Bijoux Médiéval 1140 Aigle de Suger Paris Louvre









Bijoux Médiéval 1140 Aigle de Suger Louvre  Paris
English Translation
 


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

Iinscription sur le col du Vase

INCLU (di) GEMMIS LAPIS ISTE MERE (t) UR ET AURO / MARMOR ERAT SED IN HIS MARMORE CARIOR EST » (Cette pierre méritait d'être sertie dans l'or et les pierres précieuses. Elle était de marbre mais elle est ainsi plus précieuse que le marbre).
 

Tiré de ce site

Suger, conseiller de Louis VI et Louis VII, abbé de Saint-Denis, mit un soin particulier à l’enrichissement du trésor de son abbaye : il dit avoir trouvé, dans un coffre, un vase de porphyre antique qu’il fit transformer en vase liturgique en lui donnant, par sa monture, la forme d’un aigle. Cette aiguière ne peut être séparée des autres vases de pierres dures réalisés pour Suger et exécutées par des orfèvres qui travaillaient pour Saint-Denis dans ce cas, par des orfèvres d’Ile-de-France.

L'abbé Suger

L'abbé de Saint-Denis, Suger (1122-1151), conseiller des rois Louis VI et Louis VII puis régent du royaume, entreprit pour son abbaye, qu'il faisait reconstruire, une succession d'embellissements dont l'exécution d'incomparables vases liturgiques fut un des points remarquables. Inspiré par les thèses du Pseudo-Denis l'aréopagite que l'on confondait alors avec saint Denis, Suger pensait que la contemplation de biens précieux transcendait l'âme humaine et la rapprochait de Dieu.

Le mécénat de Suger

De ces vases somptueux, subsistent le Calice d'agate conservé à la National Gallery de Washington, l'Aiguière de sardoine, le Vase de cristal de roche d'Aliénor d'Aquitaine et l'Aigle conservés au Louvre. La raison qui poussa Suger à faire faire une monture de vermeil pour ce vase de porphyre antique découvert dans un coffre de l'abbaye et à lui donner une forme d'aigle, reste inconnue.

Des orfèvres « provenant de différentes régions »

Cependant, il a probablement pris pour modèles des vases zoomorphes orientaux ou des motifs représentant des aigles stylisés sur des tissus byzantins. Afin de mener à bien ces entreprises, Suger fit appel à différents orfèvres venant d’ateliers de Lotharingie ou d'Ile-de-france ; il est fort possible que ces derniers exécutèrent ces exceptionnels vases liturgiques. Par l'étonnant naturalisme de la tête de l'aigle et la stylisation extrême de son plumage, l'Aigle annonce par certains côtés les débuts de l'art gothique.

Voir Aussi Autres Photoscopes  See Also Others Walk Around
Basilique de St Denis
Vase d'Aliénior

 


 

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4595118
Nb de visiteurs aujourd'hui:2086
Nb de connectés:29