PES 1









PES 1
English Translation
Merci à Jean Marie pour les photographies


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

Le 18 mars 1965, à 10 heures Les Soviétiques lancent le vaisseau spatial Voskhod-2 depuis le cosmodrome de Baïkonour qui était habité par les  deux cosmonautes soviétiques P. I. Belyaev et A. A. Leonov. C'est au cours de ce vol que Leonov est devenu la première personne à quitter les navires et à se rendre dans l'espace. Mais  lors de la sortie  de Leonov  la combinaison trop grosse pour passer par l'ecoutille a entrainé une baisse de pression dans le vaisseau  ce qui a  déréglé avant l'atterrissage, le système de contrôle automatique d'attitude et  Belyaev a dû orienter le navire manuellement.


Ce qui a eut pour conséquence,qu'ne lieu et place de la steppe kazakhe prévue pour l'atterissage, le vaisseau a atterri dans une taïga isolée et isolée à 180 km au nord de Perm, et l'équipage a dû attendre deux jours pour obtenir de l'aide. qui est parvenu le troisième  via  des sauveteurs à skis qui se sont frayés un chemin à travers la neige profonde  et qui on du ensuite créer un zone pour que l'hélicoptère de secours puisse atterrir.
Par hasard 10 jours avant cet incident la société ZIL  avait  reçu l'ordre de développer un véhicule tout-terrain spécial pour évacuer les astronautes des terrains difficiles à atteindre. L'incident de Voshod 2 n'a fait que confirmer la nécessité de créer un tel engin qui irait là où ni un hélicoptère un avion ne peuvent atterrir.
Les exigences imposées pour ce typr de véhicule:  etaient  le transfert de l'unité de recherche dans la zone d'atterrissage de la capsule le plus pret possible  via  des aéronefs An-12 et des hélicoptères Mi-6, qui pourraient embarquer  l'engin en soute 
Mais vue l''autonomie en vol du Mi-6 plutôt limités, le poids et les dimensions possibles du véhicule doivent être minimes.
Dans le même temps, afin d'assurer la capacité de tout terrain  lors de déplacements sur terre,mais aussi par eau  le châssis doit avoir une traction intégrale avec des roues de grand diamètre, une coque étanche une hélice à eau , et une autonomiet suffisante en carburant.
Pour le chargement une installation de grue et des dispositifs de support de charge devaient être montés sur le PES, Cet engin avec ses divers equipementséquipement de radiocommunication, radiogoniométrie, navigation, générateur puissant et batteries lourdes plus son l'équipage, et ses moyens de premiers secours  avec civière, un bateau pneumatique, d
Ce vehicule doit être capable d'évoluer dans toutes les conditions météorologiques dures à une température ambiante ± 45 °
À cette époque, le spécialiste bien connu dans la création de véhicules à quatre roues motrices, Vitaly Grachev, travaillait chez ZIL. Avant la 2e guerre  travaillant chez GAZ, il a conçu les premiers véhicules tout-terrain soviétiques, et dans les années 60, il a expérimenté la création de véhicules tout-terrain à essieux multiples.
L'un de ces travaux  a abouti au developpement du ZIL-132, qui servrai de base à la création du PES-1, dont le projet sera accepté en 1966,  En 1967, le deuxième prototypr du PES-1 a été fabriqué et, en 1968, l'engin sera fabriqué en serie et dotera les unités de recherche et de sauvetage de

 

l'armée de l'air soviétique.
 

 
 

 

 

Le PES-1 était un véhicule amphibie à six roues L'avant du châssis était fortement arrondi, et un mécanisme de levage était fixé derrière la cabine. L'engin sera peint en haute visibilité pour être facilement distinguée sur n'importe quel fond naturel:
Du bas de la ligne de flottaison, le véhicule était peint en rouge, et en dessus la coque recoit une couleur 'ivoire  Le haut etait orange vif.


La garde au sol soit suffisante pour se déplacer sur un sol mou et un terrain accidenté, .Les roues ont un diamètre  de 1,5 mètre. Ce véhicule tout-terrain pouvait se déplacer à une vitesse de 40 à 50 km / h sur autoroute, 20-30 km / h sur un chemin de terre et 5-10 km / h sur de petites forêts, sable sec et meuble, couverture de neige d'un demi-mètre, zones humides, sol gorgé d'eau et eau.
Le véhicule pouvait fnchir des pentes de  25 à 30 degrés, et il a une autonomie  de 560 km
Maus ce véhicule se distinguait par un niveau de confort assez élevé avec une excellente isolation phonique, des systèmes de chauffage et de ventilation efficaces, il y avait un approvisionnement en vêtements et en nourriture à bord, ainsi qu'un ensemble de médicaments et d'objets nécessaires pour premiers secours. Le PES-1 est devenu un véhicule de recherche et de sauvetage unique sans équivalent au monde.
En 1972, le véhicule tout-terrain PES-1M a été fabriqué sur le châssis PES-1. Il différait du PES-1 en ce qu'il n'avait pas de mécanisme de levage derrière la cabine, mais une autre cabine passagers spacieuse. La raison de l'apparition de cette modification du PES était une hausse des exigences en matière de soutien médical des astronautes dans les premières heures après l'atterrissage.
Ainsi, le PES-1M a pu embarquer les médecins et l'équipage de l'engin spatial pouvait recevoir une assistance médicale et de procéder à un examen en cours de route, en route depuis le point d'atterrissage du module.

 

 
 

Son habitacle était un espace isolé du reste de la coque. avec  le toit, les trappes, les portes, les panneaux intérieurs  en fibre de verre et en mousse,
L'acier et les alliages d'aluminium étaient principalement utilisés pour les ferrures et les mains courantes. Pour améliorer l'isolation thermique et phonique, les panneaux intérieurs et le plafond ont été tapissés de peau.On accidait  via des trappes dans le plancher recouvert de moquette  Le cockpit était équipé d'une porte arrière et d'une trappe avant. L'éclairage naturel était assuré par 8 fenêtres Trois sièges simples, trois brancards, trois penderies, une table avec un tiroir et des conteneurs un réservoir d'eau potable, trois ensembles de respirateurs artificiels GS-8M, une alimentation d'urgence, un lavabo et une drisse de remorquage, des conteneurs un  bar, deux Extincteurs portatifs OU-2 meublaient cet espacz
Le chauffage et la climatisation étaient commandés par une télécommande.Pour alimenter le chauffage, un réservoir de carburant supplémentaire en fibre de verre de 110 litres a été installé dans le compartiment isolé de la cabine. Il a également permis d'augmenter l'autonomie du PES-1M à 700 km.
En  1977, arrive le du PES-1B  avec une flèche allongée, adaptée pour l'évacuation des nouveaux véhicules de descente de type Yantar,
Au total, jusqu'en 1980, 21 PES-1 ont été produites, y compris des modifications de PES-1M (6 pièces) et PES-1B (3 pièces). Ensuite, le PES-1 a été remplacé par le Oiseau Bleu (ZIL-4906, ZIL-49061 et ZIL-29061).

 

 

 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5928052
Nb de visiteurs aujourd'hui:202
Nb de connectés:53