Royaume Uni Short Sunderland (Version Française )

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 26/02/2009 à 13:34:26



Short Sunderland Le porc-épic
English Version

 

 


L’hydravion Short Sunderland a été un des piliers du Coastal Command durant la 2e Guerre Mondiale et a connu la plus longue carrière militaire d’un avion au sein de la RAF car il a été en service de 1938 jusqu'en 1959.
Short Brothers Ltd
La société a été fondée en Novembre 1908 par les frères Horace, Eustache et Oswald Short Short Brothers Ltd depuis 1989 avec Eustache et Oswald construit des ballons, mais en 1908 ils achètent la licence de construction d’un avion Wright Installé à Leysdown, sur l'île de Sheppey, en 1909. ils reçoivent une commande pour six biplans Wright Ils deviennent les , pionniers dans la construction d avions multi moteur d’hélice d’avions biplans à ailes repliable pour une utilisation par la Marine.
Les constructions débutent à Rochester, Kent, en 1914 et au cours de la 1ère guerre mondiale les 184 bombardiers torpilleurs, sortent des chaine de montage . Ce fut d’ailleurs un Short a couler pour la première fois couler un navire en mer et ce type d avions a été utilisé au cours de la bataille du Jutland. Après la 1ère guerre mondiale la construction d’hydravions a été focalisé sur des appareils en métal construits pour le civil et leur dérivés militaires (série Calcutta et Kent pour une utilisation civile avec s Imperial Airways et de Singapour biplan de série pour l'usage militaire en1926 avec la RAF). Devenu en 1936 Short Harland Ltd en 1936 elle est en partie nationalisée en 1943 quand le gouvernement britannique entre dans le capital de la société. En 1947, elle change de nom et de vient Short Brothers Ltd . En 1977 elle devient Short Brothers PLC, En 1989 elle intègre le Groupe de Bombardier Aéronautique en perdant son identité distincte.
En 1993, Bombardier Shorts et Thomson-CSF forme une joint-venture, Shorts Missile Systems, pour la conception et le développement de très courte portée de missiles de défense aérienne en utilisant l'expérience remontant à 1950. En 2000, Thomson-CSF rachète Bombardier pour devenir le seul propriétaire. Shorts Missile Systems a été rebaptisé Thales Air Defence Limited en 2001.
Histoire
Au début des années 1930, la concurrence dans le développement d’hydravions long courrier civils fait rage et la Grande-Bretagne ne peu rien proposer pour concurrencer les Clipper Sikorski En 1934, le British Postmaster General décide que tous les plis de 1° classe envoyés à l étranger doivent voyagé par avion .Une subvention est accordé pour ce genre de transport aérien intercontinental
British Imperial Airways lance un appel d’offres pour une commande de 28 hydravions de 16,4 tonnes à 18 tonnes pouvant voler sur 1130 kilomètres (700 miles) avec une capacité d’emport de 24 passagers au début de 1934 .British Imperial Airways avait demande de partir sur la base de l’ Hydravion Kent pouvant emporter sur 800 Miles 24 passagers et 1,5 tonnes de courrier.
Oswald Short, a lancé rapidement un programme accéléré avec une équipe dirigée par Arthur Suriner. Il en ressort le "S.23" un appareil élégant avec une envergure de 35 mètres une longueur de 27 mètres, un poids à vide de 10,9 tonnes et une charge de 18,4 tonnes.
Le S.23 était mu par quatre moteurs Bristol Pegasus en étoile (radial) refroidis par air , chacun fournissant 686 kW (920 HP).
La vitesse de croisière est de 265 km / h , et la vitesse maximale de 320 km / h
Le S.23 est marqué par une nouvelle conception de la coque et un nouveau système de volets destinés à réduire la vitesse d'atterrissage Le fuselage a deux ponts: un pont supérieur pour l'équipage et le courrier, et un étage inférieur avec des cabines de luxe pour les voyageurs.

 


Le S.23 "CANOPUS", faire son premier vol le 4 Juillet 1936 et il a été le premier d'une série d’hydravions pour le commercial, plus connus sous le nom de hydravions "Empire"
Un total de 41 S.23 ont été construits, Les noms de ces hydravions commençant tous par la lettre "C", d’où leur surnom Hydravions classe C

 

Mais cet hydravion ne peut pas encore faire jeu égal avec les Boeing et Sikorski Clippers
Leur poids limité dans la charge utile mais ils assurent un service fiable, et régulier en reliant la Grande-Bretagne avec les régions éloignées de l'Empire britannique: Afrique du Sud, Inde, Singapour, Australie
En 1937, 2 hydravions les CALEDONIA et CAMBRIA, sont modifiés afin de recevoir des réservoirs de carburant pour assurer une liaison transatlantique, avec une charge utile moindre
. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'Empire ses hydravions ont été réquisionnés et ont servis sous l’uniforme. Quatre S.30s ont été utilisés pour des patrouilles maritimes, ils étaient équipés de moteurs Pegasus et armés de Tourelles Paul Boulton armées chacunes de quatre 7,7 mm (0,303 calibre) mitrailleuses – plus des racks d’emport externe pour des bombes
Les trois hydravions S.26 G ont reçu trois tourelle Boulton Paul (mitrailleuse quadruples) Un seul des sept S.26, a survécu au conflit. Il est restitué à son propriétaire et à voler jusqu’en 1954 date à laquelle il a été ferraillé
Pour concourir sur le marché R.2/33 de l’ Air Ministry concernant un hydravion de patrouille maritime Short travaille sur un dérivé des "Empire" ou "classe C" vaisseau amiral de la flotte d’'Imperial Airways. Le S.25 Sunderland est dont issu des S.23 qui, à la fin de 1934 ont remporté un contrat pour effectuer la plupart des lignes lointaines de l'Empire britannique.
Cet avion militaire a été désigné S.25, et la maquette a été présentée au ministère de l'Air en 1934. Sanders-Roe présente de son coté un Hydravion désigné «A.33" ( R.2/33 )
Les militaires commandent des prototypes du S.25 et du A 33 pour évaluation. Le premier S.25, maintenant nommé le "Sunderland Mark I", vole sur la rivière Medway, le 16 Octobre 1937
Le modèle Shorts avait été figé en Juin 1934, et les essais privés avaient commencés en Janvier 1935.
Un premier lot de 14 hydravions est passé en Mai 1935 suivi d'un autre en Septembre. , avant le premier Empire bateau a fait son premier vol
Le premier vol du premier hydravion dérivé de la série 'Empire intervient le 4 Juillet 1936.
Peu après le Saunders-Roe qui a effectué son premier vol le 14 Octobre 1938, est endommagé dans une collision le 25 Octobre Les réparations étant trop importantes la conception est donc abandonnée.
Le prototype Shorts qui a effectué son premier vol, était armé d'une tourelle avant bitube et une tourelle arrière quadri tube. Un déplacement du centre de gravité de l'avion entraine le positionnement de aies légèrement en arrière et inclinée de 4 degrés.
Un total de 749 Sunderland ont été construits, dans quatre usines.
331 à l’usine Mère de Rochester
133 dans la nouvelle usine à Belfast (exploité comme Short & Harland).
250 ont été construits chez Black Burn à Dumbarton
35 usine sur les rives de Windermere
Description
Sunderland est un hydravion issu des série Empire S.23 mais avec la portion arrière du fuselage conique ce qui réduit la traînée aérodynamique .Il avait un fuselage imposant avec des ailles positionnées très haut. Les moteurs et les hélices se situent alors assez loin des projections d’eau. C’est un avion très impressionnant. C’est un appareil monocoque avec un profil de celle-ci permettant à l’avion de déjauger rapidement.
Le fuselage du Sunderland est assez spacieux pour permettre à l'équipage de dix hommes ou plus d’avoir un certain confort lors des longues patrouilles qui peuvent durer jusqu'à 13 heures. La partie avant du fuselage a été divisée en deux ponts. L'étage supérieur contient le poste de pilotage avec les deux pilotes, et les différents postes techniques ('ingénieur de vol, radio, navigateur) Il y avait également un compartiment pour les fusées de détresse, et les postes de tir pour les mitrailleurs,

 


Le fuselage a été construit autour d'une série d’armatures donnant un fuselage divisé en compartiments par des cloisons étanches. L'étage supérieur contient les cinq hommes du poste de pilotage (pilote, copilote, opérateur radio, navigateur et ingénieur). En partant de l avant et allant vers l arrière nous trouvons le pont inferieur avec la tourelle FN.11avec juste en en dessous la place dévolue au viseur pour le bombardement un magasin contenant les accessoires pour l amarrage ,des toilettes , un réfectoire, puis la cuisine, la soute à bombes les quartiers de l'équipage avec lits superposés ,
Pour le pont supérieur nous trouvons un atelier et du stockage l armement défensif des toilettes, un lavabo avec miroir (l’équipage peut se raser )
Les équipages ont la possibilité d’aménager leur chez soi avec de vaisselle et des ustensiles de cuisson, ajouter les rideaux et luxe ultime installer une radio

   


Nous trouvons en que de l’avion la tourelle arrière FN.13 quadruple
L’avant du fuselage présente un museau massif sui contient outre une tourelle bitube rétractable , tout l’équipement pour amarrer l’hydravion( chaine et ancre) La position du bombardier est protégée par une vitre épaisse qui empêcher l'eau de pénétrer au décollage et atterrissage
Le fuselage est équipé de pompes de cale actionnées régulièrement entraînée par un groupe auxiliaire de puissance et aussi une pompe manuelle Pour corriger un problème de centre de gravité, la flèche arrière des ailes a été légèrement modifiée
Le résultat est que les moteurs sont légèrement décalés mais permet à l avion de voler sur un seul moteur. Les flotteurs sont en bout d’aile Ils sont consolidés avec des haubanages et deux entretoises.
Les 910 kg de bombes sont stockées sur des étagères à l intérieur mais peuvent être facilement arrimées sur les porte bombes depuis l’ intérieur
Sur l'eau, l'avion peut être dirigé par des voile déployées à partir des hublots Une ancre se trouvait à bord,
L’'entretien quotidien, est effectué l’avion amarré.
Les manutentions nécessitent une certaine prudence pour éviter d'endommager la coque lorsque les fournitures, carburant ou munitions sont transportés par bateaux,

Lorsque le Sunderland est amarré deux hommes sont en permanence à bord au cours de la nuit. En cas de mauvaises conditions atmosphériques (tempête ou coup de vent) le pilote reste à bord car les moteurs sont utilisés pour déplacer l’hydravion Mais souvent, les équipages vivent dans leur Sunderland entre les vols.
Le Sunderland Mark.I est propulsé par quatre moteurs Bristol Pegasus XXII en étoile (radial) à refroidissement par air d’une puissance de 1010 CV Le carburant de ces moteurs (11600 litres) est stockés dans dix réservoirs auto-étanches placés dans les ailes,
Le Mark.II avait une motorisation un peu plus puissante avec des moteurs Pegasus XVIII avec hélice à pas constant le Mark.III possédait des mêmes moteurs Pegasus Pour le Mark. IV les moteurs a été modifiés pour les opérations dans le Pacifique, il a été rebaptisé par la suite Seaford. Seuls six Seaford ont été construits avant le projet soit annulé
Le Mark.V possèdent des moteurs américains Pratt & Whitney R-1830-90B de 1200 CV
Si les Pegasus et R-1830 ont été des moteurs très fiables, seul le R-1830 permet ( malgré des hélices en drapeau ),à l avion de se maintenir en l’air sur 3 voire 2 moteurs.
L'armement est différent selon les versions, le Mark.I avait deux armes à feu sur le pont supérieur en sabord et en fin de production dans une tourelle dorsale a été introduite, montée remplaçant les sabords. Outre ces armes, il possède 2 tourelles. La tourelle dorsale a été retenue car elle réduisait la trainée et posait moins de problèmes au décollage et à l atterrissage Le Mark.V possédait en plus de sa tourelle bitube à l avant de 2 puis 4 mitrailleuses supplementaires  Le Mark.II comme le II et IV était équipé d’un radar ASV Mk II Radar

 


Le Sunderland est un avion facile et agréable à piloter, et pour les longues patrouilles il possédait le pilotage automatique. Sa vitesse de croisière était d'environ 225 km / h et il a effectué des patrouilles généralement à basse altitude.
Sa mission principale était la patrouille maritime avec la chasse aux sous marins ennemis et la surveillance et protections des convois. Durant la guerre certains équipages n'ont jamais vu de sous marins ennemi dans toute la guerre.
Pour les patrouilles anti sous marines, il transporte huit charges de profondeur
Quand un sous-marin est repéré, le Sunderland tente de l'attaquer avant qu'il ne plonge. Bien que qualifié de "charges de profondeur les bombes explosent à une profondeur de 7à 10 mètres, profondeur assez efficace contre les sous-marins.
Vers la fin de la guerre, les sous-marins étaient bien armés de canons anti aériens et ils ont adoptes la navigation en zigzag en surface.
pour les combattre les Sunderland reçoivent une tourelle quadri tube à l avant Les affrontements sont extrêmement dangereux pour les deux protagonistes. Les Sunderland attaquent également les petits navires de surface
Le Sunderland peut être aussi utilisé comme avion de recherche et de sauvetage en mer (SAR)
Il est à noter que, normalement, le Sunderland ne peu amerrir pour embarquer les naufragés . Comme beaucoup d'autres hydravions il ne peut amerrir ou décoller que sur des plans d’eau calmes et protégés. À partir de 1942, les amerrissages en haute mer ont été expressément interdits, sauf dans des circonstances particulières et avec autorisation
Mais si le Sunderland est un appareil lent et vulnérable il a été largement utilisé par les Alliées. Il est a note que le Sunderland était bien armé avec des armes défensives réglementaires (tourelles avant ,arrière ,dorsale , armes de sabord) et avec des armes ajoutées par les équipages. Volant à basse altitude au-dessus des vagues pour éviter des attaques surprises un Sunderland n'est pas une proie facile et a réussi à se défendre lui-même très bien. Par exemple, en Juin 1943 un Sunderland a survécu à une attaque par huit Ju 88s, Il en abat trois d'entre eux, Il revient avec le fuselage criblé de trous, un moteur en moins et plusieurs membres de l'équipage blessés.
Ces exploits auraient valu le surnom de l'allemand "Fliegendes Stachelschwein" (Porc épic Volant), mais ce terme peut aussi avoir un lien avec les antennes radar montés sur de nombreux Sunderland.

 


Bien que le Sunderland soit un amphibie l'échouage d'engins est autorisé. Ils peuvent être hissé à terre grâce à 2 jambes avec roues fixées de chaque côté du fuselage, tandis que d'un petit chariot à deux roues, est position à l arrière avec une barre de remorquage.
Le Short Sunderland Mark I
Le Short Sunderland Mk I est entré en service en 1938, dans le Coastal Command
Il a été au début de la 2e Guerre Mondiale un des rares avions modernes disponibles
Le Mark I est propulsé par quatre moteurs Bristol Pegasus XXII, délivrant 1010 CV. Il était armé de huit mitrailleuses 0.303in - deux dans une tourelle rétractable de nez, quatre dans la tourelle de queue et deux en sabord de chaque coté du fuselage.

   


89 Sunderland ont été construits entre 1938 et 1941 (74 construite à Rochester à l’usine Short et 15 à Dumbarton à l’usine Blackburn).
Après l'échec du Saro Lerwick le programme de production du Sunderland redémarre en 1940 après une interruption d'un an avec le Sunderland Mark II.

   


Spécifications du 'Sunderland Mark I
Moteur: Quatre Bristol Pegasus XXII
Puissance: 1010 Cv
Envergure: 34.4m
Longueur: 26.7m
Hauteur: 10.5m
Vitesse maxi: 336 km / h
Poids: 25.4tons
Armement: Deux 0.303in tourelle dans le nez, quatre dans la tourelle de queue et deux en sabord
Bombes: 900kgs rétractable sur racks
Utilisateurs
Squadron No.210 à Pembroke Dock et à Seletar Squadron No.230 (Singapour), au cours de l'été de 1938. En 1939, au début de la Seconde Guerre mondiale, nous avons les Squadrons No.204 et 228.
Le Short Sunderland Mark II, le porc-épic

   


Le Short Sunderland II a été mis en service en 1941, et a été la première version de cet avion a mettre en œuvre l’ASV radar. C'est probablement cette l'installation radar qui a donner son surnom de porc-épic aux Allemands
Le radar ASV Mar k II fonctionne avec huit antennes émettrices fixées de chaque côté du fuselage et quatre mâts dorsale dipôle récepteur fixés sous les ailes de sorte que le Sunderland ressemble vraiment à un porc épic
Il a été a été propulsé par quatre moteurs Bristol Pegasus XVIII .
En cours de production la tourelle avant recoit un nouvel armement avec des canons FN7
43 Sunderland II ont été produits (23 à l’usine Shorts de Rochester, 15, à Shorts- Harland de Belfast et 5 par Blackburn à Dumbarton.)
Les nouveaux équipements augmenté le poids de la Sunderland II, et en dépit d’un puissance des moteurs revus à la hausse les performances de cette version diminuent légèrement.
Spécifications Short Sunderland Mark II, le porc-épic
Moteur: Quatre Bristol Pegasus XVIII
Puissance: 1050 CV
Envergure: 34.4m
Longueur: 26.5m
Hauteur: 10.5m
Vitesse maxi: 329kms / h
Poids: 26.5tons
Autonomie maximum: 2800 miles nautiques / 5200kms
Armement (début): Deux 0.303in tourelle dans le nez, quatre dans la tourelle de queue et deux positions de faisceau
Armement (fin): Deux 0.303in tourelle dans le nez, quatre dans la tourelle de queue et trois en tourelle dorsale
Bombes: 2000 lb rétractable sur racks
Le Short Sunderland Mark III


Le Short Sunderland III a été produite la version produite en plus grand nombre que n'importe quel autre version de cet avion, avec 463 avions sur un total de 749 Sunderland construits. Le principal changement introduit sur le Mark III a été une nouvelle forme de carène du fuselage Cela entraine une réduction de la traînée causée par la coque du bateau de 10% u.
Le prototype du Mark II, était converti en Mark III qui, fait son premier vol le 28 Juin 1941, et le premier avion de série vole le 15 Décembre 1941.
Le Mark III Sunderland était très semblable au Mark II, avec les mêmes armes et équipements électronique ASV Mark II radar.
Au début de 1943 d'un nouveau radar le ASV.Mark III est installé. Il est dérivé du radar centimétrique H2S utilisé par le Bomber Command, et contrairement à l'ASV II il ne peut être détecté par les U-boat.
Le dernier lot de Sunderland Mark III reçoit un radar, ASV.Mk IVc Les antennes Yagi d’aile sont protégées désormais par des radomes.
Les Sunderland Mark III recevoir ultérieurement une tourelle quadri tube dans le nez afin de contrer la défense de plus en plus puissante anti-aérienne des U-boot.
186 Sunderland Mark III ont été produits par Shorts à Rochester, 35 sur Windermere et le reste à Belfast et Dumbarton.
Le Sunderland Mk III sera la dernière version pure du Sunderland

   


Spécifications de Sunderland Mark III
Moteur: Quatre Bristol Pegasus XVIII
Puissance: 1050 CV
Envergure: 34.4m
Longueur: 26.5m
Hauteur: 10.5m
Vitesse maxi: 337kms / k
Plafond: 5200m
Poids: 26.5tons
Armement: Tourelle bitube 0.303 inch tourelle dans le nez ultérieurement remplacé par une quadri tube quadri tube dans la tourelle de queue et trois en tourelle dorsale,
Bombes  990kgs (escamotable)
Le Short Sunderland Mark IV

 


Le Shorts Seaford a été initialement développée comme Mk IV, destiné à être utilisé dans le Pacifique . Il va être équipé de moteurs Bristol Hercules du Short Stirling. Seuls deux prototypes de production et huit avions ont été construits, et le type n'a jamais vu le combat.
Les travaux sur cette version du Sunderland ont commencé vers la fin de 1941.Les Moteurs Hercules doivent accroître la vitesse du Sunderland, ce qui le rend plus adapté pour l'utilisation dans le Pacifique
Mais après les victoires du Japon, qui ont rapidement repoussé les Britanniques vers la frontière indienne et à l'écart des zones de navigation les travaux sur le Sunderland IV progressent très lentement.
Le prototype fait son premier vol le 30 août 1944.
Le nouvel avion a été plus long qu’un Sunderland normal, avec un fuselage plus large. Les premiers tests ont prouvé qu'il avait besoin d'une plus grande dérive,
Cette dérive et son nouveau plan donne un nouveau dièdre à l appareil afin de garder la queue de l'avion hors des projections d’eau lors des décollages ou amerrissages
Le Mark IV a été la version la plus rapide du Sunderland (12kms de plus), mais il a un plafond de vol inférieur et une moindre autonomie
Dans le même temps, le prototype du premier Mark V vole avec ses moteurs Pratt & Whitney
Le Mk IV aurait été très lourdement armés. Il avait une tourelle dorsale armée de deux canons de 20 mm deux 0.5 inch dans les tourelles avant et arrière La charge utile était de 900kgs
Huit appareils sur quarante commandés ont été construits et ont reçu le nouveau nom de S.45 Seaford. Après une courte utilisation pour des essais au 201e Squadron ils ont été convertis pour un usage civil comme Short Solent
Spécifications de Sunderland Mark IV
Moteur: Bristol Hercules XIX
Puissance: 1700 CV
Envergure: 34.4m
Longueur: 26.5m
Hauteur: 10.5m
Vitesse maxi: 389kms / h
Plafond: 3900m
Poids: 34tons
Armement: Deux canons 0.5inch en tourelle avant et arrière
Bombes: 900 kgs rétractable sur racks
Le Short Sunderland Mark V


Il s'agit de la version finale de la Sunderland et il est resté en service dans la RAF de 1945 jusqu'à 1959. Il prendra part au pont aérien de Berlin, aux patrouilles en mer Jaune au cours de la guerre de Corée et aidera les expéditions au Groenland
La version Mark V reçoit des moteurs Pratt & Whitney Twin Wasp de moteurs déjà testés en 1944 sur le Sunderland Mark III Ces moteurs fournissent 150 CV de plus que les Pegasus XVIII De plus les Twin Wasps peuvent t fonctionner à faible puissance dans des conditions normales d'opération, les rendant beaucoup plus fiable. Le Sunderland V a également été la première version de l'appareil pouvant voler en toute sécurité, sur deux moteurs.
Le Sunderland V est équipé d’un radar 9cm ASV Mc. VIC, tel qu'il est utilisé dans le dernier lot de Mk III. Ce radar utilisé des appareils de recherches installés dans radomes d’aile en lieu et place de la gamme d'antennes de type de radar antérieurs.
Le Sunderland V est entré en production fin en 1944, et un total de 153 ont été produites
53, par Short Harland à Belfast et 100 par Blackburn à Dumbarton.
88 Mark III recevront également le moteurs Pratt & Whitney pour les amener au Standard
Mark V
Spécifications de l'Short Sunderland Mark V.
Pratt & Whitney R-1830-90 Twin Wasp 14 cylindres refroidi par air radial
Puissance: 1200 CV chacun
Equipage: 10
Envergure: 34.4m
Longueur: 26.5m
Hauteur: 10.56m
Vitesse maxi: 342kms / h à 1500m
Plafond: 5100m
Poids: 27.5tons
Armement: Quatre 0.303inch en tourelle avant et arrière, deux 0.303inch tourelle dorsale, deux (puis quatre) 0.5inch a l;avant
Bombes : 900 kgs rétractable sur racks
La carrière opérationnelle du Sunderland


Lorsque la guerre éclate, le Coastal Command avait 34 Sunderland en service. Plus de 700 Sunderland seront construits et ils ont servi jusqu'en 1959: 90 Mark.I, 43 Mark.II, 456 Mark.III et 150 Mark V. Au début de la 2e Guerre Mondiale il y avait trois Squadrons, à la fin de la Guerre il servira dans vingt-huit escadrons de la RAF et du Commonwealth, aux côtés d'autres avions genre Catalina Consolidated Liberator
Il prend une part essentielle à la bataille de l'Atlantique aux côtés des avions américains Hudson, Liberator et Catalina
ETO théâtre européen des opérations et de l'Atlantique Nord

 


Il a joué un rôle très important dans la bataille de l'Atlantique, jusqu'à l'arrivée des B24 Liberator à long terme
Mais beaucoup de patrouilles ont été effectuées sans aucun contact visuel avec l'ennemi. Les équipages du Coastal Command devaient être toujours être en alerte pour chercher et détruire les U-boat Une patrouille qui ne voit pas de U-boat a été un succès, car souvent la présence du Sunderland empêche une attaque.
Seulement 27 U Boat ont été coulés par les Sunderland durant la Guerre
1940 U 55 U 26
1942 U 559
1943 U 106 U 383 U440 U 454 U461U465 U 489 U 563 U607U 610 U663 U753
1944 U 107 U 243 U 270 U 297 U 385 U426 U571 U625 U 675 U955 U 970 U 1222.

Trois Squadrons de Sunderland étaient disponibles en Grande-Bretagne au début de la Seconde Guerre mondiale - Nos.204, 210 et 10 (RAAF).
Le 210e Squadron a fait la première sortie de la guerre le 3 Septembre 1939.
Les Squadrons,204, 210 et 228 se sont battus dans la campagne de Norvège, au printemps 1940 avec un mélange de missions de reconnaissance et de transport, avant d'aider à l'évacuation finale.
En 1940, les Sunderland sont armé de bombes anti sous marines de 45 kgs peu efficaces et de bombes de 115kgs un peu plus efficaces qui ont coulé deux U-boot et endommagé un troisième.
L’U-55 ayant été endommagé par des navires de guerre de surface, a été ensuite attaqué et forcé de faire surface par un Sunderland du.228e Squadron le 30 Janvier 1940.
En 1941 aucun U-Boats ont été coulés en grande partie parce que ces sous-marins ont opérer en dehors du rayon d’action des Sunderland
En 1943, le nombre d'escadrons de Sunderland augmenté et le nouveau radar Mk.III centimétrique ASV est mis en service permettant aux Sunderland de détecter les sous-marins allemands en surface, sans être eux même détecté.
Le premier U-boat est coulé en Mai 1943, suivi par cinq autres en mai 1943
Mai 1943 a été le tournant de la bataille de l'Atlantique. Apres de lourdes pertes Dönitz est forcé de retirer ses sous-marins de l'Atlantique Nord.
Dönitz, sauf durant peu de temps en 1944 (mise en service du schnorkel) ne pourra plus faire reprendre l’initiative à ses sous marins qui sont pourchassés par tous les moyens navals et aériens des Alliés,
Au printemps de 1944, voit la préparation du Jour J. Ainsi, les activités de Coastal Command 'sont concentrées dans la Manche occidentale et les atterrages Sud Ouest approches, où les Allemands sont connus pour concentrer des sous-marins en vue de préparer une attaque contre les convois du Jour J.
Le matin du 6 Juin Les Alliés mettent en place un vaste écran défensif de chaque côté de la flotte d'invasion (opération Cork), donc aucun sous-marins sera en mesure d'attaquer
Les Sunderland coulent deux sous-marins (U-955 et U-970) dans la nuit du 6-7 Juin.
Après le jour J et de l'abandon des bases de U-boat sur la côte ouest de la France. Les Allemands se replient sur les bases norvégiennes et allemandes
Les Squadrons de Sunderland sont donc redéployés à partir de bases dans le sud-ouest de l'Angleterre et le Pays de Galles à l'Ecosse. Leur nouvelle zone de patrouille comprend la mer du Nord et les eaux côtières britanniques , où les Allemands enregistrent leurs derniers succès importants.
1945 sera très calme pour les patrouilles de Sunderland
Les patrouilles sont poursuivies pendant un mois après la capitulation allemande dans le cas ou un commandant de U-boat fanatique tente de continuer la guerre tout seul .
La dernière mission a eu lieu le 4 Juin 1945.
MTO (Mediterranean théâtre des opérations)
En 1939, un seul Squadron de Sunderland, le No.228, est actif à Alexandrie, mais il est rapidement transféré à Pembroke Dock dans les Iles Britanniques.
Les Sunderland reviennent en Méditerranée au printemps et été 1940.
Le 230e Squadron est envoyé en mai 1940 à Singapour, tandis que le 228e retourne à Malte lors de l’entrée en guerre de l'Italie .
Le 28 Juin 1940, un Sunderland du 230e Squadron coule le sous marin italien RM Argonauta suivit peu après par un deuxième sous-marin, le RM Rubino,
Après de longues périodes de calme les patrouilles de routine sont interrompues par une série des batailles navales entre les flottes britanniques et italiennes au cours des quelles les Sunderland sont les yeux de la flotte britannique. ( batailles du Cap-Matapan en Mars 1941,
durant laquelle les Sunderland trouvent la flotte italienne )
Les Sunderland sont également impliqués dans la campagne en Grèce, en aidant à l'évacuation de la Grèce et de Crète, et évacuent le roi de Yougoslavie.
Vers la fin de 1940 le 228e Squadron est envoyé en Afrique de l'Ouest, mais le 230e reste en Méditerranée jusqu'au début de l'année en 1943.
Pendant ce temps, ils protègent les convois d'approvisionnement en direction de Malte.
Les 202e et 204e Squadrons utilisé le Sunderland pour de courtes périodes dans la Méditerranée, En Janvier 1943 le 230e est transféré en Afrique de l'Est .
Après la chute de la France et de l'entrée de l'Italie dans la guerre durant l'été 1940, la route maritime par le canal de Suez et de la côte de l'Afrique est devenue dangereuse, car les sous marins de l’Axe y sont présents Alors au début de 1941, trois Sunderland aller sont envoyés en Afrique au Sierra Leone, où ils forment le 95e Squadron et peu après le 204e , en août 1941,
Les Sunderland opèrent à partir de Freetown, Bathurst, Apapa (Nigeria), Dakar (après 1943) et Jui (Sierra Leone). Dans les zones surveillées par les Sunderland aucun navire n’ a été perdu mais aussi aucuns sous-marins ont coulé.
PTO (Pacific théâtre des opérations) et en Extrême-Orient
Le Sunderland commence sa carrière en 'Extrême-Orient avec le 230e Squadron à Seletar (Singapour) en 1938. En 1940, l'escadron part pour le Moyen-Orient, où il resta jusqu'en Janvier 1943. L'escadron retourne à Dar-es-Salaam pour effectuer des patrouilles sur l'Océan Indien. Malgré les patrouilles constantes, l'escadron jamais rencontré un sous-marin ennemi, Le Sunderland Mark III se révèle être un peu moins fiables en Extrême-Orient que sur l'Atlantique.
Le problème vient de l'essence produite localement de qualité inférieure utilisée à la place de celle importée, qui avait été utilisé par Imperial Airways.
Vers la fin de la guerre, le Sunderland a été utilisé comme avion de transport, en aidant à évacuer les blessés Chindits du lac Indawgyi (Birmanie).
Ils ont servi aussi à la fin de la guerre, lorsque cinq escadrons de Sunderland ont été utilisés pour le chassé croisé lors des transports des prisonniers de guerre japonais ou alliés.
La carrière d’après guerre
Après la guerre le Sunderland est devenu le plus important avion de patrouille maritime anglais car les avions américains fournis au terme de Land Lease comme les Catalina, Hudson et Liberator ont été restitués ou ont été détruits. Ils ont été remplacés par des Avro Lancaster et de Shackleton
À la fin de la WW2 seulement cinq escadrons de Sunderland sont conservés au sein du Coastal Command
2 au Royaume-Uni 1 au Sri Lanka, à Hong Kong et Singapour.
La production de Sunderland se termine à Rochester et de Dumfries en 1945, et à Belfast, en Juin 1946.
Les 204e et 230e Squadrons ont participé au pont aérien de Berlin en 1948, Le convoyage se faisant entre l'Elbe et le lac Havel à Berlin pendant la Guerre Froide
Les Squadrons d’'Extrême-Orient ont pris part à aux combats en Malaisie et ont patrouillé le long des côtes
Dans le même temps, ils ont effectué des patrouilles au large de la côte de la Corée au cours des premières années de la guerre de Corée.
Les Squadrons basées en Grande Bretagne ont également été utilisés pour soutenir le British North Greenland Expedition en 1953-54.
Ces escadrons ont été dissous au cours de l’année 1957. Et le 15 Mai 1959, le dernier de Sunderland du 209th Squadron Detachment a fait la dernière sortie, suivi cinq jours plus tard par son dernier vol.
La RNZAF été le dernier utilisateur du Sunderland en avril 1967. Un certain nombre de versions civiles sont restées en service dans les années 1970
Utilisateurs

   
 Grande Bretagne  Australie  Canada
       
 Afrique du Sud  France Aéronavale  Norvege  Portugal


Royaume-Uni

 
           
 85th squadron   88th squadron   95th squadron 119th squadron

 201st squadron

202nd squadron 204th squadron  205th squadron
               
 209th squadron  210th squadron 228th squadron 230th squadron 240th squadron   246th squadron   259th squadron   270th squadron


85th Squadron 88th Squadron 95th Squadron 119th Squadron 201st Squadron 202nd Squadron
204th Squadron 205th Squadron 209th Squadron 210th Squadron 228th Squadron 230th Squadron 240th Squadron 246th Squadron 259th Squadron 270th Squadron 235thSquadron Operational conversion Unit
Australie

     
10th  SquadronRAAF Squadron  40th  Squadron RAAF  461tst   SquadronRAAF 


10th Squadron RAAF 40th Squadron RAAF 461st Squadron RAAF t
Canada

 
     
 422nd Squadron RCAF  423rd Squadron RCAF  461st Squadron RCAF


422nd Squadron RCAF 423rd Squadron RCAF 461st Squadron RCAF
Nouvelle Zélande

 
     
 5th Squadron RNZAF   6th Squadron RNZAF  490th Squadron RNZAF


5th Squadron RNZAF 6th Squadron RNZAF 490th Squadron RNZAF
Afrique du Sud

   
 RSAF  490th Squadron


35th Squadron SAAF
France
Aéronavale

     
7F  12S  
27S 50S  53S


343 Squadron de la RAF, plus tard Escadrille 7FE Flottille 1FE Flottille 7F Flottille 27F Escadrilles 12S Escadrilles 50S Escadrilles 53S
Norvège

 
 Norvège  330th Squadron


330e Squadron
Portugal


Marine portugaise

 

 Photoscope  ICI

 

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3396140
Nb de visiteurs aujourd'hui:802
Nb de connectés:17