Militaria Celte Bouclier de Cérémonie Mougins









Militaria Celte Bouclier de Cérémonie  Mougins
English Translation

 


Historique Voir ICI
History Click HERE

Tiré de ce Site

Le bouclier gaulois était entièrement réalisé en matériau organique à l'exception de la protection métallique couvrant la partie centrale, l'umbo, les rivets de fixation, la gouttière métallique qui protège les bords, l'orle, et une plaque métallique qui recouvre la

 

Guerrier-gaul


poignée en bois, le manipule.

Seules les pièces métalliques ont été retrouvées lors de fouilles archéologiques effectuées dans des tombes de guerriers. En Picardie, des centaines de ces éléments ont été découverts dans un sanctuaire où les boucliers étaient exposés pour décorer les murs, puis furent jetés ensuite dans les fossés.
  Dans la Guerre des Gaules, César décrit des boucliers vraisemblablement réalisés en clayonnage (tressage de branches). Même si, dans ce cas, de tels boucliers ont été fabriqués en l'espace d'une nuit pour remplacer les armes confisquées plus tôt, il parait probable que les réalisations en vannerie équipaient certain soldats.
  La forme des boucliers est connue grâce à des représentations grecques et romaines, et des fragments de bois découverts au lac de Tène, en Suisse ont permis aux experts d'en reconstituer la fabrication.   Le bouclier gaulois était toujours plat et de forme ovoïde. Il mesurait 1,10 m de long et 0,50 à 0,60 m de large.

Caval-celt

 

  Toutefois, les cavaliers et fantassins pouvaient être à l'occasion, équipés de boucliers ronds.
  Le bouclier classique était fabriqué par collage d'un entrelacs de fines lamelles de bois fibreux, frêne, peuplier ou aulne, probablement avec de la colle d'os, de peau ou de poisson. Cette technique offrait légèreté, souplesse et résistance aux chocs. L'épaisseur de la planche révélée par la dimension de pièces métalliques telles que l'orle ou les rivets, était de 10 à 17 mm dans la partie centrale, et de 5 à 10 mm sur les bords. Les évolutions dans les techniques de fabrication permirent petit à petit d'alléger le bouclier afin de répondre aux besoins de combattants de plus en plus mobiles.   La planche était recouverte de couches de tissus ou de cuir pour en renforcer l'élasticité et ainsi limiter le risque d'éclatement à l'impact.  La forme de la planche, de l'umbo, le revêtement, et les couleurs du bouclier étaient probablement des signes communs aux membres d'une même tribu.

 NDLR
Les boucliers de cérémonie avaient la même forme que les boucliers traditionnels mais ils étaient plus richement ornés et ne se portaient pas en général au combat Ils servaient seulement  pour des cérémonqies religieuses ou militaires

 

 

Autres Photoscopes (Others Walk Around )    1 2

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4595186
Nb de visiteurs aujourd'hui:2154
Nb de connectés:29