Drone SDTI Draguignan









Drone SDTI
English Translation
 


Apres l’emploi du MART notamment durant la 1° Guerre du Golfe la Sagem a conçu un autre drone tactique dès 1995, afin d’équiper les forces armées Ce fut le Crécerelle
Ceci la place dans le rôle de leadership en Occident dans cette catégorie,
Le système de drone tactique intérimaire (SDTI) remplace le système CRECERELLE et précède la mise en place du drone multi-capteurs multi-missions (MCMM). A l’horizon 2011
Historique
En 2000 Lancement du programme avec en 2001 la notification du contrat de réalisation suivi en 2003 des essais de réception « système » au CEV-Istres
Les 2 systèmes sont livres en 2004 pour être mis en service en 2005 au 61ème régiment d’artillerie qui est subordonné à la brigade de renseignement, Il a pour mission de fournir au chef interarmées et dans de courts délais, les renseignements de situation et d'objectif nécessaires à la conception, puis à la conduite de sa manœuvre, ainsi qu'au traitement des objectifs dans la profondeur.
Le 61E RA

61° RA


Il est le régiment de renseignement de l'armée de Terre. Pour ce faire il met en œuvre des drones et il est équipé de moyens de réception d'images de satellites.
Il a une veille histoire Il a été créé en 1910,avec pour première garnison Verdun. Il la quitte en 1914 et participe à toutes les grandes batailles qui se sont déroulées de la mer du Nord à la Lorraine. Il a grâce sa conduite au feu durant la Grande Guerre obtenu 9 citations : 6 à l'ordre de l'armée, 2 à l'ordre du corps d'armée, 1 à l'ordre de la division. Il obtient le droit au port de la fourragère aux couleurs de la Légion d'honneur. ( seul régiment d'artillerie à avoir cet honneur ). En 1914, les soldats allemands ont surnommé les artilleurs du 61 les "Diables Noirs" à cause de leur courage, de la couleur de leur uniforme et de la poudre à canon qui leur noircissait le visage. En 1999, le 61e RA s'installe à Chaumont-Semoutiers. Les Diables noirs du 61e régiment d'artillerie sont aujourd'hui présents sur tous les théâtres d'opération et depuis 1999, de façon permanente, en Bosnie et au Kosovo.
sa composition actuelle est la suivante
3 batteries de lancement de drones rapides CL 289.
1 batterie de lancement de drones lents CRECERELLE.
1 batterie de commandement et de logistique.
1 batterie de maintenance.
1 batterie d'administration et de soutien (dont un groupe cynophile).
1 batterie de réserve de régiment professionnel.
Le Sperwer

internet


La Crécerelle a eut des successeurs dans la famille SPERWER ( Crécerelle en Néerlandais ) auquel s’ajoute désormais dans la catégorie des missions à longue portée, les drones type BUZARD.
Le Sperwer ou Crécerelle a été adopté d'abord par les Pays-Bas, la Suède, le Danemark, la Grèce et enfin par le Canada. Pour l'armée Française ce système à pour nom le système de drone SDTI qui a acquit 2 systèmes comprenant chacun 9 véhicules aériens équipés et 2 stations de contrôle
Les Canadiens l’utilisent en opérations réelles, dans des conditions d'emploi (altitude) très difficiles en Afghanistan
La France
L’opération Système de Drones Tactiques Intérimaire (SDTI) est menée pour faire face au besoin exprimé par l’Armée de Terre de pouvoir utiliser les drones non seulement pour leur mission traditionnelle de recueil du renseignement mais également dans le cadre de la mission d’acquisition d’objectifs pour l’artillerie sol-sol
Le SDTI est capable d’assurer la conduite de missions d’observation, de surveillance du champ de bataille et de réglage de tir d’artillerie. Les véhicule aériens sont tous équipés de boules gyrostabilisées deux axes emportant en même temps une caméra dans le visible et une caméra infrarouge. Ces matériels, associés à la liaison de données et aux écrans de visualisation, permettent d’atteindre des performances d’identification élevées sur les cibles usuelles du champ de bataille.
Intégrées à une boule gyrostabilisée, les caméras jour et infrarouge du Sperwer peuvent fixer un objectif au sol, y compris un véhicule évoluant à grande vitesse, sans être affectées par les mouvements du drone.
Sa mise en œuvre est articulé autour d’une composante terrestre intégrant, entre autre, un lanceur et une station de pilotage montée sur des véhicules lui conférant une bonne mobilité tactique, et d’une composante aérienne, le drone lui-même , qui permet l’emport de capteurs pour réaliser des missions de jour comme de nuit
la station de contrôle, constitue le cœur du système puisque c’est là que se trouve toute l’intelligence et que c’est de là que le contrôle du véhicule aérien et de ses charges utiles est effectué. C’est également le nœud de communications du système avec l’ensemble des liaisons avec ses systèmes de commandement par rapport aux systèmes de drones tactiques actuellement en service
Le système de drone tactique intérimaire se compose des sous-ensembles suivants :
18 drones destinés à remplir des missions d'observation et de renseignement,
4 stations sol permettant la mise en œuvre, le contrôle des drones et la diffusion des informations recueillies par le biais d'une station de contrôle et de communication (SCC),
2 systèmes de lancement, récupération et reconditionnement (LRC) pouvant mettre en oeuvre les drones,
1 système de soutien constitué de moyens logistiques,
1 sous-ensemble pour l'entraînement en temps de paix et la formation,
1 sous-ensemble de stockage et de transport.
Description


Le drone Sperwer fut nommé ainsi pour l'armée néerlandaise, première armée à le mettre en service. Ce nom fait référence à la vue perçante du faucon crécerelle. La société Sagem est le maître d’œuvre industriel du système
Le drone Sperwer est un avion sans pilote à aile delta propulsé par un moteur 2 temps avec hélice 4 pales Il peut être mis en œuvre avec un très court préavis.
Il est propulsé pour le décollage par une catapulte pneumatique. Il revient sur terre via un parachute et des airbags
Un ensemble de caméras gyrostabilisées permettent la prise d’images aériennes en Lumière normale et IR permettant le suivi et la désignation de cibles. Les images prises par le drone sont retransmises en temps réel au segment sol où elles sont analysées par un militaire spécialisé. Le drone SDTI (système de drone tactique intérimaire), composé d’un capteur intégré , recueille des images qui seront analysées et diffusées en temps réel au niveau du poste de commandement. Le drone a une autonomie de 4h en vol et se déplace à une vitesse moyenne de 51 m/s L’appareil a une autonomie moyenne de quatre heures, variable en fonction des conditions météorologiques et de l’altitude
Projetable, le Sperwer comprend une station de contrôle, une station de transmission, une catapulte, un véhicule de reconditionnement et plusieurs véhicules aériens.
L’ensemble du système est très mobile de manière à progresser avec la manoeuvre. Lancés par catapulte, les véhicules aériens présentent l’avantage de pouvoir rejoindre rapidement leur zone de surveillance et ainsi soutenir rapidement l’action des unités engagées. De petite taille, 4,2 m d’envergure, les drones Sperwer sont difficilement détectables.
La station au sol permet de gérer deux drones simultanément. Elle assure la préparation et la conduite d’une mission ainsi que l’exploitation et la transmission des données recueillies. Assurant une liaison avec les drones jusqu’à 180 km de distance, la station de transmission est quant à elle généralement postée sur un point dégagé, une fibre optique la reliant à la station de contrôle Ces drones sont déterminants car l information arrive en temps réel. Il offre ainsi la possibilité au commandement d’orienter la manœuvre, ou de faire intervenir ses appuis (artillerie, aéronefs, etc.) sur les cibles identifiées, qu’elles soient fixes ou mobiles. Les drones interviennent ensuite pour l’évaluation des frappes.
Caractéristiques techniques:
Poids max. au décollage : 330 kg
Envergure 4.43m
Moteur bicylindre 2 temps 583 cm3 65 CV
Vitesse 130 à 240 kms/h
Durée max. de vol : 5 heures
Portée : 80 km, à 3500 m
Plafond 3500m

 


Utilisateurs Users

France Pays Bas Netherland Suède Sweden
Danemark Grèce Canada

Autres Photoscopes (Others Walk Around ) 1    2    3    4
 

UAV SDTI Dragignan
 


After the use of MART particularly during the 1st Gulf War Sagem designed another tactical UAV( unmanned aerial vehicle) in 1995 to equip French Army This was the Crecerelle
This places it in the leadership role in the West in this category
The interim tactical UAV (SDTI système de drone tactique intérimaire) replaces the Crecerelle and precedes the establishment of multi-sensor UAV multi-capteurs multi-missions (MCMM) at the horizon 2011
History
In 2000 the program is launched with orders in 2001 the achievement tests followed in 2003 with the reception of the system by CEV( Cnere d’essai en vol)of Istres 2 systems were ordered in 2004 to be commissioned in 2005 to 61e RA that is subordinate to intelligence brigade, he has to provide the head joint and in short time, the information situation and purpose necessary for the design and the conduct of its operation, as well as treatment targets in the depth.
The 61e RA

61° RA


It is the intelligence regiment of French Army For this purpose, it implements drones or UAV and is equipped for the reception of satellite images.
He has an old history, it was createdin 1910 with first garrison Verdun. He left in 1914 and participates in all major battles that took place in the North Sea at the Lorraine. He receive thanks his conduct to fire during the Great War 9 citations: 6 to order of the Army, 2 in the order of Army Corps, and 1 in order of the division. He obtained the right to use the shoulder braid in the colors of ribbon of the Legion of Honor. (The only artillery regiment to have this honor). In 1914, German soldiers nicknamed the gunners of the 61 "Black Devils" because of their courage, the color of their uniforms and gunpowder that blackening the face. In 1999, the 61e RA moved to Chaumont-Semoutiers. The Black Devils of the 61eRA are now present in all theaters of operation and since 1999, permanently, in Bosnia and Kosovo.
its current composition is as follows
3 batteries rapid launch UAV CL 289.
1 batteries of drones Crecerelle.
1 Command and logistics battery.
1 maintenance battery.
1 administrative and support battery (including a dog lover group).
1 battery reserve regiment professional.
Sperwer

internet


The Crecerelle has successors in the family SPERWER (Crécerelle in Dutch) which is now in the category of long-range missions, UAVs BUZARD type.
Sperwer or Crécerelle was adopted first by the Netherlands, Sweden, Denmark, Greece and finally Canada. The French army has acquired 2 systems each comprising 9 aircraft equipped and 2 control stations
Canadians use in actual operations in conditions of employment (altitude) very difficult in Afghanistan
France
For French this weapon is named SDTI système de drone tactique intérimaire UAV and he was use to address the need expressed by the Army to use UAVs not only for their traditional mission of intelligence gathering but also in the context of the mission of acquisition targets for ground-ground artillery
The SDTI is able to conduct observation missions of, battlefield ,surveillance and adjustment of artillery fire. The air vehicle is equipped with gyrostabilized spheres in two axies simultaneously carrying a camera ( visible and infrared camera ). These materials, combined with the data link and the display screen can achieve high performance identification usual targets on the battlefield.
Into the sphere gyrostabilized, Sperwer cameras ( daily and infrared) can set a target on the ground, including a vehicle moving at high speed without being affected by the motion of the UAV.
Its implementation is built around an integrated land, among other things, a launcher and a pilot station mounted on vehicles, giving it a good tactical mobility, and an air component, the drone itself, which allows the payload of sensors to perform missions day and night
the control station, is the heart of the system since that is where all the intelligence and that is where the control of air vehicle and its payloads is performed. This is also the communications hub of the system with all the links with its command systems in relation to tactical UAV systems currently in use
The tactical UAV system consists of the interim following subsets:
18 UAVs to perform tasks of observation and intelligence
4 ground stations for the implementation, control of UAVs and dissemination of information gathered through a control station and communication (CSC)
2 launch systems, recovery and reconditioning (LRC) can implement the drones,
1 support system consists of logistics,
1 subset for training in peacetime and training,
1 subset of storage and transport.
Description


Sperwer UAV was named for the Dutch army, the army at first put into service. This name refers to the eyes of the kestrel. Sagem is the prime contractor for the industrial system
Sperwer UAV is an unmanned aircraft delta wing propelled by a 2-stroke engine with propeller blades 4 can be implemented with a very short notice.
It is powered for takeoff by a pneumatic catapult. He returns to earth via a parachute and airbags
A set of cameras gyrostabilized allow the taking of aerial images in normal light and IR for monitoring and designation of targets. Images taken by the UAV are transmitted in real time to the ground where they are analyzed by a military specialist. The UAVs (tactical UAV system interim), composed of a sensor, captures images that will be analyzed and disseminated in real time at the command post. The UAV has an endurance of 4 hours in flight and travels at an average speed of 51 m / s device has a self average of four hours, which varies depending on weather conditions and altitude
Project, the Sperwer includes a control station, a transmission station, a catapult, a vehicle reconditioning and several aircraft.
The whole system is highly mobile in order to move forward with the maneuver. Launched by catapult, the aircraft have the advantage of being able to reach their area of supervision and support early action units involved. Small, 4.2 md'envergure, Sperwer drones are harder to detect.
The ground station used to manage two UAVs simultaneously. It ensures the preparation and conduct of a mission, and operation and transmission of data. Liaise with the drones up to 180 km distance, the transmission station in turn is usually posted on a clear day, an optical fiber linking it to the control station These UAVs are critical because the information arrives in real time . It offers the opportunity to command the operation guide, or activate its support (artillery, aircraft, etc..) On the targets identified, whether fixed or mobile. UAVs are involved then the assessment of strikes.
Technical Data
Max. takeoff weight: 330 kg
Span 4.43m
2-stroke engine cylinder 583 cm3 65 hp
Speed 130 to 240 km / h
Max. Flight: 5 hours
Distance: 80 km, 3500 m
Ceiling 3500m

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4461220
Nb de visiteurs aujourd'hui:774
Nb de connectés:20