ACEC Cobra









ACEC COBRA
English Translation
Merci à 270862 Pour les photographies

Historique Voir ICI
History Clic

 

Le Cobra a été developpé sur pond privé  en 1978 par l'entreprise privée des Ateliers de constructions électriques de Charleroi (ACEC) en coopération avec l'armée belge.

Apres des premiers travaux  expérimentaux approfondis entre 1967 et 1978 protant  sur le greffagesur une M 24 d’une transmission électrique d' AMX-10P  en 1981, trois prototypes propulsés par un moteur diesel Cummins V-6 développant 143 ch à 3300 tr / min seront construits  et évalués par l’armée belge sur le terrain d’essai de Brasschaat. 
Le premier (P1) a été achevé en 1978 et a été fabriqué en acier doux, tandis que deux autres (P2 et 3) ont été achevés en 1980 et fabriqués en acier blindé. La décision a ensuite été prise de construire un nouveau prototype (P4) avec un Moteur diesel Cummins turbo-chargé développant 190 chevaux ayant des performances améliorées et des caractéristiques amphibies.  Le quatrième prototype a été construit en 1984 et l'armée belge a entamé des essais en juin de cette année à Brasschaat et à Marche-en-Famenne.
Un cinquième véhicule, un modèle de pré-production appelé Cobra-41, a été achevé en octobre 1985 à l’usine de Gand de l’ACEC.
Il intégrait un certain nombre d’améliorations aux véhicules précédents, telles que la redistribution des équipements dans l’espace disponible, le tableau de bord du un système de détection de pannes, un nouvel équipement radio et interphone de SA Philips et MBLE et une unité aérienne Engicom 90 pour la protection NBC
Il   possèdeait deux hydrojets à commande électrique 3 pompes de cale et d'un nouveau armement av ec une  mitrailleuse RCDU développé par FN Herstal.
 Il a été présenté à l'Exposition de la défense asiatique 86 à Kuala Lumpur. Un sixième véhicule, un modèle de pré-production appelé Cobra-42, a été construit en novembre 1987 et disposait d'une coque avant redessinée pour améliorer les performances amphibies. 
Le Cobra a subi des essais en 1987 au Tank Automotive Command de l’armée américaine à Détroit, dans le Michigan. Les pilotes d’essai, habitués aux transmissions mécaniques, ont déclaré que les performances et la maniabilité étaient au moins égales, voire supérieures, aux véhicules récemment mis au point. Il a également participé à des essais sur le terrain organisés par la Direction de l'armement et de l'organisation à Abou Dhabi, où le véhicule parcourait plus de 2 000 km dans diverses conditions de terrain et à une température ambiante de 50 ° C.
Une caractéristique intéressante du Cobra était la transmission électrique, qui permettait de se passer de la transmission mécanique conventionnelle
 La puissance du moteur diesel Cummins était convertie par une unité compacte montée sur le moteur, puis transmise aux moteurs électriques  Cela a permis au véhicule d'être plus léger et plus spacieux que beaucoup de ses contemporains.
 L’ACEC a également mis au point la transmission électrique du système de missiles sol-air de basse altitude Crotale français utilisé par un certain nombre de pays. Bien que l’ACEC Cobra ait suscité beaucoup d’intérêt, le véhicule n’est jamais entré en production ni en service actif,  pour cause entre autre de la fin de la guerre froide entre 1989/1990.
Le véhicule
La coque entièrement soudée offrait une protection complète contre les tirs d'armes légères, les éclats d'obus et les petits projectiles perforants. Le conducteur était assis à l'avant du véhicule à gauche, le mitrailleur / commandant de véhicule à droite et le moteur était placé entre les deux.
 Tous avaient un bloc de vision à l'épreuve des balles à l'avant, un autre de côté et une trappe en une seule pièce s'ouvrant vers l'extérieur au-dessus de leur position. Le mitrailleur / commandant avait une mitrailleuse MAG de 7,62 mm flexible montée sur la proue du véhicule.
La tourelle était montée au centre du toit, à l'arrière du moteur, et était armée d'une mitrailleuse M2 HB de 12,7 mm (0,50 pouce).
 L’arme était montée à l’extérieur et tirée électriquement depuis la tourelle. Les mouvements de la  la tourelle étaient contrôlées par des moteurs électriques. De part et d'autre de la tourelle se trouvent trois lance-grenades fumigènes. La tourelle avait un viseur périscope dans sa partie avant, un bloc de vision de chaque côté et un couvercle de trappe en une seule pièce s'ouvrant à l'arrière. D'autres tourelles auraient également pu être équipées, telle que le GAD-AOA Oerlikon-Buhrle, un homme, armé d'un canon de 20 mm.
Le compartiment des troupes se trouvait à l'arrière du véhicule et les dix fantassins pouvaient entrer et sortir via  une grande porte à l'arrière  s'ouvrant vers la  droite avec un  bloc de vision. Les dix fantassins étaient assis à cinq de chaque côté sur des banquettes qui descendaient de chaque côté de la coque. 
L'un des fantassins était charger de la mise en oeuvre de la mitrailleuse de 50 . Une trappe en une seule pièce qui s’ouvrait à l’arrière se trouvait au-dessus du compartiment des troupes. 
La suspension de part et d’autre se composait de cinq roues motrices , chacune soutenue par un ressort hélicoïdal, avec le pignon fou à l’avant et le pignon d’entraînement à l’arrière. Il y avait quatre rouleaux de renvoi de voie et les première et dernières roue avaient un amortisseur hydraulique.
Le Cobra était entièrement amphibie sans préparation et propulsé par des hydrojets à commande électrique montés à l'arrière du véhicule, de chaque côté de la porte. En appuyant sur le sélecteur de mode amphibie, le pare lame à l’avant de la coque peut être levée automatiquement, les pompes de cale activées et les hydrojets activés.

 L'équipement optionnel comprenait un système NBC, un équipement de vision nocturne et un système de climatisation.
Des variantes
Le fabricant a proposé que le Cobra de base puisse être converti pour un certain nombre d'autres rôles, notamment un véhicule de combat r, un véhicule de reconnaissance, un poste de commandement, un porte-mortier, une ambulance et un véhicule de génie. En 1986, un certain nombre de variantes avaient été produites ou étaient en phase finale de travail de conception. Ceux-ci inclus:
  • Cobra RCDU (essentiellement le prototype numéro 4 avec la tourelle d’autodéfense conçue par FN, armée de mitrailleuses doubles de 7,62 mm);
  • Cobra LAU97 (un Cobra de base équipé d'un lance-roquettes multiple FZ 70mm);
  • Cobra 120 (Cobra de base équipé d'un mortier Thomson Brandt de 120 mm tirant à l'arrière);
  • Cobra 90 (équipée d'une nouvelle coque à profil bas, une tourelle AK 90E à commande électrique conçue par l'ACEC et armée d'un canon MECAR KEnerga de 90 mm tirant avec des munitions APFSDS, un système d'élévation et de translation conçu par Dunlop Aviation dans le cadre d'un contrat 1985);
  • Cobra 25 (là encore, il aurait été équipé d'une coque discrète et d'une tourelle Cockerill C25 à deux hommes, armée d'un canon Oerlikon KBB de 25 mm);
  • Véhicule de combat blindé Cobra (équipé des mêmes composants automobiles que l'APC mais aurait pu être équipé d'une gamme de tourelles différentes, y compris un canon de 90 mm, l'arme MECAR ou un Cockerill Mk 7. Cette version aurait pu disposer d'un blindage supplémentaire , pourrait traverser une profondeur de 1,1 m et porter un écran de flottaison effondré autour du sommet de la coque. Une fois construit, le véhicule aurait été totalement amphibie, propulsé par ses chenilles).
Spécification
Équipage: 2 + 10 (3) 
Poids au combat: 8 500 kg (9 500) 
Poids à vide: 7 300 kg (8 700) 
Rapport poids / puissance: 22,35 chevaux / tonne (20) 
Pression au sol: 0,4 kg / m² (0,39) 
Longueur hors tout: 4.52m (6.86) 
(Longueur de la coque: 4.81m) 
Largeur hors tout: 2.75m 
Largeur sur chenilles: 2.72m (2.69) 
Hauteur hors tout: 2.32m (2.2) 
Hauteur jusqu'au dessus de la coque: 1.76m (1.5) 
Garde au sol : 0.42m (0.4) 
Largeur de la voie: 425mm (420) 
Longueur de la voie au sol: 2.5m (2.88) 
Armement: 
Principal: 1 x 12.7mm MG (90mm) 
Secondaire: 1 x 7.62mm MG
Fumée: 2 x 3 évacuations de fumée  (8 + 16)
Vitesse maximale (route): 75 km / h 
Vitesse maximale (eau): 10 km / h 
Capacité en carburant: 309 litres 
Portée maximale sur la route: 600 km 
Forfait: 1,1 m (amphibie avec préparation) 
Dégradé: 60% 
pente en pente: 45% 
obstacle en hauteur: 0,7 m (0,6) 
Tranchée: 1,6 m (1,7) 
Rayon de 
braquage : pivot Moteur: diesel Cummins VT190 super chargé, 
refroidi par eau, développant 190 CV à 3 300 tr / min 
Transmission: ACEC 
Système électrique: 24v 
Batteries: 2 x 12 v 
Suspension: Hélicoïdal (hélicoïdal) ) ressorts avec 
amortisseurs sur les première et dernière 
stations de roue

 

 
Système de contrôle de tir
Contrôle de la puissance de la tourelle: manuel / électrique 
Traversée de la tourelle: 360 degrés.
Blindage
7,62 mm balle OTAN tous les angles à bout portant. 
Armure avant AP de 7,62 mm. 
Éclats d'obus HE de 105 mm tout autour.
   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4197849
Nb de visiteurs aujourd'hui:465
Nb de connectés:26