Mésopotamie Mari Lion Bronze Paris Louvre









Mésopotamie Mari Temple des Lions  Bronze Paris Louvre 

English Translation


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

 

 

 

Le lion est l'animal-symbole de la grande déesse mésopotamienne Inanna/Ishtar. Les déesses Mullissu et Hebat le reprend par la suite. Le lion est également associé à Nergal, dieu des Enfers. 
Il y a longtemp que  les hommes désignent  le lion comme le roi des animaux. en effet c'est un seigneur  en haut de la chaine animale dont il est le maître incontesté des paysages Mais il est aussi  le symbole de la férocité et de la force brute . Il était très présent en Mésopotamie aussi les habitant de ces contrées vont  le représentèrent  assez rapidement sur leurs  monuments et cela par perdurer jusqu'aux temps d'Alexandre. Ainsi les lions  vont devenir sous la forme de statues  des gardiens fidèles se trouvant à l'entrée des temples babyloniens. Ils étaient prêts à défendre en attaquant  quiconque oserait  profaner la maison des dieux. Ils étaient alors les amis des hommes et des divinités.

Ce protome de Lion a été découvert lors des fouilles menées à Mari, riche cité du moyen Euphrate, accompagné de son pendant actuellement conservé au musée d'Alep en Syrie.Représenté la gueule ouverte, grondant ou rugissant, c'est à l'intérieur d'un temple dédié à une divinité désignée sous le nom de "Roi du Pays" qu'il a été découvert. Ces motifs, attestés comme sacrés au Proche Orient au IIe millénaire av. J.-C., étaient installés côte à côte sur un podium à deux degrés adossé au mur du sanctuaire. Ils surveillaient les visiteurs, à l'entrée comme à la sortie de celui-ci. Ils occupent une fonction finalement semblable à celle des Lamassus de Khorsabad. Ce sont véritablement des gardiens.Le lion est composé d'un assemblage de feuilles de cuivre fixées sur un noyau de bois préalablement sculpté et aujourd'hui disparu. Les tôles, martelées à froid, ont ensuite été fixées à l'aide de clous de cuivre. Dix-huit feuille ont été employées pour mener à bien ce travail. Les mèches de la crinière et les moustaches sont figurées. Certains détails sont incisés. On note la présence d'une barrette qui marque la base de l'oreille droite du fauve. Cette barrette pourrait indiquer une forme de domestication de l'animal.

Le palais de Mari a subi de nombreuses destructions dernièrement, lors de la guerre civile syrienne.

 

 

 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5855764
Nb de visiteurs aujourd'hui:1271
Nb de connectés:41