3 Rome Marine Militaire Trirème Bas relief Baies Nimes 2019









Rome Marine Militaire Trirème Bas relief  Baies Nimes 2019
English Translation

Merci à Armae pour son autorisation


Historique Voir ICI
History Click HERE

Inutile de s’étendre sur le fait que Napoléon III fut un grand passionné d’Antiquité, et de la guerre des Gaules en particulier. C’est un fait acquis qu’il s’intéressa à retracer l’histoire de la conquête de Jules César, tout comme son oncle d’ailleurs qui en avait tiré un certain nombre d’enseignements. On sait aussi qu’il fut le père de l’archéologie moderne, mais aussi de l’archéologie expérimentale, et notamment navale, et qu’il lança différents projets de reconstitution.

Peut-être avez-vous vu les photos (datant du Second Empire) montrant les fortifications romaines, reconstituées d’après les écrits de César. Nous en avons déjà parlé dans ce blog. Il fit également reconstituer différentes machines de guerre et des pièces d’équipement militaire de l’époque, mais basées sur la colonne trajane, car on ne savait pas bien à l’époque comment se présentait un légionnaire césarien.

En revanche, ce que l’on sait moins, c’est que Napoléon III rêvait de voir une véritable trirème romaine naviguer. Quand on est un souverain puissant, et riche de surcroît, il suffit de le dire, et le rêve devient réalité. Tout commence le 7 mai 1860, quand Augustin Jal, historien spécialiste de la marine antique, sort d’une entrevue spéciale avec l’empereur des Français. Ce dernier vient tout simplement de lui commander une trirème, ce fameux navire de guerre romain.

Ce n’est pas un vulgaire et couteux caprice de la part de Napoléon III ; celui est véritablement mû par un intérêt scientifique. Il désire comprendre les méthodes de construction, mais aussi la façon dont sont agencés les bancs de nage et les rameurs. Est-ce trois rangées de rames, ou plutôt trois rameurs par rame ? La question est encore débattue de nos jours.

Le chantier est établi au bord de la Seine, et peu à peu une trirème est construite : près de 40 m de longueur, et 5,5 m de largeur. Elle est conçue pour être manoeuvrée par 130 rameurs, sans compter le personnel « naviguant ». Elle est mise à flot un peu moins d’un an après, le 9 mars 1861, et s’en suivent les premiers essais de navigation, mais qui ne seront guère concluants. Dommage, car cela aurait peut-être sauvé cette magnifique trirème, qui fut alors conduite à Cherbourg pour y être désarmée.

 

Modèle de la Trirème romaine, lancée à Asnière, le 9 mars 1861, sur l'ordre de Napoléon III,
Caracterisitques
Longueur de râblure en râblure à la flottaison : 39,70 m
Largeur au maître couple hors membrures : 5,50 m
Creux sur quille au milieu de la ligne des baux : 2,182 m
Tirant d'eau moyen en charge : 1,10 m
Déplacement correspondant à ce tirant d'eau : 122,012 tonneaux

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5856768
Nb de visiteurs aujourd'hui:962
Nb de connectés:34