Mitrailleuse de 12.7mm (calibre 50)






La mitrailleuse Browning calibre 50
English Translation

Quand les Américains débarquent en France 1917 ils doivent se servir chez leurs alliés pour équiper leurs troupes. Les canons les casques et les mitrailleuses sont fournis par les Français ou les Anglais. En 1917 les Français et les Anglais testent différents prototypes de mitrailleuses lourdes c'est-à-dire une mitrailleuse tirant une munition d'un calibre supérieur à celle du fusil car jusqu'à présent les munitions utilisées par les mitrailleuses étaient celles utilisées pour les fusils.
Historique
La mitrailleuse lourde était destinée à lutter contre les engins blindés qui venaient de faire leur apparition sur le champ de bataille mais aussi servir à neutraliser les points d'appui lourdement fortifiés qui voient le jour à la fin de la première guerre mondiale. Parmi les moyens de défense de ces points d appui on peut citer les plaques de blindage à l'épreuve des munitions standard de l'époque. Et enfin il fallut aussi faire face à la 3° dimension c'est-à-dire à la lutte contre les aéronefs et les ballons. Ces armes pourraient tirer plus haut avec des munitions plus puissantes. Les Etats-Unis suivent ces essais avec intérêt notamment la Browning calibre 11 testée par les Français
Mais ces tests ne sont pas probants car la munition employée est inefficace
Ces cartouches spécifiques entraînent une augmentation importante des efforts imposés aux mécanismes. Pour couronner le tout les tests prouvent que cette munition ne possédait pas les capacités de pénétration nécessaire ainsi tout fut abandonné
John Browning doit revoir sa copie. Entre Temps il avait commencé une étude sur une nouvelle mitrailleuse calibre 50 qui n'est ni plus ni moins que le modèle agrandi modèle original refroidie par eau
Elle était déjà prête pour les essais, mais c'était toujours la munition qui posait des problèmes.
En fin 1917 les américains mirent la main sur quelques exemplaires du nouveau fusil antichar allemande Mauser ainsi que sur les munitions. La cartouche avait une Vo de plus de 853 m/s
Une cartouche fut donc fabriquée avec les mêmes normes et le problème fut résolu mais comme ce fut le cas pour beaucoup de programmes américaines de 1918 cette solution arriva trop tard car entre-temps la guerre était finie et l'économie était revenue alors à l'ordre du jour Quelques essais limités furent toutefois poursuivis principalement pour tester cette arme comme une arme antiaérienne .En 1933 on construisit une version du modèle de base refroidie par air . Diverses variantes furent prévues pour être adaptées sur les engins terrestres et aériens. Et c'est là que l'on voit les progrès atteint dans le domaine de la standardisation
Avec quelques modifications la carcasse de base pouvait être adaptée un peu partout
Cette standardisation devait fortement accélérer la production de guerre en grandes séries Cette arme fut donc adoptée sous le vocable M2
Fonctionnement
elle fonctionne sur le système de traditionnelle Browning qui privilègie un court recul du canon. La cartouche est percutée .La culasse mobile et le canon étroitement verrouillés reculent sur une distance inférieure à 25.4mm après quoi le canon est arrêté au moyen de l'amortisseur à ce moment-là la pression à l'intérieur du canon permet le déverrouillage .Le recul de la culasse mobile se poursuit en même temps que la douille tirée est éjectée et qu'une nouvelle cartouche était retirée de la bande et entrée dans la chambre. Une fois que le mouvement de recul a cessé le ressort récupérateur comprimé prenait la relève et renvoie fortement de la pièce mobile vers l'avant en introduisant la nouvelle cartouche et assure en même temps le verrouillage et la percussion. Le cycle se poursuivait au aussi longtemps que l'on exerce une pression sur la détente ou qu'il reste des cartouches sur la bande. L'arme ne fonctionnait qu'en régime automatique bien que certains modèles fussent équipés d'un dispositif permettant si nécessaire le coup par cour. Le réglage de la feuillure de l arme était très important et il devait être effectué au millimètre près
Qui n'a pas oublié durant son service militaire le fameux Go No Go. En effet si la feuillure était trop importante la cartouche peut être refoulée contre la culasse mobile et endommagée par contre si elle est trop petite à la chambre n'était pas complètement obturée et cela peut provoquer un incident de tir tres grave
Un outil de réglage est donné avec chaque arme
Le système d'alimentation était possible tant à gauche qu'à droite.
Bien que cette arme soit satisfaisante au point de vue mécanique elle a rapidement démontré une tendance regrettable à la surchauffe de sorte qu�elle ne pouvait tirer que des rafales de 50 à 70 cartouches pour ensuite observer une pause pour refroidir le canon
C�est totalement inacceptable pour une mitrailleuse aussi un canon lourd fut désigné sous les initiales H. B.(Heavy Barrel) fut adopté Ceci changea tout la nouvelle arme fut très efficace Elle fut utilisée par les Etats-Unis et les Alliés durant la 2° Guerre Mondiale et est toujours en service actuellement dans beaucoup d armées de par le Monde
Le problème de la feuillure a été résolu en adaptant un système de cliquet pour coincer le canon
Un trépied pour l'utilisation au sol a été conçut pour les points d appui
Conclusion
Cette arme sans cesse perfectionnée est toujours utilisée notamment par l�armée française Et elle n a pas trouvé encore de successeur
Conclusion pourquoi changer un concept qui marche très bien
Caractéristiques
Browning calibre 50 ou 12.7
Longueur arme 1.651m
Poids 38 Kgs
Poids trépied 19.86 Kgs
Longeur canon 1.143m
Calibre 50 ou 12.69
Rayures 8
Fonctionnement Recul
Refroidissement Air
Alimentation Bandes
Cadence de tir 500 cm
Vo 894 m/s
Portée 2378 mêtres

The 50 caliber Browning machine gun

When the Americans landed in France 1917 they should use among their allies to equip their troops. The guns helmets and MG are provided by the French or English. In 1917 the French and English tests different prototypes of heavy MG and mostly a MG firing a bullet of a higher caliber than the rifle because until now munitions used by the MG were those used for rifles.
History
The heavy machine gun was designed to combat armoured vehicles came to appear on the battlefield but also serve to neutralize heavily fortified strong  points that are being made at the end of the WW1. Among the defenses of these strong points are now protected by armour plates . And he also to fight against the 3rd  dimension  (able to shoot down aircraft and balloons ). These weapons could shoot higher with more powerful ammunition. The USA follow these trials with interest including the Browning caliber 11-tested by the French
But these tests are not conclusive because the ammunition used is ineffective
These specific cartridges cause a significant increase of effort on the mechanisms. And finaly to crown it all tests prove that the ammunition did not possess the capacity of penetration and was abandoned
John Browning must review their copy. Between time he had started a study on a new 50-calibre machine gun which is neither more nor less than the original model enlarged model water-cooled
She was ready for testing, but the ammunition was still posing problems.
In late 1917 the United States have captureda few new anti-German Mauser rifle, as well as ammunition. The cartridge was a V° of more than 853 m / s
A cartridge was therefore manufactured with the same standards and the problem was solved, but as was the case for many American programs from 1918 that solution came too late because in the meantime the war was over and the economy was back then to Some agenda tests were limited, however, pursued mainly to test the weapon as an anti-aircraft weapon. was built in 1933 a version of the base model cooled by air. Various alternatives were planned to be accommodated for ground and aerial vehicles. It here where you can see the progress in the field of standardization
With some modifications the base model  could be adapted everywhere
This standardization would greatly accelerate the war  production in large series This weapon was therefore adopted by the term M2
Description
It works on the Browning traditional system who favours a short recoil barrel . The cartridge is hitted
. Mobile breech and the gun locked closely backwards for a distance of less than 25.4mm after which the barrel is stopped using shock absorber at that time the pressure in the  Barrel allows unlocking. The recoil of the mobile breech continues at the same time as the case is pulled out and only a new cartridge was removed from the tape and entered the room. Once the movement has ceased the spring recuperator compressed took over and refers heavily on the moving parts , so , a  new cartridge is introducted . The cycle  continues as long as cartridges remains on the tape  or you exercice a  pressure on the trigger . First the weapon would operate only in  automatically although some models were equipped with a fire system shot by shot. Adjustement of the groove of thet barrel was very important and it was due very  precis  
Who has not forgotten his military service the famous Go No Go Indeed, if the groove was too important cartridge can be extruded from the mobile breech and damaged .If it is too small the room was not completely blocked and this can cause a shooting incident very seriously
A tool adjustment is given with each weapon
The alimentationsystem is possible or on rigth or left .
Although this weapon is satisfactory in mechanicalpoint of view she quickly demonstrated a disturbing tendency to overheat, so how could draw as  burst of 50 to 70 cartridges and then observe a pause to cool the barrel
That is totally unacceptable for a MG also a heavy gun was referred to as the initials H. B. (Heavy Barrel) was adopted That changed all the new weapon was very effective, it was used by the United States and the Allies during WW2 and is currently still in use in many armies of the World
The problem of groove  was resolved by adapting a ratchet system to jam the barrel
A tripod for land use has been constructed 
Conclusion
This weapon is still used by French army and lot od armies , and it has not yet found a successor
Conclusion why change something that works very well

Specifications
Browning 50 or 12.7
Length weapon 1.651m
Weighing 38 Kgs
Weight tripod 19.86 Kgs
Length barrel 1.143m
Calibre 50, or 12.69
Grooves 8
 Air Cooling
Shooting Cadence 500 cm
V° 894 m / s
Range 2378 meters

 


.

 

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele


Nb de visiteurs:4831102
Nb de visiteurs aujourd'hui:688
Nb de connectés:21