Renault B1 Bis Stonne









Le Renault B1 Bis de Stonne 

English Version

 

 

 

 


Je viens de recevoir via mon ami Jean Marie ces photos du B1Bis de Stonne. Il est vrai que j ai hésité à les mettre sur Internet car je sais que cet engin est un engin qui a été reconstruit à partir de plusieurs épaves De plus la peinture de cet engin est totalement fausse Mais il a le mérite d’être là et malgré les réserves émises je pense qu’il a sa place dans la photothèque .De plus il est un monument à la mémoire des combats de 1940 et rappelle au souvenir des passants le sacrifice de nombreux soldats qui ont perdu la vie lors de cette bataille de France
I just received via my friend Jean Marie these photos of d tne B1 bis of  Stonne. It is true that I have hesitated to put them on the Internet because I know that this vehicle has been reconstructed from several wrecks Moreover painting of this machine is totally false But he has the merite to be here and despite the reservations I think it has its place in the photothequed. Furthermore it is a memorial to the fighting of 1940 and remember at the passers  the memory of the sacrifice of many soldiers who lost their lives during the Battle of France

Les combats de Stonne.
La fin de la drôle de guerre est un réveil brutal pour l’armée française. L’armée allemande met en œuvre son plan d’attaque sur le front de l’Ouest et attaque en violant la neutralité de la Belgique et du Luxembourg.
L’élite de l’armée française se porte alors au secours des Belges avec le B. E. F (Manoeuvre Dyle Breda). Entre-temps dans les Ardennes Les chars allemands franchis le massif forestier des Ardennes pourtant réputé impénétrable et il se présente devant Sedan
. La bataille met aux prises alors des divisions de deuxième ligne peu aguerries aux Panzer divisions allemandes. Le front est percé en deux jours les troupes allemandes déferlent alors sur la France. A Stonne au nord de Sedan va se dérouler un combat qui va mettre aux prises des éléments de blindés français et allemands dans un combat que les Allemands qualifieront de Verdun des Ardennes
Les 15 et 16 mai les chars B. de la 3° DCR se font accrocher par les chars de la Gross Deutschland unité d’élite

The fighting of Stonne.
The end of the phoney war is a rude awakening for the French army. The German army implements its plan of attack on the Western front and attack by violating the neutrality of Belgium and Luxembourg.
The elite of the French army is doing so to the rescue of the Belgians with the B. E. F (operation Dyle Breda). Meanwhile in the Ardennes  German tanks crossed the woods of the Ardennes yet deemed impenetrable, and comes before Sedan
 The battle found french reserve  division fighting against  German Panzer divisions. The front is pierced in two days German troops then rush on France. At  Stonne north of Sedan will take place a fight between   French  armoured french  elements and German in a fight that the Germans qualify  Verdun of the Ardennes,
On  May 15th  and 16th   tanks  B1.of the 3rd DCR are run against by  tanks of the Gross Deutschland an elite unit
3°DCR B1Bis Gross Deutchland


 
Mais revenons au cœur des combats fermons Les écoutille moteur en avant marche. !
Les combats durent depuis cinq jours l’ennemie est autour de Stonne

But back at the heart of the fighting shut hatch the engine forward. ! march
The fighting lasted for five days and  the enemy is around Stonne
 
Le village tenu par les hommes du 67e RI. Le village change plusieurs fois de mains dans la journée du 15.Les allemands du régiment Gross Deutschland sont pris à partie par les chars b1 bis de la 3°compagnie du 49e BCC de la 3 ° DCR ainsi que des chars légers H39 de la 1° compagnie du 42e BCC le tour appuyé par les fantassins du 57e RI.
The village held by men of the  67th  RI. The village changed hands several times during May 15th .German  with regiment Gross Deutschland are engaged by tanks B1 bis of the 3rd  company of the  49th  BCC  of the 3rd  DCR and the H39 light tanks of 1st  company of the 42nd  BCC supported by infantrymen of the 57th  RI.
Les combats ont fait rage toute la journée. Les allemands en fin d’après-midi se retirent du village mais apprenant que les Français l’avaient évacué ils y reviennent en fin d’après-midi. Les carcasses des véhicules sont présentes dans la rue principale du village il faut dire que les Allemands n’avaient qu’une batterie de canon antichar de 37 mm à opposer aux chars français. Si le 37 mm est efficace contre le H 39 il est totalement inefficace contre les B1 bis aussi le commandement allemand décide d’envoyer une batterie de Stug de la 16e batterie afin de renforcer les de les défenses allemandes
Sont donc présents à Stonne le 15 mai au soir.
Régiment Gross Deutschland.
II° bataillon du 3° régiment de panzer de la 10e Panzer (16 panzers III ,7 Panzer IV 12 Panzer I )
521 bataillons antichars
Les renforts allemands attendus doivent provenir de 5° ,6°et 7° compagnies du II° bataillon du 8° Régiment de Panzer qui se dirige à toute vitesse vers ce tonne.
Du cote français. Afin de reprendre l’offensive il est constitué une force blindée composée de chars lourds B1 Bis du 41e bataillon fort de deux compagnies commandées par le chef d’escadron Malaguti
Elle se dirige sur Stonne , et les deux colonnes de chars se trouvent face à face dans le village mais les chars français avancent sur deux axes et surprennent complètement les panzers
Si les chars français évoluent ainsi sur un terrain favorable il en a pas de même pour les Allemands qui sont à la queue leu leu dans la rue principale du village ; Aussi les chars français tirent comme à l’exercice et les panzers allemands sont détruits systématiquement les uns après les autres
Les plus chanceux qui ont réussi à se dégager ne demandent par leur restent et font retraite
Les B1 bis pénètrent alors dans le village où ils découvrent 13 carcasse de chars complètement détruits
Ils ont écrit une belle page d’histoire de l’arme blindée française.
Ce combat rappelle étrangement le combat que livrera Wittman et qui aura lieu quatre ans après dans le bocage normand à Villers bocage il a surpris un ennemi supérieur en nombre mais qui est coincé dans un goulot.Il passe donc à l’attaque et détruit les chars les uns après les autres en remontant la colonne

The fighting hare violent throughout the day. The Germans in the late afternoon withdrew from the village but learned that the French had evacuated they return in the late afternoon. The carcasses of vehicles are present in the main street of the village it must be said that the Germans have only  a battery of 37 mm PaK toopposed to french tanks.
If 37 mm is effective against H 39 it is completely ineffective against B1 as a German command decided to send a battery of Stug  of the 16th battery  to strengthen in the German defenses
Thus present at Stonne on May 15th in the  evening.
Gross Deutschland Regiment.
II°d  battalion of 3rd  panzer regiment of the 10thPanzer (16 panzers III, 7 Panzer IV 12 Panzer I ) 521th  anti-tank battalions
The German reinforcements are expected to come from  5th  6th  and 7th  companies II° battalion 8th  Panzer Regiment, which is heading at full speed towards Stonne.
From french  In order to resume offensive it is a force composed of heavy  tanks B1 Bis of the 41st  battalion strength of two companies controlled by the major (chef d ‘escadrons) Malaguti
She walks on Stonne, and the two columns of tanks are face to face in the village but french tanks advancing on two axes and catch completely the panzers
If french tanks moving on and a breeding ground he not the same for the Germans who are in single file in the main street of the village; Also tanks french draw as to the exercice and the German panzers are destroy systematically one after the other
The lucky ones succed to escape
The B1 bis then enter in the village where they discover carcass of 13 tanks completely destroyed
They wrote a great page in the history of the armoured French.
This struggle strangely recalls the battle that will deliver Wittman and to be held four years later in the Norman bocage in Villers Bocage he surprised an enemy superior in numbers but is stuck in a neck .He  attack and destroyed tanks one after another up the column


Pour un historique complet du Bi bis voir  ici et pour l historique de la campagne du 41 BCC voir le site d' Antoine Misner 
Je remercie Jean Marie Brams pour le prêt de ces photos

For a complete history of a B1 bis click here and for the history of the campaign from 41 BCC look at the site of Antoine Misner  
I thank Jean Marie Brams for  those pictures

 


 

 

 

 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5612055
Nb de visiteurs aujourd'hui:1215
Nb de connectés:37