Monument Funéraire Italie Emilie Romagne Tombe de Caius Maeci Rimini









 

 

 

Rome Monument Funéraire Tombe à dado  Caius Maeci.  Rimini
English Translation
 


Historique Voir ICI
History Click HERE

Le Monument  a dado ou en forme de dés apparait en Gaule cisalpine à la fin du Ie siècle AvJC  Il mesure entre 2 / 2,5 et 3,5 mètres  Il est constitué d'un  podium quadrangulaire, érigé sur un socle encadré sur lequel figurait l'inscription. Il est attesté en Émilie-Romagne par des monuments datant de la fin du Ier siècle avant notre ère. et le début I) sieclAp JC
 La structure architecturale était caractérisée par des éléments récurrents: généralement, la surface du monument est avec pour encadrer l'inscription des pilastres toscans,
La dédicace avit pour but de faire l'éloge du defunt en  mentionnant son niveau social
Parfois, au sommet du monument au dessus de l architraves on pouvait trouver des statues. À partir des dernières années du premier siècle avant JC l on trouva de  sphinx ou des lions gravés, placés au sommet ou dans des positions basses sur les côtés du bâtiment, pour symboliser le sépulcre,

C(ai) MAECI T(iti) PU(pi) L(iberte) / SALVE           

 O Caius Maeci, affranchi de petit Titus, salve.

 Ce monument a été retrouvé au même endroit que le Monument des OVI I en 1860/1861 le long de la via Flaminia,
C'est une tombe dite à Dado  du I es iecle av JC.
Il y avait comme entablement une fresque dorique  avec tetes de boeufs  vivants prês à être sacrifié  et des roses.  La dédicace est  une salutation  à un affranchi mort de la part d"un enfant  (pupus); En plus le passant est invité à se  avoir une pensé pour  Caius Maeci. 

Avant la promulgation de la loi des Douze tables, On pouvait mettre un petit autel (acerra) s avec un brûle parfum près du lit.
Ensuite lors
du transfert du corps vers sa dernière demeure le corps devait sortir les pieds en premier.
Une fois le corps qu défunt parti il fallait purifier la famille de la souillure de cette mort approchée. Non seulement on balayait la Domus après le départ du cortège funèbre, mais on purifiait, par le feu et l'eau tous ceux qui avaient accompagné le mort dans sa nouvelle demeure
La nécropole, ville des morts, toujours située à l’extérieur des remparts.
HOMINEM MORTVVM IN VRBE NE SEPELITO NEVE URITO. L'homme mort, qu'on ne l'ensevelisse ni ne le brûle dans la ville.

Le cortège funéraire s’ébranle vers la ville des morts ( necropolis) qui est toujours en dehors du Pomerium


L ‘aspect du cortège est bigarré On chante des nénies les hommes s'habillent avec des vêtements en laine ,Ils sont négligés ( pas rasé sale mal coiffé) Les femmes circulent cheveux au vent, Les parents portent souvent des masques de cire à l'effigie des membres de la famille qui ont disparu
A la famille s’ajoute selon la richesse du
défunt des musiciens et des pleureuses professionnelles


Arrivé sur le lieu du bûcher qui a été préalablement sanctifié par un prêtre avec de l eau et une branche de laurier ou d'olivier le cortège fait halte


On met le feu au bûcher pendant qu’un panégéryque est lu
Les offrandes tels que de la
nourriture, parfum, et objets chers au défunt sont jetés dans le foyer Auparavant pour la crémation, la famille prélève sur la cadavre un doigt et l'enterrait pour satisfaire l'antique obligation de l'injectio glebae,
Une fois la
crémation du corps effectué et le bûcher éteint la mère ou l'épouse du défunt disperse du vin sur les cendres et lave les os avec du parfum, et place ces vestiges dans une Olla ou urne funéraire


ON glisse aussi dans cette olla un sac de tissu, des Unguentaria ou flacons qui conservaient les onguents et parfums, On trouve aussi des poteries des verres ou récipient en métal .
La tombe est refermée. Et son emplacement est marqué par une pierre ou un morceau de bois L’archéologie a permis de mettre jour ces pierres tombales. La taille de la pierre et ses décorations dépendent de l'importance du défunt, de l'époque et du lieu du monument.
Elles peuvent contenir un nom, un statut, les événements majeurs de la vie du défunt, la liste des offices qu'a tenus le défunt s'il était magistrat, des dédicaces de membres de la famille, une sculpture le représentant,
La plupart du temps, ce sont des informations stricto sensu, mais pour quelques pierres le texte est poétique. Ces pierres représentent rarement la mort de façon directe.
Elles sont très importante pour connaître la vie de cette période .
Tous les membres de la famille de plus de six ans devaient porter le deuil pendant une année entière. Les enfants de moins de six ans pendant un mois, un mari pendant dix mois et les parents de sang pendant huit mois.


La Nécropole
La cité des mort est une terre publique qui, depuis la loi des douze tables, servaient à incinérer les morts C’est une Ustrinia car le pomerium doit rester pur Ces cimetières se trouvent sur les voies romaines à l'extérieur des villes. Des prêtres officient durant ces cérémonies.
Ce cimetière était parsemé de stèles funéraires et de Monuments divers Mausolées et Columbaria
Un Columbarium est une monument souvent souterrain qui possède des grandes chambres où les urnes sont sont placées dans des petites niches situées les murs, qui étaient décorées par des plaques commémoratives ou des sculptures à l'effigie du mort.

Rome Necropoli Via Portuense Sepolcro dei Stucchi


Des Collegium sont des sociétés funèbres appelées collegia funeraticia, qui s’occupent des rites. Ils demandent une cotisation mensuelle servant à couvrir le coût des enterrements de leurs membres. C’était une sorte de Tontine L’appartenance à un collège permet l’accès à un Columbaria donc à un lieu de sépulture pour toutes les classes de la société
Nous avons aussi des tumulus en maçonnerie souvent richement décores . Ce tumulus était soit utilisé pour une seule personne mais plus souvent pour une famille ,Le tumulus pouvait contenir soit une urne, soit le corps dans un cercueil

Rome Necropoli Via Portuense Sepolcro dei Platorini
Tombe de Cecilia Metalla