Porte Aeronefs Minsk (Shenzhen )









Le Porte Aeronefs Minsk (Shenzhen  RPC )
English Translation


Merci à TMA -0 pour les photos


Historique Voir ICI
History Click HERE
  
Voir aussi See Also
Les Porte Avions Russes
Le  Porte Aéronefs  Kiev
Le Porte Aeronefs Admiral Gorshkov
INS Vikramaditya

 


 Porte avions Minsk

 URSS  Russie


Des projets de porte-avions ont bien été étudiés en URSS avant la guerre, mais ce n’est qu’à partir de septembre 1944 que la question va être plus sérieusement abordée sur la base des observations faites pendant le conflit sous la conduite de l’Amiral Nikolaï Gerassimovitch Kouznetsov ( Íèêîëàé Ãåðàñèìîâè÷ Êóçíåöîâ). Mais il faut aussi étudier ce qui va autour sur le modèle des Task Force américaines navires de ligne et croiseurs sont aussi étudiés En 1945, le programme d’armement proposé par l’Etat Major de la Marine va comprendre jusqu’à 9 porte-avions d’escadre de 23 000/24 000 tonnes et 6 porte-avions légers de 10 000 à 15 000 tonnes mais rapidement une commission présidée par Beria revoit ces projets à la baisse avec un programme portant sur la réalisation de12 porte-avions, 6 légers et 6 lourds, réalisés sur la base des « Projet 71A » et « Projet 71B entre 1946-1955.

Nikolaï Gerassimovitch Kouznetsov
(1904 1974)


Dans l’immédiat il d ont va étudier la faisabilité de transformer les coques des croiseurs de bataille Kronstadt et Sébastopol (Projet 69) en porte-avions capables d’embarquer 75 appareils mais les réparations sur les infrastructures. où se trouvaient ces coques en en construction sont trop importantes le projet sera donc abandonné. Dans le même temps, l’amiral Kuznetsov demande que le porte-avions Graf Zeppelin, retrouvé à Stettin, soit remis en état ou soit utilisé pour servir de base à la réalisation d’un porte avions soviétique

Graf Zepellin


Déjà les soviétiques avancent sur des projets de porte avions avec le Projet 71A

 Projet 71


Tout comme les américains qui ont utilisés des coques de croiseurs les Soviétiques pensent utiliser la coque de croiseur de classe Tchapayev ou projet 68K de 10 600 tonnes. Ce porte avions serait similaire au CVL américain classe « Independence » réalisé à partir d’une coque de croiseur classe Cleveland
Avec une longueur portée à 215 m et le déplacement devra atteindre 15 000 tonnes. Il pourra atteindre la vitesse de 33,7 nœuds et sera armé d 8 pièces de100 mm Le parc aérien sera de 30 avions,
Un porte avions lourd est aussi étudié avec le Projet 71B déplaçant 24 000 tonnes à la vitesse de 23,3 nœuds, avec 16 pièces de 130 mm, et embarquant 70 avions.
Mais sur la base des informations glanées en Grande-Bretagne un nouveau projet de porte-avions de 23 700 tonnes (28 800 tonnes), influencé par les porte-avions de combat britanniques de la classe Illustrious fut étudié car il était rapidement apparu que la vitesse du projet 71A/B était insuffisante pour jouer un rôle important dans une escadre formée de cuirassés rapides et de croiseurs de bataille.
Le nouveau projet ou Projet 72 montre une unité devait avoir une longueur de 224 m pour une largeur de 27,9 m maxi. et 20, 9 m à la flottaison.

 Projet  72


C’était un véritable porte avions avec 2 catapultes, de brins d’arrêt et de 2 ascenseurs. Il embarquerait moins d’appareils ( 30 avions ). Mais il aurait une meilleure défense anti aérienne avec une CA, considérablement renforcée( 8 pièces de 130 mm, 8 pièces de 85 mm, 12 pièces de 37 mm et 24 de 23 mm ) Grace à des 4 moteurs de.360000 CV il pourrait atteindre la vitesse de 30 nœuds et un rayon d’action de 10 000 milles à la vitesse de croisière de 18 nœuds.
Mais la fin de la 2e Guerre Mondiale et l’avance technologiques et militaire des USA en matière Atomique entraine un changement de la stratégie soviétique qui abandonne à contre cœur la construction d’une puissante marine océanique pour donner la priorité absolue à la protection du sol national avec l’étude et la construction rapide d’une nouvelle génération d’intercepteurs à réaction et, la mise en place d’une DCA dotée de missiles Le rôle assigné à la marine sera d’assurer la privilegier la défense des approches de l’URSS et, en cas de conflit avec ses anciens alliés, de couper les voies de communication entre les USA et l’Europe.. Dans son esprit,les porte avions opérant au sein de Task Forces similaires à celles des USA n'entrent pas dans ce shéma
Les navires construits ne seront que 5 croiseurs classe Tchapayev issus du Projet 68K mise sur cale en 1938, 1939 mais restées inachevées à cause de la guerre et à une série de 24 croiseurs classe Sverdlov Projet 68bis ainsi que la mise sur cale de 384 sous-marins Il n’était, plus question de lancer la construction de porte-avions,

Chkalov,Classe Tchapayev
Mikhail Kutuzov(classe Sverdlov)


Les événements de Corée allaient amener les autorités soviétiques à s’intéresser à nouveau aux porte-avions. Pourquoi ?
Raison première pour les stratèges il ne faut pas oublier que la Corée du Sud avait été sauvée, en grande partie, grâce à l’intervention des porte-avions américains, britanniques et australiens

Project 69 AB
Project Kostromitinova
Project  85

.
Dans un climat de fin de règne et de nouvelles purges (cela prendra fin en mars 1953 avec la mort de Staline) les intrigues et les mouvements vont bon train au sein du gouvernement soviétique En juillet 1951, l’amiral Kuznetsov retrouvait son poste de Ministre de la marine et les études pour transformer des croiseurs de la classe Sverdlov en porte-avions légers va alors être étudiée En 1953, sitôt Staline disparu une version largement modifiée du « Project 72 Kostromitinova», connue comme
Le « Project 85 » voyait le jour en même temps qu’une étude de « base mobile » porte-avions baptisée « Projet 113 »
En mars 1954, durant l’inter règne de Malenkov le Comité Central examina le projet du programme naval pour la période 1956-1965 et propose la réalisation de 9 porte-avions.
Mais en Février 1955 Khroutchev inaugure un semblant de désarmement en réduisant les crédits militaires pour favoriser la production de biens d’équipements.
Sur le terrain militaire, il voulait donner la priorité aux armes de dissuasion pour rendre la guerre impossible. La marine fait les frais de cette politique qui voit l’arrêt ou l’annulation de certains programmes notamment des porte avions En 1956 le programme des porte-avions est mis en sommeil car Khroutchev considérait le porte-avions comme étant une « arme d’agression impérialiste » et lui préférait des missiles pouvant être utilisés à bord de navires La Marine allait même perdre le contrôle de son aviation de chasse qui passait sous le contrôle de l’Armée de l’air.
Pour contourner les ordres en 1959, l’amiral Gorchkov demanda que les études d’un grand destroyer porte-hélicoptères ASM soient lancées. Plusieurs variantes furent examinées, mais les porte hélicoptère français Jeanne d’Arc et italien Vittorio Veneto vont servir de base à ce programme qui prévoit des navires de 8000 t Les travaux déboucheront dans le courant de l’année 1961, sur une unité de 15 000 tonnes qui prendra l’appellation de Protivolodochnyy Kreyser (PKR) Projet 1123 ou croiseur anti-sous-marins

Protivolodochnyy Kreyser (PKR) Projet 1123
Projet 1123 Projet 1123


La construction d’une première série de 3 navires dans le cadre du plan décennal sera lancé mais la crise de Cuba en 1961 va démontrer les faiblesses de la Marine soviétique ce qui va précipiter la décision de lancer immédiatement la construction d’un premier porte-hélicoptères et de renforcer rapidement les moyens des forces navales soviétiques.
Vont apparaitre les porte-hélicoptères type Moskva ou Projet 1123 le Moskva mis sur cale le 15 décembre 1962 à Nikolaïevavec une entrée en service du navire en juillet1967Le Moskva est affecté à la flotte de la Mer Noire En 1969, il franchit les détroits turcs pour un premier déploiement en mediterranée En 1972, le Moskva il reçoit une plate-forme renforcée de 20 X 20 m sur son pont d’envol pour permettre de tester à son bord un prototype de l’avion à décollage vertical Yak-36M avion dérivé du Yak-36 Freehand (P-27-300) Le Yak-36M sera finalement produit en petite série sous le nom de Yak-38 (Yak-36MP) avec une version biplace d’entraînement connue comme Yak-36MU puis Yak-38MU Le 2 février 1975, le navire qui est retourné en Mer Noire est victime d’un important incendie qui endommage toute sa partie avant.
Le Moskva ne redeviendra opérationnel qu’en 1976 mais va assez peu naviguer, se contentant de quelques sorties en Mer Noire et dans le bassin oriental de la Méditerranée.Suite à la chute de l URSS en 1992 il se retrouve définitivement immobilisé à Sébastopol. Il sera désarmé en juillet 1995 puis démoli

Moskwa Leningrad


Le Leningrad est mis sur cale en 1963, lancé en 1967, rejoint son sister-ship en 1969 pour assurer une permanence en Méditerranée En 1972, le Leningrad arrive à Cuba. En 1974, il participe aux opérations de déminage du Canal de Suez. En 1981, le Leningrad participe à des grandes manœuvres en mer du Nord. En 1989, il effectue une derniere croisière en Méditerranée Après la chute du mur de Berlin, le Leningrad est désarmé dès 1991. Pour être rapidement livré à la démolition avant le Moskwa.
L'arrivée de Brejnev au pouvoir marque une nouvelle étape dans la politique extérieure soviétique la politique s'oriente un renforcement militaire sans affrontement avec un soutien accru auprès des mouvements de lutte de libération en cours dans le monde. La marine avait été jusqu'à présent le parent pauvre de la composante armée soviétique, mais tout va changer et en 1973 le Ministre de la défense et le directeur du KGB entrent au Politbureau cela prouve la confiance de Brejnev envers ses spécialistes
La marine est sous les ordres de l’amiral Gorchkov depuis 10 ans . En 1965 20 ans après la deuxième guerre mondiale les quatre flottes de soviétiques furent décorées de l'ordre du Drapeau rouge et en 1967 nous assistons à la réunion à la tête du pouvoir de trois personnages qui se connaissent bien depuis 1942 (ces liens facilitent l'action des personnages) aussi Gorchkov développe son intention de créer une grande flotte océanique équilibrée.
Les missiles soviétiques sont au point et cela permet aussi d’entre en compétition l Ouest et entrevoir l'apparition d'une nouvelle ère stratégique qui verra la prééminence de l’Est sur l’Ouest
Désormais la Marine voit son rôle accru car elle pourra en cas de conflit conduire des opérations en coopération avec les forces terrestres et aériennes simultanémment tout en conservant une indépendance relative pour conduire l'action dans un cadre géographique précis
La marine pourra donc mener sa principale mission stratégique qui est de frapper des objectifs terrestres adverses grâce à son aviation stratégique et grâce à ses sous-marins nucléaires lanceurs d'engins balistiques et tactiques
Elle devra aussi se montrer sur tous les océans pour soutenir ses alliés. Pour ce faire les mises en chantier de batiments connaissent un boom dès 1967 avec un programmes de lancement de sous-marins balistiques
Le 1er septembre 1969 un plan décennal fixe les missions de la marine soviétique et approuvé
la construction de 170 sous-marins balistiques tactiques dont 122 nucléaires
la construction de neuf bâtiments de surface pour escorter les sous-marins au voisinage des bases pour attaquer les sous-marins adverses grâce à leurs missiles tactiques,
la construction de navires de ravitaillement d'auxiliaires et de bâtiments d'un programme spatial
la création du groupe opérationnel d'intervention comprenant des bâtiments de surface des sous-marins et des avions
Mais ce plan fait la part belle aux sous-marins et aux bâtiments anti-sous-marins en négligeant les autres navires de combat .Peu à peu pour répondre à la nouvelle menace conjuguée des porte-avions et des sous-marins balistiques occidentaux surtout américains Les soviétiques modifient leur position sur les bâtiments de surface et abandonne la théorie de Khrouchtchev qui voyait dans les porte avions un instrument de la machine impérialiste impropre à la philosophie de l’ URSS
Des bâtiments sont alors mis en chantier dans les années 80 et durant cette décennie le budget de la défense et le triple de celui de 1965 soit 49 milliards de roubles
Les bâtiments sont construits sur un nouveau schéma accroissement du rayon d'action meilleure défense antiaérienne renforcement des armes automatisation des équipements amélioration de la stabilité et de la tenue à la mer diminution du bruit des turbines mais au final l'URSS a toujours un retard technologique alors que vient se poser le problème des porte avions.
Les soviétiques ont peu d'expérience dans ce domaine et ce n'est pas leur expérience acquise avec les porte-hélicoptères qui va faire avancer le problème
Pour succéder aux unités de la classe « Moskva », la Marine soviétique étudie deux types de navires :
un grand porte-avions intégral à propulsion nucléaire, qui sera connu comme « Projet 1160 »

Project 1160


un croiseur porte-aéronefs polyvalent pouvant jouer le rôle de grande unité d’intervention.

C’est ce second projet qui va donner naissance aux unités de type « Kiev » dont initialement 6 unités devaient être construites. Cette nouvelle série devait porter non seulement des hélicoptères mais également des avions de combat VTOL/STOL capables d’assurer la protection des Task-Forces. Ces derniers, des Yakolev Yak-38 Forger A, seront mis en service à partir de1976. Il faut noter que les « Kiev » seront également dotés d’un petit radier et d’une porte arrière pour la mise à l’eau de chars PT-76 et de véhicules blindés amphibies.Vu ses dimensions et l’embarquement d’avion VTOL, ce projet de Protivolodochnyy Kreyser allait se transformer en 1977 en Taktycheskiy Avionosnyy Protivolodochnyy Kreyser (croiseur porte-aéronefs tactique) puis plus simplement en Avianesushchiy Kreyser (croiseur porte-avions). La première appellation sera néanmoins conservée pour contourner les articles des traités sur les détroits turcs qui interdisaient leur franchissement par des porte-avions
Historique

 


En 1965 état-major de la marine proposent à la construction du projet 1123 d'un tonnage important pouvant avoir six positions d'appontage et grâce à son pont légèrement oblique on pourrait disposer deux groupes de missiles sur la plage avant
Il pouvait embarquer 36 avions ou hélicoptères et atteindre la vitesse de 30 nœuds .L'amiral Ustinov s'était opposé à l'installation de catapultes car trop chères .Il aurait à l'avant un sonar dans un bulbe et le sonar remorqué à l'arrière
Kiev

 
Kiev


Il fut mis en chantier le 21 juillet 1970 sous le nom Long de173 m il fut construit en deux parties réunies après le lancement effectué le 26 décembre 1972 Ce nouveau bâtiment ressemblait un porte-avions mais son armement et l’absence de catapultes en faisait un hybride entre le croiseur et le porte-hélicoptères aussi fut-il appelé croiseur anti-sous-marins car le terme porte-avions dans le langage soviétique était considéré comme un terme impérialiste et une arme d'agression le Kiev est désarmé en 1992 à Mourmansk Il rayé des listes que le 31 août 1994, The Minsk was sold for scrap in 1995 to South Korea, which sold it on to China in 1998. When the 43,000-ton Kiev class vessel reached Shenzhen, some defense analysts and Hong Kong newspapers noted that China has long coveted an aircraft carrier to extend its military reach. à l’entreprise chinoise « Tianma Shipbreaking Company » de Tianjin qui transformera finalement le navire en musée flottant à Beiyang.
Novorossiysk

 
Novorossiys


Le Novorossiysk est mis sur cale le 30 septembre 1975, 3 jours après le lancement du Kiev.est lancé le 26 décembre 1978. Le navire est finalement admis au service actif en mai 1983 A partir de 1985 le navire va très peu naviguer avant d’être définitivement immobilisé, faute de crédits, Le Novorossiysk sera désarmé en 1995 et vendu, un peu plus tard, officiellement à un chantier de démolition sud-coréen,
Komsomolets

 
 Gorshlov


Le Komsomolets est mis sur cale en 1981 Pour tester une partie des équipements destinés à à une nouvelle classe de navire il est alors décidé de monter ceux-ci sur le Komsomolets. Ce qui va retarder le lancement d’un an Le nom Komsomolets sera alors abandonné au profit de celui de Baku puis d’ Admiral Flota Sovetskogo Soyuza Gorshkov. Il va devenir le INS Vikramaditya.
Minsk

 
 Minsk


le 29 décembre 197 le deuxième croiseur porte-avions est mis sur cale et lancé le 30 septembre 1975. Le 25 février 1978 il rejoint la Méditerranée ou il retrouve le Kiev, De retour en Mer Noire, il est mis officiellement en service le 23 novembre 1978.
En 1979, le navire va être affecté à la flotte du Pacifique (10ème escadre de Vladivostok et 20ème escadre de la Mer de Chine méridionale) Le navire va relativement peu naviguer Suite au retrait des Yak-38 Forger en 1988 il devient un croiseur porte-hélicoptères.
Le Minsk qui ne prend plus la mer à cause de gros problèmes de propulsion, est finalement désarmé en 1993 car le cout d’une réparation en Ukraine seul endroit possible pour le réparer est trop élevé Le navire est laissé à l’abandon est finalement vendu à une entreprise chinoise en 1999. Il se trouve aujourd’hui à Shenzhen ou il est exploité comme parc d’attraction
Le projet de porte-avions à propulsion nucléaire « Projet1160-1(Orel)


Dans le même temps des travaux dans les bureaux d’études portent sur le projet 1160 Orel véritable porte-avions de 80 000 tonnes pouvant accueillir hélicoptères ou avions
En 1973 fut retenu un bâtiment de 85 000 t avec 60 à 70 avions quatre catapultes et la propulsion nucléaire Les avions prévus pour équiper le « Projet 1160 » étaient des Mikoyan Mig-23K et Sukoï Su-25K

 
 


, Il est alors prévu que trois unités de ce type (les1160-1, 1160-2 et 1160-3) soient construites à Leningrad pour doubler le rythme des entrées en service des porte-aéronefs en permettant simultanément l’assemblage d’un grand croiseur porte-aéronefs à Nikolaïev et d’un porte-avions intégral à Leningrad. mais rien ne se passa comme prévu L’effondrement de l'URSS entraîne la fin de ces programmes et le porte-avions Gorchkov sera ensuite vendu à l’Inde alors qu’un autre porte avions le sera à la Chine.

 
 


Voir Aussi Se Also
Canon 37 mm

 


Projets Russes

   


Copyright © 2003-2023 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6162329
Nb de visiteurs aujourd'hui:1343
Nb de connectés:16