2.3.6 Crétacé Final Maastrichtien Nanotyrannis Lancenis Paris MHN









Crétacé Final Maastrichtien Nanotyrannis Lancenis Paris MHN
English Translation
 


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

 

Lire Aussi  Read  Also Les Eres de l Humanité

 

 

 

 

le Nanotyrannus est probablement le membre le plus controversé de la famille des Tyrannosaures . en effet certains paléontologues pensent qu'il représente un genre distinct, d'autres pensent qu'il s'agit simplement d'une forme juvénile d'un plus grand genre de tyrannosauridés, ou même d'une espèce naine d'un autre En effet, lorsque le crâne a été décrit pour la première fois par Charles W. Gilmore en 1946, il a été classé comme une espèce d Gorgosaurus
 
La controverse autour de Nanotyrannusa commencé en 1988 lorsque, lors d'un réexamen du crâne par Robert T. Bakker, Phil Currie et Michael Williams, les os du crâne étaient perçus comme ayant été fusionnés. un signe d'un individu adulte car les os du crâne des animaux individuels restent séparés pendant les stades juvéniles pour une croissance plus facile.Lorsque la croissance commence à ralentir, les os se soudent  pour renforcer le  squelette pendant la vie adulte .
Cependant, en 1999, un autre paléontologue Thomas Carr a effectué une analyse détaillée du crâne et a découvert que les os n'étaient pas réellement fusionnés ensemble. Cette observation a divisé les paléontologues du monde entier en pensant que Nanotyrannus était soit un petit tyrannosaure, soit un juvénile d'un tyrannosaure plus grand.
Le débat a continué d'influencer dans un sens ou dans l'autre jusqu'à la découverte d'un nouveau spécimen de tyrannosaure surnommé «Jane». même taille et espèce que Nanotyrannus , mais Jane était sans aucun doute un tyrannosaure juvénile.
À la lumière de cette nouvelle découverte, de nombreux paléontologues qui avaient soutenu l'idée que Nanotyrannus était un nouveau genre sont maintenant passés à l'idée que Nanotyrannus était vraiment un juvénile d'un autre genre, y compris Phil Currie et Michael Williams .. D'autres paléontologues pensent encore que Nanotyrannus mérite d'être placé dans ses propres genres car il est encore assez différent des autres formes connues.
Au départ, on pensait que Nanotyrannus était un tyrannosaure juvénile   en raison du grand nombre de dents présentes, une étude qui montrait une corrélation entre les tyrannosauridés réduisant le nombre de dents en vieillissant.
Le problème avec cette étude est cependant qu'elle n'a fourni que quelques exemples, et non seulement certains genres comme Tarbosaurus montrent à peu près la même quantité de dents entre adultes et juvéniles, mais d'autres genres montrent un grand écart entre le nombre de dents présentes dans individus du même âge et du même genre. C'est pourquoi le comptage des dents n'est plus considéré comme un élément d'identification fiable pour l'âge et le genre.
La seule caractéristique présente sur le Nanotyrannus et le spécimen de Jane  qui pourrait prouver que le Nanotyrannus soit un genre à part est  une petite fosse dans le quadratojugal à l'arrière du crâne. cette fosse n 'estr jusqu'à présent pas présente dans les spécimens d'autres tyrannosauridés juvéniles
Donc  si cela se confirme cette caractéristique est apparue à l'âge adulte, on pourra dire avec certitude que ce type est un genre à part
 
Jane et Petey intriguent les paléontologues depuis leur découverte dans l'état du Montana au début des années 2000. Des doutes ont toujours plané concernant l'appartenance de ces deux fossiles de dinosaures à l'espèce Tyrannosaurus rex. Bien que les ossements aient suggéré, à l'issue d'une étude ostéologique approfondie, que ces animaux partageaient des caractéristiques propres au T-rex, une différence majeure semblait empêcher la catégorisation des fossiles : la taille. En effet, Jane et Petey étaient beaucoup trop petits pour pouvoir appartenir à cette même "famille". Les paléontologues en concluent par la suite que ces deux spécimens appartenaient à la famille des Nanotyrannus, un modèle réduit du fameux T-rex. Cependant, des chercheurs de l'université d'Oklahoma viennent de publier dans Science Advances une étude qui prouve que Jane et Petey seraient bel et bien des Tyrannosaurus rex, mais qu'ils seraient morts adolescents. Ils n'auraient tout simplement pas atteint leur taille adulte.
De fines lamelles d’os ont permis de déterminer l’âge des spécimens
Les paléontologues ont mené une analyse microscopique détaillée des tissus osseux qui leur a permis de conclure que les squelettes étaient des T. rex juvéniles, et non une nouvelle espèce pygmée. Exactement comme pour se renseigner sur l'âge d'un arbre, les chercheurs ont compté les anneaux concentriques dans des lamelles du tibia et du fémur des deux fossiles. En effet, la microstructure osseuse révèle la vitesse de croissance d'un animal, son âge au moment de son décès et s'il s'agissait ou non d'un adulte.  Les scientifiques ont ainsi découvert que Jane avait environ 13 ans et Petey 15 ans lorsqu'ils sont morts. D'autres fossiles comme Sue, un des squelettes de T. rex les plus grands et les plus complets jamais découverts, ont montré que les T. rex vivaient jusqu'à environ 30 ans, ce qui fait de Jane et Petey des adolescents.
Les tyrannosaures peuvent contrôler leurs poussées de croissance
L'équipe de chercheurs a également découvert que la vitesse de croissance des tyrannosaures variait en fonction de l'accessibilité aux ressources. En effet, les anneaux visibles dans les coupes osseuses sont plus ou moins espacés, témoignant d'une différence de croissance avec les années. L'espacement entre les anneaux chez Jane, Petey, et même chez les individus plus âgés n'est pas constant, suggérant que la rareté de la nourriture une année était compensée pendant les années où la nourriture était abondante. Dans le cas des deux fossiles, les anneaux sont espacés de telle façon a indiquer que les adolescents traversaient un phase d'intense croissance. Atteindre la taille maximale après une période d'adolescence prolongée peut signifier que les juvéniles et les adultes remplissaient différents rôles dans l'écosystème :  ils se nourrissaient par exemple de différentes proies.
 
 
 
   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele


Nb de visiteurs:4931898
Nb de visiteurs aujourd'hui:1119
Nb de connectés:43