Moteur Junker Jumo 213 1940









Moteur Junker Jumo 213 1940
English Translation
 


Historique Voir ICI
History Click HERE

Une armée de l air s'efforce constamment d'obtenir des caractéristiques de vol toujours plus élevées des aéronefs. 
Le principal moyen de réussir dans cette direction est de développer et d'utiliser des moteurs de grande puissance. 
Afin de simplifier le développement et réduire le temps de conception et de fabrication, les concepteurs et les fabricants de moteurs d'avion s'appuient sur des conceptions déjà développées et éprouvées. Cette approche a également été utilisée lors de la création du moteur Jumo-213, pour lequel son prédécesseur Jumo-211 a été utilisé comme base de départ.
Les dimensions du moteur et la disposition en V des 12 cylindres 35 litres de cylindrée n’ont pas changé
Les améliorations vont porter sur une augmentation des éventuelles charges thermiques, cinématiques et mécaniques des pièces du moteur, une augmentation de la vitesse maximale, le développement de compresseur (pour suralimenter) plus performants et quelques autres améliorations ont permis d'augmenter la puissance du moteur Jumo-213 de 25% en comparaison avec le Jumo-211.

C ‘est le Dr Lichte qui créé la fiche programme et fourni les orientations générales pour le développement du moteur Jumo-213.
 Le Dr Lichte a supervisé le développement du moteur et l'amène au niveau de fiabilité requis, . Il organise aussi la chaîne de production de masse après avoir validé la première version «A»
Il déclare: «Initialement, Jumo-213 a été conçu pour atteindre des charges mécaniques et thermiques maximales et était l'étape la plus élevée dans le développement de moteurs à combustion interne à quatre temps fonctionnant sur le cycle Otto. C
Cette déclaration présente donc un moteur très fiable La première version de pré-production du moteur au milieu de l'année 1942 développait la puissance des 3250 ch à 1750 tr / min. (1285 kW).
Ce chiffre sur 30% dépassait la puissance du moteur Jumo-211F jusqu’alors produit en série,
Dans le même temps, par rapport au Jumo-211F, le nouveau moteur avait une consommation de carburant spécifique inférieure Mais à ce jours aucun document n’a été conservé.
Historique


Les premières idées de développement d'un moteur d'avion d'une capacité de 35 litres avec une puissance accrue sont apparues à l'automne 1936/l'hiver 1937, après le début des essais du moteur Jumo-211.
Les tests du Jumo-213 sont prévus au printemps 1938, Le document RLM du 21 juin 1939 de l'année indique que les essais des prototypes de moteurs Jumo-213 ont commencé en août de l'année 1938. Un autre document du 04 en novembre 1939 de l'année, compilé sur la base d'une réunion de représentants de Jumo et RLM, rapportait que lors des essais de ce moteur sur des bancs d'essai Jumo-213 avait réussi à développer la puissance en 1500 CV Ce chiffre ne dépasse pas la puissance des prototypes Jumo-211, cependant, comme déjà mentionné, la consommation de carburant était inférieure à celle de son prédécesseur, bien que légèrement inférieure aux attentes. À cet égard, il était nécessaire d'affiner le système de processus d'échange de gaz et d'injection de carburant.
Aussi les essais au banc du moteur Jumo-213 tendent à éliminer divers problèmes ce qui pendant les années de guerre n'était pas facile. Cependant, en janvier 1940, malgré les problèmes, pour les essais en vol du Jumo-213, on teste celui ci sur unJ u-52. Suite aux résultats de ces tests, un rapport détaillé sur le moteur a été établi. Il était prévu de sortir les 30 moteurs Jumo-213 de la série 0
Mais les plans optimistes pour le moteur ne peuvent voir le jour car de nouveaux problèmes surgissent qu’il faut éliminer
Comme mentionné ci-dessus, le Jumo-213 n'était pas très différent de son prédécesseur, Jumo-211. Cela concernait principalement le bloc moteur et l'emplacement des cylindres. Conformément aux exigences de puissance croissante et à l'expérience acquise au cours des travaux, le prototype a reçu quelques améliorations en termes de conception et d'exploitation. Les nouveaux développements et les changements majeurs utilisés dans le moteur Jumo-213 étaient:
Culasses refroidies à l'eau
Réglage du mécanisme de distribution de gaz; sur chaque cylindre Échappement et 2 soupapes d'admission
Injection de mélanges spéciaux qui fournissent un refroidissement supplémentaire des cylindres et une évacuation de la chaleur de ceux-ci.
Nouveau type d'arbres à cames,
Nouveau type de vilebrequin,
Hélice à pas réglable ayant un système de lubrification sous pression à travers un arbre creux;
L'utilisation de suralimentateurs DVL de grande hauteur dans les versions à un et deux étages à deux et trois vitesses,
Augmentation de la pression d'air de suralimentation de 50% à différentes altitudes (jusqu'à 10 km).
Système d'injection de carburant, réalisé sous la forme d'une double pompe qui alimente le carburant des réservoirs; pompe à carburant haute pression; filtre à air en spirale;Ce moteur possède un capteur de dosage de carburant
; l'utilisation de buses de pompe à carburant haute pression;cela rend donc possible l’utilisation d de l'essence d'aviation classique B4 (indice d'octane 87) ou un déficit spécial pour l'Allemagne ?2 (obtenu par distillation d'huile) et du ?3 synthétique d'indice d'octane 95-100.
Système de refroidissement à double circuit sous pression (température maximale de fonctionnement du liquide de refroidissement 120 ° C).
Système de lubrification sous pression utilisant plusieurs pompes à engrenages qui fournissent et collectent l'huile moteur;
"Commandoget" - "ordinateur" mécanique, qui régule certains des paramètres de la centrale électrique
Toutes ces innovations étaient basées sur les paramètres élevés des différents processus moteurs et ont permis d'obtenir des performances élevées du moteur Jumo-213.
Après les 7 tests des 100 heures réussis en octobre, 1942 la production en série peu commencer à Dessau,
Cependant, lors des vols d'essai des chasseurs Fw-190 équipés de Jumo-213, une puissante vibration du moteur est apparue, transmise au corps de l'avion et ne permettant pas au pilote d'observer les instruments et d'utiliser le viseur d'armement embarqué. La vibration était initialement insignifiante, mais ensuite, lors des tests, lorsque tout l'équipement était monté dans le compartiment moteur, la vibration du Jumo-213 a augmenté de manière significative. Après de nombreux tests au cours de nombreux vols et quelques modifications au cours de l'été 1943, il a été possible de réduire les vibrations permettant l'utilisation du moteur sur les avions grâce à un nouveau vilebrequin. Mais cela a prit du temps, et ce n'est qu'en octobre 1943 que la production en série du moteur Jumo-213 put commencer
. La production du moteur est plutôt lente: jusqu'à la fin de 1942, le moteur 74 entier est fabriqué. Ce n'est qu'en janvier 1944 que 100 moteurs ont été produits. Déjà en mars, le nombre de moteurs produits était supérieur à 500 pièces.
Le volume de production maximal fut atteint en février 1945 avec 994 pièces. 
Le moteur fut équipé d'un Bediensgerät (MBG) développé par Junkers - un homologue développé par BMW Kommandogerät, qui simplifiait considérablement le réglage des paramètres de fonctionnement du moteur en fonction de son mode de fonctionnement et de la hauteur de l'avion.
 Le moteur au démarrage développait environ 3250 tours/minute. Pendant la montée et en mode combat la vitesse était de 3000 tr / min alors qu’en mode croisiere il n était que de 2100-2700 tours par minute.
La vitesse maximale était
Décollage d'une version plus avancée du moteur d'avion - Jumo-213J - 3700 tours par minute.
Mode escalade et combat - 3400 tours par minute
Mode économie - 3000 tours par minute.
 Le long temps consacré au développement et à l'organisation de la production de masse (7 ans! ) Le moteur Jumo-213 et la pénurie catastrophique de matériaux nécessaires à cela n'ont pas permis la production de ce moteur en volumes importants à la fin de la guerre. De plus, il n'a pas été possible d'affiner les versions plus avancées du moteur Jumo-213. Les développements défavorables pour l'Allemagne exigeaient de plus en plus de chasseurs équipés de moteurs puissants basés sur une seule version.
Les principales modifications et projets du moteur Jumo-213:
Jumo-213 A


Modification du moteur Jumo-213, destiné à être installé sur des bombardiers.
En Aout 1942 une commande pour la pré-production de la modification Jumo-213 A a été signée Mais ce n ‘est qu’en août, 1944 que commence la production à grande échelle.
Jumo-213 AG


Variation du moteur Jumo-213A, équipé d'un compresseur plus productif.,Ainsi équipé, le FW-190 de la série D-9 a développé une vitesse de 700 km / h. Cela a permis à l'avion de détruire avec succès les chasseurs à haute altitude ennemis. 
Ce Jumo-213 AG était en outre équipé d'un système d'admission d'air chaud utilisé pour chauffer les ailes et la cabine du pilote, ainsi que d'un générateur de 3000 watts. des tuyaux d'échappement des jets, un régulateur de température du liquide de refroidissement, un appareillage utilisé pour fournir de l'air chaud pour le chauffage de l'armement embarqué, ainsi que des capteurs pour mesurer la température et l'altitude. 
La variante pour les avions bimoteurs présentait quelques différences par rapport au moteur prévu pour les chasseurs monomoteurs. variante pour les avions bimoteurs présentait quelques différences par rapport au moteur prévu pour les chasseurs monomoteurs.

Jumo-213 B

Modification spéciale avec un plus grand degré de compression. La puissance au décollage de ce moteur était de 2000 CV (1470 kW). Jumo-213 B a été développé pour l'essence ayant un indice d'octane de 95 . Le moteur a réussi les essais au banc, cependant, en raison de la pénurie aiguë de carburant d'aviation à indice d'octane élevé, la production en série de ce moteur n'a pas été établie.
Jumo-213C
Variation du moteur Jumo-213A. conçu pour équiper les chasseurs.. La production en série a commencé en septembre 1944.
Jumo-213EV

Variante de moteur Jumo-213E avec une plus grande puissance au décollage - HP 1900 (1400 kW) Au début de 1945, des préparatifs ont été faits pour la production en série de la modification Jumo-213E
Jumo-213F

Cette modification était un moteur Jumo-213E sans refroidissement intermédiaire de l'air de suralimentation. Cette option a été préparée pour la production en série en 1945 . Une dizaine de moteurs du lot de pré-production ont été envoyés aux usines d'assemblage d'avions de Focke-Wulf. Ils ont été utilisés dans les avions de combat Fw-190 D-11 qui ont pris part aux batailles. Mais le petit nombre de chasseurs Fw-190 D-11 déployés dans les troupes n'a pas eu d'impact sérieux sur l'ennemi, bien que les engins aient déjà réussi à faire leurs preuves.
Jumo-213J
Cette modification est une version considérablement révisée du moteur de grande hauteur.
À la fin de la guerre, le moteur a été affiné et a très vite commencé à être testé sur le banc en l'absence du compresseur de suralimentation nécessaire, ainsi que d'un certain nombre d'autres unités. Il n’a pas été possible d’effectuer un cycle complet d’essais au banc. La puissance de décollage aurait dû être de 2250 CV. (1655 kW). Le système MW-50 a augmenté la puissance du HP 2600. (1910 kW). Mais les performances du moteur extrêmement élevées en limitent la durée de vie à 40-50 heures, ce qui oblige son montage sur des chasseurs
Jumo-213S
Ce moteur a été conçu spécifiquement pour le front de l'Est, où les principales batailles aériennes se sont déroulées à des altitudes inférieures à la moyenne.Les travaux sur le Jumo-213S à la fin de la guerre étaient presque terminés, car il était assez simple à exécuter.
Jumo-213T
Cette modification était un moteur haute altitude équipé d'un turbocompresseur
Conclusion
En 1943-1945, le moteur Jumo-213 était souvent installé sur un grand nombre d'avions de combat allemands pour améliorer leurs performances en remplacement du moteur Jumo-211: Ta-152, Ta-154, Fw-190D, Ju- 88G, Ju-188, Ju-388, Me-309, He-111H, He-219. 
Le nombre insuffisant de moteurs Jumo-213 produits a affecté les volumes de production de la plupart de ces avions: ils n'étaient pas particulièrement importants. À l'été 1943, alors que le moteur Jumo-213 était déjà porté au niveau de fiabilité requis, toutes les forces se sont jetées sur l'organisation de leur production de masse dans la plus grande quantité possible. La raison en était que les combats dans les cieux allemands étaient de plus en plus intenses.
Les moteurs Jumo-213 ont progressivement commencé à remplacer les moteurs refroidis par air BMW-190 installés sur les avions de combat
 Le moteur Jumo-213 a toutefois éclipsé les moteurs Jumo-222 à 24 cylindres plus prometteurs et puissants

Les raisons en étaient la longue mise au point des moteurs Jumo-222 ainsi que le manque de capacité pour une production de masse des Jumo-222 place ce ci au deuxième plan De plus pour la fabrication des moteurs Jumo-213, il était possible d'utiliser certains équipements et accessoires utilisés pour fabriquer le moteur Jumo-211.
Jumo a fait d'énormes efforts pour augmenter la production de Jumo-213. Dans la ville de Magdebourg, une ligne de production de culasses pour moteurs Jumo-213 a été installée et pour traiter un cylindre, pas plus de 2 minutes était nécessaire
Ainsi environ 600 culasses ont été traitées au cours de la journée. La rationalisation a également subi la fabrication d'autres pièces du moteur: soupapes, vilebrequin et autres. Les bancs d'essais de Jumo, malgré la réduction de la durée des essais moteurs, ont continué à fonctionner 24 heures sur 24. Selon les documents de la société Jumo, ils ont produit l'ensemble 9163 du moteur Jumo-213 de diverses modifications.


 

Voir Aussi See Also 
Focke Wulf Fw190-D-9 Dayton
Heinkel HE 111 H 20 Hendon
Junker JU 88 R1 Hendon
 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5854095
Nb de visiteurs aujourd'hui:883
Nb de connectés:44