Murs de Constantinople 1° Partie ( Version Française )

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 16/01/2009 à 08:02:34



Les murs de Constantinople (Κωνσταντινούπολις ) 1°Partie
2° Partie


English Version


Merci à Nuray
 


La fondation de Constantinople
Constantinople, aujourd'hui Istanbul, tient son nom de l'empereur romain Constantin le Grand. (272 - 337) En 324 Constantin déplaça la capitale de l'Empire romain vers l'est, sur un site, alors appelée Byzance, où l'Europe regardait plus vers l’ Asie

 

 Constantin le Grand. (272 - 337)

.
La nouvelle capitale a été construite sur une position stratégique entre l'Asie et l'Europe (dès l'Antiquité, le Bosphore, est traditionnellement considéré comme la séparation entre l'Europe de l'Asie). Sur un promontoire à l'extrémité sud du Bosphore, à proximité du détroit qui relie la mer de Marmara à la Mer Noire, au nord-est et le détroit des Dardanelles au sud, qui donne accès à la mer Egée et la Méditerranée.
Au nord de cette ville se trouve une petite baie appelée Corne d’Or qui en fait l’un des plus beaux ports naturels du monde Celle-ci pénètre à l'intérieur des terres sur prêt de 12 kilomètres. Ce fut l'un des grands atouts de Constantinople.
L'emplacement de Constantinople, pont entre l'Est et l'Ouest, donne à ce site une position stratégique majeure Cette considération parmi d’autres a guider dans le choix de cette cité comme devant être la nouvelle capitale
Mais Byzance existe bien avant la naissance de Constantin (1000 ans) Pour le grand historien Polybe, (210 BC 126 BC) l‘emplacement de Byzance est excellent du point de vue économique et relations maritimes mais la ville est vulnérable coté Terre jusqu'à ce que la construction du grand mur, Malgré ce danger Byzance est devenue une puissance économique considérable. La ville a participé aux flux commerciaux entre l'Est et l'Ouest et l'Europe et l'Asie
Le plus important de ce trafic a été centrée sur les denrées alimentaires. L’ Egypte reçoit ses céréales jusqu'au 7e siècle par les 'Dardanelles
Mais cette prospérité, suscite des jalousies et des envies .Aussi pour sa défense Byzance est protégé par des fortifications imprenables
Protégée naturellement au nord, l'est et le sud, elle ne possède pas par contre de protection naturelle à l’Ouest La solution à ce problème a été résolue par la construction des murs réparés et sans cesse adaptés aux cours des siècles .Les murs de Constantinople ont résisté aux sièges livrés par les différents assaillants avec des armes et des techniques différentes sur plus d'un millénaire. Maintenant, ils sont partie ruinés mais une partie est restaurée
Les premières fortifications de Constantinople.
En 328 Constantin le Grand, grand visionnaire et stratège choisi Byzance en tant que capitale
pour ce faire il doit étudier le problème en basant sur 3 éléments géographique, économique et stratégique. Après cette étude son choix est fait Il transfère la Capitale là Constantinople devient la nouvelle Rome
Certains éléments défensifs existent déjà depuis longtemps, mais Constantin prend immédiatement de nouvelles dispositions afin de construire de nouveaux murs Premièrement, il a construit un mur de terre reliant la Corne d'Or (Χρυσοῦν Κέρας) à la mer de Marmara. Les limites de ces nouveaux murs, triple la zone anciennement occupée par l'ancienne ville grecque.
Au début , les fortifications ont été construites dans le 7ème avant JC quand Byzance avait été fondée par les colons grecs de Mégare. Byzance, était relativement peu importante, malgré un important trafic commercial . Elle est joue un rôle important pendant la guerre civile qui oppose Septime Sévère (146 - 211) et Niger (140 194) Septime Sévère assiège durant trois ans (193-96) Byzance . Comme punition, Septimes Sévère fait démolir les murs de la ville et la prive de son statut de cité . Toutefois, se rendant compte de son importance stratégique, il fait reconstruire les fortifications et dote la ville de nombreux monuments.
Peu de détails sont arrivés à nous des mur de Septime Sévère , à l'exception de son tracé et de la porte principale qui était située juste devant l'entrée du côté du Forum de Constantin.
La reconstruction de la ville comme la nouvelle capitale impériale a inévitablement favorisé une forte croissance de la population. . La présence de cette masse d ‘hommes dissuada les Goths de mettre le siège devant la ville en 378, à la suite de leur victoire à d'Andrinople,. Mais l'accroissement de la population entraine une surpopulation qui créé des bidonvilles . La demande est telle que des terres doivent être conquises sur la mer . De plus le système d’approvisionnement en eau doit être revu Valens (328-378), par exemple, fait construire l'aqueduc porte son nom au IV° siècle Ce fut un énorme projet, qui a sans cessé été maintenu en état( au IX° siècle d 6000 travailleurs ont été mobilisés dans ce but.

 

 


À l'époque du règne de l'empereur Théodose II (408-450), la ville est au bord de l’implosion. Il fallait faire quelque chose, mais dans cette première moitié du 5e siècle, l’accroissement de la population de Constantinople n'est pas une priorité pour le pouvoir impérial

 

 

 Drapeau d 'Atilla


Rome, l'ancienne capitale de l'Empire, ayant été prise par les Goths. , les Huns qui ont également traversé le Danube et repoussés, sont toujours une menace . Il est à craindre qu'ils ne reviennent e.
Heureusement pour l’ Empire Anthemius dirige toujours le pays . Dès sa nomination comme Praetorian ou Préfet de l'Est en l'an 405, Anthemius applique les directives impériales.
La première tâche est l'expulsion des Huns des les Balkans. La seconde est la construction des murs de Constantinople.
Les soi-disant Murs de Théodose sont le fruits de la politique d’Anthemius es murs de pierre vont permettre de défendre Constantinople jusqu'à l'époque moderne.
Aujourd'hui, les touristes modernes d’Istanbul peuvent se promener dans la ville et retrouver les murailles construites sous la direction d’ Anthemius . Ces murailles fixent les limites de la villes pour plus de 1000 ans
Les murs de Théodose

 

 

 Theodose II  (408 450)(Paris)


Le sac de Rome par les Wisigoths en 410 oblige le gouvernement byzantin à construire une 4° enceinte, appelé les Murs de Théodose à 'environ 1 ½ km des anciens murs de Constantinople.
La superficie occupée par la ville augmente aussi et tout comme Rome Constantinople possède 7 collines
Le mur a été construit de 412 à 414, englobant un espace de 12 km ², Il a 12 m de haut, et 96 tours qui mesure environ 18 m de hauteur.
Sous la direction d’ Anthemius la construction l'entretien et la réparation des fortifications sont une affaire de tous
Tous les citoyens sont invités à contribuer sous une forme ou une autre. Sur ce point, les lois sont très strictes, et a il n’y a aucun privilégié Quiconque avait l’obligation d'effectuer le travail. Un tiers de la taxe foncière annuelle de la ville est affecté à la construction des murs, et des réquisitions supplémentaires sont imposées aux habitants.
Mais pour les habitants de Constantinople ce projet est un gage de sécurité, et sur ce point le gouvernement exploiter cet enthousiasme de diverses façons. Surtout la générosité des citoyens
et il jour sur la rivalité entre les factions du cirque. Les Bleus et les Verts
Ces 2 factions travaillent ensemble pour les murs et en 447 les Blues et les Verts ont fourni 16.000 hommes, quand les réparations étaient en cours,
Les murs conçus par Anthemius sont terminés en 423, la cinquième année du règne de Théodose II, Ils sont toujours début actuellement et forment une ligne de fortification de la ligne qui s'étend de la mer de Marmara, vers les ruines du Palais de la Porphyrogenitus (Tekfw Sumy ).
Mais cette construction qui 'augmentation de la zone habitable nécessite une prolongation des murs de la mer le long des rives nord et sud de la ville, même si ces travaux ne seront exécutés que quelque temps plus tard.
En 447, une grande partie des nouveaux murs, dont 57 tours, sont été frappés par un tremblement de terre. Dans le même temps apparait danger Attila et des Huns qui avancent vers Constantinople.
Mais avec les citoyens aide le gouvernement reconstruits les portions de murs effondrés en moins de trois mois.
Ces nouveaux murs sauve Constantinople de l’attaque d’ Attila (406-453), Nous ne connaissons pas le nom de ce chef de chantier qui pourrait être Constantin ou Cyrus, le Praetorian Préfet de l'Est.
Au cours de cette restauration, les murs ont été renforcés Des tours supplémentaires ont été construites et on a creusé un large et profond fossé Lorsque le travail a été fini la ville possède une enceinte avec trois lignes de défense et de 192 tours
Les derniers ajouts
Juste avant leur descente vers la Corne d'Or, les murs Theodosian s’arrêtent brusquement et sont alors remplacés par une série de murs différents et plus complexes.
Cet ajout commence en 627 sous le règne de l'empereur Héraclius quand le quartier de Blachernae devient une banlieue à l'extérieur de la ligne des murs de Théodose.
Dans ce espace se trouve un lieu sacré, avec l'Eglise de la Theotokos, Mère de Dieu qui contiennent des reliques En 627 au cours de l'attaque des Avars cet espace sacré a été dévastée
Ainsi, en 813 cet espace avec le Plais des Blachernae a été protégé sous l'empereur Léon l’Arménienne pour faire face aux menaces des Bulgares
Le palais impérial de Blachernae, est devenu la résidence favorite de la cour impériale sous le règne d'Alexis Comnène I (1081-1118). Mais cet important bâtiment reste une cible de choix pour une attaque, et il a donc un besoin constant d’être défendu Aussi des moyens de défense supplémentaires ont toujours été construits notamment durant le règne de l'empereur Manuel Comnenus (1143-80) .
Ces construction ont été les dernières pièces du puzzle que forment les murs de Constantinople.
Conception et développement
Le matériau de la structure des murs

 

 

 Internet


Le mur de Théodose construits par Anthemius et ses successeurs immédiats possèdent 3 lignes de défense. Du côté de la ville vers l'extérieur, il ya le mur. Une lice court entre le mur les murs intérieur et extérieur, ainsi qu’une autre avec un autre mur qui surplombe une douve. Le glacis face à la douve est plat .
Les fondations des murs sont comme sur les autres constructions byzantines construites en brique ou en pierre, accrochées au sol rocheux
Les matériaux de construction de ce mur sont constitués de pierre équarrie ,de brique et de mortier le tout lié avec de la chaux. Parfois on trouve du marbre, (récupéré sur des vieux monuments, comme à Rome).
La pierre vient de la région, car autour de la mer de Marmara, nous trouvons une grande variété de pierre naturelle, et de nombreuses carrières. (à environ 5 km à l'ouest de la Corne d’Or).
Les briques sont produites localement, dans les fours et le mortier a été fait par le mélange de chaux vive avec de divers agrégats, souvent, la poussière de brique et de fragments. Le mortier Byzantin est particulièrement dur une fois qu'il a pris.
Des décorations en pierre ont été utilisées parfois pour orner une porte ainsi que des inscriptions.
Pour la construction des murs il a été réalisé des alternances de bandes de brique et de pierre. Une fois les surfaces intérieures et extérieures de la paroi réalisées, les mortiers et les décombres remplissent l'espace entre les deux.
Les briques nivellent le tout aussi même à l’intérieur de l'épaisseur des murs aussi quand une brique apparaît sur la face externe du mur, nous devons nous attendre à voir une brique au même endroit sur la face interne.
Dans le mur intérieur six assises de briques, contient chacune cinq couches de briques, posées à intervalles réguliers dans l'épaisseur des parois, pour lier la structure plus fermement. Les briques utilisées sont parfois marqués avec le nom du fabricant ou de donateurs et, parfois, portent le nom de l'empereur permettant ainsi la localisation géographique de leur construction et aussi une datation.
Les Murs Intérieurs

 

 


Les murs intérieurs sont les plus puissants. Ce mur est encore visible actuellement (restauré ou non)
Ils se trouve sur un niveau plus élevé que le mur extérieur et il est plus haut plus épais et flanqué de tours. Il monte à 9,5metres de hauteur mais se trouve à 12,5 au-dessus du niveau de la ville, avec une épaisseur variant de 4.75m à la base de 4,15 m au sommet.
Un chemin de ronde de 1,2 m de large court tout du long . Il peut être atteint par des escaliers de pierre construits à angle droit
96 tours ont été initialement construit. Au début elles étaient espacées tous les 53 mètres mais après la reconstruction de 477 elles le furent tous les 18 m. Elles sont hautes de 5,5 m à 10,3 m. La plupart sont carrées, mais certaines sont hexagonales , heptagonales ou octogonales .Mais si ces tours font partie de la même construction que le mur ,elles ont été construites comme des structures indépendantes
Chaque tour est divisée en deux étages avec des salles en bois. La chambre basse possède une porte d’entrée donnant vers la ville par une grande arcade. Cette entrée fourni la lumière et aère la pièce. En effet pour une meilleure défense il n’a pas été possible d’ajourer et aérer la pièce par de grandes fenêtres.
Cette salle sert de débarras ou de chambre de garde. Dans certains cas, une étroite poterne est ouverte dans l'angle du mur et donne 'accès à la lice entre les deux murs.
Question de sécurité, cette pièce ne communique pas avec la salle du-dessus. Ce lieu a été conclu qu'à partir du niveau pathround arquée par une porte.
La chambre supérieure est relativement bien éclairée par de grandes fenêtres qui autorisent aux défenseurs un bon champ de vision et leur a permis de tirer librement sur les attaquants. Une volée de marches donne 'accès au 3° niveau défense au sommet de la tour qui possède des créneaux.
En temps de siège, les catapultes, les canons et plus tard, peuvent être installés.
En théorie avec ses 3 niveaux , l'épaisseur de ce mur ainsi que la qualité de la construction celles-ci sont assurés contre les effondrements ( avant l apparition du canon)
Les murs extérieurs

 

 


La terrasse entre les murs intérieurs et extérieurs a été appelé peribolos, lci sont stationnés les soldats qui défendent le mur extérieur. La terrasse est large de 15,2 à 18,2 m C’est une muraille plus modeste que le Mur Intérieur . mais s’il n’est pas un élément essentiel de la ligne de défense, il joue un rôle décisif dans la défense notamment lors des derniers sièges en 1422 et 1453
Le mur extérieur est épais de 0.60cm à 1,8 m Il s’élève à 3m au-dessus du niveau du peribolos et de 8.41m au-dessus du niveau actuel de la terrasse entre le mur d'enceinte et le fossé.
Sa partie inférieure est un mur solide qui soutient le remblai du peribolos. La partie supérieure est construite pour sur des arcs pour la face interne et blocs de pierre taillés sur la face externe.des arcs de béton consolident l’ensemble.
Ces arcs renforcent le mur et permette la construction d'un parapet crénelée et d’un chemin de ronde sur la surface supérieure. Les arches forment également des chambres 2.62m de profondeur où les soldats peuvent être logés à l'abri. Les tours du mur extérieur sont beaucoup plus petites que ceux du mur intérieur
Elles sont hautes de 4.87m à 9.14m et elles sont espacées de façon à alterner avec les tours de l'enceinte intérieure.
A l'origine, elles avaient diverses formes (carrés en forme de croissant) mais plus tard, après diverses réparations ces formes vont disparaitre . Chaque tour avait une chambre au niveau du peribolos avec des petites fenêtres. La partie inférieure de la plupart des tours était construite en maçonnerie de grande qualité. Les tours carrées, possédaient souvent parvenu à une petite chambre avec une poterne donnant sur un passage souterrain amenant à la ville.
La terrasse extérieure et les douves
La terrasse entre le mur d'enceinte et le fossé est large d'environ 18m Elle est connue sous le nom de parateichion, et sa principale fonction était d'éloigner les assiégeants du mur
Le fossé est large de plus de 18 ans et est profond de plus de 6m L’'escarpement ou contre escarpe possède un mur en maçonnerie épais de 1,5 m qui lui sert de soutènement Le petit mur de défense sur l'escarpement est haut de 2.2m. Partout dans le fossé se trouvent long murets qui semble diviser les douves en plusieurs compartiments. Dans les douves passent cachés les aqueducs pour l'approvisionnement en eau de la ville.
Les portes de la ville 

 


Le Mur de Théodose était percé de dix portes principales et plusieurs petites poternes Les poternes étaient en nombre restreint pour des raisons de sécurité et étaient reparties en divers points des fortifications
Le flux des habitants passait par des portes spécialement ouvertes après être passé sur les douves au moyens de ponts.
Il y a 2 sortes d portes Les militaires connues sous un numéro et les portes civiles qui portent un nom, mais toutes les deux ont la même conception. Il a fallut percer les murs et établir une passerelle. La porte dans le mur intérieur étant la porte principale Celle possède toujours 2 grandes tours de protections qui accueillent des gardes qui peuvent de la plateforme supérieure surveiller l’ensemble du dispositif. les tours des portes sont de conception identiques à celle qui jalonnent le mur. la tour dite de Belgrade est un excellent exemple qui explique parfaitement le schéma défensif qui permet aux défenseurs de la ville de se défendre et en même temps d’attaquer les assaillants
Nous trouvons aussi le Peribolos entre les deux tours de défense et aussi étroit que possible et ceci de façon délibérée. Par contre le portes s’ouvrant dans le Mur extérieur sont plus modestes et on constitué d’une arche pas plus élevée que le mur.
Les Murs Maritimes

 


La mer baigne les murs de la ville sur les bords de la Propontis ou mer de Marmara et le golfe de la Corne d'Or. Bien que la ville d'origine de Byzance ait du avoir certainement de digues, les traces de ceux-ci ainsi que la date exacte pour la construction de l'enceinte médiévale sont sujet à débat
Le premier témoignage sur leur construction date de 439, lorsque le préfet urbain Cyrus Panoplis a été condamné à réparer les murs de la ville et les compléter du cote de la mer Néanmoins, les murs ne sont expressément mentionnés comme existant que beaucoup plus tard, vers l'an 700

 

 

 Liburne  Dromon

 

 Khelandion


Les murs maritimes sont également été important pour la ville bien qu’il ne soient pas aussi puissants que les murs intérieur et extérieur . Mais ils ont joué un rôle important dans la défense de Constantinople Tant que la puissance byzantine était sans rival en Méditerranée, cela importait peu mais lorsque cette thalassocratie a été battue en brèche par les Ottomans et les républiques italiennes comme Venise, Gênes. la menace pouvait venir de la mer (le détroit du Bosphore et des Dardanelles).Les ingénieurs ont alors trouvé Et de plus à ce niveau, les courants dans la mer de Marmara sont très forts et peuvent jeter à la côte les bâtiments. La chaine très lourde peut être déployée en cas d'urgence par un navire de transport à travers la Corne d'Or de la Tour Kentenarion au sud vers le Château de Galata, au nord .Elle est soutenue sur l’eau par des flotteurs de bois. Solidement ancrée aux deux extrémités, elle est, surveillé par des navires de guerre byzantins à l'ancre dans le port sur toute sa longueur

 

 Chaine Corne d'Or   Chaine Corne d'Or


Cette chaîne a été un obstacle et un élément vital de la ville de défenses.
Elle est mentionné pour la première fois en 717-18 quand l'empereur Léon l (701-774) la déploie pou protéger le port d’une flotte ennemie
Elle est a également utilisée par Nicéphore Phocas (912-969) contre une attaque russe en 960
Elle a été utilisée en 1203 en croisade parce que l'armée a capturé et détruit le nord du point d'ancrage
En1351 pendant la guerre contre Gênes Constantinople après la perte de la ville fortifiée de Heraclea alors que la Flotte ennemie approche Les autorités font des réparations d’urgence sur les murs maritimes remontant ceux qui étaient détruits , relevant la hauteur de l ensemble ainsi que des tours et démolissant toutes les constructions parasites au pied des remparts.

 

 

 Mehmet le Conquérant  Mehmet le Conquérantet sa flotte


Et en 1453 Mehmet le Conquérant (محمد الثانى 1432 1481) a lui tourner la difficulté en faisant passer ses navires dans la Corne d Or par la terre ferme En effet il a fait placer une chaussée en bois au nord de Galata sur laquelle les bateaux ont été trainer avant de la refaire voguer dans la Corne d’Or
Ce fut le premier et seul succès naval assaut sur Constantinople.
Visite des Murs de Théodose
Le Mur de Théodose est long de près de 5 ½ km . Il commence sur les rives de la Corne d'Or, près du Palais des Blachernae et continue vers le Sud, Il possède de nombreuses portes
Les Portes

 

Première Porte Militaire


1. la Première Porte Militaire (ou Porte de Christ) maintenant Tabak Kapa qui tient son nom du Cryptogramme inscrit sur celle-ci,

 

  La Porte d’Or (Porta Aurea)


2. La Porte d’Or (Porta Aurea), maintenant Yedikule Kapa qui est à l’origine un arc de triomphe du règne de Théodose I, construit entre 412 et 414 isolé, en dehors du mur de Constantin, sur la Via Egnatia. C’était un tres beau monument qui a été incorporé dans l’enceinte de Théodose en 447 par le préfet de Théodose, Cyrus de Panopolis. Elle servira d’entrée principale dans la capitale, en particulier pour les grandes occasions comme le retour triomphal des empereurs victorieux Elle a bénéficié d’une construction soignée avec l’utilisation de grands blocs de marbre poli montés ensemble, sans ciment, avec trois arches. Au cours de dernières années, deux grandes tours de flanquement construites avec les mêmes éléments y ont été ajoutées
La porte a été par la suite incluse dans un fort avec cinq tours par les empereurs John Tzimiskes I (969-976) et Manuel I Comnenus (1143-1180). Il a été partiellement démoli lors du sac de 1204 lors de la 4°Croisade mais il fut reconstruit par Jean Palaeologus VI (1347-1454) et son régent et successeur Jean V.
Le nom Heptapyrgion », les sept tours de rempart", date de cette époque. Le fort a été détruit pour la deuxième fois en 1391, suite à des menaces du le sultan ottoman Bayezid I qui tient en otage le fils de l empereur Jean V .Lorsque Mehmet II le Conquérant devient maître de Constantinople en 1453, il reconstruit la Heptapyrgion, qui reçoit le nom turc Yedikule qui est la traduction de "sept tour de rempart". Il a été utilisé en tant que Trésor Ottoman jusqu'en 1789 et aussi comme prison pour les diplomates étrangers.
Sur la porte étaient placées éléphants en bronze sculptés, flanqués de victoires ailées.
Comme la porte principale était en général maintenue fermée, une petite porte à coté du fort connue sous le nom de petite Porte d’Or actuellement Yedikule Kapa, était utilisée pour la circulation de tous les jours

 

 

 
 la deuxième porte militaire

 


3. la deuxième porte militaire maintenant, Belgrade Kapa .C’est l plus puissante des porte Apres la conquête de Belgrade par Soliman en 1521 des artisans serbes sont installés à proximité par le sultan .

 

 

 
 la Porte de Melantias (Porta Melantiados ou Selymbria Gate


4. la Porte de Melantias (Porta Melantiados ou Selymbria Gate) actuellement t Silivri Kapa également connu comme Zoodochos Kapa d’après le monastère hors les murs, C’est par cette porte que les forces byzantines commandées par le général Alexis Strategopoulos sont entrées dans la capitale après la reconquête sur les Latins le 25Juillet 1261.

 

 

 
  la troisième porte militaire


5. la troisième porte militaire connue sous le nom de "Sigma", aujourd'hui.

 

 

 la Porte de Rhegium


6. la Porte de Rhegium maintenant Yeni Mevlevihane Kapa Porte des Rouges car réparée par les membres des supporters en 447

 

 

 la quatrième porte militaire


7. la quatrième porte militaire maintenant Millet Jaddesi.

 

 

 la Porte de Saint-Romain


8. la Porte de Saint-Romain, nommé d’après une église, il est maintenant appelé Topkapi ou Porte du Canon car le grand canon ottoman était en batterie face à cette porte au cours du dernier siège de Constantinople. L'empereur Constantin XI y avait établi ici son poste de commandement, car c’était le point le plus menacé de l'enceinte.

 

 

 la Cinquième porte militaire


9. la Cinquième porte militaire maintenant Hüjum Kapa Les Turcs y ont réalisé la percée décisive au matin du 29 Mai, 1453

 

 

 la Porte de Charisius (Porta Porta Charisiou ou Polyandrion

 

.
10. la Porte de Charisius (Porta Porta Charisiou ou Polyandrion nommé ainsi car il conduit à un cimetière hors les murs), aujourd'hui Edirne kappa ou Porte de Andrinople Mehmet II y a fait son entrée triomphale dans la ville conquise. Cette porte se trouve sur le sixième sommet de la colline, et a été le point culminant de la ville à 77 mètres.
À la fin des Murs de Théodose se trouve la poterne Xylokerkos appelé Porta Kerkoporta d’ après un cirque en bois (amphithéâtre), qui y existait. Cette porte a été laissée ouverte sur le jour fatidique du 29 Mai, officiellement par accident maison parle d’une trahison . par cette poterne les Janissaires réussirent à pénétrer dans la ville. Une grande plaque d'aujourd'hui marque l'endroit.
Après les murs de Théodose voyant maintenant le Mur Moyen ou Mesoteichion
Phototeque Walk Around ICI HERE

 

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3397341
Nb de visiteurs aujourd'hui:72
Nb de connectés:13