Matilda 1 (Bovington)









Le Tank, Infantry, Mk I, Matilda I (A11)
English Translation


Ce char ne doit pas être confondu avec son petit frère le Infantry Tank Mk II, Matilda II (A121 ) modèle plus tardif mieux blindé et ayant une nouvelle silhouette
Ces chars sont des chars dit d ‘infanterie c’est à dire que l’on a sacrifié la vitesse et la puissance de feu à la protection


Histoire
Le Tank Infantry Mk I (A11). Dire son nom d’une dessin animé à succès de l’époque mais aussi d’une héroïne de la Mythologie germanique très valeureuse
Le concept du char d’infanterie.
Le concept de chars d’infanterie fut développé par les britanniques dans les années précédant la deuxième guerre mondiale. C’était un char plus lourdement armé que le char léger Ce char devait opérer en concert avec l’infanterie l’appuyer la protéger tout en détruisant les défenses qui lui sont opposées. Donc la protection et l’armement devaient primer sur la vitesse. L’origine des chars d’infanterie doit être toutefois recherchée durant la première guerre mondiale les Britanniques firent une différence entre le char lourd du type Mark et le char léger du type Whippet. Dans l’entre-deux-guerres les études se poursuivent sur l’impulsion de Sir Hobbart et Liddel Hart.
Le premier char étudié fut le Matilda I suivi du Matilda II du Valentine et du Churchill. La stratégie adoptée était la suivante.
Les chars d’infanterie doivent avancer au rythme de l’infanterie chercher à enfoncer les lignes adverses et ensuite la relève est assurée par des chars légers qui exploitent la trouée.
Ce concept de chars d’infanterie il fut aussi repris par les soviétiques avec le char T 26 et les français avec les chars R et H 35 et 39et B1
A contrario les allemands ont suivi un cheminement totalement différent avec des brigades de chars indépendantes.
Le rôle du char d’infanterie a été tenu chez eux non par des chars mais par des engins du type Stug ou Sturm. Mais ici et je voudrais quand même faire voler en éclats une idée reçue
La conception de l’engin style Sturm ou Stug ne vient pas d’une idée lumineuse de stratèges Allemands mais plutôt des contraintes budgétaires qui ont conduit à construire cet engin qui coûtait beaucoup moins cher qu’un char classique
C’est l’expérience du combat qui a entraîné le développement de ce concert


Développement du char
En 1929 le chef d’état major britannique proposa une nouvelle réorganisation de l’armée avec comme corollaire l’adoption d’un nouveau type de matériel qui doit prendre en compte les récents progrès de la mécanisation
In 1929 des essais furent annoncés et 2 Brigades d’infanterie sont alors désignées pour tester les nouveaux matériels. Ces brigades doivent être soutenues par des chars Carden Loyd Mark VI
Les résultats de test prouvent que l’infanterie a besoin de chars pour percer les lignes ennemies Mais ce char doit être lui-même bien protégé pour pouvoir supporter le feu ennemi.
En 1934 l’inspecteur des troupes blindés propose de construire un char d’infanterie Infantry Tank ou I tank qui sera connu sous le nom de Matilda I tank.
L'inspecteur du Royal Tank Corps, le Major-général PCS Hobart, pose le problème
Deux alternatives se posent alors
le char doit être un char peu blindé et armé de mitrailleuses mais disponible en grande quantité
Le char doit être puissamment protégé plus lourd et équipé d’un canon. , mais disponible en moindre quantités
Les décisions sont prises par le général Sir Hugh Helles vétéran de la première guerre mondiale qui choisit le premier type en fonction des contraintes budgétaires de l’époque et de ses expériences de la première guerre mondiale
Ainsi naquit le Matilda .I
Historique.
En octobre 1935 Sir Carden chef du projet chez Victor Armstrong propose au War Office un projet de char (qui deviendra le Matilda).
Ce char léger armé de mitrailleuses doit être mis en œuvre par deux hommes et pour satisfaire tout le monde il bon marché et doit être construit dans les 6 mois .Ce projet fut retenu sous le nom de A.11
En 1936 des tests ont lieu. L’engin n’était pas imposant le chef de char prenait place dans une petite tourelle armée de 2 mitrailleuse Vickers. tandis que le conducteur se trouvait devant lui dans un même compartiment exigu avec une trappe qui bloque lors de l'ouverture la tourelle et obstrue le canon . La caisse du char était divisée en 2 parties, avec une partie avant occupée par la chambre de combat avec un homme le conducteur et la partie arrière du char qui était occupée par un moteur Ford V. 8 de 70 chevaux relié à une boîte à vitesse Fordson (BAV) à quatre marches avant r qui autorise une vitesse d’environ 16 km / h, ce qui était suffisant pour suivre le rythme de l'infanterie
La suspension du char était de type Vickers avec 2 boggies de 4 galets dérivés tracteur d'artillerie Mark IV Dragon . Ce train de roulement était sans aucune protection . Les chenilles sont en acier traité au manganèse
Le blindage était assez épais allant jusqu’à 60 mm. Le moteur permettait un déplacement à une vitesse de 16 km /heure
Des modifications furent apportées en 1937. Elles portèrent sur le système de suspension et la motorisation. La tourelle fut aussi modifiée La protubérances qui se trouvaient à l’avant de celle-ci disparu
60 chars furent commandés en avril 1938 Cette commande sera suivie d’une autre similaire 10 jours plus tard permettant l’équipement de 2bataillons
Mais tout va changer
La guerre étant maintenant inévitable et il a été décidé de produire un nouveau char d’'infanterie armé d’un canon, et ensuite de créer jusqu'à 6 bataillons de chars équipés de ce nouveau char qui sera connu comme Matilda senior ou Matilda II
Il fut construit au total 140 Matilda I
Ces engins combattirent aux cotés de leurs successeurs en France en 1940 au sein de la 1st Army tank Brigade et les rescapés servirent ensuite comme char d’entraînement.
Caractéristiques
Poids 11T
Equipage 2( commandant/cannonier , conducteur)
Longueur 4.85 m
Largeur 2.28 m
Hauteur 1.86 m
Moteur Ford V8 essence 70 cv
Autonomie 130kms
Vitesse 12kms/h soute 9 km/h TT
Blindage 10–60 mm
Armement .50 inch Vickers MG avec 4,000 cartouches

 

Merci à Vincent pour ces dessins

Voir Aussi  See Also
Matilda 2

Moteur Leyland E 148
 


 Tank, Infantry, Mk I, Matilda I (A11)


The Tank is not to be confused with thehis little brother the Infantry Tank Mk II, Matilda II (A121 ) later model best armoured and with a new desing
The Mathilda I was a British Infantry Tank They were of totally different design and did not share components, the only similar traits was the speed
They were designed as Infnatry tanks , a type of tank that tended to sacrifice speed and firepower for increased armor protection.


History
The Tank Infantry Mk I (A11). Give his nickname of a character provident drawing any dissent but also that the name comes from a female of German mythology represents a very brave woman fighter. Way,
The concept of char infantry.
The concept of infantry tanks was developed by the British in the years before WW2. It was a tank more heavily armoured than the slight tank because this tank would be operate in concert with infantry support for protect and destroy all the defenses are opposed to it. So protection and armament should take precedence over speed. The origin of infantry tanks must be sought, however, during WW1 when British made a difference between the HeavyTank type Mark and light tank type Whippet. In the inter-war studies are continuing on the leadership of Sir Hobart and Liddel Hart.
The first tank was studied Mathilda I followed the Mathilda Valentine II and Churchill. The strategy was as follows.
The infantry tanks should move to the rhythm of the infantry trying to push the enemy lines and then the rotation is provided by light tanks who exploit the holes.
This concept of infantry tank will be also used p by the Soviets with the T 26 and french with tanks and R/ H 35 and 39 and B1
Conversely, the Germans have taken a completely different path with independent brigades of tanks.
The role of infantry tank was hold not by tanks but by Stug or Sturm. But here, and I would still have shattered conventional wisdom
The design of the equipment or Stug style Sturm is not a bright idea strategists Germans, but the budgetary constraints that led to construct this device that cost much less than a conventional float
It is the battle experience which led to the development of this concert


Tank development
In 1929 British Chief of Staff proposed a new reorganization of the army as a corollary the adoption of a new type of material that must take into account recent progress especially the mechanization
He proposed to tart with the infantry and two brigades were designated for this experimental purposes, each supported by a light tank battalion, equippcd with Carden-Loyd Mark Vl Machine Gun Carrier dtrong of 5 vehiclcs after bring to 10
Execises soon demonstrate that infanrry expect a tank who move slowly but this tnak will be heavy armoured to resist ti enemy attacks
In 1934 a new design of tank was proposed and Infantry Tank or “I” tank.
The Inspector of the Royal Tank Corps, Major-General P.C.S. Hobart, detailed the problematic
A light tank inconspicuous well armoured and equipped with a machine gun, available in large numbers to swamp the enemy defcnces
A heavy tank mounting a cannon well protected to be able to withstand enemy fire but built in a little batch
The final decision was took by Master-General of the Ordnance, General Sir Hugh Elles , the Tank Corps Commander during t WW 1. lnflluenced by his own experience, Elles strongly favoured the concept of Infantry tanks and, constrained by peacetime economy, gave priority to the smaller type.
ut this tank must be itself .
In 1934 the inspector of the Armoured Troops proposing to build a infantry tank which will be known as Matilda I tank
Two alternatives arise
The tank must be a little armoured tank and armed with machine guns but available in large quantities
The tank must be heavily protected heavier and equipped with a cannon. , But in lesser quantities available
General Sir Hugh Helles veteran of WW 1 chooses the first type according to the budgetary constraints of the period and experiences of the WW1
Thus was born the Mailda.I

History.
In October 1935 Sir Carden project leader at Victor Armstrong suggested to the War Office a tank draft which will become the Matilda.
This tank armed with light machine guns must be implemented by two men and it is cheap. The project was selected under the name A.11 But 2 conditions were posed
This tank will be ready within six months and the new tank was to be cheap
In 1936 tests were taking place. The vehicle t was not imposing the chief commander took place in a small turret armed of 2 Vickers MG. . The commander's head and shoulders almost filled the turret space, while the driver was located ahead of him in an equally cramped compartment with an overhead hatch which when opened up blocked the turret and fouled the gun.
The frame of the tank was divided in 2 parts, with a front room occupied by combat compartment with a driver and the rear part of the tank, which was occupied by a Ford engine V. 8 of 70 horses and a Gear box with 4 foward gears under a sloping rear deck He was linked to a Fordson 4 speed-gearbox He allow a top speed of
around 16km/h which was sufficient to keep pace with infantry
Suspension of tank was Vickers with type consisted of two stat ions per side with 4 4 rollers derived from the Dragon Medium Mark IV artillery tractor . The running gear was unprotected
The tracks are in medium pitch manganese steel
The armour d was fairly thick up to 60 mm. The engine allows a shift at a speed of 16 km / hour
Changes were made in 1937 in the second batch They focused on the suspension system and engine. The turret was also amended the protuberances that were on the front of it disappeared
60 tanks were ordered in april 1938. And another order for the same number of tanks follow 10 days later
2 Bataillons of tanks must be equipped
But war was now inevitable so he was decided to produce a new cannon armed Infantry tank after all and create up 6 army tank bataillons to operate them this new tank was known as Mathilda senior
For Matilda I 140 frams were produced in total. These devices fought alongside their successors in France in 1940 with the 1st Army Brigade tank and then the survivors served as training tank .
Technical Data
Weight 11T
Crew 2(commander/gunner, driver)
Length 4.85 m
Width 2.28 m
Height 1.86 m
Engine Ford V8 petrol 70 hp
range (128.7 km)
Speed 12kms/h road 2.87 km/h) off road: 9 km/h
Armour 10–60 mm
Armament .50 inch Vickers MG with 4,000 rounds

 

   


Copyright © 2003-2024 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:7234500
Nb de visiteurs aujourd'hui:1115
Nb de connectés:46