Automoteur AMX30 AuF1









L’AMX 30 AuF 1
English Version
 

 

 


L’artillerie française à la fin de la 2° Guerre Mondiale est équipée de matériel américain. Pour l’artillerie automotrice c’est le Priest qui est en dotation dans les régiments
Rapidement un nouveau matériel est étudié lorsque l’AMX13 entre en service ; Le châssis de ce nouveau car fut adapté pour fournir 2 types d’engins pour les artilleurs
Le 105  sous casemate fixe  et le 155 F3 automouvant. Mais ces engins avaient été conçus comme des solutions transitoires. En effet l’équipe de pièce n’était pas protégée de la mitraille du champ de bataille et le nombre de coups embarqués prêts à l’emploi était dérisoire. Il ne faut pas croire que les français se trouvaient à la traîne car les autres armées avaient aussi le même- problème avec cette génération de matériel comme le
M107  et M110.
Cette Génération de matériel avait été conçue sans prendre en compte la menace NRBC ; Et dans cette catégorie le Amx13 F3. n’avait rien a envier aux autres engins de plus le calibre 105 mm est considéré comme obsolète
Historique
Aussi face à la menace NRBC et pour doté l’artillerie française d’une  arme efficace lors d’apparition du char X30 il fut demandé aux industriels de chercher à adapter une tourelle avec une pièce d artillerie sur ce châssis. Plus précisément il faut mettre sous tourelle blindée le nouveau canon 155 TR F1 (qui est au stade de prototype.
Le 16/12/1969 la 1° Note est émise par l’EMAT et le 16/01/1970 le projet est finalisé. Le9 avril 1970 un groupe consultatif est créé afin d’étudier les divers éléments du système d’armes.
Le système doit être automoteur, très mobile et doit assurer un feu direct comme indirect contre les cibles désignées. La portée doit être de 3Kms minimum à 35 Kms. Pour arriver à une puissance de feu énorme (6 coups en 45 secondes) la conduite de tir doit être automatisée  d’où le nom  donné au début à l engin 155 GCT . De plus le montage en tourelle lui donne une possibilité de tir en azimut de 360 ° et en site de -5 à+65 °
Les études vont bon train et début 1972 le premier  exemplaire sort des bureaux d’études.
Le 1° prototype est livré le 11/01/1972 et il a déjà la silhouette de l’engin final. Il se caractérise par les équilibreurs en saillie extérieurement  sur le masque du canon. Par la suite les équilibreurs seront positionnés à l intérieur de la tourelle.

 

prototype 1 et 2 noter les equilibreurs en saillie prototype 1 et 2 noter les equilibreurs en saillie


 

 
 

Mais comme chaque fois l’apparition d’un nouveau concept de matériel entraîne parfois une mise au point un peu plus laborieux. Le positionnement de la pièce d’artillerie en tourelle lui confère la possibilité de  tir en azimut de 360 ° et en site de -5 à+65 °
La conduite de tir automatique et le système de chargement vont entraîner une mise au point un peu plus longue que prévue. Aussi pour éviter tour retard dans le programme il fut décidé de tester 2 conduites de tir
Une version avec cadence de tir de 3coups par minute et la version GCT ; Mais il a été prévue que pour le matériel ayant le système GCT un système de secours semi automatique
En 1975 le P3 et P4 passent avec succès les épreuves de tir  et en 1976 le P6 clôture la phase de test. Arrivé à ce point il reste à perfectionner la munition ce qui sera fait avec le P7  qui est en fait le P3 remis à niveau
En 1978 la fabrication peut démarrer et les premiers exemplaires de série arrivent en corps de troupe  en 1979
Depuis il a fait un longue carrière dans l’armée française raison de 32 par régiment (4 batteries à  8 pièces chacune).
Il manœuvre avec des
AMX 10 ATLAS (Automatisation des Tirs et des Liaisons de l'Artillerie Sol-sol)
Mais il n’a pas connu un franc succès à l’exportation (prix d’achat assez élevé). L'Arabie Saoudite en a passée commande pour 51 systèmes avec les AMX10 VOA  L'Irak s'est portée acquéreur de 85 systèmes qui l’a utilisé contre l’Iran et durant l’opération Désert Storm et OIF dernièrement
les artilleurs de l’Armée française intégrés dans la FRR les ont utilisé dés en 1995 sur le Mont Igman  pour museler les troupes serbes qui bombardaient Sarajevo.

 

1° RAMA


 



 

Actuellement ce système n’aura pas de successeur  dans cette classe là. Il va être remplacé par le Caesar système monté sur un châssis de camion plus mobile et aérotransportable
Par contre  sur les 271 AU F1 en parc l’armée dispose de 177 AUF1 et de 94 AU F1 T (disposant d’un navigateur terrestre) .Aussi au titre de la valorisation sur une période s’étendant de 2003 à 2009
Elle portera sur la récupération de châssis 30B2, re-motorisés avec  un moteur Renault/Mack E9 développant 750 ch. Ce moteur est associé à une BAV semi-automatique, donnant  au système un rapport puissance/poids supérieur de 20 % à celui de la configuration d’origine. Il procure au système une mobilité et une manœuvrabilité identiques à celles des chars de combat. ;
104 AUF1  vont être mis au AUF1 TA, avec intégration d’un terminal ATLAS  et 70 autres seront mis au standard AUF2, avec mis en place d’un tube de 155 mm/52 calibres, d’un système automatique de chargement des charges modulaires (CACM) et intégration et d’un terminal ATLAS .
Ans le cadre de la valorisation du 155 AUF1, les mises à niveau porteront sur les opérations suivantes :
Description de l Engin
C’est un char
AMX 30 qui a reçu une tourelle abritant un canon de 155.
Le châssis est composée de 5 roues et  5 galets supports,Le barbotin se trouve à l arrière
L’engin a subit dernièrement une cure de rajeunissement qui a vu le changement du GMP avec comme corollaire un allongement du châssis . Il a été chaussé de nouvelles chenilles similaires au char AMX 30
La tourelle
Elle a été conçue pour pouvoir être montée sur n’importe quel châssis de char AMX30, T72 (tentative indienne ), T80, Léopard,
Leclerc
Cette pièce possède un son système d'approvisionnement automatique.  A l’arrière de la tourelle se trouvent  42 projectiles à charge séparée  prêts à l'emploi qui sont rangés dans des râteliers
La tourelle se présente comme une grosse caisse rectangulaire  Le canon dépasse largement de la tourelle via un masque de canon  boulonné. Le haut tourelle est percé d’un tourelleau chef de char qui peut être armée avec une mitrailleuse de 12.7 ou éventuellement de 7.62 mm Les flancs gauche et droit de la tourelle sont percés par une  porte permettant un accès aisée à cette tourelle qui est protégée NRBC .Cette tourelle lui  confère une silhouette particulière  
sur l avant de la tourelle se trouve 2 DREB (lance-grenades) placés à l'avant gauche et droit de la tourelle.
Le canon possède une volée énorme dépassant  largement de l'avant du véhicule Il a son  extrémité un frein de bouche a deux évents.
 L’AUF1 peut tirer divers  types des projectiles  mais  en général  la majorité des obus sont des HE brisants Le char en emporte 36  plus 6 obus fumigènes
Lorsque le char a besoin d’être ravitaillé l’opération se fait rapidement via l’arrière de la tourelle en 15 minutes par l’équipage de 4 hommes. Le rechargement du râtelier peut être effectuer même si l’engin tire
 La cadence de tir est de huit coups /minutes. Le chef de pièce peut effectuer selon les ordres   un tir coup par coup ou une rafale de 6 coups  chaque 45 secondes. La GCT  fait que lorsque la salve arrive sur l objectif  les AUF 1 ont déjà  quitté leur emplacement de tir
Pour le chargement semi automatique ou manuel  la cadence passe à 3coups/ minute.
Les munitions sont des HE des fumigènes, éclairants et à sous munitions  La portée maximum est de 40 Kms
Ces obus sont compatibles avec le 155 TR F1
Caractéristiques
Constructeur
AMX
Poids 41 Tonnes
Longueur 10.23
Largeur 3.15
Hauteur 3.17 sans la mitrailleuse de 12.7
Garde au sol .43
Equipage 4
Moteur Hispano Suiza HS110 pour les premières versions
Moteur Renault/Mack E9 développant 750 CV pour les derniers modèles
Vitesse max route 60 Kms
Autonomie 450 Kms
Armement  1 canon de 155 alimenté à 84 coups
 La gamme comprend des obus a sous munitions ou obus  cargo ( grenades, mines antichar, sous munitions intelligentes), des 155 HE , fumigènes et éclairants
                    1 x 12.7  avec 800 coups  
                    4 DREB


 

The AMX 30 AuF 1
 


 

 
 

 

The French artillery at the end of World War 2 ° is equipped with American material. For SPG whe found  the Priest who is in endowment in the regiments Soon a new material is studied whit  the AMX13 ; The chassis of the new tank has been adapted to provide 2 types of gear for artillerymen
A 105 mm in a fix turret and a 155 mm like US M107
But these devices were meant as transitional solutions. In fact, the team was not protected of the battlefield grapeshot and the number of shields on board ready for use was derisory. We should not believe that the french were left behind the others because the other armies also had the same problem with this-generation pf SPG as M107 and M110.

 

 This generation equipment had been designed without taking into account the threat NRBC; And in this category whe found the AMX13 Has nothing to envy other devices over the calibre 105 mm is regarded as obsolete
 

 History
 
Also for conter the NRBC threat and to equip the French artillery  with an effective a weapon  then the construction of the AMX 30 MBT it was asked at the manufacturers to try to adapt a turret with a piece of artillery on the chassis.
Specifically we must put in the armored turret the  new gun F1 TR 155 which is at the prototype stage.On December 16th 1969 the 1st  note is issued by the EMAT  and the project is finalized on January 16th 1970.On  April 9th  1970 an advisory group was set up to study the various components of the weapon system.
The system must be self-highly mobile and should ensure a direct as indirect fire against identified targets. The range  must be  3Kms least 35 Kms. To achieve enormous fire power (6 shots in 45 seconds) firing must be automated hence the name given at the beginning to this SPG 155 GCT(grande cadence de tir). In addition mounting turret gives him an opportunity shooting in azimuth of 360° degrees and site of -5 to +65 ° The studies are well underway and early 1972 the first vehicle is ready The 1st  prototype is delivered on January 11th 1972 and has the silhouette of the craft final. It is characterized by balancers projecting externally on the mask of the gun. Thereafter, balancers will be positioned in the interior of the turret.

 

 

But as always at the emergence of a new concept of material  the beginnings are more laborious. The positioning of  the barrel in turret gives it the possibility of shooting in azimuth of 360 degrees and site of -5 to +65 ° The firing and the automatic loading system will lead to a development a little longer than expected. Also to avoid delay in the programme it was decided to test  2 conducts of  shooting
 A version with rate of fire of 3coups per minute and the GCT version ; But it has been planned that for equipment with the GCT system has a backup system with semi-automatic In 1975 the P3 and P4 pass successfully tested in 1976 and shot the P6 closing the testing phase. At this point it remains to perfect the munition which will be done with the P7, which is in fact the P3 upgraded
 In 1978 the construction can start and the first vehicles of series arriving in regiments in 1979 .Since he had a long career in the French army with 32 Auf 1/ regiment (4 batteries to 8 pieces each). It maneuver with AMX 10 ATLAS (Automatisation des Tirs et des Liaisons de l'Artillerie Sol-sol) But it has not been know a very successful for export (purchase price high enough). Saudi Arabia has risen to 51 command systems with AMX10 VOA  Iraq has acquired 85 systems that has been used against Iran and during the Operation Desert Storm and OIF lately The gunners of the French Army integrated into the RRF had used the Auf 1 in 1995 on Mount Igman to muzzle Serb troops who bombing Sarajevo.

 

 

 

 

 

Currently this system will have no successor in this class He will be replaced by the Caesar system mounted on a truck chassis and more mobile air transportable In contrast to the 271 AU F1 in park the French army has 177 AUF1 and 94 AU F1 T (with GPS).
 Also a update period stretching from 2003 to 2009 is previous It will focus on the recovery of  AMX30B2 chassis, re-powered with an engine Renault / Mack E9 developing 750 hp. This engine is coupled with a semi-automatic BAV, giving the system a power / weight ratio of 20% higher than the original configuration. It provides the system mobility and manoeuvrability identical to those of tanks. ;104 AUF1 will be placed at the level AUF1 TA, integration with a terminal ATLAS and 70 others will be finalized AUF2 standard, in place of a tube of 155 mm/52 calibre, automatic loading of modular charges (CACM), and integration and a terminal ATLAS.

 

 

 It is a AMX 30 MBT who received a turret housing a barrel of 155 mm The chassis is composed of 5 wheels and 5rollers supports, the sprocket is at the rear The vehiclet has undergone a recent lifting which saw the change in the Motor  with it an extension of the chassis. He has the same cartpillar then all the Amx 30 float
 The turret It was designed to be mounted on any AMX30 tank chassis, T72 (Indian attempt), T80, Leopard, Leclerc This piece has its automatic supply system. At the back of the turret 42 shells  separate cartridge are ready-to-use,are stored in racks The turret is like a big rectangular box
The barrel  pass generously  the turret via a mask cannon bolted. The top turret has a cupola for the chief of vehicle  which can be armed with a MG (12.7 or possibly 7.62 mm )
Left and right sides of the turret are drilled through a door allowing easy access to the turret which is protected NRBC . This turret gives it a distinctive silhouette On the front of the turret is located 2 smoke dischargers placed at the front left and right of the turret.  The barrel has a huge fly far beyond the front of the vehicle, it has its end of a brake mouth has two vents.   The AUF1 can fire various types of projectiles but in general the majority of the shells are HE
The Auf 1 has  36 HE shells and 6 smoke shells
 When the vehicle needs to be refuelled the operation is carried out quickly via the rear of the turret in 15 minutes by the crew of 4 men. Reloading the rake can be carried out even if the machine fire
 The rate of fire is 8 shoots  per minutes. The chief of vehicle can order fire shot by shot or a burst of 6 shots every 45 seconds. The GCT fact that when the burst arrives on the goal  when AUF 1 have already left their shooting  position
 For loading semi-automatic or manual  the rate his  3 shoots per minute. Munitions are HE  Flares, enlightening and ammunition under the maximum range is 40 Kms
These shells are compatible with the 155 TR F1

 

 

Manufacturer AMX
Weighing 41 Tons Length 10.23
 Width 3.15 Height 3.17 without the machine gun from 12.7
Crew 4
Engine Hispano Suiza HS110 for the first versions
 Engine Renault / Mack E9 developing 750 hp for the latest models
Speed Highway 60 Kms  Autonomy 450 Kms
Weaponry 1 barrel of 155 powered 84 shots
 The range includes shells in a munitions or cargo shells (grenades, anti-tank mines, ammunition intelligent), 155 HE, smoke and enlightening
12.7 with 800 cartidges
4 DREB

 

 

 

 

 

 

 

 

 1 ° RAMA

 

 

 

 

 

 
Prototype 1 protruding equilibreurs Prototype 2


 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6029167
Nb de visiteurs aujourd'hui:1426
Nb de connectés:38