SFCrusnes SS Morfontaine A5 Bois du Four Les Dessus Morfontaine 54920









SFCrusnes SS Morfontaine A5 Bois du Four Les Dessus Morfontaine 54920
English Translation
Merci à Jean marie Brams pour les photographies


Informations tirées de Wikimaginot
 


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Casemate STG B1

 

 
L'ouvrage d'infanterie du Bois du Four est un ouvrage monobloc construit sur 3 niveaux :
- l'étage supérieur
- l'étage inférieur
- une courte galerie à - 30 m, ébauche de l'ouvrage initialement prévu
Le marché de construction de l'ouvrage du Bois du Four a été attribué à la Sté Monod de Paris pour un montant de 9 MF
L'avant-projet initial de la direction de Metz-Ouest datant de juillet 1931 prévoyait un ouvrage d'artillerie puissant (ensemble) dont seul le premier cycle a été réalisé, c'est-à-dire le bloc "Nord". Cette configuration de principe est approuvée le 29 Septembre 1931, pour un montant prévisionnel de 75 millions de F.
Le plan d'implantation final de l'ouvrage complet - dossier 1469/S du 23 Octobre 1931 - est approuvé par DM 4490 2/4-S le 18 Décembre 1931, sous réserve que le seul bloc à réaliser en 1er cycle (Bloc "N") soit traité en protection 4 sur toutes les faces compte tenu de sa taille considérable et de son exposition.
En deuxième cycle, il était prévu 5 autres blocs de combat dont deux tourelles 75/33, une tourelle 75R32 (ou peut-être une tourelle de 75-05), une tourelle de 135, un bloc d'infanterie cuirassé d'action frontale et deux entrées munitions et hommes.
Le plan d'implantation particulier du bloc N (futur PO de BOIS du FOUR) est présenté le 23 Mars 1932 (projet 647/S de la DTF Metz-Ouest). L'ITTF et les services du Génie suggèrent un certain nombre de modifications pour renforcer la protection de la face arrière - pourtant à remblayer en 2e cycle - , remplacer son tracé droit par un tracé pseudo-bastionné pour éviter que les créneaux de flanquement FM ne puissent s'atteindre mutuellement, et améliorer la ventilation et la liaison au réseau téléphonique. Un autre point de discussion porta sur l'égout provisoire du bloc et sur le drainage du fond de puits d'accès, situé par construction très en dessous de cet égout provisoire, et sa station de relevage.
Le projet d'implantation du bloc est finalement approuvé à son tour par DM 2625 2/4-S du 14 Juin 1932. De façon assez surprenante, le dossier n'inclut pas le 3ème créneau JM/AC47 vers l'arrière, qui semble donc être un ajout postérieur au processus d'approbation.

Les travaux débutent en Septembre 1932, avec achèvement du gros-oeuvre fin 1933.
En mars 1938, deux projecteurs accolés à la gorge sont installés, afin de fournir, par de brefs appels lumineus, la visibilité nécessaire par nuit noire aux seules chambres de tir latérales.
Il faut baptisé oficiellemnt A5 Observatoire d'artillerie O9
L'ouvrage est alimenté à partir du réseau civil et, en cas de disparition de ce dernier, la production électrique est assurée par l'usine électrique dotée de deux groupes électrogènes Supdi de 35 chevaux
Pour les Transmissions L'ouvrage est raccordé au réseau téléphonique souterrain depuis la chambre de coupure 11L située dans le camp de Morfontaine Le numéro d'abonné de l'ouvrage du Bois du Four au réseau téléphonique de la fortification Maginot était 324
EFFECTIF, Commandement et/ou unité
L'effectif théorique est de 2 officiers et de 135 hommes issus du 139° RIF et du 147° Bon du Génie

Cdt l'ouvrage : Lt de Mecquenem
Off adjoint : Lt Schmidt
Cdt l'artillerie : Lt Labérenne, puis AC Gérardin
Artillerie (observatoire) : AC Le Calvé
ARMEMENT,
L'armement d'infanterie de l'ouvrage du Bois du Four était composée de :
- 1 tourelle à éclipse équipée d'un jumelage de mitrailleuses Reibel (N° 59 , Sté Batignolles et Chatillon)


- 3 cloches GFM type avec fusil-mitrailleur et mortier de 50 mm
- 2 créneaux pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31


- 3 créneaux pour jumelage de mitrailleuses Reibel MAC 31 interchangeable avec un canon anti-char de 47 mm monté sur bi-rail
- 6 créneaux pour fusil mitrailleur 24/29 (dont 2 intérieurs pour la protection de la porte d'entrée et de l'issue de secours)


- 2 mortiers de 81 mm à l'étage inférieur de l'ouvrage).

HISTORIQUE,
- 3 septembre 1938, l'équipage de l'ouvrage est au complet
- 13 mai 1940, des mortiers de 77 mm bombardent l'ouvrage.
- 23 mai 1940, l'observatoire de l'ouvrage règle le tir des blocs 4,5 et 6 de l'ouvrage de Bréhain sur une batterie allemande située à proximité de la station de Tiercelet.
- le 13 juin 1940, l'artillerie allemande bombarde l'ouvrage.
- le 27 juin, l'ouvrage dépose les armes sur ordre et l'équipage part en captivité.
   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5861032
Nb de visiteurs aujourd'hui:1083
Nb de connectés:49