Cavalerie Cuirassier 7e Régiment Paris









Cavalerie Cuirassier 7e Régiment Paris
English Translation
Merci à Armae


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

 

 

7e Régiment de Cuirassiers

 

Sous la Révolution et au début de l' Empire, les cuirassiers portent le tricorne de feutre noir. Dès 1798, les généraux Bourcier et Kellermann présentent l' idée de les doter d' un casque. Mais il faut attendre 1801 pour voir le 8e régiment en être effectivement pourvu. Cette même année, le 1er régiment prend à son tour le casque, bien que son colonel, qui le trouve trop semblable à celui des dragons, lui aurait préféré le bonnet d' ourson des grenadiers.
Le casque des cuirassiers n' a jamais fait l' unanimité. Beaucoup l' estimaient instable sur la tête, trop cher pour une fabrication médiocre (un coup de sabre pouvait le fendre en deux), et demandaient le remplacement de la crinière par un chenille de crin qui ne ferait pas rouiller le dos de la cuirasse. Il n' y eut jamais uniformité complète entre les régiments jusqu' à la fin de l' Empire ; chacun y apportait les améliorations ou les coquetteries qu' il jugeait nécessaires.
Le casque se compose d' une fine calotte de fer, prolongée à sa base par un large turban de cuir recouvert d' ourson. La base de la bombe métallique forme une collerette qui pouvait être rabattue sur le bourrelet de cuir. Une boucle de serrage à l' arrière permet de l' adapter à la tête du cavalier. Une visière de cuir estampée, et cerclée de laiton pour la renforcer, est fixée sur l' avant. Rivetées sur le turban par deux bouton étoilés, les jugulaires sont en écailles de laiton. La boucle pour les fermer est attestée, bien que des lacets soient plus fréquents. Le cimier est estampé (pour lui donner plus de rigidité) de motifs en palmettes, et présente sur le front une tête de méduse couronnant une cuirasse rapportée portant le numéro du régiment (ici le 5e). Le cimier est ouvert sur le haut pour laisser flotter une crinière de cheval noire, dont le seul intérêt (en plus d' être esthétique) était d' arrêter les coups de sabres. Un marmouset de crin, gainé de laiton estampé, surmonte l' ensemble. Un plumet de coq rouge était arboré dans les grandes occasions.

 

 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5921392
Nb de visiteurs aujourd'hui:295
Nb de connectés:15