Frégate Jean Bart (D615)









La Frégate Anti-aérienne Jean Bart D615


English Version

Une frégate c’est quoi ?
Actuellement  c’est un bâtiment  dont les dimensions, les armes et les équipements lui permettent  d’un tonnage entre 2 000 et 7 000 tonnes  En dessous de ce tonnage se sont des corvettes au dessus cela devient un croiseur
Le Code OTAN pour ce type de navire est  F
Mais dans la Royale   le terme frégate désigne  des bâtiments de type Corvette mais il est réservé à des bâtiments spécialisés dans la lutte anti-aérienne ou sous marine car le terme destroyer n’est pas en usage chez nous .
 C’étaient à l’origine des petits navires apparus au XVIe siècle, rapides, à un pont découvert et légèrement armés qui vont évoluer au XVIII et XIX vers des navires un peu plus gros qui éclairent la Flotte et lui permettent aussi d’harceler le commerce ennemi. Par la suite les Grandes frégates devinrent des Croiseurs
Introduction
La frégate D 615 Jean Bart reprend le non du dernier navire de ligne mis en service par la France à la fin des années 40
Ce navire connu une existence courte et mouvemente
Il s’échappe de St-Nazaire sous le feu des allemands, il est attaqué par les Américains à Casablanca en 1942 alors qu’il n’est pas totalement opérationnel, Il revient en France à la Libération pour être achevé en 1953. Il mène une vie active pendant 4 ans pour être placé en réserve dés 1957 et être démoli en 1969 triste fin pour un navire aussi important
il faudra attendre presque 25 ans pour voir un nouveau Jean Bart dans la Royale;

Jean Bart
 
Armoiries de Dunkerque



 
Jean Bart ( 1650 1702 )

C’est un marin célèbre de l’époque de Louis XIV qui est  né à Dunkerque le 21 octobre 1650, Mousse dès l'âge de 12 ans. Il combat sur mer les navires hollandais commandés par Ruyter. A 22 ans  il navigue en course pour le compte de la France et trouve sa véritable vocation. Il devient la terreur des  adversaires et s’enrichit grâce à ses prises (50 navires entre 1674 et 1678.).En 1679 il est admis dans la Marine Royale comme lieutenant de vaisseau et part pour la Méditerranée combattre les barbaresques
Capitaine de frégate légère en août 1686.il doit avec Forbin en 1689 conduire un convoi de Dunkerque à Brest, mais il  est fait prisonnier par les Anglais, Comme il ne supporte pas les climat anglais  il s'évade et revient à Saint-Malo en traversant la Manche en canot.
Il met au point une tactique basée sur l'utilisation de divisions de frégates rapides et maniables, Grâce à cette tactique il s'empare en 1694  au large de Texel, d'un  convoi hollandais de 130 navires chargés de blé. Cette prise, fait de Jean Bart un héros et lui vaut ses lettres de noblesse. Chef d'escadre en avril 1697, il commande la Marine à Dunkerque où il meurt le 27 avril 1702

La Frégate D 615 Jean Bart

Avant cette frégate il y a eu 15 bâtiments de la Royale  à porter le nom du corsaire de Dunkerque Depuis un siècle ce furent des bâtiments de ligne dont le plus célèbre fut le dernier cuirassé français qui fut mise en service au la fin de la 2° Guerre Mondiale
Le nom Jean Bart renaît donc avec cette frégate armée  le  21 octobre 1989. Conçue initialement comme une corvette antiaérienne elle reçoit l'appellation de frégate antiaérienne (FAA) à partir de juin 1988 .Son rôle  offrir une appui antiaérienne au profit d'une force navale .Elle est basée actuellement à Toulon et est  au groupe aéronaval avec le Charles de  Gaulle Sa vie opérationnelle est très active surtout depuis le début e l’année 2002  elle  participe à la protection rapprochée du porte-avions Charles de Gaulle lors de la mission Héraclès de lutte contre le terrorisme.  De retour de mission elle rentre à l’arsenal pour une refonte de ses armements et un renforcement de sa coque par la pose de Bulges ; Elle repart en mission début 2004  avec la mission Agapanthe en océan Indien et dans le Golfe Persique. A l’été 2006 c’est l’opération Baliste au Liban qui la voit escorter les bâtiments amphibies qui évacuent les civils pris au piège des combats.
Elle devrait être retiré du service actif en 2012, mais devant le retard du programme binational  franco Italien des frégates Horizon elle devra remplier quelques années en attendant l'admission au service actif du Chevalier Paul ou plus probablement d'une FREMM en version anti-aérienne. Dunkerque  est la ville marraine  de la frégate  depuis le 13 juillet 1990.
La Frégate Jean Bart D 615
Tout comme son sister-ship le Cassard Le Jean Bart assure la protection aérienne de la FAN  grâce à un système d arme s moderne et puissant. Elle reprend les lignes d’une grande frégate  longe et basse sur l eau  avec un bloc passerelle compact  suivi d’un bloc cheminée  imposant. Les radars sont protégés par des radomes en forme de balle de golf.
Historique
Elle est la dernier née du programme  C70 AA datant de 1979 / Elle fut mise sur cale le 12 mars 1991. Ce navire ressemble beaucoup au Georges Leygues. Elle est longue de 129 m pour 14 m de largeur  et un tirant d’eau de 6.5 m. Elle accuse un déplacement de 4800 tonnes. Elle a connu des problèmes de fissures sur la cotes problèmes qui ont été résolus en 2002 /2003 lors d’un carénage qui a vue la pose de bugles  et le " coulage" de 100t de béton en fond de cale
Malgré ces problèmes ce navire est un excellent navire  qui est capable de détecter un ennemi à plus de 250 Kms   grâce à un radar tridimensionnel performant  le DRBJ 11 B  de Thomson CSF
Un bâtiment de guerre  est composé d’un système de propulsion , de combat et de détection
Nous allons passer ces 3 systèmes en revue
Le Système de propulsion
Le Jean Bart et le Cassard sont propulsés par une GPM Diesel CODDG (Combined diesel or gaz) qui est composé de 4 moteur Pielstick PA6V280BTC de 18 cylindres qui 1ui confère une puissance de 9900 chevaux et lui autorisant une vitesse maximale de 29 noeuds
Le Système de Détection
le radar équipant le Jean Bart  ainsi que son sister-ship le
Cassard est le même que celui du porte avion Charles de Gaulle. Il s’agit du radar 3d DRBJ 11  qui est positionné au mi longueur du bâtiment  au dessus du bloc cheminée dominant la surface des flots de 24 metres  Son antenne est protégé par un radome de 5 m de diamètre . Ce radar est multifonction  et multi cibles et il peut être associé à un autre radar de veille le PBRV26. Le coût de cet ensemble équivaut à 1/3 du prix du navire. Pour gérer l’ensemble il a fallu concevoir un  système informatique qui puisse  collecter analyser évaluer et donner la solution. Ce système est le système SENIT qui équipa la Frégate. Tout d’abord dans sa version 6 et ensuite comme sur le Charles de gaulle en version SENIT 8. Ainsi touts les systèmes des bâtiments y compris l’aviation embarquée sont sur le même réseau. Le SENIT se trouve dans le central opération  qui gère tous les système d armes du bâtiment. Ce central est similaire en tout point à celui du Porte avions. Il analyse en temps réel tous les paramètres de l environnement tant aérien que sous marin. De plus le bâtiment possède un système de détection par Ballon sonde qui peut être lancé jusqu’à 1500 mètres apportant ainsi de précieuses données. C’est le système SYPEM (Système de Production Electro magnétique). Ce système crée une logithèque de données qui alimente le ‘ ELINT (Electronic Intelligence) du SIGINT (Signal Intelligence) via le SEPEL (Système exploitation électronique). Pour le milieu marin c’est le CADENT(Chaîne d’acquisition des données des environs) qui est en charge de ce milieu et permet le lutte ASM
Le système d’armement
La D615 est une frégate anti-aérienne (AA) dont l’armement principale repose sur le système TARTAR modèle SM1 MR.

 

 

 
Missile Tatar

 

 

 

Ce système développé par General Dynamics  a reçu comme nom de code RIM-24 Tartar C’est un système de défense aérienne à moyenne portée (SAM) qui a équipé les navires de l’US Navy dans les années 60 et 70 il est dérive de la série du sytème d’armes T comme Terrier .En fait c’est un SAM-N-7 Terrier HT-3 sans les  boosters .  Ce système a été remplacé  dans la marine américaine par le Raytheon  RIM-66 Standard Missile (MR).

 

 

 
RIM 66

 

 

 


Pour la Royale ce système équipant  les 2 frégates AA  proviennent de bâtiments désarmés . Celui du Jean Bart provient  de l’escorteur d’escadre Kersaint. Lors du changement de bâtiment le système a subi une refonte générale. Ce système se présente comme une rampe ave un missile et une soute en dessous abritant 36 engins. Ce missile a une portée de 50 kilomètres  qu’il parcourt à la vitesse de Mach 2 avec une cadence de tir de 1 missile chaque 5 secondes. Le système peut traiter 2 cibles à la fois. il procure une ombrelle de protection de 8000 Km2 en théorie
A coté de cet armement AA le D 615 possède d’autres systèmes d’armes . Pour prester dans les missiles il est équipé du système Exocet qui est présent sur le navire avec 2 rampes quadruples situées au centre du navire en épis entre les blocs passerelle et cheminées. Ces missiles ont une portée de 70 Kms et ils sont durcis en CEM (contre mesures électroniques)
Pour en finir avec les missiles il faut aussi noté que pour la défense anti-aérienne rapprochée il y a le système SADRAL (Système auto défense Rapproché Anti-aérien léger). C’est un Mistral navalisé  Le navire possède 2 affûts sextuples  situés à l’arrière sur le hangar hélicoptère
Coté canon La frégate possède à l’avant une tourelle 100 mm Mdle 68 plus 2 affûts de 20 mm Oerkilon placés de part et d autre des ailerons  et 4 mitrailleuses de 12.7 pour une défense rapprochée du bâtiment contre des actions commandos menées par des embarcations légères type celles qui ont touché le USS Coles
De plus même étant une frégate AA le navire possède aussi un armement ASM avec un système de lancement de torpilles L5 via 2 catapultes et un système remorque qui permet de leurrer les torpilles adverses
Pour mettre en œuvre  tous ces armements les radars qui équipent le navire sont un mix de systèmes français et américains
Les systèmes radar sont en majorité situés sur le Mat treillis en forme de pylône  . Il communique avec les autres navires via les systèmes civils  INMARSAT et militaires SYRACUSE
Dernier armement du Jean Bart son hélicoptère Panther AS365 SA qui a succédé au Lynx WG 13. L'appareil appartient à une flottille dépendant de l’ALAVIA (Amiral Aviation Commandant l’Aviation navale)

la frégate Jean Bart D615


  La Classe Cassard sera remplacée dans les année 2015 /2020 par 2 fregates de la Classe Horizon

 

 

         Fregate Classe Horizon Chevalier Paul D 621

 


Catégorie  Frégate Anti-Aérienne
Code OTAN D 615
Constructeur DCN

Tonnage 4800 tonnes
Longueur 139 m
Largeur 14 mètres
tirant d’eau 6.5 m
Motorisation  4 Moteur SMET Pielstich PA G 280 BTC
Vitesse maximale 29 nœuds
Autonomie  5800 miles à 14 nœuds
Armement
1 système AA TARTAR SM1MR
4 Exocet MM40 block 2 en 2 rampes doubles
12 Sadral en 2 rampes sextuples
1 Tourelle de 100 mm Mdle 68
2 Canons Oerlikon de 20 mm
4 mitrailleuses de 12.7 mm
2 catapultes pour torpilles L5
2 Lances leurre Sagaie
1 Hélicoptère Panther
Equipage
25 officiers
150 Sous officiers
75 quartier maîtres et matelots

site incontournable
netmarine.

 

 

 

English Version

 
The Frigate Anti-aircraft Jean Bart D615

 

A frigate it is what?
Nowadays it is a ship among which dimensions, weapons and equipments allow him a tonnage between 2 000 and 7 000 tonnes Underneath this tonnage it is a corvette below it become a cruiser
Generally the Nato’s code for this type of ship it is F  But in the Royale (French Navy in French )  term indicate also Corvette and it is reserved for ships specialized in anti-aircraft and anti sub marine employ because term destroyer is not applied in french.
The frigates appeared  in XVIth century, In the begin they are fasts ships lightly armed but in  XVIIIth and XIXth  century the frigate become  biggest which light the Fleet and also be able to attack others ships. Later the big frigates became Cruisers
 Introduction

The frigate D 615 Jean Bart take back the name off the last french battleship brought into service by France at the end of the forties He known a short existence and animated live.
He escape from St-Nazaire under the German fire, he was attacked by the Americans in Casablanca in 1942 while he is not completely operational, He comes back in France at the end of WW 2 to be finished in 1953. It was operational during 4 years before to be put in reserve in 1957 and was demolished in1969
It wild be expect for almost 25 years to see a new Jean Bart in the Royale

 

 

coats arms of Dunkirk

 

 

Jean Bart the men
 
Jean Bart (1650 1702 )

It is a famous sailor of the Navy off Louis XIV . He was born in Dunkirk in October 21st, 1650.He was ship boy from the age of 12 years. It fights on sea the Dutch ships commanded by Ruyter. In 22 years it sails for France and finds its true vocation.
 It becomes the dread of the adversaries and becomes rich thanks to its captures (50 ships between 1674 and 1678.). In 1679 it was accepted in French Royal Navy as lieutenant commander (lieutenant de vaisseau )
It was send in Mediterranean Sea to fight the “Barbaresques” He was nominated Captain (capitaine de frégate)in  August 1686.he has to protect  with Forbin at 1689 a convoy about Dunkirk at Brest , but he is was captured by the Royal Navy ,
But he do not appreciate the English climate , he escape and return in Saint Malo after to the crossing of the English Channel in dinghy.
 He puts in focus a new tactic about use of divisions with rapids  and handy frigates  , Thank to that tactical he capture in 1694 at Texel a Dutch convoy of 130 ships loaded  with grain. Jeans Bart  became a hero and he receive his letters patent of nobility . He was chief squadron ‘ Admiral in April 1697,
He was the Commander of the marine at Dunkirk where he dies 27th of April 1702

Jean Bart The ship

Before this frigate there were 15 buildings of the Royale  to carry the name of the corsair of Dunkirk
For century these were battle ships to carry the name the  most famous privateer
The last French battleship which was brought into service in the end of 2 ° World war The name Jean Bart comes back to life therefore with this frigate armed on October 21st, 1989. Conceived initially as an anti-aircraft corvette it accepts the appellation of anti-aircraft frigate (FAA) from June 1988
She was able  to give one support anti-aircraft to a naval force.
Now she based in Toulon  with the Task Force with
Charles de Gaulle carrier 
His operational life is very active especially since the beginning of 2002 . participation with the French Task Force including aircraft carriers Charles de Gaulle during the Heracles mission (GWOT )against terrorism. Back from mission it comes back to the arsenal for an overhaul of its weaponry and a strengthening of its cockle by the pose of Bulges;
It leaves again in mission at the beginning of 2004 with mission Agapanthe in Indian ocean and in Persian Gulf. In summer, 2006 it is the operation Baliste in Lebanon which sees it accompanying the amphibious ships which evacuate the civilians taken in the trap of battle of Beirut It should be withdrawn from active service in 2012, but in front of the delay of program having dual nationality French Italian of frigates Horizon (Orizonte) she will have to go ahead some years by waiting for the admission to the active service of the Chevalier Paul or more probably  the new FREMM frigate in anti-aircraft version.
 Dunkirk is the city godmother of the frigate since July 13th, 1990.

The Frigate Jean Bart D 615
Like  his sister-ship the Cassard  the Jean Bart assures air protection of FAN (force aéronavale ) thanks to a modern and powerful weapons systems.
 It takes back the lines of a big frigate follow and low on water with a comptact gangway follow with a imposing funnel block. Radars are protected by radomes in the form of golf ball
She was the last born of the C70 AA  program dating from 1979 . She was put on hold on March 12th, 1991. This ship is alike of the George Leygues .
 It is long of 129 m for 14 m of  width with 6.5 m from draught of  water. She has  4800 tons displacement.
 She knew problems of fissures which were resolved in 2002/2003 during a careenage which saw the installation of bugles and the “casting” of  100 tons concrete down of the hold
 In spite of these problems this ship is a very good ship which is able of discerning an enemy in more than 250 Kms thanks to a competitive three-dimensional radar DRBJ 11 B of Thomson CSF  
A battleship is  composed of a system of propulsion, battle and detection
We are going to review these 3 systems
The System of propulsion Jean Bart and Cassard
The propulsion system of Jean Bart and Cassard is a Diesel GPM CODDG (diesel Combined and gas) which is composed of 4 motor Pielstick PA6V280BTC of 18 cylinders
This system give a potency of 9900 HP and allowing him a maximum speed of 29 knots
The System of detection
The radar who equip the Jean Bart as well as its sister-ship
Cassard is the same of air craft carrier Charles de Gaulle.
 It is a radar 3d DRBJ 11 which is positioned in at the mi length of the building above the funnel block dominating the surface of the sea of 24 meters

 

His aerial his protected by a radome of 5 m of diameter. This radar is multipurpose and multi targets and he can be linked to another watch radar PBRV26.
The cost of this detection group is equivalent to 1/3 of the price of the ship. To manage this  group it was necessary to conceive a computer system which can collect analyse evaluate and give resolution. This system is the SENIT system which equipped the Frigate.
First in SENIT 6 and  after like Charles de Gaulle in SENIT 8.
All the systems of this ships including fleet arms are on the same network.
SENIT is in the PC of the ship and he manage  of the weapons systems from the ship.
 This system is similar in any point to the Aircraft carriers.
He analyse in real-time all parameters of the air and under sea surroundings.
He has also a pilot balloon who can be thrown up to 1500 metres bringing precious data so.
It is the SYPEM system (System de Production Electro magnétique). This system creates a software library of data which furnish information to ELINT (Electronic Intelligence) of SIGINT (Signal  Intelligence) via SEPEL (systeme exploitation electronique).
For  marine middle it is the CADENT (Chaine d’ acquisitions des données des environs ) that is charging up of this work and  middle and allows  the work of  ASM
The Weapon’s system
The D615 has an anti-aircraft frigate (AA) witch  the weaponry is based upon the TATAR system TARTAR SM1 MR.

 

Missile Tatar


The TATAR Missile system  was developed by General Dynamics accepted as name of code RIM-24 Tartar .His a air defence with medium range (SAM)  system is which equipped the ships of US Navy in the sixties and 70
it is developed from the  weapons system code name T like Terrier It is in fact  the  SAM-N-7 Terrier HT-3 without booster rockets. This system was replaced now in the Us Navy by Standard Raytheon RIM-66 Missile (MR).

 

 

RIM 66


In the Royale this system equipping the 2 frigates AA come from disarmed buildings.
For the Jean Bart  the system comes from the “escorteur d’escadre” Kersaint.
The system was updated . This system has ramp with a missile and a hold with 36 missiles in reserve. This missile has a 50-kilometre range which it goes through at the speed of Mach 2 with a  shoot of the missile every 5 seconds.
The system can treat 2 targets at the same time. it brings a sunshade of protection of 8000 Km2 in theory
The ship has other weapons systems . The Excocet system which is present on the ship with 2 quadruple ramps located in the centre of the ship between the gangway and the funnel. These missiles have a range of 70 Kms and they are hardened in CEM (Contre mesures  electroniques)
To finish  with missiles it is necessary so noted that for brought closer anti-aircraft defence there is the SADRAL system (Systeme auto defense rapproché anti aérien )
It is the  Mistral system but for the navy
The ship have 2  six fold carriages located in the back on the ship above helicopter hangar
 The frigate has one 100mm turret Mdle 68 and 2 carriages of 20 mm Oerkilon put by part in the front and d other one of the wing tips and 4 x50 mm  machine guns  self defence  against terrorist actions led by light crafts(see  USS Coles )

 

 

The ASM weapon his a system of launching of torpedoes L5 via 2 catapults and a towed system to delude enemies torpedoes
To employ  all this weaponry the radar system which equip the ship is a mix  between French and American systems
The system is located for the majority in the mast  in the form of pylon. He communicates with other ships via the civil systems INMARSAT and  the SYRACUSE
the Last weaponry of the Jean Bart his helicopter Panther AS365 HER who succeeded the Lynx WG 13.
 This helicopter   is depending from ALAVIA (Amiral Aviation Commandant Aviation Navale)

 

 

la frégate Jean Bart D615
Fregate Classe Horizon Chevalier Paul D 621

 

 

 

 

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele


Nb de visiteurs:4933561
Nb de visiteurs aujourd'hui:159
Nb de connectés:19