Bagnara di Romagna Rocca Sforzesca









Emilie Romagne Bagnara di Romagna Rocca Sforzesca
English Translation
Je remercie  Andrea Carloni pour son autorisation
 


 

 

 

Historique Voir ICI
History Click HERE

La Rocca de Bagnara, fut construit au XVe siècle par les familles Riario et Sforza, Seigneurs des lieux sur les ruines du château médiéval construit en 1354 par Barnabé Visconti. La Rocca originelle faisait deja partie du système défensif du XIVe siècle, bien que plus modeste et plus faible que celle actuellement visible, avec ses deux tours symétriques, à l'est et à l'ouest,


Ces modifications voulues par Visconti, ne sont pas voulues pour  des raisons esthétiques mais plutôt  pour améliorer la protection de la Rocca contre les nouvelles innovation apparues sur le terrain telles que l" artillerie"
La premiere version de la Rocca qui été incorporée dans  la défense des la ville a du être  construite bienque nous n'en soyons pas certains sur ordre d' Uguccione della Faggiola nel 1297, avant de passer aux mains de Barnabò Visconti

. Cette construction  fut toutefois entièrement détruit en 1428  suite au conflit opposant  Filippo Maria Visconti et Angiolo della Pergola

 

Elle fut reconstruite  en plusieurs étapes s'etageant sur plusieurs dizaines d'années, Entre temps  Bagnara était passée entre les mains du du Saint-Siège, puis de la famille Este, ensuite un retour au Saint-Siège,  Taddeo Manfredi de Faenza Filippo Maria Visconti  Angiolo della Pergola  Galeazzo Sforza  et, en 1479, Galeotto Manfredi. En 1482, la Rocca fut donnée comme cadeau de mariage à  Girolamo Riario par le pape Sixte IV, son oncle, avec les villes d'Imola et de Forlì et leurs dépendances respectives. À la mort de Girolamo Riario, tué à Forlì dans une conspiration, sa veuve Caterina Sforza  lui succède.

   


Cette période, voit l'arrivée sur la scène des premieres pièces d'artillerie de feu de fort calibre,que sont les bombardes. Cette arme  qui représente une innovation importante dans l'art militaire, pousse les architectes militaires  en Italie et surtout en Romagne à recourir à de nombreuses modifications architecturales,qui sont conçues pour contrer la force d'impact des projectiles
Se développe ainsi toute  une arhcitecture de formes, qui se détachent nettement des formes médiévales traditionnelles . Mais parfois on assiste à un melange des formes dans le Rocca  hésitant entre l ancien et le nouveau  C 'est une  période dite de «transition».

La Rocca est un bâtiment en brique typique du XVe siècle, avec un aspect régulier et compact, avec un plan carré, et des bâtiments articulés autour d'une cour.

   


Dans le coin sud-ouest est se trouve le donjon, puissante tour circulaire, qui était la principale défense de l'ensemble du complexe; A son opposé on trouve , une autre tour circulaire de plus petites dimensions, reliée au donjon par les murs. Le Seigneur résidait dans le bâtiment, du côté nord, un long bâtiment au plan rectangulaire, à deux étages et doté d'une loggia, dont la fonction était étroitement liée aux tâches de représentation, symbole de pouvoir et, en tant que tel, garantie la sécurité contre les attaques ennemies.

internet


Cette rocca en est  un  exemple ou l'on voie les deux phases  En analysant la Rocca Bagnara  on voit la transition lors de  la prise du pouvoir par Caterina Sforza  qui ouvre la voie à des travaux de modernisation  avc une extension importante et mise en place du fossé, percements dans les murailles meurtrières permttant l'utilisations des bombardes comme armes de défense  Ces ouvertures ont ete faite aussi à l interieur afin de defendre la cour  et on trouve aussi dans le donjon avec la construction de casemates propres à cette utilisation


La tour Visconti, est elle aussi  aménagée pour accueuillir  ce type d' armes   avec le percement dans la muraille  au rez de chaussée  des trois ouvertures  et au premier de deux .
Mais l 'estéthique n 'est pas oubiée avec la réalisation d'un magnifique porche  d'entrée  du seicento  ornement; est attribué à l'école de Mastro Giorgio Florence, selon la bibliographie locale, à identifier probablement avec Francesco di Giorgio Martino (Sienne 1439-1501) peintre, sculpteur et surtout architecte militaire, actif en XV°siècle entier dans divers centres comme Urbino, Sienne, Gubbio, qui s'est également rendu à Milan à la demande de Gian Galezzo Sforza.
Le donjon, est considérée par de nombreux érudits comme l'une des plus belles  œuvres de la fortification du XVe siècle en Italie,  Sa  construction a commencé en septembre 1479; il se subdivise en trois ordres de casemates constitués de chambres circulaires très larges, couvertes de voûtes semi-sphériques en brique, encore bien conservées.


À la fin de 1499 la forteresse passe sous le contrôle de Cesare Borgia comme beaucoup delieux de la Romagne, mais pour peu de temps

Cesare Borgia

 

En 1535, le fort  n'est plus qu'un repaire de  faussaires battantt illégalement des pièces de monnaie.Le30 juillet 1562 suite à un accord passé entre la municipalité et l 'évêque d'Imola la la Rocca passa sous le contrôle de l'évêqueCet accord dura jusqu'à la période Napoléonniene. La rocca subit des modifications .Au XVIIe siècle on supprime le pont-levis , on agrandi la porte d'entrée, et le vide  des lices entre les remparts et les tours, sont construits
La Rocca passe d'un statut de forteresse à celui de résidence du commissaire de l'évêque à l'étage supérieur, tandis que le rez-de-chaussée et le sous sol sont utilisés comme  chambres de stockage et de service

. À certaines périodes, la Rocca a également servi de prison, comme on peut le constater en observant des graffitis dans une cellule placée dans la casemate supérieure du donjon.
Pendant l'occupation napoléonienne, la Rocca fut expropriée et assignée à la municipalité, ce qui en fit la résidence municipale. Mai en 1814  l'évêque en recouvre la propriété  jusqu'en en 1868, datz à la quelle la municipalité l' achete aux enchères pour le prix de 2.570 lires, plus de 500 livres pour les Fossés adjacents.
Des travaux de consolidation et de réhabilitation sont été immédiatement faits avec demolitions de certaines constructions parasites


 


 

 

 . On  construit une glacière côté nord.
Après l'achat, la municipalité a établi les écoles primaires, qui sont restées là jusqu'en 1926,  En 1930, la Rocca devint le siège del 'Œuvre nationale du temps libre (Opera Nazionale Dopolavoro - OND )


En 1944 1945 , des centaines de réfugiés déplacés de leurs maisons y ont trouvé refuge. En 1962 en devient le siège del Commune
D'autres travaux importants ont été réalisés en 1968, et en 1974 après l'effondrement d'une tour  et en 1986,
Siège del Commune et d'un musée  Cette Rocca présentent beaucoup de pièces interessantes  comme son le donjon et la cour centrale, restaurée des intérieurs avec des plafonds en bois d'origine, les supports en fer du pont-levis à midi, les belles loggias à l'est et au nord, les rideaux, le puits  et l'escalier en colimaçon formé de 78 monolithes de grès superposés.
On trouve comme objet  une intéressante table de mosaïque peinte, datant de 1770. La chambre magnifique du conseil, composé d'une chambre au rez-de-chaussée, est décorée de huit grands tableaux,  d'artistes  Bolognais du XVIIe et du XVIIIe siècle, avec des peintures attribuées  à  Donato Creti à Benedetto Gennari junior, le Cavedoni et aussi
Giuseppe Maria Crespi dit Lo Spagnolo

 

 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4372714
Nb de visiteurs aujourd'hui:770
Nb de connectés:25