Statuaire Grèce Cavalli San Marco Venise









Statuaire Grèce Cavalli San Marco Venise
English Translation
 


Historique Voir ICI
History Click HERE

L'origine des chevaux a été pendant des siècles la source de débats continus dans lesquels de nombreux érudits se sont aventurés sur des datations extrêmement éloignées les unes des autres: entre le IVe siècle avant  et après JC  . Ils furent d'origine grecque grecque héllenisitique et meme Romaine
Les recheches actuelles suite aux divereses restaurations subies par le groupe donne une date et un nom de l artiste . ces chevaux seraien t d'origine gecque et auraient été fondus à Lysippe  Ils sont lesd seuls vestiges actuels d'un quadrige remontant à cette époque
Ce quadrige était placé  à Constantinople dans l'hippodrome. par ordre de Constantin . Nicetos Coniatos  en parle dans son Historia  qui dit que ce quadrige était placé au-dessus de la tour des prisonniers   qui était l''entrée monumentale de l'hippodrome, là ou partait les chars de courses.
hippodrome

L'historien byzantin le rapporte en decrivant un épisode relatif aux jeux offerts par l'empereur Manuel I Comnenus en l'honneur du sultan d'Iconium Clyzasthlanes qui visitait  Constantinople en 1158.. Dans le cadre des festivite, il rapporte un jongleur arabe,  se propose d'imiter Icare.
Il grimpe au point le plus élevé de l'hippodrome, qui est la tour des prisonniers, et de là il se jette dans le vide en agistant ses bras et  sa robe mais, malheureusement pour lui, il s'écrase au sol parmi les rires du sultan et du peuple   On parle ainsi du quadrige " quatre chevaux en bronze (ou en cuivre?)  bien fixés, recouverts d'or, avec les cous légèrement courbés, se regardant dans le museau.
Il s'agit d'un texte précis et qui donne une date car l' Historia se termine en 1205 et ne parle  donc pas du vol de cette œuvre d'art, ce qui suggère qu'en 1205 elle était toujours en place.
donc le quadrige até enlevé après1205.pace ce texte on sait aussi que es chevaux étaient déjà sans char et harnais.
Loes de la prise et le sac de Constantinople ene 1204  par les croisés ce quadrige a été transféré à Venise sur ordre du doge Enrico Dandolo qui l'avait admiré à Constantinople  puisqu'il avait été ambassadeur dans la capitale byzantine. Mais on poeut aussi  pensé que lors du partage du butin, les statues équestres étaient évaluéessur leur poids de métal sans attention particulière pour leur valeur artistique et surtout pour leur valeur symbolique.
Mais ce quadrige dominant  l'hippodrome lieu eminament  symbolique car c'etait un lieu où se deroulait certes des courses mais c'etait aussi un lieu de cérémonies officielles,  véritable cœur civil et politique de la ville et de l'empire avec  le palais impérial et la cathédrale de Sante Sophie à proximité 
Dans ce contexte symbolique, les quatre chevaux de la tour en position centrale et visibles par tous, prennent le sens évident de chevaux de l'empereur solaire, dorés, et donc image de la puissance impériale qui unifie et contrôle tout.
Le doge Dandolo comprend la valeur emblématique des Chevaux de l'Hippodrome et, conscient de la puissance  de ce symbole  pour le  pouvoir colonial de venise  et il  s'en approprie pour en faire un «drapeau» de Venise.
Cependant, s'il ne fait aucun doute que le transfert du quadrige fut prévu par le doge, la période exacte dans laquelle cela se produit reste incertaine. Il semble très improbable que l'envoi ait été organisé en 1206  pour diverses raisons, parmi lesquelles la plus convaincante est qu'à cette époque, toutes les forces terrestres et maritimes étaient très occupées à défendre les biens conquis et certainement pas il pouvait penser à ne pas détourner même une galère pour transporter des chevaux à Venise.
Tout porte à croire que le transfert a eu lieu au printemps 1206 
On trouve un recit der l'historien Andrea Morosini, en 1627,  "Sur les quatre chevaux, l'un a été conduit au-dessus de la cuisine par Domenico Morosini, surtout, et on raconte qu'il s'est cassé le pied derrière, c'était à l'octroi susmentionné, qui pour la mémoire l'a conservé, et a été placé sur un piédestal dans le quartier de Sant'Agostino, à la maison d'Alessandro Contarini, fils de Carlo, qui ayant donné à sa femme sa seule fille à Marco Tiepolo, qui vivait dans le quartier de Santi Apostoli, et ayant construit la maison, l'a élevée en premier lieu et l'a mise à un endroit bien en vue dans un coin de la même "
Les chevaux ne furent donc pas placés, immédiatement, sur la façade de la basilique Saint-Marc, en position dominante dominant la place;
 

Le modèle constantinopolitain semble se répéter avec l'union intime du Palais Ducal - Eglise de San Marco - Piazza San Marco. Le symbolisme apparaît encore plus clairement lorsque le doge assiste à des "jeux" qui ont lieu sur la place; du haut de la façade-loggia de la basilique, sous les magnifiques chevaux
Ce cérémonial qui, avait pris naissance à Rome avec le lien Palatin  Circus Maximus qui se poursuivit à Constantinople dans ce palais impérial - hippodrome, semble se répéter dans la nouvelle cité impériale: Venise.

 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5858319
Nb de visiteurs aujourd'hui:1187
Nb de connectés:58