Automoteur Anti Aérien Matador Kiel









Automoteur Anti Aérien Matador Kiel
English Translation
Merci à 270862 pour les photographies


Historique Voir ICI
History Click HERE

Les Allemands dans les années 60 ont développé une série de véhicules de combats tels que les chars et les VTT mais aussi des véhicules de combat destinés à assurer la défense aérienne des troupes en mouvement menacées par des hélicoptères mais aussi des installations stratégiques situées en arrière de la ligne de front et susceptible d’être attaquées par des frappes aériennes  Ce système doit remplacer les M 42 Duster en service
 


À la fin des années 1960, un système antiaérien automoteur expérimental appelé le Matador a été developpé en République fédérale d’Allemagne. Ce véhicule de combat a été créé en même temps que le programme ambitieux américano-allemand MBT-70 Créé dans le cadre de ce programme, le char devait entrer en service dans les armées américaines et allemandes.
Les travaux sur le projet ont été activement menés dans la seconde moitié des années 1960. L’objectif principal du projet était de remplacer le M60 par un homologue plus moderne, qui pourrait surpasser le char de combat principal prometteur de l’Union soviétique, qui était à l ‘époque le T-64.

Dans le cadre de ce projet américano-allemand il était prévu de créer divers véhicules de combat sur la même base chenillée.
Une de celle ci devait être un canon automoteur anti aérien ZSU, conçu pour protéger les forces terrestres des avions ennemis.
La base de cet engin devait être le châssis du char MBT-70,


Par contre la tourelle et le système d’armes furent développés par Rheinmetall. En 1968, ce char reçu le nom de baptême de Matador et il fut livré pour essais .
La tourelle était équipée de deux radars L ‘une un radar de poursuite de cible et de tirAUEG Telefunken  Albis est situé à l’avant et le second pour la détection Siemes MPDR-12 mobile à 360 ° est situé à l’arrière sur le toit de la tourelle
Ce positionnement fut par la suite adopté sur presque tous les systèmes anti aériens.
L’armement principal du Matador était constitué de deux canons automatiques Rheinmetall Contraves AG  de 30 mm, avec une cadence de tir de 700 à 800 coups/ minute


Les deux canons, étaient situés à l'intérieur de la tourelle, pour des raisons de maintenance.
La vitesse de rotation de la tour était d'environ 100 degrés par seconde. Au moment où tous les travaux de conception étaient terminés, la coopération entre les États-Unis et l'Allemagne fut arrêté et abandonné car très coûteux.
Bien que ce projet commun du char de combat principal ait été abandonné les leçons et les matériels seront recyclés La tour du Matador conçue pour le MBT-70, après une série de modifications fut placée sur le châssis du char Léopard 1.


Les divers éléments vont donner naissance au «Guépard» developpé par Krauss-Maffei
La conception de ce prototype Matador comportait à la fois des avantages et des inconvénients. L’avantage incontestable était la mise en place d’un radar de poursuite de cible à l’avant de la tourelle entre deux canons automatiques de 30 mm;
le calcul de la visée en fut facilitée. Mais le choix de cet armement placé en interne obligea les ingénieurs à mettre au point un système de chargement éjection automatique avec la présence de trappes d’éjection sur les cotés de la tourelle ainsi q’un système de filtration des gaz . Ce système ne fut jamais au point.
En même temps les divers RETEX vont mettre en lumière que les canons devaient avoir un débattement en site plus important et devaient aussi être plus puissant Le 30 mm avait ses limites Il fallait installer des canons plus puissants et de plus gros calibre
Cela était impossible pour la tourelle du Matador car les canons ne pouvaient être placés dans la tourelle


Les concepteurs avaient besoin de trouver un autre moyen et ils l'ont trouvé avec la mise au point du Guépard avec ses canons de 35 mm placés dans un tourelle plus imposante
C ‘est un système toutefois moins puissant que le ZSU «Shilka»


Il possède lui aussi deux radars distincts un pour la détection et un pour le suivi des cibles, ce qui permettait de rechercher normalement des objets aéroportés et des aéronefs et les hélicoptères ennemis et de la detruire ensuite.

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5862217
Nb de visiteurs aujourd'hui:756
Nb de connectés:52