https://www.traditionrolex.com/43

Florence Chiesa di Sant'Ambrogio :Maquetland.com:: Le monde de la maquette



 
   

 
     

 

 


Florence Chiesa di Sant'Ambrogio









Florence Chiesa di Sant'Ambrogio
English Translation


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

 

L'église de Sant'Ambrogio de Florence  est située sur la place homonyme à l'est du centre historique, au nord de Santa Croce.
Elle possède une façade tres simple Elle est à nef unique  avec un melange de styles suite à diverses campagnes de travaux . Les éléments les plus précieux ont été transféés au Offices
Les origines
L'église est mentionnée pour la première fois en 988  Elle fut construite sur les ruines d'un autre batiment érigé en 393  Ce batiment aurait accueilli Ambrogio évèque de Milan venu visiter Florence,. Mais on pense que  cette construction serait plus ancienne  peut-être du septième siècle
A cette époque ce quartier était en dehors des murs,  Jusqu'à la construction du dernier mur d'enceinte d'Arnolfo di Cambio de 1284-1310 Elle se trouvait  à proximité   de la Croix du Giogo rappelant l'endroit où San Miniato avait subi le martyr .Actuellement Un tabernacle en terre cuite polychrome de Giovanni Della Robbia sur un côté de la place représente l'évêque milanais qui bénit les passants.
Il Duecento et Le Miracle de l'Eucharistie
L'eglise était administée par les moinesses Bénédictines vivant dans le couvent adjacent,
Elle fut le 30 Décembre, 1230 le théâtre d'un miracle,
Le 29 décembre  un prêtre, nommé Uguccione, retrouve quelques gouttes de sang coagulé dans le calice avec lequel la la veille, il avait célébré la messe et ne l'avait pas nettoyer
Le sang  a été  immédiatement recueilli dans une ampoule de cristal,  qui a été apporté à l'évêque de Florence. L'évêque Ardingo Foraboschi, décide d'examiner plus sérieusement l'ampoule afin de mieux déterminer l'événement miraculeux . un jour après  il  renvoye l'ampoule au couvent dans une  cassette en ivoire incrusté d'or avec une doublure en  tissus précieux.
Le miracle  sort del 'enceinte de  Florence et alimente la dévotion autour du mystère eucharistique. Trente ans plus tard, suite à un miracle semblable à Bolsena,( immortalisé par Raphaël par une peintures se trouvant dans les chambres du Vatican ) fut   institué la fête du Corpus Domini (1264). LaCompagnia del Corpus Christi. a également été fondée à cette époque.
Le trecento Une nouvelle décoration
Suite à sa fréquentation due à une  grande ferveur religieuse populaire, en cette  fin du 13ème siècle, l'église de Sant'Ambrogio est reconstruite er agrandie en style gothique . Le plan, ne chnage pas  avec une longue nef rectangulaire et un choeur surélevé. Sur les côtés on trouve deux chapelles latérales, dont la plus grande à gauche est la Cappella del miracolo qui fut  décorée un siècle plus tard.
Quelques décennies plus tard, est  peinte la fresque de  Madonna del latte in trono, coi santi Bartolomeo e Giovanni, de l'école d'
Andrea Orcagna ( elle fut une temps attribuée à Agnolo Gaddi)  à droite près de l'entrée.
Une Sinopie a été détachée lors de la restauration après l'inondation de 1966, pour être  placé  sur un mur avant
De cette période,datent  d'autres fresques comme la Deposizione attribué à
Niccolò Gerini  Niccolò Gerini,  On a même trouvé une fresque encore plus ancienne, un  Sant'Onofrio attribué au Maestro di Figline Celui ci restauré a été replacé à sa placed'origine. D'autres fresques du XIVe siècle sont l'Annunciazione  la plus dégradée de l'école florentine derrière le premier autel à gauche et un Martyre de Saint-Sébastien, attribué à Agnolo Gaddi, situé à proximité du premier autel à gauche.  Le retable de Madonna con bambino e santi a été attribué à Lorenzo di Bicci Il se trouve dans la chapelle Saints à droite de l'autel, tandis que le retable de la Madonna in trono con bambino e santi, située à droite est attribué à  Giovanni di Bartolomeo Cristiani


Le Quatrocento
La relique  de l' Eucharistie est conservé depuis cette date sur le maître-autel,dans un reliquaire Les élémens de ce reliquaire trop précieux comme la
Sant'Anna Metterza de Masaccio et  Masolino (1424-1426) et la l'Incoronazione della Vergine de Filippo Lippi   se trouvent aujourdh'ui aux  Uffizi    On a aussi transféré au Uffizzi  le tableau  de la Madonna col Bambino e santi, aussi connue comme la Pala delle convertite, di Sandro Botticelli 
 En 1468 les religieuses décident de déplacer la relique dans un nouveau écrin construit à droite de la chapelle: Le nouvel autel, ou tabernacle avec le calice miraculeuxest encadré dans cette nouvelle construction par les Angeli e i santi Ambrogio, Lorenzo, Giovanni e Caterina d'Alessandria adoranti di
Alesso Baldovinetti
Mais il  fut décidé une  nouvelle restauration  et entre  1481 1483 elles chargentMino da Fiesole de sculpter un tabernacle en marbre  Mino da Fiesole, a demandé à être enterré devant son oeuvre


Cosimo Rosselli  lui fut chargé de peindre dans la chapelle  vers 1486  le  Miracolo del Calice On y découvre une  procession . celle ci depeint  un évènement qui date de 1340 qui voit le calice protégeant Florence de la peste. La fresque  représente le peintre dans un  autoportrait  qui se situé sur la gauche ainsi que d'autres personnalités de son temps,  Cette scène s'est  déroulé sur la place devant l'église,

 

 


Nous en possédant aussi la sinopie palcé  sur le mur juste avant la chapelle.
On trouve aussi d'autres oeuvres de Baldovinetti ans l'eglise  . De même on y découvre une oeuvre de son éléve Michele da Larciano dit il
Graffione, avec la Madonna adorante il Bambino
Entre la fin du XVe et au début du XVIe siècle,  Sant'Ambrogio a vu de nombreux artistes vouloir s'y faire enterrer comme  Mino da Fiesole,
Andrea Verrocchio, Simone del Pollaiolo dit il Cronaca,  les frères Del Tasso et Francesco Granacci,
Du Cinquecento  à aujourd'hui
Au cours du XVIe siècle, ils ont été réalisés les arcs en pierre qui entourent les autels ,et la réalisaton  de nouvelles œuvres, comme la statue en bois amende de Saint-Sébastien
Leonardo del Tasso     ou l'autel de Cosimo Rosselli (Gesù crocifisso tra i Santi Girolamo, Giovanni Battista, Cosma e Damiano)

  ou l'autel de Cosimo Rosselli (Gesù crocifisso tra i Santi Girolamo, Giovanni Battista, Cosma e Damiano),  On peut aussi citer les fresques de la Cappella del Miracolo, et celle de i Raffaellino del Garbo (Sant'Antonio abate, Tobia e Angelo con la lunetta dell'Annunciazione) de  Andrea Boscoli (Visitazione )
de cette période date  la disparisition des fresque sous une couche de platre dut, tant pour des raisons liées à un renouveau stylistique, mais aussi sans doute  suite aux degats de  l'inondation de 1557.
UN nouveau miracle eut lieu  le 24 Mars 1595  qui était aussi  un Vendredi saint,
Suite à un incendie  qui a détruit l'armoire où était  conservées les osties on a constaté que celles ci sont restées miraculeusement intactes maius qu'elles se sont tranformées en beignet  qui fut t gardé dans une boîte d'or dans le même tabernacle du Santissimo Miracolo.  Après 33 ans, l'archevèque 
Alessandro Marzi Medici, , a reconnu le miracle et a autorisé le culte et l'exposition du public en 1628..Suite à divers dons  en 1682, fut fondu  un reliquaire d'argent qui conserve encore le sang prodigieux.
Diverses interventions architecturales importantes ont été faites au début du XVIIIe siècle par Giovan Battista Foggini, à qui nous devons l'arc principal et les deux volutes courbes adjacentes, l'abside baroque et une marqueterie élégante autel avec des pierres semi-précieuses, ainsi que la couverture des fermes de plafond.
Entre 1832 et 1833 Luigi Ademolloa peint le plafond et les parties supérieures de la nef, La façade en plâtre blanc a été reconstruite en 1880 dans un style néo-gothique.
Suite à l' Alluvione de 1966,  des travaux ont été engagés et ainsi de nombreux fragments de fresques et de sinopies ont été trouvés à cette occasion derrière les arches, et certains sont maintenant exposés à l'intérieur.



 

 
 
 
 

..

   


Copyright © 2003-2024 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:7066798
Nb de visiteurs aujourd'hui:952
Nb de connectés:62


https://www.traditionrolex.com/43