Mosaïque Rome France St Romain en Gal Calendrier Agricole SGL MAN









Mosaïque Rome  St Romain en Gal Calendrier Agricole  SGL MAN
English Translation


Historique Voir ICI
History Click HERE

En 52 avant JC, les Romains occupe toute la Gaule (sauf un village dirréductibles Gaulois) Leur mode de vie  s'impose progressivement . Ainsi apparait en Gaule  la mosaïque  Les Artisans locaux vont  rapidement maitriser cette techniques et vont aussi la faire évoluer au fil des siècles.
Ils vont aussi être copiés
Au début du IIIe siècle, à Saint-Romain-en-Gal,  ils réalisent une magnifique mosaïque ayant pour thème le calendrier agricole. Ce thème est rara dans le Monde romain en l'état de nos connaissance actuelle  seuls deux autres  mosaïques  traitant du même thème existent  en Tunisie, à El-Jem et  en Libye, à Zliten
Cette  mosaïque décuverte à st Romain enGal a été de découvert en 1891  et elle est exposée au Musée des Antiquités nationales( MAN)  à St Germain-en-Laye  Elle ornait le sol d’une riche villa d’un quartier résidentiel de l’époque. C’est ce que l’on appelle une mosaïque de pavement. La villa a été détruite par un incendie violent ce qui a altéré un peu la mosaique
Cette mosaïque se composait à l'origine de 40 tableaux. donc 27 sont conservés  4 d’entre eux, situés à l’extrémité sud de la mosaïque, ont été endommagés lors de l 'incendie.
A l'origine elle mesurait : 8,86 m x 4,48 m.Le thème du calendrier agricole n’est pas traité fréquemment par les mosaïstes. D’ailleurs, seules deux autres mosaïques dans l’esprit de celle de Saint-Romain-en-Gal ont été découvertes :
La mosaïque du calendrier agricole est  composée de différents tableaux
La bordure de la mosaïque est constitué d’une double bordure . La première fine est composée d’une frise de perles et pirouettes,La seconde, plus large, se présente sous la forme d’une arabesque végétale polychrome. On retrouve ici la feuille d’acanthe, longue et découpée, typique de la région Rhône-Alpes.
Enfin, les différents tableaux sont à leur tour séparés par une bordure ornementale représentant une tresse, formée de grains sphériques et de petits disques bombés au milieu.
Les couleurs, sont le rouge, ocre, orange, jaune avec des dégradés
Ce mosaïque s’organise autour de panneaux figurant les 4 saisons. Pour la lire il faut commencer par le centre, avec les 4 tableaux figurant les 4 saisons qui sont personnifiées par un ange appelé "putto",chevauchant un animal sauvage différent :
L’hiverchevauche  un sanglier et regarde vers le Nord.
Le printemps, chevauche un taureau, regarde vers le Sud.
L’été chevauche un lion et est regarde vers le Sud.
L’automne, chevauche un tigre,et regarde  vers le Nord.
Cahque saison regroupes divers tableaux
Pour l’hiver   nous avons  Les semailles des fèves   La meule à grain Le transport du fumier  Le four à pain Le sacrifice aux Lares  Le tressage des paniers La fête des morts (Parentalia, du 13 au 21 février)
Pour le  printemps nousa vons Le retour des cigognes  La greffe des arbres + 5 tableaux disparus
Pour l'été nous avons  Le sacrifice à Taranis  Le lanceur de javelot  Le ramassage du bois + 4 tableaux disparus
Pour l’automne nousavons La cueillette des pommes  Les vendanges Le foulage du raisin  Les labours et les semailles  Le poissage des jarres à huile  La cueillette des olives  Le pressage des olives
Nous avons enfin  aux deux extrémités nord et sud de la mosaïque, 4  tableaux Ceux du sud ont disparus par contre nous avons  les 4 tableaux de l’extrémité nord représentent des têtes et culots de plantes pour signifier le printemps et l’été.

 

Tiré de ce site

 

La mosaïque dite " des saisons " de Saint-Romain-en-Gal du Musée d'Archéologie Nationale, pièce maîtresse des collections, a fait l'objet de nouvelles prises de vue, les précédentes prises de vue datant de 1988. Un imposant dispositif a été mis en place pour réaliser de nouveaux clichés très détaillés de cet exceptionnel pavement gallo-romain.
La mosaïque, mise au jour en 1891 à Saint-Romain-en-Gal, sur la rive droite du Rhône, aussitôt acquise par le musée du Louvre, fut mise en dépôt au musée des Antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye en 1935. Elle provient d'une riche maison sub-urbaine de la grande ville antique de Vienne, dans l'Isère. Le pavement, incomplet, mais long de 5,66 mètres, compte vingt tableaux (trente deux à l'origine) illustrant les travaux et les fêtes des campagnes. Ils ne constituent pas pour autant un " reportage " fidèle sur les pratiques agricoles dans la région ou en Gaule romaine. Les scènes sont organisées autour de panneaux représentant des personnifications des saisons, juchées sur différents animaux. Le labour, la cueillette des fruits, le foulage du raisin, le poissage des jarres, un sacrifice à Taranis... constituent autant de vignettes animées. La mosaïque est l'un des plus beaux exemples du dynamisme et de l'inventivité des ateliers de mosaïstes implantés à Vienne à partir du IIe siècle après Jésus-Christ. Datée du début du IIIe siècle, c'est l'une de leurs dernières productions. Un nettoyage effectué par l'atelier de restauration du musée (Clotilde Proust et Philippe Catro), spécialement pour la prise de vue, lui a rendu une grande partie de sa fraîcheur et de sa splendeur, malgré les traces de l'incendie antique qui la brunissent par endroit.
Les photographies réalisées il y a peu rendent hommage à cette oeuvre exceptionnelle. Un portique mobile adapté aux grandes dimensions de la mosaïque et supportant l'appareil-photo a permis de prendre plusieurs centaines de clichés par passages successifs ; assemblées lors d'un montage minutieux, elles permettent d'apprécier encore davantage la finesse du détail, la subtilité de la gamme chromatique comme la cohérence de l'ensemble

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4278908
Nb de visiteurs aujourd'hui:560
Nb de connectés:22