Seine St Denis St Denis Basilique 3.12.1 Louis X Le Hutin Gisant









Seine St Denis St Denis Basilique 3.12 Louis X Le Hutin Gisant
English Translation
   
Historique Voir
ICI
History Click HERE
 
 
 
 
 

Louis Surnommé le Hutin ou le querelleur est le 4 octobre 1289  et il était roi de Navarre depuis 1304, suite à la mort de Jeanne sa mère,Il fut d 'ailleur couronné à Pampelune, le 1er octobre 1308.
Mais Louis  etait le contraire de son père . Il fut couronné roi  le  23/11/3114 d'un pays surchargé d'impots. Ces impots servaient surtout  à  solder les troupes et pour avoir plus  de liquidité en plus des prets accordés par mes Templiers  Philippe  Le bel avait largment altéré les monnaies.

 

 
L’entretien de troupes a toujours été dispendieuse . Et cela  est la base d'un changement dans les rapports sujets/souverain ; Un roi  vie  du produit de ses domaines, conduit au combat la noblesse qui le servait .Mais le roi doit aussi les solde et less impôts, si lours soit  il sont nécessaires au souverain, même s'ils sont la cause de grands troubles dans tous les royaumes de l’Europe. Et au cout d'entretien de l armée vient se greffer le cout d el administration royale et ensuite les impots du au seigneur local .D'où ce sentiment  de  poids fiscal qui peutengendrer des revoltes locales. Mais ces revoltes sont les fait des peuples  ce sont de Jacqueries qu'il ne faut pas confondre avec les reoltes des grands seigneurs qui se revoltent pour protéger leur privilèges envers le Roi pas pour defendre le peuple et alléger les charges de celui-ci
Mais revenons à Louis qui en  attendant d'être sacré,  laisse gouverner les frères de son père avec Charles d' Anjou, son oncle,. Celui ci se met la noblesse et le Clerge dans sa poche en garantissant le maintien de leurs privilèges .les communes ne sont pas oubliées aussi . Aussi pour calmer les réclamations des peuples,il leur, livre son ennemi personnel le ministre de Philippe IV  Enguerrand de Marigny, qu'il fit arrêter le 10 mars 1315.

On n’hésita point, et le ministre fut pendu à Montfaucon ; ses biens furent confisqués, ses enfants réduits à la misère, et la joie publique éclata. Mais comme on avait besoin d’argent, on vendit aux juifs la permission de s’établir dans le royaume. Ces concessions furent restreintes par des conditions fort sévères : d’abord on les obligea de porter la marque ordinaire, qui était une roue de la largeur d’un blanc tournois d’argent et d’une autre couleur que leur robe ; ensuite on ne leur permit de prêter ni à usure ni sur lettres, mais seulement sur gages, dont on excepta les ornements sacrés ; enfin on leur défendit, sous les peines les plus rigoureuses, de disputer de la loi en public.
Louis X roi  apres son sacre epouse Clémence, fille du roi de Hongrie, sa nouvelle épouse. alors que sa première épouse, Marguerite de Bourgogne, venait de mourrir à Château-Gaillard le 30 avril 1315 , où elle étéc cloitrée  prisonnière depuis le 1314, suite à son adultère .
Il faut savoir que tous les fils de Philippe le Bel et qui furent rois ensuite  (Louis X le Hutin (1314-1316), Philippe V le Long (1316-1322) et Charles IV le Bel (1322-1328) )avaient épousé trois princesses de la maison de Bourgogne. Deux d’entre elles Marguerite de
Bourgogne, épouse de Louis X depuis 1305, et Blanche de Bourgogne, épouse de Charles IV depuis 1308  furent infidèles à leurs époux  la troisième Jeanne de Bourgogne, épouse du futur Philippe V depuis 1307, fut déclarée innocente par le parlement (décembre 1314)
Sur le plan politique extérieure les Flamands se revoltent  et reprennet les villes que Philippe le Bel leur avait enlevées. Louis X marcha contre eux amis subit un revers à  Courtrai dont il doit lever le siège abandonnant une partie de ses bagages.
Pour renflouer ses finances le conseil du roi força tous les serfs à acheter leur liberté. Ce qui entraina des jacqueries sour tout le territoire qu’il fallut combattre avec force pour assurer le repos de l’Etat.
pour ces justifier le ropi leur jeta en pature  quelques exacteurs, que l’on appelait les loups dévorants.. Deux officiers prévaricateurs seulement furent pendus
Mais debut  juin 1316 le roi meurt  à Vincennes  à 27 ans apres deux ans de règne
Les causes  de sa mort sont discutées ;Empoisonnement ? mais ausi peut etre deces dut à un AVC suite à chaud froid En effet le roi apres un partie de jeu de paume entre dans une  grotte dont la fraîcheur le saisit et lui causa une fièvre qui le tue
Son épouse  la reine Clémence étant enceinte, c'est son frère  Philippe le Long, que devient régent : Clémence accoucha, le 15 novembre, d’un fils auquel on donna le nom de Jean, et qui ne vécut que cinq jours il sera Jean Ier le Posthume.
Philippe prit alors le titre de roi  apres que la fille de Louis X  et de Marguerite, Jeanne, héritière du royaume de Navarre  soit écarté par un arreté du parlement de paris et non par la Loi salique  En effet  les femmes malgrès l'avis du duc de Bourgogne, son oncle,qui prétendait qu’elle devait hériter aussi du royaume de France ; sont exclues du trone de France . L'assemblée qui se tient à Paris approuva les anciens usages qui ont toujours eu force de loi,
Bilan du regne
Son règne fut trop bref pour qu’il soit possible de le juger :Son surnom de Hutin le désigne comme emporté et querelleur  mais ce n'est semble pas être le cas   Par contre c'etait un monarque faible  apathique et inappliqué. son surnom lui viendrait de son rôle dans la répressions  des hutins, ou séditieux de Navarre et de Lyon,
Il augmenta les prérogatives de la royauté en ôtant aux seigneurs le droit de battre monnaie, et prouva qu’il avait plutôt souffert qu’approuvé la condamnation d’Enguerrand de Marigny. en donnant, par son testament, une grosse somme d’argent aux enfants de ce malheureux ministre.
Son Tombeau
Il ne fut pas inhumé à côté de son père.Dans la  basiliue  il fut  enterrer à l'opposé au Nord, entre une rangée de tombeaux  et les monuments en argent doré de Philippe Auguste et de Louis VIII, à l’Est de la dalle commémorative d' Hugues le Grand.
Louis X est le seul roi de cette époque à avoir été enterré « intégralement », avec son cœur et ses entrailles. Il n'avait en effet pas eu le temps, ni la volonté, semble-t-il, de demander une dispense au pape.Le gisant de Louis X a été commandé par son frère Charles IV vers 1327. Par chance, le dais surmontant la sculpture a été conservé.
comme pour celui de son père son gisant issu de la commande faite par son frère est  très beau et très réaliste. Le sculpteur n'a vraiment pas cherché à idéaliser le visage du jeune roi. Mais les plis et draperies sont assez sophistiqués, presque maniérés. Cette recherche leur fait peut-être manquer un peu d'ampleur, surtout au niveau de la taille. Mais le contraste est saisissant avec les gisants voisins de la commande de Saint Louis, antérieurs d'un siècle, qui ne présentent pas un tel réalisme ni un tel souci du détail.
 
   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele


Nb de visiteurs:4820720
Nb de visiteurs aujourd'hui:588
Nb de connectés:24