Canon Anti Char PaK 43/41 Carlisle USA









Canon Anti Char PaK 43/41  Carlisle USA

English Translation
Merci à Richard S. Eshleman pour lers photos 

 

 

Durant la deuxième guerre mondiale les allemands avaient une arme terrible pour arrêter et détruire les chars. Cette arme avait pour nom le canon de 88.
Le canon de 88 est l'arme anti aérienne et anti char la plus connue au monde. Son origine date des années 1920 .Elle est elle même issue d'un programme de la première guerre mondiale qui avait pour nom canon anti aérien
flak 18. En 1930 de la silhouette de ce canon est figée.
Affectée à la Wehrmacht et à la Luftwaffe, cette arme a servi durant la guerre d'Espagne comme arme anti-aérienne. La légende veut que durant cette guerre civile les troupes allemandes de la Légion Condor aient utilisé les canons de 88 pour enrayer une offensive des chars républicains.
Au début de la guerre de 39/45 cette arme a été utilisée aussi bien en anti char comme arme anti aérienne. C'était l'arme polyvalente par excellence de l'armée allemande.
Le canon de Flak 18, laissa la place aux
Flak 36 /37. Face au succès de cette formule les ingénieurs allemands décidèrent de créer une famille d'armes autour de cette pièce. Les études furent poussées plus avant sous le nom de Gërat 42. Ayant constaté que la puissance de l’arme arrivait à ses limites, les ingénieurs allemands décidèrent d'améliorer celle ci. La firme développa donc un nouveau canon anti char sous le nom de PaK 43 qui était une arme puissante mais aussi imposante.
Elle nécessitait l'utilisation d'un tracteur lourd pour tout déplacement. Face à la demande de pièces anti chars il fut donc décidé d'améliorer ce canon pour le rendre plus mobile
Mais si cette armé était puissante elle  demandait beaucoup de temps et de matières premières des difficultés de production vont ralentir les livraisons aux unités combattantes, et les délais entraînés par la dispersion industrielle ne firent qu’aggraver la situation. ce qui conduisit le ministère de l’armement à envisager la mise au point d’un canon plus économique à produire;  Ainsi naquit le canon de PaK 43/41 qui est en fait un assemblage de divers éléments provenant de diverses pièces.
Le canon est monté sur un affût de flèche extrapolé de l'obusier 1e F H 18 de 105 mm. Le train de roulement provient du canon
sFH 18 de 150 mm. Par la suite ce canon fut monté sur le Tigre II.
Les munitions de cette arme étaient différentes des munitions anti aérienne et surtout beaucoup plus puissantes ,  Bien que  le  tube du Pak 43/41 soit d’une qualité contestable, l'arme conservait les performances du Rheinmetall-Börsig tout en simplifiant le mécanisme. 
Dans l urgence ce matériel fut mis de toute urgence en fabrication. Sur le terrain, il se révélait difficile à déplacer et à manipuler, ce qui lui fit gagner de la part de ses servante surnom de « scheunentor », la porte de grange.Cette arme par sa puissance de feu, sa cadence de tir et par la grande puissance de perforation   venaient pratiquement à bout de tous les blindages équipant les chars alliés.

 

Caractéristiques

Poids : 4380 kg

Longueur : 6,610 m

calibre : 8.8 cm

Elévation du tube : -5° à + 38°

Débattement : 56°

Cadence de tir théorique : 20 à 25 coups/minute

L’obus  Pz.Gr. 40/43 à pointe de tungstène avait une vitesse initiale de 1130 m/s et pouvait perforer  205 mm de blindage à 1000m.

 

 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5853767
Nb de visiteurs aujourd'hui:555
Nb de connectés:47