Porte Belge ou Barriere Cointet Normandie









Porte Belge ou Barrière Cointet
English Translation

 

Les barrières "COINTET"
Une fortification se trouve sur un point stratégique en vue de le contrôler et d’en interdire le cas échéant le passage. Mais cette fortification ne peut battre tous les espace aussi les ingénieurs ont mis au point diverses obstacles qui viennent s’ajouter aux obstacles naturels en vue si on ne peut en empêcher le passage le gêner en le ralentissant Les barrieres Cointet ou Portes Belges sont partie de ces obstacles
A la fin des années 20,le Colonel COINTET proposa un prototype d’obstacles composé de barrières anti chars ,et-intrusions
Ces barrieres ont été fabriquées en Belgique dans 28 usines différentes.
Il y a 2 modeles le modèle francais et le modèle belge . la différence entre les deux modèle vient que le modèle belge se distingue du français par l'ajout de 8 cornières verticales en façade ayant fonction d'empêcher les fantassins ennemis de passer à travers, les obligeant à escalader, les mettant ainsi à découvert sur sa crête.
Les barrières "COINTET" qui peuvent d’accrocher les unes aux autres, peuvent constituer des obstacles sans limite de longueur, permettant ainsi de barrer les routes, les frontières, les plages, les forets, les champs immenses, en avant des fortifications, permettant de verrouiller des passages obligés afin que ces éléments accrochés les un aux autres érigent un mur antichar continu en terrain dépourvu d'obstacle naturel.

Internet Internet


Leur but premier n’est pas de briser un premier assaut ,mais plutôt le retarder .


Les barrières pouvaient êtres déplacées entières, une à une, assez facilement par quelques hommes grâce à leurs rouleaux (trois rouleaux / barrière en tôle d'acier ou en ciment coulé )

Internet Internet

 

 

 


Ces barrières peuvent être placées en travers des routes, des chemins de fer, des tunnels, des ponts maintenues en place par une élingue d'acier courant au ras du sol d'une borne "COINTET" à l'autre Ces bornes "COINTET" sont des gros seaux en béton placées à chaque extrémité des endroits à interdire, doivent leur phénoménale résistance à la traction et aux chocs au fait qu'elles sont renforcées intérieurement par une poutrelle d'acier noyée dans un massif de béton enterré sous elles Les flancs sont entourés d'une chape en forte tôle galvanisée pour empêcher l'effet de cisaillement du câble. De plus, leurs formes tronconiques inversées, force le câble qui les entoure à rester à leur base. Il n'y a donc pas de mouvement de levier.
Bornes et massifs étaient bien entendu coulés sur place. A chaque interruptionroutière, des bornes d’amarrage permettaient, au moyen de câbles, de fixer la première ou la dernière barrière de l’ensemble, ou de la retirer pour laisser passer la circulation locale en faisant pivoter celle-ci sur ses rouleaux. Elles étaient alors temporairement placées sur le côté en attente de devoir refermer l’ensemble en cas d’urgence.

Poste de Blocage


75 000 barrières "COINTET" ont été commandées par le gouvernement belge. Elles auraient pu former un mur de fer de 225 Km.
Le 10 mai 1940, 73 600 pièces avaient déjà été fournies par l'industrie, soit mises bout à bout 221 Km Elles se trouvaient notamment sur la célèbre Ligne K-W (Koningshooikt-Wavre) dans la portion Louvain -Namur, mais de façon interrompue L'armée allemande les réemploya pendant toute la guerre un peu partout en Europe et surtout sur le mur de l'Atlantique et ensuite elles furent aussi utilisées par les agriculteurs après la guerre par contre les Américains vont les utiliser en juin 1944 lors de la bataille du bocage, en découpant dans les éléments Cointet disponibles en grand nombre sur les plages des tailles haies et en soudant à l'avant des chars pour que le char ne doive plus escalader la haie offrant son ventre pendant quelques secondes aux PaK Allemands mais enfonce les haies C’est le dispositif Culin appelé du nom de son inventeur Curtis G. Culin (1915-1963)connu aussi sous le nom de hedge-cutter» (coupeur de haie) Un Américain sauva la vie de ses camarades en inventant un dispositif U.S qui permettait d'éventrer d'un seul coup la levée de terre qui constituait la base de la haie.. Ces dispositifs soudés à l'avant des chars étaient découpés Description
Une barrière "COINTET" belge pèse environ 1 300 Kg pour une largeur de 3 mètres et une hauteur de 2,5 mètres.

 

Autres Photoscopes  (Others Walk Around ) 1   2

Porte Belge ou Barriere Cointet


Fortification is located on a strategic point to control and prohibit the passage if necessary. But this fortress can not beat all space engineers have also developed various obstacles in addition to natural barriers in order if we can not prevent the passage generated in the slowing Barriers or Doors Cointet Belgians are part of these obstacles


At the end of 20 years, Colonel Cointet proposed a prototype of obstacles consisting of anti tank barriers, and intrusion
These barriers have been manufactured in Belgium in 28 different factories.
There are 2 models on the French and Belgian model. the difference between the two model comes as Belgian model differs from the French by the addition of 8 vertical front edge having function to prevent the enemy infantry to pass through, forcing them to climb, making them open on his peak.
Barriers "Cointet" who can hang with each other, may constitute barriers unlimited length, thereby block the roads, borders, beaches, forests, immense fields, in front of the fortifications, enabling lock passages that forced them to hang the other one to erect a wall continuous antitank land devoid of natural barriers.

Internet Internet


Their primary purpose is not to break a first assault, but rather the delay.
The barriers could be moved intact, one by one, quite easily by a few men through their rolls (three rolls / barrier sheet steel or cement cast)

internet internet


These barriers can be placed across the roads, railways, tunnels, bridges, held in place by a sling of steel flow at ground level of a terminal "Cointet" in these other wireless Cointet " are large concrete buckets placed at each end to prohibit places, owe their phenomenal tensile strength and shock that they are internally reinforced by a steel beam embedded in a massive concrete buried under them on the slopes are surrounded by a tread in high galvanized sheet to prevent the effect of shear cable. Moreover, the inverted truncated cone forms, force the cable around them to remain at their base. There was therefore no movement leverage. Terminals and of course was a massive cast on site. Each interruption
Road hydrant mooring permit, using cables, set the first or the last barrier
Overall, or withdraw to allow local traffic by rotating it on its rolls. They were temporarily placed on the side waiting to close all duty in an emergency

Check point

.
75 000 gates "Cointet" were commissioned by the Belgian Government. They could form a wall of iron of 225 Km
On 10 May 1940, 73 600 pieces had already been provided by industry, is made a butt 221 Km They were especially on the famous line KW (Koningshooikt-Wavre) in Louvain-Namur portion, but is interrupted L 'reuse the German army throughout the war across Europe and especially on the wall of the Atlantic and then they were also used by farmers after the war against the Americans will use in June 1944 at the Battle of bocage, cutting in the Cointet available in large numbers on the beaches and hedgerows of sizes by welding to the front of tanks to the tank must climb over the fence with his stomach for a few seconds but the Germans pressed Pak hedges Culin is the device named after its inventor Curtis G. Culin (1915-1963) also known as the hedge-cutter "(hedge cutter) An American saved the lives of his comrades by inventing a device that allowed U.S. ripping of a sudden the earth which was the base of the fence .. These devices welded to the front of the tanks were cut
Description
A barriere  Cointet  or Porte Belge weighs about 1 300 kg for a width of 3 meters and a height of 2.5 meters

 


 

 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3967965
Nb de visiteurs aujourd'hui:439
Nb de connectés:12