Allemagne Italie Marder MBT 105mm Eurosatory 2012









Allemagne Italie Marder MBT 105mm Eurosatory 2012
English Translation
 

Historique Voir ICI
History Click HERE
 
 
 
Au cours de la deuxième décennie du 2000, Rheinmetall se demandait comment augmenter la durée de vie du Marder IFV, car il y avait  un grand nombre d'engins construits avec un grand potentiel.
Après la chute du Mur et la fin du PAWA donc de la Guerre froide les scénarios de guerre  évoluent rapidement et il apparait à cette époque que les grandes batailles de chars feront partie du passé et seront de moins en moins courantes, les chars lourds n'ont pas la cote  Le fait est que leur potentiel de combat peut même être excessif pour vaincre la plupart des cibles
IL faut un engin pour pouvoir faire face aux conflits assymetriques de char plus légers pour faire face à la majorité des menaces de l'ère moderne,
Meme si ces véhicules blindés peuvent manquer de puissance de feu et de capacités de combat un segment pour la création d'un nouvel engin où une puissance de feu MBT inférieure à la moyenne est nécessaire, mais avec un coût  bien inférieur,  Dans cette niches les références sont les chars légers CV90-105/120 existants
Alors que l'armée allemande en,pleinr restructuration et en passe de se debarraser des VCI -IFV des années 1970, Rheinmetall a saisi l'occasion pour se lancer dans une joint-venture avec OTO-Melara pour créer un char moyen à partir du Marder existant, dans l'espoir de répondre aux besoins des pays d'outre-mer qui voulaient mettre à niveau leurs armées à petit budget, en effet les pays petits et pas trop riches peuvent abandonner les modèles de chars obsolètes, y compris les MBT, et passer à des équipements plus récents et moins chers.

Ces pays du tiers monde qui souhaitent disposer de forces blindées modernes et, au moins, bien équipées, mais qui n'ont pas les moyens d'acheter un nombre suffisant de MBT n'ont  pas beaucoup de choix:
soit acheter du matériel réparé d'occasion, soit un neuf, mais évidemment inférieur aux modèles phares du marché mondial.
 Dans le même temps, il convient de noter que les pays du tiers monde doivent presque toujours s'armer pour contenir ou combattre avec leurs voisins, les mêmes pays pauvres. Par conséquent, l'acquisition de véhicules blindés, similaires au MBT moyen, ne mettra pas le pays acheteur dans une position délibérément perdante par rapport à des adversaires potentiels.
 Les Allemands avaient déjà de l'expérience dans la création de tels véhicules blindés  car dans les années 80, la société Rheinmetall, se basant sur le véhicule de combat d'infanterie Marder  a mis au point pour l'armée argentine, le véhicule blindé moyen TAM (Tanquo Argentino Mediano),

En partant de la base du marder  les ingénieurs allemands ont créé un char relativement bon marché. TAM  qui a attiré l'attention de plusieurs pays tiers et a également suscité un petit nombre de projets similaires d'auteurs étrangers.
Le résultat fut le programme Marder Revolution, présenté au public pour la première fois à l'Eurosatory 2012, présenté en 2 versions améliorées, une en variante APC avec ces modifications :
Protection balistique comparable au niveau 4+ du STANAG
Protection contre les mines comparable à 3a/3b
Amélioration de l'ergonomie en soulevant le pont supérieur
Installation du moteur diesel MTU MB883 qui porte la puissance à 600cv
Cette version a été développée en tant que joint-venture privée entre Rheinmetall et Oto-Melara, cherchant à équiper l'IFV de la tourelle centauro italienne B1 et du canon 105/L52, transformant la plate-forme en un Char moyen

Ce engin  basé sur le Marder  ressemble dans une certaine mesure au TAM. 
Dans tous les cas, lors de la création d'un char moyen avec la désignation de code Marder Medium MBT, exactement la même approche a été utilisée que dans les années quatre-vingt.
Le Marder  a subi un certain nombre d'améliorations, mais les principaux éléments structurels sont restés inchangés. Ainsi, le compartiment moteur est toujours situé  à l'avant, avec le  poste du pilote
Par contre la tourelle du TAM laisse la place  à une nouvelle, avec des armes  modernes
Si cette  ressemble fortement avec son masque à celle du Léopard  c'est normal car il réduire le coût du projet, . Auss les ingénieurs de Reintmetall ont simplement retravaillé l'ancienne tourelle  afin de maintenir le niveau de protection et de réduction de poids nécessaire au niveau auquel elle pourrait être installée. sur le châssis Marder.
 Une autre version était prevue avec une tourelle similaire à la tourelle du Leopard-1 avec un contenu électronique remis à niveau.
Dans cette tourelle prend place le canon rayé de 105 millimètres fabriqué par la société italienne Oto Melara, stabilisé dans deux plans, Avec ce canon peuvent être utilisé tous les obus disponibles dans les pays de l'OTAN du calibre approprié. 


Les dimensions de la tourelle suggèrent que les angles de pointage restent les mêmes - de -9 à + 20 degrés. 
La tourelle peut emporter 45-50 obus
L'armement supplémentaire du prototype du nouveau char  se compose d'une mitrailleuse coaxiale de calibre 7,62 mm et de deux lance-grenades doubles
Une mitrailleuse anti-aérienne sur le toit de la tourelle,peut être fixée sur le toit de la tourelle.
La composition exacte de l'équipement électronique Medium MBT nest pas bien connu mais il doit être au standard des autres engins avec une station radio pour communiquer avec d'autres chars et l'infanterie, un interphone interne, ainsi qu'un complexe de visée.
 Selon les renseignements connus  pour réduire le coût  celui ci  n 'est pas au niveaux des chars actuels nottament au niveau des systèmes de visée Évidemment, cela ne suffit plus pour combattre les chars modernes, mais il est possible de moderniser les chars .
Néanmoins, il faut admettre que le canon rayé de 105 mm à canon long peut être une arme suffisamment efficace contre les chars obsolètes. Comme le prouve les combats  en Afrique entre le blindé de

reconnaissance sud-africain Rooikat, et les  chars au blindage homogène comme les T-54 / 55 et T-62 soviétiques. Avec un bon système de visée, un véhicule blindé plus léger aura certains avantages par rapport aux chars obsolètes.


Ce char  possèdent des blindages additionnels qui couvrent toute la surface du chassis
Le poids au combat déclaré du char est de 43 tonnes, Selon les renseignements  ce nouveau char moyen peut resister  à des projectiles d'un calibre d'au moins 30 millimètres. Il est probable que la projection frontale soit encore plus resistante et protègeant ainsi l'équipage et les oeuvres vives du char

En plus de son propre blindage, la tourelle du char est dotée de grilles supplémentaires à l'arrière.
En conclusion
On peut déjà dire que ce Marder Medium MBT ne pourra pas rivaliser avec les chars de combat principaux modernes. En raison de son "origine" spécifique, un char converti à partir d'un véhicule de combat d'infanterie ne peut, par définition, bénéficier d'une bonne protection. 
Une  rencontre entre ce MBT moyene et une MBT moderne tournera au desavantage du MBT moyen,  Mais Il ne faut pas oublier que le Medium MBT ne doit pas se battre  avec les chars modernes et que ses principaux adversaires sont les véhicules blindés légers et moyens, ainsi que les fortifications ennemies, c'est-à-dire tous les objets qui ne peuvent pas être détruits au moyen d' 
armes légères ou d'artillerie de petit calibre,
L'autre facteur décisif sera la formation des équipages.
 
 

 
   


Copyright © 2003-2024 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:7147714
Nb de visiteurs aujourd'hui:1630
Nb de connectés:45