Momies Animaux Chats Marseille Vieille Charité










Egypte Momies Animaux Chats Marseille Vieille Charité
English Translation

 


Historique Voir ICI
History Click HERE

tiré de ce site

Chaque groupe d’humains construit sa propre réalité du monde et détermine sa manière de l’habiter et de lui donner un sens. De ces différents modes de pensée résulte une diversité de rapports à la nature et de liens tissés avec les autres êtres vivants.
L’Égypte pharaonique pense le monde comme un collectif unique dans lequel s’organise l’ensemble des êtres vivants. Tous sont singuliers, d’un point de vue physique comme spirituel, et tous sont reliés par un réseau d’analogies, de correspondances. Dans ce monde équilibré, chacun a sa place et son importance. Il existe une solidarité fondamentale entre les humains, les autres animaux et le reste de la nature.
Les dieux pouvaient se manifester sur terre à travers le corps d’un animal vivant. Il y eu ainsi des taureaux, béliers, crocodiles et faucons sacrés. On reconnaissait ces quelques élus à la présence de marques sur le corps mais le dieu pouvait aussi désigner lui-même son représentant. La grande majorité des momies animales étaient des ex-voto offerts par les fidèles aux divinités afin qu’elles exaucent un vœu. Ces animaux acquéraient un statut sacré à leur mort, après avoir reçu les rites lors de la momification.
Associé à plusieurs déesses félines telles que Bastet, Sekhmet ou encore Pakhet, plusieurs centaines de milliers de chats ont été momifiés à travers toute l’Égypte. À proximité du temple du Spéos Artimédos dédié à la déesse lionne Pakhet, pas moins de 300 000 momies ont été mises au jour.
la gravure montre le  roi perse Cambyse au siège de Péluse . Il a utilisé des animaux sacrés comme boucliers pour empecher les egyptiens de tirer
 
Each group of human beings confers its own reality on the world and finds a way of living in it and making sense of it. These different approaches mean that humans have diverse ways of relating to nature and forming links with other living beings.
Ancient Egypt saw the world as a single unit within which all living beings were organised. All were different, physically and spiritually, but all were connected by a network of similarities. In this balanced world, everyone had their place and their role. A fundamental solidarity existed between humans, other animals and the rest of nature.
The vast majority of animal mummies were ex-votos offered to gods by devotees, with the hope that these deities would fulfil a wish. These animals acquired a sacred status to their death, after receiving the rites during mummification.
Associated with several feline goddesses such as Bastet, Sekhmet or Pakhet, hundreds of thousands of cats were mummified throughout Egypt. Near the temple of Speos Artemidos dedicated to the lioness goddess Pakhet no less than 300,000 mummies have been excavated.



Autre Photoscope (Other Walk Around )    1

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5851384
Nb de visiteurs aujourd'hui:873
Nb de connectés:68