Fusil Antichar PzB 39 Bruxelles









Le Panzerbüchse 39 Bruxelles
English Translation


L’origine du fusil anti char se trouve durant la 1e Guerre Mondiale . Ce furent les allemands qui le mirent au point car ils eurent à subir les premières attaques des chars de la part des Alliés ( bataille de Cambrai en 1916 ) . Face à cette menace ils réagirent rapidement et mettent au point cette arme antichar
Ce fut l adoption de la munition SmK ( Spitze mit Kern) qui permit au fusil anti char Mauser 8mm M1898 de pouvoir percer les blindages légers des chars alliés à courte distance . Mais il fallait trouver mieux Ainsi naquit le fusil TankGewhehr M1918 Ce fusil fut distribué en 1917 en fait ce n’était qu’ne variante du Mauser de 8 mm Il mesurait 1,68 mètres et pesait 17kg. Il tirait une munition de 13x92SR / Il a existait un prototype a répétition
Cette arme était un seul coup et était mise en ouvre manuellement
Le bipied était celui de la MG 08/15
C’était une arme assez pénible à mettre en ouvre du fait de ses performances
La munition de 13 mm avait un noyau d’acier avec une vitesse initiale de790m/s et pouvait pénétrer 20 mm de blindage incliné à 90°
A 200 mètres elle perçait 15 mm de blindage vertical . Les blindages des principaux chars Alliés de la 1e Guerre Mondiale pouvaient être percer .
Il était mis en œuvre par une équipe de 2 hommes
Plus de 15500 armes furent fabriquées
Après la guerre il fut toujours utilisé dans des conflits de basse intensité et pendant la Guerre Civile espagnole entre 1936 et 1939.
Les Panzerbüchsen.
Le développement de la 2e génération de fusils antichars commença dans les années 30
Le diamètre retenu pour le projectile fut le 8 mm calibre amplement suffisant pour percer les blindages de l’époque qui avaient une épaisseur de 10 à 25 mm .
Pour avoir une vitesse initiale élevée les travaux allemands se basèrent sur la munition de 13x92mm du TankGewhehr
La munition fut légèrement élargie afin de parvenir à un projectile de8.2 mm
Ainsi naquit la munition Patrone 318 de 7,92x94mm.
Cette munition de 14 grammes avait un noyau d’acier , avec un traceur et elle contenait aussi une petite dose de gaz lacrymogène. Elle fut appelée S.m.K (R). Avec le gaz on espérait que obtenir l’évacuation de l’équipage du blindé ennemi mais cela n’a jamais réellement fonctionné
Cette munition avait une vitesse initiale de 1210 m/s et pouvait pénétrer 28mm de blindage à 100 mètres inclinés à 90º et 23mm. à300 mètres.
Panzerbüchse 38.

Panzerbüchse 38.


Le premier fusil employant cette cartouche Patrone 318 fut le PzB 38.
Cette armée très sophistiquée fut mise au point en 1939 par la firme Gustloff Werke Co. Waffenfabrik en Suhl,
elle avait le même fonctionnement qu’un canon avec un recul du canon de 9cm. . La culasse s’ouvrait et il y avait expulsion de la douille
La culasse restait ouverte et on introduisait manuellement une nouvelle munition
Le canon avait une longueur de 109cm et l arme possédait une poignée de transport. Elle pesait 15 kilos.
1400 PzB 38 furent fabriquées mais cette arme ne laissa jamais un bon souvenir . Trop fragile et trop compliquée
100 étaient en dotation lors de l attaque de la Pologne et très peu lors de la Campagne de France .
Panzerbüchse 39.

Panzerbüchse 39.


Ce fusil fut mis au point pour corriger les défauts relevés sur le PzB 38. Cette arme avait un mécanisme comme un fusil normale Pour faciliter le maniement de l’arme on trouvait de chaque coté un chargeur

Internet


40.000 Pzb 39 furent fabriqués jusqu’en 1941.

Internet


La munition mise au point pour cette arme avait un noyau de tungstènes et elle fut appelée Patrone 318 S.m.K(H) (Spiter mit Kern, Hart )
Elle pouvait percer un blindage incliné à 90 ° de 30mm. à 100 mètres et 25 à 300 mètres
Le Pzb 39 au combat
elle fut utilisée pour la premier fois durant la campagne de France avec 300 armes en dotation
Si elles se montrèrent efficaces contre les blindées légers et les automitrailleuses elles furent totalement inefficaces contre les Chars B et les chars d’infanterie Britanniques comme les Matilda I
Elle fut utilisée en Crète durant les premiers mois de l’opération Barbarossa et par l’ Afrika Korps du moins au tout début de son engagement.
cette arme fur souvent utilisée par les Fallschirmjäger non pas par amour mais car il n’y avait rien d autre à leur disposition et que celle-ci pouvait être facilement largué par un Junkers 52
Les Panzerfaust ou Panzerschreck n’étaient pas encore en dotation

 

Autre Photoscope (Other Walk Around ) 1   2

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4365457
Nb de visiteurs aujourd'hui:416
Nb de connectés:12