Infanterie 1815 Belgian Shako 83rd county of Dublin Rgt of Foot Salon Provence









 

« Retour
 

 

                         Infanterie 1814 83rd County of Dublin Rgt of Foot Belgian Shako Bruxelles
English Translation
 


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

Les tenues militaires des cavaliers Hongrois vont influencer la mode militaires en cette fin du XVIIIe. La tenue des cavaliers nottament chez les hussard en est une preuve flagrante  Dans cette tenue on trouve aussi un couvre chef qui a pour nom csákó pour le pic
Aussi on pense que le mot mot shako trouve son origine dans cette coiffure des soldats basés sur la frontière hongroise
Ces soldats  ou Infanterie Grenz  ont ajouté vers 1790 à leurs chapeaux qui ont pour origine  un chapeau de berger une visière Ce vêtement fut adopté  par les Hussards  Hongrois au début du XVIIIe siècle. D'autres orthographes incluent chako , czako , schako et tschako .
Aussi en ce debut du XIX e siècle  le shako est devenu une  coiffe militaire commune, portée par la majorité des régiments des armées d'Europe et des Amériques.
Il remplace  le bicorne leger  et était initialement considéré comme une amélioration.


Fabriqué en feutre épais et en cuir, il fourni une certaine protection pour le crâne du soldat, tandis que sa visière protège les yeux. Le shako a conservé cette prééminence jusqu'au milieu du XIXe siècle, lorsque les casques à pointe ont commencé à apparaître chez les Prussiens,  et le képi dans l'armée française 
Ces deux types de coiffes vont alors regner en maitre selon les alliance diplomatiques 
Les Russes vont adopter le shako en 1844-1845, pour revenir au casque à pointe en 1855, avant d'adopter une forme de képi en 1864.
Après la victoire prusienne de  1870, la mode militaire changera et les casques en cuir basés sur la coiffure allemande vont commencé à remplacer le shako dans de nombreuses armées.
l faut savoir que le shako au XIXe  avait un aspect impressionnant  mais il  était lourd et offrait peu de protection contre les intempéries, car la plupart des modèles fabriqués en tissu ou de feutre sur une structure en cuir  se deformaient  rapidement . Aussi  on voit apparaitre des housses de protection en toile cirée spécialement conçues pour protéger le shako des pluies pendant la campagne.en contre partie le shako offrait  une certaine protection contre les coups de sabre des cavaliers d'autant qu'il servait aussi de  rangement pour certains effets personnel "blindant " ainsi cette coiffe
Le shako "belge" ou belgian shako  était un shako en feutre noir qui fut utilisé pour la premiere foit par les Troupes de marines Portugaise en 1787 et généralisé à toute l armée en 1806  Il etait connait osus son nom de  barretina .


Il a ensuite été adopté par l'armée britannique, remplaçant officiellement le shako de tuyau de poêle en 1812,qui ne  sera reservé uniquement qu' aux régiments d' infanterie légère


Il est connu sous le nom de Belgian Shako ou Waterloo shako suite à son utilisation en 1815
 Cette coiffe fut rapidement remplace en 1816, au profit du shako "
Regency "
Le belgian shako  possèdit sur la face avant un plaque en metal avec le numero du regiment et ou le monograme du souverian  GR pour Georges III


Pour les officiers il  était décoré de dentelle d'argent ou d'or pour les officiers,
Ici nous avons un shako du 29th (Worcestershire) Regiment of Foot régiment qui n a pas combattu à Waterloo
 En 1813, l'armée américaine a adopté un modèle similaire entièrement en cuir, surnommé par les soldats US  casquette "Tombstone" , en raison de la face avant  qui rappelait une pierre tombale

 

 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5927957
Nb de visiteurs aujourd'hui:107
Nb de connectés:44