Armure Manica Cuir Rome Gladiator Museum









Armure Manica Cuir  Rome Gladiator Museum
English Translation

 


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

cette pièce d'armement pouvait servir aussi bien aux militaires qu'aux Gladiateurs. Elle peut être aussi en en Metal
La manique a une longue histoire, car Xénophon parle de cavalier du Ve -IVe siècle avant JC équipé d’un protège-bras articulé, un "Cheira" sur le bras gauche à la place d’un bouclier.  À Pergame, des morceaux d’un protège-bras en fer ont été retrouvés et des protège-bras sont également représentés dans la sculpture du temple d’Athéna à Pergame.On a retrouvé aussi en Afghanistan à Ai Knaum, un autre garde-bras  de ce type daté de 150 ans av. Celle-ci avait une grande plaque supérieure et environ 35 plaques incurvées qui se chevauchent, fers le bas depuis les plaques main / poignet, c’est-à-dire que chaque plaque étant sous la suivante, Cela protégerait et dévierait une poussée d'épée ou de lance. si les plaques avaient été disposées différement (plaques superposées vers le bas)  cela détournerait le point de lance de l’ennemi en direction du bras non protégé - ce qui, n’est  pas une bonne idée.

 

La manica  a été introduite dans la lagion entre 20 Av JC et 70 ap  et c'est ensuite rependue dans tout l 'Empire. À l’heure actuelle, seul l’usage légionnaire est attesté, mais bien sûr «l’absence de preuve n’est pas une preuve de l’absence».
Il semble qu’il s’agisse d’un équipement de combat qui ne soit pas utilisé de facon habituelle
On la trouve toutefefois présente en dacie surement pour faire face aux terrible dagues Daces Les stèles funeraires de Sextus Valerus Severus et de Gaius Annius Salutus,de Mayence  montrent des légionnaires de la Legio XXII Primigenia, basés à Mayence entre 43 et 70 apr.
Les manicae sont représentées Celle de Severus montre onze plaquettes et une section de quatre assiettes en forme de main  Cela indique clairement que la manica était donc utilisée - bien que rarement - par les légions romaines sur le Rhin vers 43-70 après JC.
ensuite on trouve la Manica  sur les métopes de Tropaeum Traiani à Adamklissi, datant de 107-108 et illustrant les guerres daciennes de Trajan. Même s’il s’agit de la même campagne que celle indiquée sur la colonne de Trajan, l’équipement présenté est très différent. En tant que monument érigé plus près de la ligne de front et des soldats  ce monument montre des soldats de facon plus réaliste que ceux de la colonne trajanne Monument de propagande officielle du régime Adamklissi est généralement considéré comme plus précis dans sa description des troupes.
Parmi les métopes montrant les troupes au combat, pratiquement tous les légionnaires portent des maniques sur leur épée ou leur lance.Seuls Auxilaries (métope XIV)  et des cavaliers (métope 1)  n'en portent pas
Par contre  les troupes en marche ou en dehors des heures de service, les porte-étendards, les cornicens, les officiers supérieurs en charge ou les prisonniers, n'en portent pas
Après 150 ap. J.-C. il existe de nouvelles preuves concernant Gladiator manicae, avec à la fois des mosaïques et des références à ‘Manicarii’ dans les écoles de formation de gladiateurs sous Commode.
La derniere preuve écrite  sur l'utilsation de cette piece d'armement se trouve dans un texte d' Ammien Marcellin  qui décrit un défilé de cavalerie romaine  en l'an 350 après JC: «Laminarum circuli tenus apti corporis flexibus par omnia membra diducti.» (Minces cercles de plaques de fer, ajustés aux courbes de leur corps, recouvrant complètement leurs membres).

 

 

 

 

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4569896
Nb de visiteurs aujourd'hui:983
Nb de connectés:36