Biber









Le Biber ( Castor)
English Translation

 


c'est un autre membre de la famille des sous marins de poche allemand conçu spécialement pour la défensive. 324 sous-marins de ce type ont été construits par les chantiers Flender Werke à Lubeck . C'est un engin de 6,5 tonnes de déplacements transportant deux torpille avec un rayon d'action 130 miles à 6 noeuds en surface et 86 miles à cinq noeuds en plongée
il peut plonger jusqu'à 30 m mais il ne peut en aucun cas lancer des torpilles en plongée.
Histoire
le Biber ou Castor a été développé après la capture le 22 novembre 1943 d’un sous-marin de poche anglais le W. 46 Welman
En effet le 20 novembre 1943 une petite flottille avec deux vedettes MTB 635 et 625 quittent les îles Shetland avec en remorque 4 sous marin de poche Welman chargés d'attaquer le dock flottant de Bergen (qui sera coulé en septembre 44 par le X. 24)
nous trouvons les sous-marins suivants
W45 (Lt. C. Johnsen, Marine Royale Norvégienne ),
W46 (Lt B. Pedersen, Armée Norvégienne),
W47 (Lt. B. Marris, RNVR)
W48 (Lt. J. Holmes, RN).
À l'entrée du fjord un les sous-marins partent à l'attaque mais le W. 46du lieutenant Pedersen se prend dans les filets anti-sous-marin et est obligé de faire surface
Le sous marin intact et son équipage sont capturés par une patrouille allemande et le lieutenant Pedersen part en captivité .
Le Welman construit en 1943.est un sous-marin de poche avec un seul homme d'équipage de 2.5 tonnes mesurant 7,50 m de long se déplaçant à trois noeuds avec une torpille
Petit avec un rayon d'action limitée et sans périscope il ne peut naviguer qu’en surface.
Déclarés obsolète pour les opérations à la fin de 1943 ils sont démolis en 1944.
100 sous-marins t furent construits parmi lesquels cinq furent perdus.
Le sou marin capturé est étudié par les allemands et le Korvettenkapitan Hans Bartels développe la version allemande de ce sou marins .
Des négociations avec les chantiers Flender Werke de Lubeck sont conduites pour assurer la construction de ce sous marin. Le premier prototype connu sous le nom de Bunte-Boot ou d'Adam et prêt le 15 mars 1944 les tests sont conduit par Bartels sur la rivière Trave et le 29 mars 1944 le sous marin est déclaré bon pour le service.
Un premier lot de 24 sous-marins est commandé suivi d'un deuxième lot qui doit porter le chiffre à 324.
Pour 1944 les livraisons donnent les chiffres suivants
3 unités in Mai, 6 en Juin, 19 en Juillet 50 en Août ,117 en Septembre, 73 en Octobre et 56 en Novembre. Beaucoup de composants sont détruits durant les raids aériens ce qui handicape beaucoup la production.
Description du Biber.
Le Biber est un sous-marin de poche à un seul homme d'équipage qui est aussi le plus petit sous-marin allemand de la Deuxième Guerre Mondiale Il mesure 9.15 m il transporte 2 torpilles est mu par un moteur à essence est à un grand rayon d'action 100 miles en surface à 6.5 nœuds et il possède un périscope.
La coque.
Des contraintes de production firent que ce bateau possède une coque assez mince car celui-ci doit transporter deux torpille

Internet


Il est construit en trois sections qui se sont boulonnées ensemble la coque n'excédant pas 3 mm Elle est en acier ce qui permet de plonger en opération à 25 m de profondeur
Les torpilles sont placées dans des logements qui fragilisent toutefois la résistance de la coque aux charges profondes

Kiosque Internet


La section avant contient toute la machinerie de plongée et nous trouverons ensuite le compartiment de combat avec le pilote qui a à sa disposition un barre de gouvernail en bois . Il peut aussi contrôler via deux manettes circulaires dont l'une est de plus petite dimension l'assiette du sous-marin permettant ainsi les évolutions du bâtiment .

Interieur Internet


Comme sur le Seehund l'air frais arrive dans le poste d'équipage pour être ensuite dirigé vers le moteur.
Mais le pilote a des problèmes avec son périscope dû à l'espace restreint du kiosque .Il peut pas voir vers l'arrière .Il ne peut voir que vers l’avant dans un angle de 40° à gauche et à droite et souvent durant la mauvaise saison les hublots de chaque coté sont souvent couverts de glace et le navigateur est ainsi aveugle
Souvent il découvre trop tard le Danger matérialisé par des destroyers ou des avions. De plus le périscope est difficile d'utilisation , et il est peu précis
Derrière le pilote se trouve le compartiment moteur et de barre . Avant de partir en mission des ballasts solides sont placés dans le sous-marin
Le sous-marin éprouve des difficultés à plonger et à être maniable sous l’eau aussi souvent les attaques se font en surface voire en immersion périscopique
Dans ce troisième compartiment se trouve le moteur à essence qui a été choisi pour son encombrement mais aussi parce que les diesels n’étaient pas disponibles
Ce système pose des problèmes avec le monoxyde de carbone mortel et un potentiel de danger d'explosion.
Les torpilles.
Le Biber a deux torpilles de 533 mm qui contiennent 600 kilos d'explosifs
Ces torpilles peuvent être tirés en submersion mais dans la pratique le Biber doit toujours faire surface avant de tirer ses torpilles
Pour résumer il pointe son bateau vers l'objectif et il tire.
Le camouflage à terre
Les Biber dans la pratique sont camouflés dans des abris ou sous les arbres avec parfois des bâches posés sur le quai lorsque les Biber sont amarrés afin de les camoufler.
Des développements futur du Biber ont été planifiés avec les Biber II et III mais cela ne restera que des sous-marins de papier.
L'entraînement.
Cette période dure deux ou trois semaines
I a été effectué dans un premier temps à Fécamp mais le camp d’entraînement des Biber est celui de Blaukoppel. près de Lübeck.
C'étaient des baraquements en bois .
Le Biber au combat.
Entre janvier et avril 1945 les Biber éléments de la flottille K-flottille 261 comportant 21 Biber fut commandée par un Korvettenkapitan effectué 102 sorties et a perdu 70 unités pour seulement sept petits navires coulés et endommagé 2 pour 15,516 tonnes
Les premières attaques débutent le 28 Août 1944
Le 29 et 30 Août 1944 18 Biber attaquent un convoi en Mer du Nord Un Bateau de débarquement coulé 10 Biber perdus
31 Août 1944 : K-Flotille 261 quitte Fécamp ou quelques Biber sont détruits
La base principale sera Poortershavn and Hellevoetsluis près de Rotterdam avec 30 Biber et 30 Molch.
60 Molch et 30 Biber sont envoyés d’Heligoland et Groningen suivis de 60 autres Biber en Janvier 1945.
Le 22 et 23 Décembre 1944 - 18 Biber sont surprise par des MTB britanniques qui en détruisent 17
Nuit du 23 et 24 Décembre 1944 - 11 Biber partent à l’attaque 100 % de perte
nuit du 24 au 25
Nuit du 24 au 25 Decembre1944 - 3 Biber partent à l’attaque 100 % de perte.
27 Décembre 1944: explosion accidentelle de 2 torpilles 11 Biber détruits
A la fin de 1944 20 Biber sont présents à Rotterdam
Nuit du 29 au 30 Janvier 1945 - 15 Biber partent à l’attaque 6 perdus
Le 3 Février 1945 Attaque aérienne alliée sur les installions pas de pertes d’engins mais les installations sont endommagées
6 Mars 1945 - nouvelle accident de torpilles 14 Biber coulés et 9 endommagés
6 Mars 1945 11 Biber partent à l’attaque 100 % de perte
Nuit 11 au 12 Mars 1945 - 15 Biber 14 Molch, des S-Boote et des Linsen partent à l attaque 13 Biber et 9 Molch sont détruits
Nuit 23 au 24 Mars 1945 - 16 Biber partent à l attaque 9 pertes
En avril 1945 il reste 24 Biber à Rotterdam. 60 Molch sont en reserve à Ammersfoort. Des Unîtes de Biber et de Molch sont déployées au Danemark et en Norvège( K-Flotilla 265) sous le commandement,t du Kapitän zur See Fritz Boehm
Elle est partagée entre le Kapitän zur See Duwel remplacé ensuite par le Kapitän zur See Brandi au Danemark et le Kapitän zur See Beck pour la Norvège avec
Norvège du Nord 60 Biber, 60 Molch
Norvège du Sud 60 Molch
Danemark 60 Biber, 60 Molch, 12 Hecht.
Heligoland 30 Molch
Borkum 30 Molch
Estuaire d Ems 30 Biber
Il etait programme une attaquer sur Mourmansk ( Operation Caesar ).
Caractéristiques
Poids t 3.5 tons sans Torpilles 6.5tons avec 2 torpilles
Equipage 1
Longueur 9.15m
Largeur 1.57m
Diamètre 0.96m
Motorisation Moteur essence
Vitesse surface. maximale: 7/8 noeuds. Croisière 5/6 noeuds. Economique: 4 noeuds
Vitesse immergée 2/3 noeuds.
Batterie 56 volts
Vitesse en utilisant les batteries électriques en surface 4/5 noeuds
Profondeur Maximale 25m
Autonomie. Maximum en surface en vitesse croisière: .20-24 heures.
Autonomie Maximum sur Batterie 2-3 heures.
Autonomie oxygène 36 heures.
Armement
Il peut être utilise soit comme mouilleur de mine ou sous marin
2 torpilles (533 mm)or 2 mines de chaque cote.

Autres Photoscopes (Others Walk Around ) 1   2
Voir Aussi See Also
Hecht
Seehund
Molch


The Biber
 


It is another member of the family of german midget submarine and he was an original purpose for defense against invasion. It was not intended for offensive use in which they are now being used.
324 of which 6.5 ton one-man midget which could carry two torpedoes were built by FlenderWerke in Lübeck in 1944. He has a the range of 130 miles at 6 knots surfaced and 86 miles at 5 knots submerged. This boat can diving depth of 65 feet but could not launch torpedoes submerged due to depth-keeping problems.
History
The Biber (beaver) was developed after the capture on November 22nd 1943of the W 46 of Welman
During the attack on the Floating Dock of Bergen ( sunk in September 1944 by X24). On November 20th 1943 a little flotilla with MTB635 and MTB625 left the Shetland carrying 4 Welmans midget
W45 (Lt. C. Johnsen, Royal Norwegian Navy),
W46 (Lt B. Pedersen, Norwegian Army),
W47 (Lt. B. Marris, RNVR)
W48 (Lt. J. Holmes, RN).
The craft were launched at the entrance to the fjord
But the W46 of Lt Pedersen encountered an anti-submarine net and was forced to the surface, where he was captured by a German patrol craft with the intact Midget .He survive at the war in a prison camp.
The Welman Craft is a one man midget of 2.6 tons payd load 7.5 meters length 20ft, He could go at 3 knots, with 1 torpedo built 1943.
Small with limited range and no periscope he could be navigated only on surface through window in small conning tower.
Declared unsuitable for operations in late 1943 they were scrapped in 1944. 100 crafts were built and 5 were lost.
The Midget captured was studied by german and Korvettenkapitan Hans Bartels devolopped a german Midget
Negotiations with Flenderwerke of Lubeck were conduct for the construction of the craft. The first prototype known as either the Bunte-Boot or Adam was completed on March 15th 1944. Much of the testing was done by Bartels on the River Trave and on March 29th 1944 the craft were accepted for service.
24 p midgets were ordered on a first batch and a second order for 324 was planned . for 1944 comprised 3 units in May, 6 in June, 19 in July, 50 in August, 117 in September, 73 in October and 56 in November. Some components were destroyed during the air raids on Kiel but on the whole Allied bombing failed to disrupt production.
The Biber
The Biber was a one-man midget submarine and he was smallest WWII German U-boat.
It’s new-and-improved features were: the ability to carry two torpedoes, a gasoline engine for greater range (100 nautical miles at 6.5 knots surfaced), and a periscope for a higher, better/further view over the waves.
The Hull.
Design constraints to produced a boat with a hull that was not very strong, because this lightweight boat can carrying two torpedoes He was built in three sections which bolted together with 3mm sheet steel giving a maximum operational diving depth of 25 metres.

Internet


He has indentations for the two torpedoes also reduced depth charge resistance. The bow section contain the main diving tank after you found main compartment with the driver
 

 


He has a disposition a wooden rudder and single wooden hydroplane. These were controlled by two circular control wheels, one slightly smaller in diameter both turning on the same axis in front of the driver.
Like the Seehund the air drawn in goes through the crew area first and then to the engine. Therefore it also acts as a fresh air source for both the engine and the crewman.

Interior (Internet )

But this driver has a problem with the periscope due to space constraints inside the conning tower, the driver could not see to the rear. One could only see forward and up to 40 degrees to the left and to the right and often during the winter season,windows on the sides would often become covered with ice and the driver would be blind and he discover to late the threat materialized by destroyers or air crafts
The periscope is difficult to use so distance was difficult to estimate through the periscope. .
an after you found the third compartment contained the after diving tank.
Solid ballast was loaded before the start of a mission. This boat was difficult to dive and control underwater is a gross understatement so and it his important attack could only be done while on the surface.
On the third compartment you found the gasoline engine chosen for the size and because diesels were not available. But with this system we found problems with carbon monoxide poisoning and the potential danger of explosions.
The magnets for the projector compass were housed at the top of a sealed bronze-alloy tube, rigidly fixed through the forward end of the conning tower.
The Torpedoes
The Biber has 2 torpedoes de 533 mm with 600 kgs of explosives
The torpedoes could be fired in submersion but in practice the Biber always surfaced before firing torpedoes. So ”point the boat and shoot.”
Port Camouflage
. In practice the Biber was concealed in sheds and under trees. It was also concealed by tarps and camouflage netting to obscure its shape when in the water tied next to the piers.
Further development of the Biber were planned with the Biber II and Biber III but they were also midget paper
Training.
This period was usually 2-3 weeks only. But this was only the first time (K-FL 261) in Fecamp. The Biber training camp was known as Blaukoppel. It is near Schlutup, opposite the Flendorwerft, near Lübeck. It is three quarters of a mile from the nearest tram-line and consists of wooden hutments. The training period for a Biber driver was actually 8 weeks!
The Biber at war
From January through April 1945 Biber and Molch midget boats with the K-Flotille 261 consisting of 20 Biber commanded by Korvettenkapitän went out on 102 sorties, lost 70 of their own and only sank 7 small ships for a total of 491 tons and damaged 2 for 15,516 tons .The first attack began in August 28th 1944
August 29th an 30 th 1944 18 Biber sailed, attack a convoy in North Sea
a landing ship and a Liberty ship sunk for 10 bibers lost
On August 31st 1944 : K-Flotille 261 Fecamp were most Biber were destroyed
The main base being Rotterdam in base at Poortershavn and Hellevoetsluis
30 Biber and 30 Molch were sent here.
60 Molch and 30 Biber were sent to Assens from Heligoland and Groningen respectively.
60 more Biber would arrive in the area in January 1945.
On December 22nd and 23rd 1944 - 18 Biber were surprised by. British MTBs Only 1 Biber return
On December 23rd and 24th 1944 - 11 Biber sailed - none returned.
On December 24th and 25th 1944 - 3 Biber sailed - none returned.
On December 27th 1944: Accidental explosion of two torpedoes 11 Biber destroyed.
At the end of 1944 20 Biber remained at Rotterdam
On January 29th and 30th 1945 - 15 Biber sailed 6 losses
On February 3rd 1945 Allies air attack on Molch and Biber depots no Biber losses. But damage to installations
On March 6th 1945 - another torpedo accident - 14 Biber sunk and 9 damaged
and the same day action 11 Biber sailed - none returned.
On March 11th and 12th 1945 - 15 Biber and 14 Molch, S-Boote and Linsen.
13 Biber and 9 molch failed
On March 23rd and 24 th 1945 - 16 Biber sailed 9 losses
On april 1945 24 Biber remaining at Rotterdam. 60 Molch were in reserve at Ammersfoort. Biber and Molch units were also deployed to Denmark and Norway ( K-Flotilla 265) under the command of the . Kapitän zur See Fritz Boehm divided between Kapitän zur See Duwel and after Kapitän zur See Brandi for Denmark and Kapitän zur See Beck for Norway
Northern Norway 60 Biber, 60 Molch
Southern Norway 60 Molch
Denmark 60 Biber, 60 Molch, 12 Hecht.
Heligoland 30 Molch
Borkum 30 Molch
Ems Estuary 30 Biber
They were planned attack near Murmansk with Operation Cäsar.
Technical Data
Weight 3.5 tons without torpedoes. 6.5tons with 2 torpedoes
Crew 1
Length 9.15 m
Beam 1.57m
Diameter 0.96m
Motorization Gasoline Engine
Surfaced speeds. Full speed: 7-8 knots. Cruising speed 5-6 knots. Half speed: 4 knots
Battery output 56 volts
Submerged speed: 2-3 knots. The speed using electric motor on surface 4-5 knots
Maximum diving depth 25m
Endurance. Maximum surfaced traveling time: .20-24 hours.
Maximum traveling time on batteries: 2-3 hours.
Maximum oxygen for the driver: 36 hours.
Armement
2 torpedoes (533 mm)or two mines or one of each. It was used for mine laying as well as submarine

 

 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4403242
Nb de visiteurs aujourd'hui:382
Nb de connectés:23