2°GM 1943 Nuotatore Gamma









Les Nageurs de combat italiens
English Version

La notion d'attaque des navires par des nageurs de combat est relativement ancienne. Dès l'Antiquité nous trouvons des témoignages dont le plus ancien parle d’une action qui s’est déroulée pendant les guerres médiques lorsqu’une esclave grecque du nom de Cyania fille de Scyllia plongea pour couper les amarres des navire perses de Xerxès se qui s'étaient réfugié dans une rade près du mont Pélion ; La tempête brisa alors les navires sur les rochers. Mais il faut attendre le XVIe siècle avec l'apparition de la cloche de plongée et surtout le XIX° siècle avec la mise au point du scaphandre aux pieds lourds pour voir l'homme évoluer dans le milieu marin. La 1°Guerre Mondiale voit les Italiens accomplir  des actions d'éclat notamment contre les navires autrichiens avec leurs vedettes rapides ou leurs torpilles humaines ,actions pendant lesquelles ils mettent à mal la flotte autrichienne
Ces actions donnent à réfléchir en effet car avec une équipe de six hommes on peut couler un bâtiment de guerre ou de commerce important . En effet une charge judicieusement placée provoque une  brèche de 6 cm de diamètre Ces brèches peuvent envoyer par le fond n'importe quel navire . Cette menace entraîne donc  une surveillance accrue des lieux de mouillage. Mais revenons à notre histoire des nageurs de combat
Durant la 2°Guerre mondiale il ont été utilisé à tous les combattants
 les Anglais qui ont suivi l'exemple des italiens avec leurs nageurs de combat de différents types.
S. D. B. (Spécial Boat Se ) qui sont de petites unités de commandos spécialistes des missions de sabotage ou de reconnaissance.
Les Clearance Divers qui  sont  chargés de surveiller et de nettoyer les approches des mouillages.
Les Humans Torpedeos qui peuvent s'apparenter aux nageurs de combat italiens sur les Maiale.
Les sous marins de poche ou Midget dont les équipes se sont illustrées surtout dans le Grand Nord contre le Tirpitz ou en Méditerranée et à Singapour.

Les Allemands avec le commando K ou KleinKampfmittel unité  qui a été formé sur le modèle italien et qui a utilisé des engins spéciaux genre Marder Biber les Seehund etc
Ils ont combattu à peu près sur tous les territoires d'opération.

Les Japonais ont mis aussi sur pied des unités similaires mais avec peu de succès
La fin de la guerre voit  la fin de ces unités spéciales  qui se reconvertissent pour la plupart en unités de dépollution des champs de bataille tâche ingrate et dangereuse
Dans cette énumération je n'ai pas oublié les italiens qui ont déjà fait l'objet d'un article sur les maiale

Dans cet article si nous allons étudier les nageurs gamma
 
Historique

A la fin de 1940 à Livourne l’amiral Tur,  prépare le débarquement sur l’Ile de Malte . Le bataillon . San Marco    fait partie d’office de cette force mais il y ajoute diverses unités du RE et des Bataglioni “M” (Camicie Nere).

 

 Prince Borghese  E Wonck

A cette époque un adjoint de Borghese Wolk, avait deja mis sur pied les unités du Reparto Speciale Gamma. Devant les préparatifs de l »opération sur Malte il decide de concevoir une manœuvre Hardie qui voit l’infiltration de commandos à l intérieur des lignes ennemies . Ainsi naissent les N.      Ayant passé une épreuve test avec succès, l’amiral Tur  demande alors la création d’une unité de combat car il se rend compte que sans cette unité qui peut affaiblir les lignes adverses il va être confronté à une defense qui peut lui infliger de lourdes pertes humaines comme matérielles. Wolk  planche immédiatement sur   ce projet et met au point le concept tactique des N.  
Mise au point du matériel et des équipements . Il parvient à mettre sur pied une force de 2000   hommes en incluant les hommes du bataillon P du Comandant Nino Buttazzoni
La firme Pirelli fournit du matériel adapté (ARO) et vient l heure d’une dernière manœuvre grandeur nature qui se passe sur le Cote  Tyrrhénienne avec une attaque venant de la Corse ee de la Sardaigne . L’attaque fut un succès qui voit même un commando parvenir au Ministère de la Guerre à Rome et « capturer » un officier supérieur

Mais le  commandement du RE decide aussitôt de procéder à un démantèlement des unités Gamma en les dispersant en Sardaigne Corse et Sicile et à Toulon   sous prétexte de contrer un débarquement allié aussi nous trouverons en Sardaigne les Gamma de  Buttazzoni avec les NP,  les Arditi du Colonel Cazzaniga  et la division Parachutiste Nembo..
En septembre 1943 Wolk decide alors franchir le pas et de se transférer sur le continent à Livourne afin de se mettre au service des allemands

Les Bataillons N et NP

 

Il y avait 2 unités spéciales dans le RE les Battaglione  N et P au sein du Régiment San Marco qui après le 8 septembre ne formèrent plus qu’une unité unique le  battaglione “ NP” de la X Flottiglia MAS de la RSI  
A l’ origine de cette unité l’on trouve une initiative du C.V. Giovanni Battista Biagini, qui le 1° mai 1942 propose la création au sein du Régiment San Marco d’un Bataillon de Camicie Nere, qui aurait en son sein un reparto nuotatori .
Cette unité prend le nom de Battaglione Speciale Mazzucchelli . Forte de 500 hommes provennant pour 200 de San Marco, 100 du reparto “G” (guastatori dell’esercito e della marina) et 200 des Camicie Nere de la Milmart.
Cette unité va agir en Tunisie et après la chute de la Tripolitaine elle fut rapatriée en Italie Apres la dissolution de la  Forza Navale Speciale,  le 5 janvier 1943, les Bataillons sont mis à la disposition du Ispettorato Generale dei M.A.S (Generalmas)
Apres l’Armistice les choses se compliquent pour les Italiens
Du coté des forces cobelligérantes on trouve laMARIASSALTO
du C.V. E. FORZA alors que dans la partie restée fidèle au Duce nous trouveront le Battaglione “NP” dans la X° MAS et ils mèneront des attaques durant toute la fin de la 2° GM   

Battaglione NP Le Bataillon. NP, était formé de   6 compagnies avec un entraînement commun très dur sur terre comme sur mer .
La spécialité de Nageurs de combat a été mise au point lors de précédentes  missions notamment sur Gibraltar
Pour attaquer les navires dans le port on a conçu la manœuvre suivante .

 

Dans un premier temps on pensa que des hommes grenouilles sortant d’un sous marin marchant au fond de l’eau   une charge explosive à la main (si il faut 300kgs pour un navire de guerre une charge moins puissante de  suffit pour les navires marchands ) sur une distance de 2 kms était la solution idéale Mais on se rendit compter que ce type d’assault serait plus efficace si les hommes pouvait nager en surface tout du moins sur une grande partie du parcours 
Une nouvelle charge de destruction fut mise au point la Cimiche qui ne pesait que 3 kgs . Cette charge de forme circulaire était muni d’un retardateur permettant de fixer l heure de l explosion 3 ou 4 charges transportées par un même nageur de combat étaient suffisantes pour couler un navire
 Avant le temps on se rend compte que les nageurs de combat sont un menace très sérieuse pour les navires.
Les charges bauletti( 12 kgs ) ou cimici( 4.5 kg ) sont efficaces

 

 Equipement
 

La combinaison de plongée leur permet de se mouvoir sous l’eau en toute liberté . leur s palmes leur permettent de se mouvoir rapidement . Le nageur a le visage camouflé en noir avec sur la tête un filet où sont attachées des algues ; Il se déplace sur le dos en palmant seulement et sans utiliser les bras Arrivé sur les lieux de l attaque . Il peut alors attaquer son objectif
l’approche se fait toujours par la proue du navire Le plongeur se laisse ensuite dériver vers le centre il peut alors plonger car un petit appareil de respiration autonome lui procure une autonomie de 30 minutes . Le plongeur peut alors partir toujours par la poupe à la faveur du  courant
Les appareils respiratoires
Les nageurs étaient muni d’appareils de respiration dit ARO ou autorespiratori a ossigenio Afin d’éviter d’être trahi par les bulles d air remontant en surface des appareils en circuit ferme furent mis au point par la firme Pirelli sous le nom de ARO modello 49/bis. Le modello 49 se reconnaît à son masque avec 2 verres alors que le modèle après guerre ‘n aura plus qu’une seule glace (voir photocoscope) . Peu d’informations sont disponibles sur cet engin
Le processus des ces appareils en circuit ferme est le suivant  .L’oxygène n’est pas relâché dans le milieu ambiant   mais il est envoyé dans une système de filtre de chaux qui purifie les anhydride carbonique émis et le renvoie dans le système . Une fois le filtre saturé le processus ne peut plus purifier l'oxygène
Les accidents de plongée ont eu lieu suite à des problèmes sur le système de circuit fermé.

Merci à AMB

 
 
The Italian commando Frogmen

The notion of vessels attack byfrogmen is a relatively old. Since Ancient World we find testimonies of this actions,and the oldest  took place during the Persian Wars when  a Greek female slave named Cyania plunged to cut the moorings of the  Xerxes persian fleet who had found refugee in a bay near Mount Pelion. But it was not until the sixteenth century with the appearance of the bell diving and especially the nineteenth century with the development of the divingsuit to man evolve in the marine environment. The WW1  Italians undertake exploits notably against Austrian fleets with their speedboats and their  human torpedoes actions during which they have undermined the Austrian fleet
These actions made them think twice indeed because a team of six men can sink an important  warship or merchantship  Indeed judiciously placed burden causing a breach of 6 cm in diameter These gaps can sunk any vessel. This threat entails increased surveillance of places of anchorage. But back to our story sof the frogmen
During WW2 it was used for all combatants

 The English who followed the Italian example with frogmen of different types.
S. D. B. (Special Boat Se), which are small commando units specialists missions of sabotage or recognition.
The Clearance Divers who are responsible for monitoring and cleaning the approaches of moorings.
The Humans Torpedeos can be likened to Italian frogmen on Italian Maiale.
The submarines pocket or Midget whose teams have shown especially in the Far North against the Tirpitz or in the Mediterranean and Singapore.
The Germans with K commando or KleinKampfmittel unit that was formed on the Italian model, which has used special equipment  like Marder Biber Seehund etc.
They fought almost in all the territories of operation.  
The Japanese have also set up similar units but with little success
The end of the war saw the end of these special units who are employed to the depollution of the battlefield .Dangerous work
In this list I have not forgotten that the Italians have already been the subject of an article on maiale
In this article we will consider whether swimmers gamma
History
At the end of 1940 in Livorno Admiral Tur, preparing the landing on Malta island . The battalion. San Marco is part of this force, but it adds various units of RE and Bataglioni "M" (Camicie Nere).

 

  Prince Borghese   E Wonck

At that time the assistant of  Borghese Wolk, had already set up units Reparto Speciale Gamma. Faced with preparations for the operation on Malta he decided to design a adacious exercice  who see infiltration of commandos to the inside enemy lines. Thus were born the N. Having spent a test event successfully, Admiral Tur then demand the creation of a combat unit because he realises that without this unity that can weaken the enemy lines he will be facing a defense that can inflict heavy loss of life as material. Wolk plank immediately on the project and develops the tactical concept of  N.
Develop materials and equipment. It manages to set up a force of 2000 men, including men of the battalion P  of the Major Nino Buttazzoni
The firm Pirelli provides equipment adapted (ARO) and the time comes for a final exercice who happening on the Tyrrhenian coast  with an attack from the Corsican and Sardinia. The attack was a success which see even a commando enter in  the Ministry of War in Rome and “capture” a senior officer
But the command of RE decide soon to conduct a dismantling of Gamma units by scattering them in Corsica and Sardinia and Sicily in Toulon on the pretext of counter Allied landings as we find in Sardinia of the Gamma of  Buttazzoni with ,NP, Arditi  of the Colonel Cazzaniga ans the Nembo Paratrooper division 
In September 1943 Wolk then decide to move on the continent in Livorno an continue the fight with the Germans

The Battalions N and NP There were 2 special units in the RE Battaglione N and P in the San Marco Regiment who after September 8th 1943  formed no more than a single unit battaglione the "NP" in the X MAS Flottiglia of RSI
At the origin of this unit there are an initiative of CV Giovanni Battista Biagini, on May 1st  1942 who proposed the creation within the San Marco Regiment Battalion of a Camicie Nere, allegedly from among its members a nuotatori reparto.
This unit takes its name from Battaglione Speciale Mazzucchelli. Backed with 500 men
 200 men from the San Marco, 100, reparto "G" (guastatori dell'esercito e della marina) and 200 of the Camicie Nere Milmart.
This unit will act in Tunisia and after the fall of Tripolitania she was repatriated to Italy after the dissolution of the Forza Naval Speciale on January 5th  1943, the Battalions are made to the disposition of  the Ispettorato Generale dei MAS (Generalmas)
After Armistice things get complicated for Italians
From next we found cobelligerants forces with  the CVE  FORZA MARIASSALTO  while in the party remained true to Duce  we found Battaglione "NP" in the X ° MAS and they will attack throughout the end of the 2 ° GM

NP Battaglione The Battalion. NP, had 6 companies with a common drive very hard on land or at sea.
The specialty of frogmen was developed during previous missions including Gibraltar
To attack ships in the harbor was conceived the next maneuver.
At first we thought that frogmen emerging from a submarine and walking underwater with an explosive charge by hand (if it is necessary 300kgs for a warship charge less powerful enough to merchant ships) over a distance of 2 km was the ideal solution but it became the fact that this type of assault would be more effective if frogmen could swim on the surface at least a large part of the trail

 

A new charge of destruction was developed the Cimiche which weighed about 3 kgs. The burden of circular shape was equipped with a self-timer to set the time of the explosion  3 or 4 loads carried by the same swimmer fighter were enough to sink a ship
Prior to the time we realize that swimmers are fighting a very serious threat to ships.
The charges bauletti (12 kgs) or cimici (4.5 kg) are effective

  Equipment

 

Suit diving allows them to move under water in complete freedom. Their -flippers allow them to move quickly. The frogman has the face camouflaged in black with on the head a net with algae attached; It moves on the back flatten  only and without using the arms  to arrive at the target . It may attack its objectif
The approach is always the bow of the ship The frogmen  was left to drift towards the centre then it may plunge as a small breathing independently  give  an autonomy of 30 minutes. The diver can always go aways  to the stern for the current
The Self-contained breathing apparatus
Frogmen were equipped with Self-contained breathing apparatus said ARO or autorespiratori a ossigenio To avoid to being betrayed by bubbles of air back surface  An equipment  was developed by the firm Pirelli under the name ARO modello 49/bis. The modello 49 is distinguished by its mask with 2 glasses while the post-war model 'n will be one ice.(see walk around ) Little information is available on this gear
The process of these devices circuit strong is the following. Oxygen is not released into the environment but it is sent to a filter system that purifies the dioxide carbon emitted and returns in the system. Once the filter saturated the process cannot  purify oxygen
The diving accidents have occurred due to problems on the closed circuit system

Thank to AMB

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4407829
Nb de visiteurs aujourd'hui:98
Nb de connectés:33