Tiger 38 cm RW61 auf Sturmmörser









Le Sturmtiger.Tiger 38cmRW61 Auf Sturmmörser
English Translation
MAJ Updated  13/08/2011
 


 

 


Les Allemands ont toujours fait preuve d'une imagination féconde dans le domaine de la mécanique et des châssis de véhicules. Ayant loupé le côche en 1917 avec les blindés et il se sont largement rattrapés par la suite surtout durant la deuxième guerre mondiale. Les panzers ont permis à Hitler et à sa clique de mener une politique de conquêtes, politique qui a eu des conséquences catastrophiques pour l'Humanité mais nous ne sommes pas là pour faire le procès de ce régime.
Alors revenons au fait.
Les chars sont bâtis autour d'un moteur, de châssis, de Chenilles et d'une superstructure supportant un armement.
Un engin arrive au cours de sa vie opérationnelle aux limites de ses performances et doit être abandonné au profit de son successeur plus performant. Mais souvent le châssis retrouve une nouvelle jeunesse avec une nouvelle superstructure pour continuer à servir. Tous les belligérants ont utilisé ce genre d'expédients mais les Allemands ont été pour moi les champions toutes catégories. Nous allons retrouver coté allemand des Pz I obsolète reconverti en chasseur de char,des Pz II en canon automoteur mais il est un engin spécial dans l'arsenal allemand qui a été construit à partir de châssis d'un char puissant le Tigre I En effet le châssis du Tigre a donné officiellement naissance à deux versions l les Jadtiger et le Sturmtiger.
L?historique de Sturmtiger
Les combats de rue ont montré la nécessité pour l'armée d'avoir un obusier puissant susceptible de pulvériser une grande construction par le coup direct. L'arme existait dans l'arsenal allemand mais elle était tractée. Aussi lors des campagnes de 1942 les Allemands ont rapidement modifié 22 PZ III en SturmInfanterieGeschutz 33 ou SIG 33 avec l'adaptation de cet obusier de 105 mm sIG en casemate sur un châssis de char qui était en passe de devenir obsolète mais cet engin donnant pas satisfaction il fut donc décidé de lui chercher un successeur ainsi arriva le Brumbar sur châssis de Pz IV avec un obusier de 150 mm StuH(Strumhaubitze)e qui fut produit entre 1943 et 1945 et montra le bien-fondé de l'emploi de cette arme.
Il fut alors décidé de monter une arme encore plus puissante sur le châssis plus lourd.

 

Merci à Vincent
 


C'est le projet Sturmpanzer Bär.Ce projet a vu le jour en mai 1942 mais il faut attendre le 4 mars 1943 pour voir l'industriel Krupp proposer les plans d'un nouveau canon d'assault qui sera équipé d'un mortier de 305 mm. Cet engin de 120 tonnes sera développé à partir du châssis du Tigre I avec des composants du Panther. La suspension sera développée par Krupp. Ce véhicule dont le nom exact est 30.5cm L/16 auf Sfl. Bär doit être motorisé par un Maybach 12 cylindres HL 230 P30 de 700 Cv. Sa vitesse doit être de 20 km/h IL peut emporter 10 coups complet en caisse
Ses dimensions auraient du être de 8.2 m de long pour 4.1 m de large et 3.5 de haut avec une protection de 130mm de blindage sur le devant. Mais le projet n alla pas plus loin que la table à dessin car déjà se profilait le dossier du Sturmtiger. Ce dossier vit donc le jour en octobre 1943 avec un armement de 210 mm mais comme cet armement n'était pas disponible il décidé le 5 août 1943 de monter un mortier de 380 mm sur ce châssis qui reçut comme nom de baptême 38 cm RW61 auf Sturmmorser Tiger mais il est aussi comme comme Tiger morser Sturmpanzer VI et surtout comme Sturmtiger.; La firme Alkett eut le marché pour ce projet et le 20 octobre 1943 le châssis était Prêt et fut présenté à Hitler sur le terrain de manoeuvre de Orzysz en Prusse Orientale . Des essais intensifs eurent lieu avec un mulet avec blindage doux et en avril 1944 la ; production en série fut décidée. Le 12 Août 1944 le prototype est transféré à Varsovie ou il participe aux combats dans les secteurs de Starowka et Mokotow. Le 28 Août il est retiré du front pour être transféré aux usine Alkett de Berlin Spandau
La firme Brande burger Eisnenwerke fut chargée de produire les plaques de blindage de la superstructure qui étaient montées à Berlin par Alkett dans son usine de Spandau sur des châssis de chars Tigre revenant du front pour être réparés
Le chiffre de 10 engins produits mensuellement ne put jamais être atteint et seulement 18 engins furent construits 10 en Septembre 44 et 8 en Décembre
Description de l'engin
Le châssis était celui d'un Tigre classique nous trouverons aussi la même motorisation que celle du Tigre I à savoir un Maybach HL 230 P 45 de 700 Cv avec une BAV Maybach Olvar OG 401216A de 12 Vitesses (8Av et 4 Arr.) La motorisation le propulse à 38 km/h pour une autonomie de 120 Kms. Sa consommation est de 450 litres/100 Kms avec un réservoir qui peut contenir 540 litres
Son train de roulement qui au début devait être du type Tigre I middle production c'est-à-dire avec des galet avec caoutchouc a été modifié pour la bonne raison que les Sturm Tiger furent construits à partir de châssis de char revenant du front et endommagés Aussi les galets furent ils du type Late c'est en dire toute acier. Il accusait sur la balance un poids total de 65 t c'est-à-dire 8 t de plus que son petit frère
L'Armement du Sturmtiger
L'armement principal de la bête se compose d'un mortier de 380 appelé 38 cm Raketenwefer 61 l/5.4  La munition utilisée principalement par le char a été développée par Rheinmetall Borsig de Dusselforf comme charge anti Sous marine de Profondeur Les obus pesants 350 Kgs et longs de 1.5 m pouvaient être tirés sur des distances comprises entre 3 et 6 kilomètres)
Ces munitions contenant une charge militaire de 125 Kgs pouvaient pénétrer 2.5 m de fortifications La charge partait à 45 m/s et lorsque la fusée s' allumait la vitesse était alors de 250m/s .
La mise au point de cette munition donna lieu à beaucoup d essais. Comme les gaz de combustion ne pouvaient être libérés ni dans le compartiment de combat ni dans l âme du canon il a fallut trouver un système de ventilation qui donne au canon une forme bizarre de salière. Un contre poids peut être aussi monté en embout. Comme les munitions sont encombrantes seulement 14 munitions sont emportées avec un coup prêt à être tiré en chambre 1 coup sur le chariot d alimentation et les 12 coups restant sont disposés dans la compartiment de combat de part et d autre .Pour la manutention nous trouvons une grue en superstructure
Deux types de munitions ont été produites
Raketen Sprenggranate 4581 Explosive
Raketen Holadungsgranate 4582 contre les fortifications
Une MG 34 approvisionnée à 600 coups montée sur une rotule (kugelblende) complétait l'armement du char ainsi qu'un lance mortier NbK 39 Nahverteidigunswaffe pour l auto défense
Le char était mis en oeuvre par un équipage de 5 hommes possédait une radio FuG5/10 1Raketen Sprenggranate 4581 Explosive
Les Sturm Tiger au combat
Les Strumtiger devaient équiper les unités suivantes
Les Panzer Strummörser Kompanien (PzStuMrKp) 1000,1001 et 1002 sur le front de Ouest à raison de 14 engins par compagnie . Mais devant le manque de matériel il faut décidé de former des compagnies de 4 engins à 2 pelotons. le 13 août 1944 la PzStuMrKp 1000 fut formée suivie en septembre par la PzStuMrKp1001 et en octobre par la PzStuMrKp 1002. Ces compagnies ont été vues en action à Varsovie et ensuite les PzStuMrKp 1000et 1001 furent envoyées sur le front de l'Ouest en vue de l'offensive des Ardennes. Les engins après l'échec de l offensive restèrent en Rhénanie où souvent ils terminèrent leur carrière militaire sabordés par leurs équipages
La légende veut qu'un Strumtiger ait détruit par un coup direct 3 Sherman en Janvier 1945 dans un village de la Rhénanie
Actuellement il ne reste plus que deux engins survivants en Allemagne à Sinsheim et à Munster
Caractéristiques
Constructeur Alkett
Poids 65 T
Equipage 5
Longueur 6.28 m
Largeur 3.70 avec garde boues 3.57 sans garde boues
Hauteur 2.8 sans grue 3.46 avec grue
Moteur Maybach HL 230P45 12 cylindres 700 CV
Vitesse 40kms max
Tout terrain 20Kms max
Autonomie 120Kms /route 85 en tout terrain
Armement 1 mortier 380 Stu M RW61L/5.4avec 14 coups
1 MG 34
1 mortier auto défense

Je remercie
Thomas Hartwig pour le prêt de ces photos

Compostion d'une Panzer Sturm Mörser Kompanie au 15/0/1944
Personnel 79
Vehicles  4 strumpanzer
1SdKfz 251/18 Beobachtungswagen
11 Lkw
4Zgkw
Compagnie de Commandement
1 Moto
1Moto/side
1VL
1 SdKfz 251/18 Beobachtungswagen
2 Pelotons de Combat
2x2 Strumtiger
1x2 Moto
Section de Maintenance
1VL
2 camions 3 Tonnes
Compagnie de Service
1 Moto side
1 VL
9 Camions 3 tonnes

Merci Vincent


 

 

 

 
 
 

 

 

Tiger 38 cm RW61 auf Sturmmörser
 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

The Germans have always been a fertile imagination in the field of mechanical and chassis of vehicles. Septic in 1917 with the apparition of the new weapons the tanks the germans strategists have largely made up at a later especially during WW2. The panzers have allowed at Hitler to conduct a policy of conquest, a policy which has had catastrophic consequences for the Humanity  but it is not here the place here to judge this regime.
So back to the history of the strumtiger.
The tanks are built around engine, frame, caterpillars and a superstructure bearing arms.
Sometimes vehicle arrive during its operational life at  the limits of our performances and should be abandoned in favor for a more powerful successor. But often the chassis found a new life with new superstructure to continue to serve. All the belligernts have used this kind of expedients but the Germans were the champions for me all categories. We will find the Pz I obsolete converted intopanzerjager, Pz II in SPG  but your found  a special vehicle in German arsenal which was built from the chassis of a powerful Tiger char Indeed the chassis of the Tiger have officially gave birth to two versions the Jadtiger and Sturmtiger.
Story of Sturmtiger
The street fighting have demonstrated the need to have an powerful howitzer likely to spray a large construction by the direct hit. The weapon exist in German arsenal  but it was towed. Also during the 1942 campaign Germans have rapidly transformed 22 PZ III in SturmInfanterieGeschutz 33 or 33 with GIS. The adaptation of the 105-mm howitzer sIG mounted in a becoming obsolete tank  not give satisfaction
Also he therefore decided to seek a successor and arrived on the Brumbar Pz IV chassis with a 150 mm howitzer StuH (Strumhaubitze) e, which was produced between 1943 and 1945 and showed the merits of employment of this weapon .
It was then decided to mount an even more powerful weapon on the chassis heavier.
 
Thanks to Vincent


It is the Sturmpanzer Bär project .this project began in May 1942 but we wait March 4th  1943 for see the new vehicle Krupp propose plans of a new SPG equipped with a 305mm mortar The 120 tons of equipment will be developed from the chassis of the Tigris I with components of Panther. The suspension will be developed by Krupp. This vehicle whose exact name is 30.5cm L/16 auf Sfl. Bär is to be powered by a 12-cylinder Maybach HL 230 P30 to 700 Hp. His speed must be 20 km / h IT can bring 10 full shells
Its dimensions should have been to 8.2 metres long, 4.1 metres wide and 3.5 metres high and has a 130mm protection on the front. But the project went no further than the drawing board because in the same time the project Sturmtiger was ready. This projectis therefore set up in October 1943 with a 210 mm weapon, but as this was not available weapons it decided on August 5th  1943 to mount a 380 mm mortar on the chassis, which received as baptismal name 38 cm auf RW61 Tiger Sturmmorser but it is also as Tiger morser Sturmpanzer VI and and also Sturmtiger.; Alkett receive the market for this project, and October 20th 1943 the chassis was ready and was presented to Hitler on the ground for manoeuvre of Orzysz in East Prussia. The tests took place with a mule with soft armour and in April 1944 the production in series was decided. On August 12th  1944 the prototype was moved to Warsaw where he took part in the fighting in the areas of Starowka and Mokotow. On August 28th 1944  he was withdrawn from the front to be transferred to the factory in Berlin Spandau Alkett
The firm Brandeburger Eisnenwerke was responsable for producing the plates armour of the superstructure that were mounted in Berlin by Alkett in its factory in Spandau on chassis Tiger tanks returning from the front to be repaired
The number of 10 vehicles/ monthly  was never be reach and only 18 machines were built 10 September 44 and December 8th 1944
Description 
The frame was the classic Tiger and we will find also the same motor namely a Maybach HL P 230 to 45 with a 700 hp Maybach Gearing box Olvar OG 401216 at 12 geare (8 foward and 4rear) Motorization bring a speed oft 38 km / h for an autonomy of 120 Kms. Its consumption is 450 litres/100 km with a reservoir which can hold 540 liters
His running gear which at the beginning  was the same of Tiger Is middle production with roller with rubber has been changed for the good reason that the Tiger Sturm were built from chassis tankr returning from the front
Also the roller were changed with the new roller type Late insteel. He accused a total weight of 65  so 8 t more than his little brother
Sturmtiger weapon
The mean armement was the 380 mm mortar called 38 cm Raketenwefer 61 l/5.4 The shell was  used primarily for the Kreigmarine float and he was developed by Rheinmetall Borsig  in Dusselforf  of an anti Submarine use  The depth of marine shells was 350 Kgs  1.5m length and he could be fired at distances of between 3 and 6 km
These munitions with a warhead of 125 Kgs could penetrate 2.5 meters fortifications The charge have a speed of 45 m / s, and he rocket a speed of 250 / s.
The development of this munition gave rise to a lot of tests. As gas could be not released in the fighting compartment  or in the gun  the engineers  have found a ventilation system that gives at the gun a bizarre form like a saltcellar . A weight control can also be mounted aurond the  nozzle. As munitions are bulky only 14 are swept away with one ready to be fired in the barrel 1 shot on the trolley  and 12 shells  arranged in the figthing compartment For the manutentions we find a crane in superstructure
 Two types of munitions were produced
Raketen Sprenggranate 4581 Explosive
Raketen Holadungsgranate 4582 against the fortifications
A 34 MG supplied with 600 coups mounted on a knee joint (kugelblende)  in complement We found also a mortar NbK 39 Nahverteidigunswaffe for self-defense
The5 men rew of have a radio FuG5/10  
The Sturm Tigerin the  battle
The Strumtiger should equip the following units
The Panzer Strummörser Kompanien (PzStuMrKp) 1000.1001 and 1002 on the western front at the rate of 14 per company . But with the lack of equipment must be agreed to form companies to gear 4 to 2 platoons.
In August 13th  1944 the 1000  PzStuMrKp was formed , followed in September by the 1001 PzStuMrKp and October by the 2002 PzStuMrKp These companies were seen in action in Warsaw and then 1000 and 1001 PzStuMrKp were sent to the West fo the Bulge offensive . This vehicles after the failure of the offensive remained in the Rhineland, where they often ended their military careers scuttle by their crews
According to legend one Strumtiger has destroyed by a direct hit 3 Sherman in January 1945
in a village in the Rhineland
Currently there is only two surviving in Germany  at Sinsheim and Munster
Specifications
Manufacturer Alkett
Weight T 65
Crew 5
Length 6.28 m
Width 3.70 with 3.57 sludge custody without guard sludge
Height 2.8 without crane 3.46 with crane
Engine Maybach HL 230P45 12-cylinder 700 hp
Max Speed 40kms
Any ground 20Kms Max
Autonomy 120Kms road / 85 in any field
Weapon
 1 mortar Stu 380 M 14 coups RW61L/5.4avec
1 MG 34
1 mortar self-defense

I thank Thomas Hartwig for the loan of these pics

 

 

 

 

   


Copyright © 2003-2021 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5457576
Nb de visiteurs aujourd'hui:1628
Nb de connectés:61