Bad Homburg vor der Höhe Fort de la Saalburg









 

Le camp romain de la Sallburg
EnglishTranslation

Dans un article parut dans la partie histoire de Maquetland  je vous ai présenté le limes romain en Allemagne
Je vous ai expliqué brièvement ce qu’était le Limes, le pourquoi du comment de sa construction.
Je vous invite à consulter cet article pour vous faire une idée plus précise.
Dans cet article il est mentionné que les Romains avaient construit dans les intervalles des fortins ou des forts plus importants.
Le reportage photo qui vous est présentée vous permet de visiter un camp romain. il a été rendu possible grâce à l’aide du CRDP de Strasbourg qui permet l’utilisation de ces photos à titre gracieux
Je vous présente donc le camp romaine de la Saalburg situé à quelques kilomètres de Francfort sur Main. Ce camp  militaire a été entièrement reconstruit par la volonté du dernier empereur allemand Guillaume II entre 1897 et 1907e. En effet Guillaume II a voulu reconstruire sur les ruines même l’ensemble qui vous est présenté

Rappel Historique.
 
 Carte du Limes en Allemagne

Le limes était une ligne de défense qui devait empêcher les Barbares d’envahir le monde romain. Il était gardé par des troupes auxiliaires formées de fantassins ou de cavaliers qui étaient cantonnés dans 75 camps permanents établis environ chaque 10 km le long de la frontière.
Le camp  de la Saalburg fait donc partie de ceux-ci et il a été construit dans la province de Germanie (Palatinat actuel)

Le Limes dans la région de Frankfurt am Maint

Il est situé  près de Bad Homburg dans le massif du Taunus (au nord-ouest de Frankfurt am Main), et c’est le seul camp romain camp romain ayant fait l'objet d'une restauration complète.
De plus ce site propose au visiteur divers musées regroupant des objets témoignant de la vie militaire sur le limes germanique aux Ier et IIe siècle de notre ère ainsi qu’un restaurant où vous pouvez manger à la mode romaine.Le premier fortin a été une construction en bois construite sous le règne de Domitien pour abriter 150 soldats lorsque l’empereur mena une guerre contre les Chattes en 89 après Jésus-Christ.

Domitien (51 ap JC-  96 ap JC )  Hadrien( 76 Ap JC- 138 Ap JC) Marc Aurèle (121 Ap JC -180 Ap JC)


En 135 après Jésus-Christ Hadrien agrandit le camp qui peut alors accueillir environ 1000 soldats  qui sont toujours protégés par une enceinte de bois remplacé sous le règne de Marc-Aurèle par une enceinte de pierre. C’etait une enceinte constituée de 2 murs en pierre sèche, de 80 cm d'épaisseur, placés à deux mètres l'un de l'autre. Reliés par de grosses poutres transversales L'épaisseur total du mur était de 3,60m.
En 260 après Jésus-Christ lorsque les Romains sous le règne de effectuent un repli général sur le Rhin le camp est alors abandonné.
Description.

 

Camp de Zugman (RFA)  Camp de Maastrich (Pays Bas)

 

En pénétrant dans le fort par la porte principale ou porte prétorienne nous entrons dans l’univers du soldat romain. La porte est ouverte dans la muraille elle se présente comme une ouverture encadrée par deux tours Après avoir franchi l’enceinte vous trouvez au croisement de la voie prétorienne et de la voie principale un bâtiment qui est l’Etat major ou Quartier général du camp son nom romain est Principia .et il  regroupe en son sein les services administratifs du camp.
Au centre du camp actuel, on observe encore les vestiges du premier camp en bois.
 À l’intérieur de ce bâtiment se trouve une grande salle couverte qui devait servir de salle  d’appel Cette salle devait être ornée des bustes de des empereurs. À la Sallburg  cette salle a été ornée de bronzes modernes des empereurs Alexandre Sévère et Hadrien.
Dans la cour intérieure bordée de portiques se trouve 2 bâtiments
une chapelle Aedes où étaient entreposées les aigles et des insignes des troupes.
En effet depuis Marius l'aigle  ou Aquila  est  l'emblème de la légion romaine. Chaque unité d'infanterie (centurie, manipule, cohorte) possédait une enseigne (signum). Les corps decavalerie (alae) se rassemblaient derrière un étendard (vexillum).Ces emblèmes vénérés étaient déposés dans le sanctuaire du camp. Ici vous trouverez des reconstitutions d'enseignes romaines. (Aigle de légion, vexillum de la VIIe cohorte des Rhètes, une enseigne décorée de phalères (plaques honorifiques), deux vexilla d'ailes de cavalerie.
Le bâtiment abritait également les images des empereurs, des représentations de divinités protectrices et dans une cave, le trésor du camp.
L’armurerie servant de dépôt d'armes et de munitions.
Nous trouvons aussi dans l’enceinte différents baraquements destiné au logement des troupes ils sont tous en bois chaque baraque pouvait abriter une centurie
Le soldat vivait en chambrée ou contubernia, mais le ceinturions avait sa chambre particulière Les impedimenta étaient entreposés dans le baraquement.
Il y avait aussi des termes à l’intérieur du camp mais aussi à l’extérieur ( à environ 30 mètres de l'angle sud-ouest du camp se dressent les ruines d'un établissement thermal avec tous les raffinements(hypocaustes entre autres)
 Il faut savoir qu’autour de tous les camps  militaires il y avait énormement de personnels civils qui vivaient  autour du camp grâce à celui-ci
En effet des échanges commerciaux ou humains ont lieu entre les Romain et les peuplades des alentours
il faut savoir que jusqu’au règne de Caracalla la le soldat romain ne pouvait se marier Lorsqu’il avait terminé son temps militaire l’État Romain lui donnait un lopin de terre en général près du limes qu’il pouvait cultiver mais aussi devait défendre

Caracalla (186- 217 )


Il avait droit alors à se marier officiellement. Ceci est la théorie mais dans la pratique le concubinage était courant et les autorités fermaient  les yeux sur cette pratique.
La muraille était percée à l’opposé de la Porta praetoria d’une porte qui avait pour nom Porta principalis dextra  elle était encadrée de deux tours carrées,  elle était reliée à la porta principalis sinistra par la via principalis.
Au nord se trouvait la Porte nord du camp  ouverte dans la muraille .Un embranchement de la voie romaine contournant le camp par l'est aboutissait au limes proprement dit (200m du camp qui permettait de passe dans le monde des barbares
 

Un grand merci au CRDP de Strasbourg  
http://www.saalburgmuseum.de

Roman Camp of Sallburg

In an article published in Maquetland  I presented to you the Roman Limes in Germany I have explained briefly what the Limes, why the how of its construction. I invite you to read this article to get a clearer picture. In this article it is mentioned that the Romans had built in the intervals of bunkers or most important strengths. With this walk araounday, which is presented to you, you can visit a Roman camp. It was made possible through the assistance of CRDP of Strasbourg which allows the use of these photos gratis I therefore the Roman camp of the Saalburg at a few kilometers away from Frankfurt am Main. The military camp was completely rebuilt by the willingness of the last German Emperor Wilhelm II between 1897 and the 1907th. Indeed Wilhelm II wanted to rebuild on the ruins even all that is presented to you

Background History.

 
 
Map Limes in Germany

The limes was a line of defence which was to prevent the Barbarians to invade the Roman world. He was guarded by auxiliary troops trained infantrymen or cavalrymens who were quartered in 75 permanent camps established approximately every 10 km along the border. The camp of the Saalburg is therefore part of them and it was built in the province of Germania (current Palatinat)

 
The Limes in the region of Frankfurt am Main

It is located near Bad Homburg in the mountain of Taunus (northwest of Frankfurt am Main), and is the only Roman camp Roman camp which has been completely restored. In addition, this site offers visitors various museums gathering evidence of the life on the military limes Germanic ain the I° and the II° century of our era and a restaurant where you can eat in fashion romaine.The first fort was built in Wooden during the reign of Domitien to house 150 soldiers when the emperor led a war against Chattes in 89 after Christ.
 
Domitian (51 AD-96 AD)  Hadrian (76 AD-138 JC)  Marcus Aurelius (121  -180  JC)

In 135 AD Hadrian expands camp that can accommodate about 1000 soldiers who are still protected by a wall of wood replaced during the reign of Marcus Aurelius by a stone wall. It was a forum consisting of 2 dry stone walls, 80 cm thick, placed two meters from one another. Linked by large transverse beams The total thickness of the wall was 3.60 m. In 260 AD when the Romans during the reign of conducting a general decline on the Rhine camp was abandoned.
Description.

 

Camp Zugman (RFA)
 Camp Maastricht (Netherlands)

On entering the fort through the main door or gate praetorian we enter the world of Roman soldier. The door is open in the wall it looks like a framed by two towers After passing the surrounding wall you find at the crossroads with the praetorian track and the main track a building that is the HQs of the camp's Roman His Roman name is Principia. and it brings together the administrative departments of the camp. At the centre of the camp today, there is still the remnants of the first camp in the woods. Within this building is a large room covered to serve as hall of Appeal This room should be decorated busts of emperors. At the Sallburg this room has been decorated with modern bronzes emperors Hadrian and Alexander Severus. In the inner courtyard lined with porticoes you find 2 buildings A chapel or Aedes were are stored eagles and insignia of troops. Indeed since Marius eagle or Aquila is the emblem of the Roman legion. Each infantry unit (centurie, manipulates, cohort) had a banner (signum). The cavalry (alae) gathered behind a banner (vexillum). This emblems were venerated ands they were deposited in the sanctuary of the camp. Here you will find signs reconstructions of the Roman Empire. (Eagle legion, vexillum of the VII Rhètes cohort, a sign decorated with phalères (honorary plaques), two Alea vexilla cavalry. The building also housed the emperors images, representations of deities and protectors and in a cellar, the treasure of the camp. The armory used as a weapons depot and ammunition.We are also different in the compound housing barracks for the troops they are all wooden shack each could house a centurie The soldier lived in barrack room or contubernia but the ceinturions has a special room The impedimenta were stored in the barracks. There were publics baths in the barracks but also outside (about 30 meters from the southwest corner of the camp lie the ruins of a thermal center with all the refinements (hypocausts among others) You know also what around all military camps there were lot of civilian personnel who lived around the camp thanks to him Indeed trade or human held between the Roman and peoples around It should be known that until the reign of Caracalla on the Roman soldier could not marry When time had completed his military Romain State gave him a piece of land in general near the limes that he could grow, but also had to defend
 
Caracalla (186 - 217)

He was right then to marry formally. This is the theory but in practice was common cohabitation and the authorities were closing their eyes to the practice. The wall pierced at the polar opposite of the Porta praetoria had to name Porta principalis dextra she was flanked by two square towers, it was connected to the porta principalis sinistra Via principalis. To the north was the North gate of the camp opened in the wall. A spur of the Roman road bypassing the camp is led by the Limes itself (200m camp which allowed happening in the world barbarians
Many thanks to the Strasbourg CRDP  Http://www.saalburgmuseum.de

 

 

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3529298
Nb de visiteurs aujourd'hui:592
Nb de connectés:28