievement of a recovery  tank derivative Panther with the first models were about to enter service.
In June 1943 MAN factory deliver 12 recovery tanks . This vehicles are been manufactured by transforming a Panther Ausf D stripped of his turret to tow the other tanks.

 


As a first step this version  has simply traction bars . These vehicles arrived in time to take part in the operation Zitadelle.His  delivery during the fighting proved the correctness of this concept. Immediately few vehicless were sent to Italy, where they arrived just before the armistice on September 8, 1943 Taking into account the views and criticisms vehicles outgoing the Henschel factories were modificated . 70 rebuilt chassis from  the Panther Ausf A from July 43 to January 44 received the following changes
Setting of  a winch 40 T able after demulitplication to arise at 80 T upon150 m
The winch was mounted at the center of the chassis was used by the vehicle engine, but by a special command. Above the winche it was  was built a great wood  working platform with a 2 T crane 2 tons. It can be mounted either to the left or right.
 Moreover one spade anchor was also positioned behind the equipment and bumpers were welded to the front of the chassis to push the vehicles. Thus equipped the machine could trackted 80 t  vehicles

 

The cockpit also had altered. The armor plate that covered was removed. There are the pilot on the left and the radio on the right  and behind them has been installed small seats for the other two crew members. Order to protect the crew from the weather  the opening o driving position can be closed by a waterproof canvas
Other minor changes have been made including the adoption of two fuel tanks more important.able to carry 1075 litres
. On February 44 production falls to Daimler Benz which leaves a new set of 40 copies. By March 44 is Demag whe built the Bergepanther in parallel  with the assembly lines of normal Panther Until September 44 it was  delivred 123 vehicles, with some modifications like the spade anchor more great and the installation on the beach before support for a weapon for self defence ( 20 mm cannon KwK 38 )
 But this one was rarely used in action where he will be replaced by a machine gun MG34
In April 1944 Demag construct Bergepanther from chassis Panther income front, but  8 vehicles were built. In October it was the turn of the chassis of Panther Ausf D to be adapted to its new spot. These devices are characterized by attachments welded to the crane built by the Raupauch  factory and the presence of the spade anchor even greater
But the changes in the factory and on regiments by troops that are none Bergepanther is similar to another
It also provides Bergepanther devoid of the spade anchor and used as tractor for artillery ammunition. The circular of January 1944, however, tries to put the order to all this by deciding that only those returning from the front chassis can be used to be changed in recovery tank It was at that time that was added a wooden trunk to push down a tank with 2 bumpers welded to the front of the chassis
One of the Bergepanther assign to the  Schwere panzersjager Abteilung 653 fighters equipped with Elephant was even turned into char command by installing a turret panzer IV G with new radio equipment
Some Bergepanther even received an application from
Zimmerit (September 1943-September 1944)
The assembly lines delivered 107 vehicles until March 1945 when production ceased following the invasion of Germany by Allied troops
As of August 45 he had been scheduled to continue the production using chassis F. Panther. However, the small number of vehicles and losses in battle not allowed ever to equip all detachments repair tanks with  Bergepanther.
Theoretical for a regiment equipped with tanks Panther or Tiger  2 or 4  vehicles wild be planned  but  only a little of units had initially  received the entire dotationi
The Bergepanther to retrieve a damaged vehicle positioning itself as effectively as possible within walking distance of the damaged tank (up to 150 m).The spade anchor is planted in the ground then allowed the winch to get the tank on stable ground and then the damaged vehicle was towed to reparations units using both bars traction.
Some time the Bergepanther  carries some spare parts   for a immediately recovery
The Bergepanther will be used on the Eastern Front as on the Western Front
In Italy six vehicles were used between June 44 and May 1945 to the S.Pz Abt504 and 508 equipped with the Tiger and 1/PzRgt 4 with Panther In January 1945 he became the I / Rit Pz 26
The Bergepanther was the best recovery tnak of the Second World War despite the fragility of some mechanical components, inherit of char Panther series
British, Americans , Soviets and French have recovered some exemplaires.
Soviets using parts of the Bergpanther technology created a  T34 recovery tank using the winch system and the spade BergePanther
The French army has used since the  70th  the Bergepanther now in display in
Saumur Museum
Total production
232 June 1943/Septembre 1944 converted to 8 August 1944

 

 

Specifications
Manufacturers

Man Henschel Demag
Weight: 43 tons
Crew: 5
Length: 8.82 m
Width: 3.26 m
Height: 2.74 m
Engine: Maybach H L 230. P30
Gear Box 7 Steps astern  1before
Speeds 46 km /H on road
Range: 320 km


 

 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4370582
Nb de visiteurs aujourd'hui:972
Nb de connectés:25