Obusier 9.2 inch BL Mark I Londres









L'Hotwizer  B. L.9 inch Mark I et II.
English Translation
Je remercie  un membre des Colleurs de Plastique de m'avoir donné l'autorisation de publication de cette serie de photos prise à l' IWM de Londres
 

L'artillerie lourde de britannique de la première guerre mondiale.

L'artillerie lourde britannique de 1914 était rattachée à l'artillerie de campagne.Cette artillerie de siège vue le tonnage  de ces pièces devait être déplacée en plusieurs fardeaux lors des mouvements Cela nécessitait d'énormes travaux de mise en batterie et de sortie de batterie.Aussi pour une artillerie entraînée à une guerre de mouvement , l'artillerie de siège faisait figure d'anachronisme et de dinosaure.
Mais tout cela va changer avec l’apparition de la mécanisation.  En effet la mécanisation rend sa place et ses lettres de noblesse  à cette catégorie de canon  sur le champ de bataille
Grâce à celle-ci la puissance l'artillerie de siège  va pouvoir jouer à plein
Elle va se transformer en artillerie lourde et même super lourde et le sacre sera complet lorsqu’ après la 1° Guerre Mondiale un obusier d’artillerie lourde fut choisi pour trôner sur le Monument  Dédié au Royal Artillery Memorial  de Londres face à Hyde park Corner.

 

 

Royal Artillery Memorial (Hyde Park Corner Londres source internet ) Royal Artillery Memorial (Hyde Park Corner Londres  source internet )


L’artillerie Lourde
Au XIX° sicle il ne faut pas parler d’artillerie lourde mais de siège,qui était rattachée à la Royal Garnison Artillery.
En 1889 se met en place une nouvelle organisation del RA (Royal Artillery)
Elle fut divisée en
RHA (Royal Horse Artillery)
RFA (Royal Field Artillery)
RGA (Royal Garnison Artillery)
Cette division fut maintenue jusqu'à 1924
Dans ce nouvel organigramme les officiers choisissait rarement la RGA car les possibilités de carrière dans cette division d'armes il était moindre. En effet les projection sur des théatres d’opérations extérieures (TOE) comme cela se dit actuellement étaient rares , d’où moins de promotions et moins d’aura
La RGA  fut déployée outre-mer en 1890/91 lors de la guerre des Boers mais ce déploiement  ne laissa aucune trace d'action glorieuse.
La tactique de la guerre de mouvement propre ce conflit ne pouvait être appliquée à ce type d'arme
Toutefois pour la rendre plus mobile différentes pistes ont été étudiées
Problème des pièces avec un allègement des canons par l'adoption d’un nouveau type d’arme  le 4.7 inch gun équipé du système Q. F(Quick Fire )
Adoption d’un canon de la Navy de même calibre que le précédent.
Tactique
En 1903 fut créée la première brigade d'artillerie lourde formée de trois compagnies de siège rééquiper avec des canons de 4,7 inch
Cette première création fut suivie en 1904 par la mise sur pied d’une deuxième brigade , avec une modification toutefois les 4.7 inch de cette nouvelle unité furent remplacés par des 60 pdr BL(Breech Loading)
Le but de la création de cette brigade était d'augmenter la mobilité des pièces d'artillerie et surtout l'efficacité de celles-ci.
En effet la guerre Russo-japonaise de 1905  avait fait pendre conscience de la nécessité d'artillerie de siège efficace et mobile
La notion de batterie lourde de siège fut mis en sommeil
On décida de tester cette nouvelle tactique sur un fort puissant protégeant les cotes britanniques en 1907 . Le fort de Chatham protégeant une base navale située dans le Kent face à Dieppe fut soumit à une attaque en règle employant les nouvelles armes (ballons d’observation, projecteur, nouveaux canons ,liaisons téléphoniques entre les différentes batteries )
Le résultat fut probant et le chapitre siège du manuel tactique de 1905 (Combined training) fut remplacé en 1909 par Field Service Regulation
La brigade d'artillerie de siège 1902 1914.
La Brigade d’artillerie de siège fut reformée en 1903 . Cette nouvelle unité entraîna le détachement  des diverses unités afin de compléter celle-ci
La structure de base de cette unité était de 2 brigades d’artillerie
La Medium Brigade formée de 4 batteries à 4 pièces de 6 inch
La Heavy Brigade  formée de 2 batteries à 4 pièces de 8,5 inch (le personnel est fourni par l’artillerie cotière
Toutefois face à la carence de matériel de 8.5 inch qui ne dépassa jamais la table de dessin  le matériel de 8.5 inch fut remplacé par 4 canon Skoda Mde 1898 de 9.45 inch(240mm) acquit secrètement durant la Guerre des Boers
A cette unité il faut aussi ajouter une unité de l’Armée des Indes forte de 2 compagnies de 6.25 inch (pièces similaire au 6.3 inch de la métropole )
L’absence de conscription   fait que les équipes de pèces sont composés de soldats rappelés en activité
La première guerre mondiale.
 Les plans de mobilisation prévoient que 3 compagnies de la Siège se transforme en 6 batteries de siège 
La demande de ce type de batteries fit que lors de l’offensive de la Somme pas moins de 100 batteries de siège étaient disponibles , surtout grâce en partie à l’appel de Lord Kitchtener qui a réussi à battre le rappel de 2.6 millions de volontaires
Entre 1914 1918 le nombre de batteries lourde fut porté de 32 à 117 et il y eu aussi 402 batteries de siège qui étaient armées par du personnel britannique mais aussi et il convient de la saluer par des personnel issus du Commonwealth , de l’Empire Britannique et du corps de
Royal Marine Artillery (RMA)
l'armée britannique commence le conflit avec des pièces ayant combattu la guerre des Boers et dont la conception remonte au siècle dernier, comme le 6 inch La traction de ces pièces est jusqu'au début du siècle exclusivement animale et  il faut attendre la fin de la guerre des Boers pour voir une timide motorisation par le biais de véhicules à vapeur ( Steam Sapper )
Ce n'est qu'en 1912 qu'on voit apparaître les premiers véhicules véritablement motorisés..
Les conditions du théâtre d'opérations français font rapidement apparaître les limites de la traction hippomobile et la nécessité de d'une mécanisation de l'artillerie d'où l'achat en urgence de véhicules chenillés Carterpillar. Il y aura aussi la transformation de véhicules blindés obsolètes en tracteurs d'artillerie automouvants qui ont été construits à partir du châssis Mark I sous la dénomination de Gun Carrier avec canon BL 6 inch.
La fin de la guerre ne voit pas encore la fin de la traction hippomobile dans l'armée anglaise mais le processus est en marche.

 

 

Le B. L.9 inch Mark I et II.

Cette arme a été conçue pour remplacer le BL 6 inch. Mais à l'origine  la pièce qui aurait dû remplacer le 6inch aurait dû être un engin de 8 inch
Face à l'abandon du programme l'état-major se contente de quatre pièces Skoda acquises secrètement durant la guerre des Boers mais ces pièces ne donnant pas satisfaction des essais sont menées avec des pièces se d'artillerie de marine comme le RML 10 inch et qui lui aussi n'a pas été probant lors des essais.
En 1913 le prototype de nouvel engin fut construit à l'usine Coventry Ordnance Works. Cette pièce avait été conçue en prenant en compte tous les défauts et les qualités des engins existants
On avait mis l'accent sur la mobilité car l'obusier pourrait être transporté en plusieurs fardeaux c'était un engin admirablement dessiné et conçu

 

Attelaged'un hotwizer B. L.9 inch Mark I  (source Internet )


Il était d'ailleurs positionné sur un affût en poutres en fer permettant une bonne utilisation et il possédait aussi un bon système de ressort récupérateur.
 En juillet 1914 les essais furent effectués et les tests furent probants Un rapport  élogieux fut établie le 3 août 1914

 

 

Le théatre d'opération de Mars 1915


Baptisé Mother il fut envoyé en France en octobre 1914 et 16 matériels furent immédiatement commandés mais ils ne purent entrer en action seulement qu’en mars 1915 lors de la bataille de Neuve Chapelle . cette pièce avait un poids total de 15.5 tonnes et devait être transporter en 3 fardeaux . Devant cet engin était positionné une caisse en fer contenant 3 tonnes de remblais afin d’amortir le mouvement de la pièce lors du tir et éviter qu’elle ne sorte de son affût. Pour être opérationnel, il fallait 12 heures de travail et faire une fouille qui devait remuer 11 tonnes de terre . Malgré cela il participa encore à la campagne de France .
Il fut construit une version améliorée le Mark II qui avait une portée de 13 km alors que le Mark I tirait un obus de132 kgs à 9 Kms

 

 

 

La pièce en batterie


Toutefois l'ensemble était pénalisé par un surpoids de 3 t.
La différence entre les deux engins était surtout visible au niveau du tube en effet le MarkII avait un tube beaucoup plus long que le Mark I.512 engins tout type confondu furent construits et 62 furent livrés aux Alliés. Ces engins restèrent en service jusqu'au début de la deuxième guerre mondiale1940 où 16 exemplaires tombèrent dans les mains des Allemands qui l’utilisèrent comme matériel d’instruction sous le nom de Haubitze 546(e) .
  Le camouflage
.

 

 

 

 
l'hotwizer  B. L.9 inch Mark I de le IWM avant nouvelle peinture (source internet)


 Le camouflage utilisé par les belligérants durant la Première Guerre Mondiale fut diver et coloré. Toutefois les armées sont entrer en campagne avec peu de camouflage
Pour les anglais la couleur de l'artillerie été le Khaki (light Browny green )
Toutefois les impératifs du conflit ont fait que rapidement un camouflage fut appliqué sur les engins et nous arrivons des camouflages assez complexes  où le jaune d'oeuf côtoie le vert émeraude le marron. Chaque couleur étant délimitée par  un fin filet de couleur noire .
Il faut noter toutefois que tous les systèmes mobiles n'étaient jamais peints restant  de la couleur métal
 Caractéristiques Mark II
Calibre: 234 mm L/17
Poids 16.5 t
Poids du tube 4..4t
Poids du projectile 131.54 kg
Portée Mark I 9.3 km Mark II 12.7 kms
V° projectile 488 m/s

 

 


 

Autre photoscope ( Other WaklAround ) 1


 

Hotwizer B. L.9 inch Mark I and II.

 


The British heavy artillery of the First World War.

 

The British heavy artillery in 1914 was attached to the campaign artillery  This siege artillery for the tonnage of these pieces should be moved in several burdens She  requires enormous movement like as run a gun out or in battery in battery for example  Also for a movement  war , the siege artillery appair like an anachronism a dinosaur.
But all this will change with the apparition of the  mechanization. Indeed mechanization makes its place and its letters of nobility to this gun category  on the battlefield
Through it the power of the siege artillery will be able to play fully
She will be transformed in heavy artillery and even super heavy and the coronation will be complete after WW1 when  an howitzer of heavy artillery was chosen to sit on Monument Dedicated to the Royal Artillery Memorial in London facing Hyde Park Corner.

 

 

Royal Artillery Memorial (London Hyde Park Corner source internet) Royal Artillery Memorial (London Hyde Park Corner internet source)

 

Heavy Artillery

 

 

During the nineteenth we should not talk about heavy artillery but siege artillery, which was attached to the Royal Garrison Artillery.
In 1889 is being put in place a new organization of the RA (Royal Artillery)
It was divided into
RHA (Royal Horse Artillery)
RFA (Royal Field Artillery)
RGA (Royal Garrison Artillery)
This division was maintained until 1924
In this new organizational officers rarely chose the RGA as career opportunities in this division weapon were lesser . Indeed, the projection theatres external operations were rares thus the promotions also
The RGA was deployed overseas in 1890/91 during the Boer War, but not this deployment left no trace of glorious action.
The tactics of the movement war  of this conflict could not be applied to this type of weapon
But to make it more mobile various solutions have been explored
The problem of the guns with a lightening of the gun by  the adopting a new type of weapon the 4.7 inch gun equipped with the system Q. F (Quick Fire)
Adoption of a barrel for the Navy of the same size as the previous one.

 

Tactics

 

In 1903 the first was created the first heavy artillery brigade made up of three companies with headquarters rettool with 4.7 inch guns
This first creation was followed in 1904 by a second brigade, with an amendment, however, the 4.7 inch of this new unit were replaced by 60 pdr BL (Breech Loading)
The object of the creation of this brigade was to increase the mobility of artillery pieces and especially the efficacy.
Indeed, the Russo-Japanese War of 1905 had hanged awareness of the need for effective siege artillery but also mobile
The concept of heavy battery was put to sleep
It was decided to test this new tactic in a powerful protecting  British fort in 1907. Fort Chatham protect the  naval base located in Kent in front of  Dieppe . He  was subjected to a serious attack with  employ of  new weapons (observation balloons, projector, new guns, telephone links between the different batteries)
The result was conclusive and chapter headquarters manual tactic 1905 (Combined training) was replaced in 1909 by Field Service Regulation
The artillery brigade headquarters 1902 1914.
The Artillery siege Brigade was reformed in 1903.. For the formations of this  new unit, it was necessary to detach some unites to complement it
The basic structure of this unit was 2 artillery brigades
The Medium Brigade made up of 4 batteries 4 to 6 inch pieces
The Heavy Brigade, made up of 2 to 4 batteries 8.5 inch pieces (the staff is provided by the coastal artillery
But faced with the lack of equipment 8.5 inch which never exceeded the table drawing equipment 8.5 inch was replaced by Skoda Mde 4 canon 1898 of 9.45 inch (240mm) secretly acquired during the Boer War
To this unit must also add an Indian Army unit strong 2 companies 6.25 inch (parts similar to the 6.3 inch of the metropolis)
The absence of conscription fact that the teams are composed of soldiers recalled in activity

 

The First World War.

 

  The mobilization plans stipulate that the 3 siege companies turns into 6 batteries of siege
The demand for this type of batteries that fit in the Somme offensive of no less than 100 siege batteries were available especially thanks in part to the appeal of Lord Kitchtener who managed to beat the recall of 2.6 million volunteers
Between 1914 1918 the number of heavy batteries was increased from 32 to 117 and there were also 402 siege batteries that were armed by British personnel, but it should  to raise one’s hat to somebody to the mens  from the Commonwealth, the British Empire and the
Royal Marine Artillery (RMA)
British army began the conflict with weapons having fought during the Boer War and whose design dates back to the last century, as the 6 inch The pull of these pieces is the beginning of the century until exclusively animal and must await the end of the Boer War to see a timid engine through steam vehicles (Steam Sapper)
It was only in 1912 that we are seeing the first truly motorized vehicles ..
The conditions or the figths on French theatre quickly revealed the limits of animal traction and the need for a mechanised artillery hence  on the urgency it was  purchase  Carterpillar tracked vehicle.
We find transformation of  obsolete armoured tractors  in SPG (self propelled Guns ) which were  the transformation of Mark I chassis under the name of Gun Barrel Carrier with BL 6 inch.
The end of the war is not yet the end of the horse traction in the British army, but the process is running.
 

 

The B. L.9 inch Mark I and II.

 

This weapon was developed to replace the 6 inch BL. But the original piece that should have been replacing the 6inch should have been one unit of 8 inch
Face at the abandonment of the program the General Staff merely four Skoda  guns secretly acquired during the Boer War, but the utilisation of this guns was unsatisfactory
News tests are conducted with  marine artillery pieces as RML 10 inch and who also has not been conclusive in the tests.
In 1913 the prototype of a new gun was built at the Coventry Ordnance Works factory . This piece was designed taking into account all the faults and qualities of existing gear
It had focused on mobility as the howitzer could be transported to several burdens craft was admirably designed and conceived
B. L.9 inch Mark I harness (Internet source)


He was also placed on a gun carriage  in iron beams to a good use, and it also had a good spring recuperator system.
  In July 1914 the tests were conducted and the tests were conclusive A laudatory  report  was established on August 3, 1914
 
The theater of operation in March 1915

 

 

 

 Known as Mother he was sent to France in October 1914 and 16 were immediately ordered materials but they could not go into action only in March 1915 at the Battle of Neuve Chapelle. This piece had a total weight of 15.5 tons and had to be transported by 3 burdens. Before this gun  was placed in a box containing iron 3 tons of backfill to cushion the movement of the piece during the firing and prevent it from the kind of lookout. To be operational, it was 12 hours of work and we make an excavation (11 tons of  earth. ) Despite this he still participated to the campaign in France
He was built on an enhanced version Mark II, which had a range of 13 km, while the Mark I was pulling a shell de132 kgs at 9 Kms
 
The piece battery

 


 

 

But all was penalized by an overweight than 3 t.
The difference between the two machines was most visible at the tube, in fact, the MarkII had a tube much longer than the Mark I.
512 confused type machines were built and 62 were delivered to the Allies. These devices remained in service until the beginning of the second war mondiale1940 where 16 copies fell in the hands of the Germans who used it as instructional material under the name Haubitze 546 (e).

 

Camouflage

 

The hotwizer B. L.9 inch of the Mark I IWM before new paint (Internet source)

 

 

 

 

 

 

 The camouflage used by all belligerants during WW1
It  was different and colorful. But armies are entering into campaign with little camouflage
For English troops  the color of the artillery was the Khaki (light green Browny)
But the imperatives of the conflict that quickly camouflage was applied to the equipment and we get quite complex of camouflages where the yolk alongside the emerald green brown. Each color is defined by a fine black net.
It should be noted, however, that all mobile systems were never painted remainder of the color metal

 

Technical Data

 

 Features Mark II
Calibre: 234 mm L/17
Weight 16.5 t
Weight tube 4 .. 4t
Weight 131.54 kg projectile
Mark I Scope 9.3 km Mark II 12.7 kms
V ° projectile 488 m / s

 


 

 
 

 

 

 
   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6029240
Nb de visiteurs aujourd'hui:1499
Nb de connectés:62