Tiran 5 ASL Liban









Liban Tiran 5 ASL  Liban
English Translation
Merci à MILINME MYJPO  pour les photographies
 
 
Merci Olivier

Historique Voir ICI
History Click HERE
 
Le mot de Tiran  en hébreu peut être traduit par  débutant. La naissance du tirant vient du  manque chronique de blindés par les forces israéliennes et les diverses victoires des forece de l'etat hébreu sur les pays arabes qui ont permis à Tsahal la capture des véhicules ennemis et les réutiliser pour son usage. Les armées arabes ont perdu des centaines de véhicules de combat - principalement des T-54 et T-55  surtou égyptiens qui ont été abandonnés par leurs équipages.
Afin de permettre une plus grande standardisation de ses forces blindées Tsahal a lancé un programme de conversion. Les chars capturés ont été remotorisés et réarmés (avec le canon standard de 105 mm utilisé sur les Centurion et Patton.  Des centaines de  T-54 / T-55 capturés qui ont été pris et modifiés en Tiran 4 (T-54) et Tiran 5 (T-55), appelés Ti-67 (Tank israélien-1967) par les services  occidentaux
La principale différence entre les deux versions est l'armement principal du canon. Le Tiran 4 avec un canon principal de 100 mm et le Tiran 5 avec un canon principal de 105 mm.
La conversion Tiran 5 comprend: une tourelle en fonte creuse avec de nombreux equipements IDF intégrés, chargeur canon de 105 mm. mortier de 60 mm  chargeurs mitrailleuses  calibre .30 avec boîtes de munitions correctes. Boîte de rangement côté tourelle, quatre porte-bidons IDF  cinq bidons IDF, bac de stockage de coque arrière séparé avec boîte médicale attachée
 système batterie, deux boîtes de rangement d'aile, feux de route standard IDF et jupes pare-poussière "en caoutchouc" moulés séparément.
La première utilisation au combat de chars capturés par Tsahal a eu lieu lors de l'opération "Raviv" (8-9 septembre 1969) - un raid amphibie à travers le canal de Suez. Trois chars T-54 et six  BTR-50 ont été utilisés derrière les lignes égyptiennes.
Les Tirans étaient utilisés le long des frontières d'Israël - principalement sur le front du canal de Suez. Durant  la guerre de 1973 à Yom Kippour, les Tirans ont été utilisés au combat sur le front sud - contre les T-54/55 Egyptiens ce qui a causé beaucoup de confusion.
Pendant la guerre de 1973, Tsahal a réussi à capturer le plus récent MBT soviétique de l'époque - le T-62. Des plans de conversion en Tiran-6 ont été élaborés, mais les nombres relativement faibles capturés, ainsi que le grand nombre de M-60 fournis par les États-Unis, ont mis un point final au modifications Toutefois plusieurs prototypes ont cependant été réalisés.
Au début des années 80, les MBT de Tiran ont été retirés du service actif. Certains ont été vendus à des États étrangers (y compris, semble-t-il, à l'Iran pendant la guerre avec l'Irak), certains ont été donnés à des alliés d'Israël au Liban  ASL et certains ont été convertis en APC Achzarit.
Ironie du sort, une partie des Tirans fournis à la milice de l'ALS (Armée du Liban-Sud) est tombée aux mains du Hezbollah après le retrait israélien du Liban (juin 2000). D'une certaine manière, la boucle était bouclée.
Description
Tiran 4
La première version de Tiran 4 se distingue par quelques ajouts mineurs tels que deux supports Jerry à l'arrière de la tourelle et un nouveau système de communication. Le reste semble original, même jusqu'aux munitions.
Tiran 4  premier standard est l'une des nombreuses versions  Il a été directement issu  du T-54 et a reçu comme changement principal des différents garde-boue à l'arrière, une MG cal.30 ainsi qu'une boîte à l'arrière du châssis qui restera désormais sur presque toutes les versions de Tiran.
Tiran 4 (avec refroidisseur) avait la particularité d'avoir conservé son canon d'origine avec refroidisseur  Beaucoup de ces canons sont visibles sur la version Tiran de Tsahal.
Tiran 4  derniere  version de Tiran 4 à laquelle ont été ajoutés quelques changements supplémentaires comme porte d'antennes et phares sur la tourelle, chenilles de rechage il y a des patins encore sur la tourelle mais aussi et surtout le changement de son canon d'origine par un 105 mm M-68.
Tiran 5
Tiran 5  c'était un T-55 réutilisé sans presque aucun ajout. Il est reconnaissable au Tiran 4 notamment par rapport au canon du canon de 100 mm avec un extracteur de fumée en fin de canon.
Tiran 5 (tardif) deuxième version de Tiran 5, à laquelle ont été ajoutés quelques autres mais modifiés comme principalement des Tiran 4 tardifs M-68 de 105 mm facilement reconnaissables extérieurement par son extracteur de fumée au milieu du tube .
Le Tiran 5 (classique) est la deuxième génération du Tiran 5 avec les fameux boîtiers qui caractérisent souvent ce véhicule et qui sont disposés à l'arrière de la coque ainsi que sur les côtés de la tourelle. le canon a été remplacé par le 105 mm avec extracteur de fumée au milieu du canon.
Le Tiran 5 Nochri ou KMT (Nochri Gimel) est une version du Tiran 5 Classic avec une plate-forme de déminage montée à l'avant qui a été utilisée des années 1970 jusqu'aux années 1980 (en nombre limité), en effet, peu de Tiran semblent avoir été équipés de Nochri. Ce véhicule, utilisé en grande partie par l'ALS, a cependant également été utilisé par l'armée libanaise ou le Hezbollah après la dissolution de l'armée du Sud-Liban le 24 mai 2000.
Tiran 5 Dozer ont exactement les mêmes caractéristiques que le Tiran 5, à la différence près qu'une lame de bouteur a été ajoutée à l'avant. Cette lame dentée était principalement utilisée sur ce type d'engin.
Tiran 6
Tiran 6 sur base du T-62. Le Tiran 6 a également l'ajout de panneaux sur la coque  avec mortier de 60 mm et ces fameuses boîte d'huile de chaque côté arrière.
Rien n'indique depuis 2014 que des T-72 ont été utilisés par Tsahal. Cependant, il est possible, selon la rumeur, que certains T-72 syriens détruits auraient été remorqués puis transformés pour tenter de former un Tiran 7 possible. Mais comme le projet reste à l'état de rumeur sans aucune confirmation .
Dans les années 70/80, les Israéliens ont décidé de transformer une partie de leur Tiran pour les mettre à niveau 
Deux types de prototypes ont été développés: le premier était le Samovar 1 qui avait des améliorations issues du Merkava. Le canon est celui du Merkava II, et il a reçu un petit panier en treillis métallique sur le côté de la tourelle et lors des tests, il a même reçu de petites jupes courtes en briques réactives.
Samovar 2, la deuxième version du Samovar, était moins développée et moins poussée que la précédente. Il convient de noter un changement important à l'arrière de la tourelle ainsi qu'un changement de moteur important qui se traduit par par un fond de caisse plus carré.
Tiran Blazer est une version Tiran 5 développée pour un certain nombre d'équipements importants. Les changements sont principalement à l'ajout des briques ERA mais complètement différente dans la conception et la forme de celles présentes sur le Mágach ou bien encore le Sho't Kal Dalet.
 
Ici nous avons un montage d'un obusier D 30 de 122 sur un Chassis de Tiran  4 Recette iventée par les Syriens
 
ASL
 
   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6021341
Nb de visiteurs aujourd'hui:1497
Nb de connectés:40