CVR (T)Scorpion FV 101 Saumur









Le Scorpion. FV101 (Saumur)

English Translation

 

Lire aussi ICI Royaume Uni Blindés CVR (T) Family


Le rôle de la Reconnaissance (RECCE dans la langue de Shakespeare) est primordial pour une armée. En effet la reconnaissance doit aller en avant des troupes amies, reconnaître le terrain, recueillir les informations, jalonner l’itinéraire mais rarement intervenir. Trois écoles cohabitent.
La première école prône la mobilité et le camouflage, la deuxième école la reconnaissance en force, la troisième école mélange les deux. La première école est utilisée par les Anglo-Saxons. La deuxième par les Allemands, et la troisième par les Français. En effet les Anglais privilégient un engin rapide léger et peu armé, les Allemands un engin de combat plus lourd et un peu mieux armé, la troisième école monte un canon lourd sur un engin léger. Le choix est compréhensible. Jamais les anglais depuis 1066 n’ont eu une invasion sur leur propre territoire. Les allemands eux ne se font aucune illusion car ils savent que si un jour il y aura un combat en Europe ce combat aura lieu sur leur territoire national. Tandis que les Français ont un héritage prestigieux, héritage de la tradition de la cavalerie légère de hussards de La salle et des troupes d’Afrique. Ces troupes ont au cours de leur histoire reconnu et renseigné l’état-major ne mais elles ont aussi charger lorsqu’il le fallait .Aussi les équipements des ces troupes sont adaptés au choix fait par les états majors .Les Français ont donc choisi de développer l
’AMX10 RC alors que les allemands ont choisi de développer le Luchs  qui lors de ces reconnaissances est appuyé par des Léopard
Par contre les Anglais ont développé le Scorpion c’est donc ce véhicule qui va faire l’objet de l’article.
Historique
L’armée anglaise à une longue tradition des véhicules de reconnaissance remontant à la première guerre mondiale mais surtout à la deuxième avec des Bren et Scout carrier. Elle a ainsi développé le Dingo (http://www.maquetland.com) au cours de la deuxième guerre mondiale. Ces engins ont servi dans les Recce armoured regiments des divisions blindées appuyé par des chars A27 Cromwell.
Des sables chauds d’Afrique aux Jungles humides de Bornéo en passant par le bocage normand ces engins à roues ont combattu et servi l’armée anglaise. Les années d’après-guerre ont été un peu les vaches maigres pour toutes les armées qui ont dû utiliser les surplus du conflit. Le véhicule blindé à roues durant cette période a été un peu dévoyé de son aspect original pour servir surtout dans des tâches de police ou maintien de l’ordre dans les colonies Mais au début des années 50 les nécessités d’un engin de reconnaissance se firent jour. Ainsi est né le F.V 700 4X4. Ferret (http://www.maquetland.com ) et le Saladin6X6 APC (http://www.maquetland.com ) Ces véhicules sont issus d’un programme d’urgence né des événements de Malaisie. Ces véhicules devaient donc être aérotransportable par les avions de l’époque tels que le Belfast. Toutefois bien que le Saladin rende d’énormes services les anglais décident de lui trouver un successeur et les études menées au F.V R.D.E (Fighting véhicle Research and Development Establishment) à Chetsey pres de Chobham sur une fiche programme qui doit donner naissance à un AVR((Armored véhicle Reconnaissance) .Ce véhicule à chenilles doit être équipé d’une tourelle emportant un système d’arme canon d’un calibre de 76 heures ou 105 mm il doit être emporté trois hommes et en plus il doit pouvoir tirer le nouveau missile ATGW (Antitank Guide Weapon) Swingfire.
Il doit être motorisé par le même moteur qui équipe déjà les FV433 Abbott et le FV430 APC
Il ne devra pas peser plus de 13 t.
Toutefois la fiche programme ne pourra pas être réalisé et il est évident que la copie devrait être révisée. La mise au point en Amérique du M. 113 donne des idées aux ingénieurs avec une utilisation possible de châssis aluminium. En effet le M 113 mis au point en 1959 utilise un blindage aluminium type 5083 qui est un alliage d’aluminium de magnésium et de manganèse. Celui-ci suffit pour arrêter les armes de petit calibre. Les autres blindés construits en alliage différent étant trop lourds ne pouvaient être aérotransportables. Cette possibilité de pouvoir utiliser ce nouveau type de blindage ouvre donc de nouveaux horizons. Il fut donc décidé de construire un mulet qui recevra le nom de TV 15 000 au tout début de 1965. Il sera construit à avec une structure aluminium et aura une suspension hydropneumatique avec une motorisation sera initialement un Rolls RoyceB60 de130 CV qui sera ensuite remplacé par un moteur Jaguar en 1966
Durant cette période de test de l’État major décide après l’échec d’une collaboration entre l’Australie le Canada et les Etats-Unis de lancer une nouvelle famille d’engins. La base sera un véhicule de reconnaissance armée d’un canon de 76 mm en tourelle et un deuxième châssis sera équipé de missiles Swingfire. Le poids de l’engin devra toutefois être limité à 17 t 500. De plus ce véhicule devrait pouvoir évoluer entre les plantations d’hévéas et être assez léger pour évoluer dans les marécages. Toutes ces contraintes vont devoir être appliquées aux futurs engins de reconnaissance. Comme à leur habitude les Anglais ont développé toute une famille d’engins à partir de ce châssis
Description du scorpion.
Il se présente comme un engin très bas et de petite dimension construit pour mener des reconnaissances mais il est quand même apte à remplir différents rôles comme l’escorte des convois lutte contre la guérilla et reconnaître les itinéraires. Toute une famille d’engins spécifiques a été créée autour de ce châssis appelés par des noms commençant par la lettre S.
Le châssis.
C’est un châssis en aluminium spécial qui peut résister à des armes de petit calibre calibre égal ou inférieur au 7.62 par contre son arc frontal résiste à des impact de 12.7 mm
Il possède un train de roulement chenillé à 5 galets plus 2 barbotins. Le conducteur se trouve à l’avant gauche il possède le siège ajustable en hauteur et en rebattant le dossier il accède directement à la tourelle .Ceci peut lui servir d’issue de secours en cas d’évacuation d’urgence De plus ce char possède aussi une vespasienne connue sous le nom de Beresford tunnel. Toutefois lorsque le conducteur conduit la tête en dehors il ne peut pas voir le tableau de bord qui se trouve à sa gauche. Le conducteur peut conduire l’engin en étant équipé NBC.
Des Episcope de conduite peuvent être remplacés par des épiscopes IL( intensificateur de lumière ) Pelkiston L’engin est animé par un moteur Jaguar J 60de 4.2 litres de cylindrés et à 6 cylindres. Comme il est léger la puissance de ce moteur est énorme il peut rouler à 80 km heure et atteindre la vitesse de 50 km en six secondes. Tous les véhicules de famille étaient amphibies au début car cette capacité amphibie a été retirée à la fin de vie de cet engin . La capacité amphibie était acquise en dressant une jupe de flottaison qui peut être montée en 10 minutes. Il se déplace alors sur l’eau à 6 km 500.
L’armement du scorpion.
Le scorpion est armé par une tourelle qui abrite une équipage de deux hommes le chef de bord à gauches et le tireur à droite qui mettent en œuvre un canon de 76 mm L23A122 approvisionné à 40 coups
Les munitions emportées sont un mix de HE au nombre de 20 ,de fumigènes, d’éclairant au nombre de 5 , de HESH( High explosive Squash Head) au nombre de 15 et parfois de sous munitions La puissance du canon n’est pas énorme mais il peut neutraliser des troupes non protégées et détruire des immeubles. Il a une élévation en site de 10°+ 35°Le seul défaut de cette tourelle et du pointage du canon est que son maniement se fait à la force de bras et non pas par le biais d’un moteur électrique. À gauche du canon nous trouvons une MG de 7.62 L43A1GPMG alimentée à 3000 coups
L’engin possède tous les appareillages de conduite de tir et d’observation moderne et le système de communication radio qui est une combinaison de VHF. Et de HF. Il est protégé comme j’ai dit précédemment NB C.
L’utilisation opérationnelle du Scorpion.
Il a servi dans l’armée anglaise jusqu’à la fin de ce siècle il a été utilisé opérationnellement aux Malouines en 1982 avec le B Squadron pendant la première guerre du Golfe en 1981 au sein de la 1° Armoured Division 16/ 54 Queen’s Royal Hussards et 1°Queen s Dragoon Guard et ensuite en Bosnie à 1992 lors de l’opération. Grapple.
Il a fait l’objet aussi de marchés à l’exportation
Il a été retiré Du service actif dans l armée britannique car il y avait un problème sur le canon de 76 En effet celui-ci ne possède pas d’extracteur des gaz. Les châssis ont servir a armer la version Sabre
Caractéristiques Scorpion FV 101
Constructeur Alvis Vickers
Poids 8.7T
Equipage 3
L 4.9m
Largeur 2.2m
Hauteur 2.1m
Motorisation Jaguar et ensuite Cumming diesel BTA 5.9 190 CV
Vitesse 80 Kmh
Autonomie 644 Kms
Capacité amphibie au début oui actuellement Non
Armement
1 canon de 76 mm L23A1 avec 40 coups en réserve
1 MG de 7.62 L 37A1 avec 3000 coups en réserve
La famille de scorpion.
Le FV 101.
C’est la version de base de la famille armé d’une tourelle de 76 mm
il est utilisé par l’Angleterre, Belgique, Chili, Inde, Iran, Jordanie, Irlande, Nouvelle-Zélande, Espagne, Thaïlande, Chine pour la police. Une version du FV. 101 armée d’un canon de 90 mm en tourelle Cockerril Mark3 MA1 a été fabriquée spécialement pour les besoins de la Malaisie et du
Venezuela.
F.V102.Striker.
Il met en œuvre le missile antichar Swingfire avec 5 missiles prêt aux tirs et 5 missiles en soute Il a été mis en service en 1976 auprès du BAOR
Pays utilisateurs Angleterre Belgique.

FV 103 Spartan.
C’était un transporteur de troupes qui ressemble extérieurement au Striker. Il emporte 5 hommes plus 2 membres d’équipage
Il se sert actuellement à transporter une équipe de soldats spécialisée sur le lieu d’intervention une version a été est construit armée du missile antichar Milan.
Pays utilisateurs Angleterre Irak.

Le FV104 Samaritan.
Cela version ambulance qui peut emporter six blessés.
Le FV.105 Sultan.
Version de commandement qui permet d’établir un PC de commandement sur le terrain.
Le FV.106 Samson.
Version de dépannage.

Le FV.107 Scimitar
C’est la version reconnaissance du Scorpion armé de la tourelle équipée d’un canon Rarden
L 31 de30mm armant aussi le Fox.
Il est en service depuis 1971 dans les cinq régiments de reconnaissance de l’armée britannique ainsi que dans la RAF ont pour la surveillance des aéroports militaires.

Sabre
c’est une sous version du scorpion
Le Shielder
qui est un disperseur de mines.
Le Streaker
une version plus rapide.


Autres Photoscopes  (Others Walk Around )   2
Merci  à l’équipe du Musée de Saumur


 
Aérolargable Droppable !!!!!

 
 

The Scorpion. FV101

 



The role of Recognition (RECCE in the language of Shakespeare) is essential for an army. Indeed, the recognition must go forward friendly troops, the land, collect information, mark the route but rarely figthning. Three schools coexist.
The first school advocates mobility and camouflage, the second school recognition force, the third school blend the two. The first school is used by the Anglo-Saxons. The second by the Germans and the third by the French. Indeed, the English prefer a vehicle quick and low-light armed, the Germans fighter heavier vehicle and little better equipped, the third school to mount a heavy gun on a lighther vehicle. This english choice is understandable. Not since 1066  England was invaded. The Germans themselves are not any illusion because they know that if one day there will be a fight this battle in Europe will take place on their national territory. While the French have a prestigious heritage, a legacy of the tradition of light cavalry Hussars of Lassale and Africa Army troops These troops during their history recognized and briefed the HQ  but also charge it as necessary. So equipements of these troops are adapted to the choice made by the HQ. The French have therefore chosen to develop AMX10 RC the Germans have chosen to develop the Luchs who during these recognitions is supported by Leopard tank
By contrast the English developed the Scorpion therefore the vehicle that will be the subject of the article.
History
The British army in a long tradition of recce vehicles dating from the WW1, but especially in the WW2 with Bren carrier and Scout. She developed also the Dingo. These vehicles were used in the armoured regiments Recce armored divisions backed by tanks A27 Cromwell.
From the hot sands of Africa to the wet Jungles of Borneo via Norman bocage these  wheeled vehicles fought and served the British Army. The post-war years were a bit lean for all armies who had to use the surplus to the conflict. The wheeled armoured vehicle during this period was a little astray from its original appearance to be used mainly in police tasks or maintaining order in the colonies But in the early 50's necessities of recce vehicle is made day. Thus was born on F.V 700 4X4. Ferret (http://www.maquetland.com) and the APC Saladin6X6 (http://www.maquetland.com)
These vehicles come from an emergency programme born after the events  of Malaysia. These vehicles should be air transportable by aircraft of the era such as Belfast aircraft. But although the Saladin make enormous services English decide to find a successor and studies at RDE FV (Fighting Vehicle Research and Development Establishment) in Chetsey near Chobham on a detailed programme which will give birth to an AVR ( (Armored Reconnaissance Vehicle). This tracked  vehicle shall be equipped with a turret carrying a 76 or 105 mm gun whit a 3 men crew and he  should be able to make the new missile ATGW (Antitank Weapon Guide) Swingfire.
It must be powered by the same engine that powers already FV433 Abbott and FV430 APC
It should not weigh more than 13 t.
However, the detailed programme will not be achievable and it is clear that the copy should be revised. The development in America M. 113 gives ideas to engineers with a possible use of aluminum chassis. Indeed, the M 113 developed in 1959 using an aluminum shield type 5083 who is an aluminum alloy with magnesium and manganese. This is enough to stop small arms. The other armoured vehicles built in different alloy being too heavy could not be air transportable. This opportunity to be able to use this new type of shielding opens new horizons. It was therefore decided to construct a mule, which will bebaptize TV 15000 at the start of 1965. It will be built with an aluminum structure and have a hydropneumatic suspension with an engine will be initially a Rolls Royce B60 de130 CV, which will then be replaced by a Jaguar engine in 1966
During this test period  the HQ decides after the failure of a collaboration between Australia Canada and the United States to launch a new family of vehicles. The base will be a reconnaissance vehicle armed with a 76 mm cannon turret and a second chassis will be equipped with Swingfire missiles. The weight of the equipment will be limited to 17 t 500. And this vehicle should be able to evolve between the rubber plantations and be small enough change in the wetlands. All these constraints will have to be applied to future reconnaissance gear. As their habit the English have developed an entire family of devices based on this chassis
Details of the Scorpion.
It is a very low gear and small built to conduct recce missions, but it is still capable of fulfilling different roles as convoy escorts fight against guerrillas and recognize routes. A family of specific devices has been established from this scaffold called by names beginning with the letter S.
The chassis.
It is a special aluminum frame that can withstand small arms calibre equal to or less than the 7.62 per front against his arch resists the impact of 12.7 mm
He has a trackted running gear  with 5 plus 2 pebbles sprockets. The driver is at the left front seat and he possesses adjustable in height and rebattant it accesses directly to the turret. This may serve as an emergency exit in case of emergency evacuation And this vehicle has a “street urinal”” in franch vespasienne also known as Beresford tunnel. But when the driver drives his head out he could not see the scoreboard, which is to his left. The driver may the equipment being equipped NRBC.

 The driving episcopes  may be replaced by episcopes IL (light intensifier) Pelkiston The vehicle was equipped with an engine Jaguar J 60  4.2 liters and 6 cylinders. Since it is light the power of this engine is enormous
It can roll at 80 km/ hour and reach a speed of 50 km in six seconds. All vehicleswere at the beginning  amphibious but at the end of the operational life they have not   amphibious capacities The amphibious capability was acquired by preparing a skirt waterline, which can be mounted within 10 minutes. It then moves on the water 6 km 500.
The armament of scorpion.
The scorpion is armed with a turret with a crew of two men the chief at the left on the the the  shooter who are implementing a 76 mm cannon L23A122 supplied to 40 shots
The munitions were a mix of HE (20 ), smoke, illuminating (5 ),and  15 HESH (High Explosive Squash Head) and also some subammunition
The power of the gun is not huge but it can neutralize troops unprotected and destroy buildings. He elevated site in 10 ° + 35 ° The only problem with this turret and  the pointing of the gun  All it is handling  without an electric motor. To the left of the canon we find a MG to 7.62 L43A1GPMG driven 3000 coups
The vehicle has all the equipment of  firing control and observation and modern radio communication system which is a combination of VHF. And HF. It is protected as I said earlier NRBC.
The operational use of the scorpion.
He served in the British army until the end of this century it has been used operationally in the Falklands in 1982 with the B Squadron during the first Gulf War in 1981 in the Armoured Division 1 ° 16 / 54 Queen ' s Royal Hussars and 1 ° s Queen Dragoon Guard and then in Bosnia in 1992 during the operation. Grapple.
It has also been the subject of export markets
He was removed from active service in the British army because there was a problem with the barrel of 76 Indeed it does not have an exhaust gas. The frames were used to arm the Sabre

Technical Data
Manufacturer Alvis Vickers
Weight 8.7T
Crew 3
L 4.9m
Width 2.2m
Height 2.1m
Jaguar Drive and then Cumming diesel BTA 5.9 190 hp
Speed 80 Kmh
Autonomy 644 Kms
Capacity amphibious early yes currently Not
Weaponry
1 of 76 mm cannon L23A1 with 40 shots in reserve
MG 1 of 7.62 L 37A1 assault with 3000 in reserve
The family of Scorpion.
The FV 101.
This is the basic version of the family armed with a 76 mm turret
User Britain, Belgium, Chile, India, Iran, Jordan, Ireland, New Zealand, Spain, Thailand, China for the police. A version of the FV. 101 armed with a 90 mm gun turret Cockerril Mark3 MA1 was manufactured specifically for the needs of Malaysia and Venezuela.
F.V102.Striker.
It implements the Swingfire anti-tank missile with 5 missiles ready to fire missiles and 5 in the cargo It was put into service in 1976 with the BAOR
Users England Belgium.
FV 103 Spartan.
It was a troop carrier that looks to the outside Striker. It carries 5 men plus 2 crew members
It is being used to carry a team of specialized soldiers at the scene of an intervention was built army of Milan anti-tank missile.
Users England Iraq.
The FV104 Samaritan.
This version ambulance, which can carry six wounded.
The FV.105 Sultan.
Version command that establishes a PC command on the ground.
The FV.106 Samson.
Version recovery.
The Scimitar FV.107
It is the recognition of the Scorpion version of the turret armed with a gun Rarden
L 31 de30mm arming also Fox.
It has been in service since 1971 in the five reconnaissance regiments of the British army and the RAF had for surveillance of military airports.
Sabre
is a sub version of scorpion
The Shielder
 mine dispersor.
The Streaker
A faster version.


 

 

 

 

   


Copyright © 2003-2024 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:7234525
Nb de visiteurs aujourd'hui:1140
Nb de connectés:74