Royaume Uni Paul Boulton Defiant (English Translation)

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 25/09/2008 à 13:12:17



 

 

Le Paul Boulton Defiant
un chasseur original mais peu  efficace
English Translation



C'est un avion qui a été conçu pour attaquer les bombardiers  à des endroits mal ou peu défendus via une tourelle armée de quatre mitrailleuses Browning 303  7.7 mm qui se situe à l'arrière du poste de pilotage
Cet avion fut au début de la guerre une surprise pour les allemands. Mais rapidement ils vont solutionner le problème et cet avion deviendra une cible et une proie car il n avait pas d’armes pour tirer vers l avant ,( crucial pour un chasseur ). Il sera relégué à la chasse nocturne et aux remorquages de cibles . Fin 1942 plus aucun Paul Boulton Défiant n'était utilisé dans des missions opérationnelles


Histoire
Au cours de la décennie 1930 1940, nous voyons une évolution rapide dans la conception des aéronefs et dans le développement des Bombardiers, avec l'apparition d’avions monoplan, rapide  et aussi la naissance d'une nouvelle génération de bombardiers multi moteur plus rapides le chasseur mono moteur biplan alors en service.
Et le stratège de conclure que la vitesse élevée rendra les combats entre chasseur presque impossible. Alors, pour abattre cet ennemi rapide seulement une arme puissante serait nécessaire et cette arme puissante sera une tourelle Cet type d’arme apporte une puissance de feu importante ce qui impossible pour des armes fixes tirant vers l’avant La tourelle aurait également l'avantage de procurer à l’avion un bulle protectrice  permettrant ainsi de réduire le stress sur le pilote. Ce concept d'une tourelle est dérivé de celle du Bristol Fighter de la 1° Guerre Mondiale
Avec ce nouvelle avion le pays est à l abri des attaques de Bombardiers évoluant  sans escorte 
 Ainsi, été l'acte de naissance de ce type d'avion  est la note du ministère de l'Aviation F9/35 de 1935 qui demande un avion de chasse avec une tourelle de combat comme seul armement
Certains industriels sont en concurrence avec le Hawker Hotspur et Boulton Paul  avec le projet P82 et aussi Armstrong Whitworth, Bristol et Supermarine
Boulton Paul, qui avait une énorme expérience dans le domaine des tourelles pour les aéronefs remporte le concours et son projet est choisi .Deux prototypes sont construits

Pourquoi ce choix de Boulton Paul?
Boulton Paul était le spécialiste britannique des tourelles pour avions , ayant développé une tourelle  de nez pour leur propre bombardier Sidestrand ou Overstrand  et sur le  Blackburn Roc avion de chasse maritime
En 1935, Paul Boulton  acquiert  la licence pour la fabrication et  le développement d’une tourelle quadritube conçu par l'ingénieur français JBA de Boysson de la compagnie d'aviation SAMM
Il s'agit d'une tourelle entièrement fermée, alimentée par un système hydraulique, avec 4 mitrailleuses.

 


Après d'autres aménagements  Paul Boulton, sort la tourelle Paul Boulton Type A mu par un système électro hydraulique alimenté "drop-in"  qui peut avec une manivelle à commande mécanique être descendu dans le fuselage
Ainsi la tourelle peut tourner librement armée de quatre mitrailleuses  Browning, 303  inch mises à feu électriquement,  
Des arrêts réduisent le champ de tir de la tourelle lorsque celle-ci se trouve dans l axe de l’hélice ou de la dérive
Cette tourelle sera utilisée sur plusieurs appareils, y compris le Blackburn Roc  et l’ Halifax

 

 

 

 

 1° Prototype  2° Prototype ( erreur dans le Numero code K 8620 )


Le P.82 premier prototype (K8310) vole le 11août 1937, mais sans tourelle.
Extérieurement , il ressemblait à l'Hurricane dans les grandes lignes  avec ses ailes et le grand   radiateur, ventral  même si il plus lourd de 680kgs

Après les premiers test sont retenus 2 avions Hawker Hotspur et le  Projet 82 , mais rapidement absorbé par la production de l ‘Hurricane Hawker se retire de la compétition laissant le Projet 82 devenu le Defiant seul en lice . Le Paul Boulton Defiant fut commandé à 87 exemplaires et fut avec le Fairey Battle le seul avion a été commandé avant que le premier prototype fasse son premier vol. pour le  Defiant, la première commande, pour 87 avions date du 28 avril 1937
Bientôt, le deuxième prototype, K8620, équipé d'une tourelle,et d’une nouvelle implantation des antennes radio télescopiques et d’une nouvelle canopée rejoint sur le terrain d’essai le K 8310.
Le développement a été lent, en partie suite aux essais officiels sur la tourelle qui prend beaucoup de temps
Avec sa tourelle, le Defiant possède le même moteur que l'Hurricane (Rolls Royce Merlin I) mais sa vitesse de pointe est de  486 km / h..
 Le premier avion ne vole que le 30 Juillet 1939  et les livraisons du Defiant équipé d’un  moteur Merlin 3 au 264°  Escadron ne commencent qu’ en Décembre 1939,
 Mais des essais comparatifs contre le Hurricane et Spitfire ont rapidement révélé que le Defiant est lent et peu manoeuvrable.

Carrière Opérationnelle

 

 


Dans un premier temps ce fut un chasseur de jour Mais suite à des pertes importante il devint un chasseur de nuit avant d’être remplacé par le  Beaufighter et Mosquito Il a finalement été de relégué à l’entraînement au tir , au remorquage de cibles, Guerre electronique (Contre Mesures) et à des missions de sauvetage en mer
Dans la RAF, il a reçu le  surnom de Daffy
Le 264e Escadron de la RAF à Manston a été le premier à être équipé du Defiant Mk I en Décembre 1939,.
Au cours de la Drôle de Guerre  rien , et il faut attendre le 12 mai 1940  durant le début de la Campagne de France pour voir la première sortie opérationnelle et   il fut utilise au cours de l'opération Dynamo  avec succès . En effet le 29 mai 1940  le 264e Escadron revendique 37 victoires

 

141st squadron  151st squadron 264nd squadron


Pourquoi ce succès?
Au départ, les pilotes de la Luftwaffe subirent  des pertes lorsqu’ils attaquèrent le Defiant par  l'arrière, apparemment en confondant cet avion avec le Hurricane . En effet en attaquant ce t avion sous cet angle  les pilotes allemands ne s'attendaient pas à rencontrer une tourelle armée de cette taille. Alors par derrière un chasseur possède toujours un angle mort . Mais les Allemands n'ont pas tardé à réaliser ce qui se passait, et  ils changent leurs tactiques, et il attaque par le bas ou droit devant, là où la tourelle offert aucune défense. Les pertes sont particulièrement élevés parmi les tireurs de Defiant  qui sont souvent incapables d’évacuer l’avion lorsque celui-ci est abattu.
Le 31 Mai 1940 7 Defiant  sont perdus, et  le 264° Squadron est rapidement confiné dans une rôle de patrouilleur Le deuxième escadron Defiant, le 141° lui reste opérationnel entre le 1er et le 21 Juillet avant d'être retiré après avoir subi de lourdes pertes

 

 


Face à ces pertes on change les attributions dévolues au Defiant on le faisant passer de la chasse de jour à celle de nuit et chasseur de nuit, le Defiant obtient un certains succès. La RAF a très peu d'appareils capables de agir comme chasseur de nuit . Le Blenheim est trop lent pour s’attaquer aux bombardiers allemands, tandis que le Bristol Beaufighter entre à peine en service à la fin de 1940.
The Defiant est disponible au cours du Blitz  de 1940 1941 et , les quatre escadrons de Defiant formés vont  abattre  plus d’avions ennemis que tout autre type durant la bataille d'Angleterre Le Defiant  va équiper treize escadrons de chasse de nuit, sept le conservant jusuq’en 1942.
Le principal défaut du le Defiant Mark I était son manque de radar (le radar était trop volumineux pour entrer dans l'avion)
Mais le Defiant Mk II recevoir l'AI Mk IV radar d’interception aéroporté et un nouveau moteur Merlin le XX
207 Defiant Mk II ont été construits.

Autres utilisations
Le Defiant a été retiré des premières lignes e,n 1942 pour être utilisé pour
L’entraînement de tir  avec le remorquage de cibles,

 

 


Contre Mesures Electronique  avec son appareillage Mandrin pour lutter contre l'allemand Fraya  qui était un radar d'alerte rapproché
Sauvetage en mer (SAR)  Pour cette tache le Defiant était équipé sous les ailes de canots de sauvetage.

 

 


Remorqueurs de cible 140 Defiant Mk III appareils ont été construits, sans tourelle dorsale et utilisés comme remorqueur de cible  et de nombreux Mk I et Mk II Defiant (survivants ) ont vue retirer leurs tourelles pour être converti à leur nouvelle fonctions.

 

 


Evaluation tactique pour au sein de l’Unité de Gunnery Research Unit and Air Fighter Development Unit (AFDU)

 

 


Il a été utilisé aussi à l'étranger au Moyen-Orient, Afrique Inde et Canada
Description
C’etait un avion moderne au titre de l'aérodynamique des ailes et du fuselage
Mais c’est avec sa tourelle que cet avion est caractéristique
En effet cette tourelle a grandement impressionné les dirigeant de la RAF La tourelle était idéalement placée et bien conçue provoquant relativement peu de traînée. Le tireur entre et en sort par l'intermédiaire d'un hayon à l'arrière de celle ci mais il y avait  aussi une petite sortie dans la partie inférieure du fuselage qui a été plus souvent utilisé pour embarquer les munitions. Mais le tireur ne pouvait pas quitter le Defiant rapidement lorsque  la tourelle était tournée vers l’arrière .De plus il n'y avait pas assez d'espace dans la tourelle pour le parachute du tireur qui est logé dans le fuselage Defiant.
En cas d'urgence, le tireur peut transférer le contrôle de tir d'armes à feu pour le pilote. Dans la pratique, cela a été rarement le cas car le tireur ne pouvait viser correctement
Variantes

Defiant Mk I, avec moteur de1030 cv Rolls-Royce Merlin III 723 construits.
Defiant NF Mk I
Defiant Mk I convertis en chasseurs de nuit
Defiant NF Mc IA
Defiant NF Mk I avec radar d’interception  aéroporté.
ASR Defiant Mk I  Mk I avec des canots de sauvetage sous les ailes.
Defiant TT Mk I
Defiant Mc IIs  150 convertis en remorqueurs de cibles.
Defiant Mk II chasseur de nuit avec moteur Roll-Royce Merlin XX moteur à piston de 1280 CV  munis du  radar d interception aéroporté l'AI Mk IV  210 construit.
Defiant TT tourelle Mk III remorqueur de cibles 140 nouveaux avions construits
 
Autres Versions
P85
Version navalisée pour la FAA (Fleet Air Arm) du  Defiant mais aucune commande car le Roc Blackburn a été choisi
P94
Version sans tourelle  du Defiant armé avec 12 Browning ,303 mitrailleuses (six par aile). Avec une vitesse d'environ 580kms / h, le P.94 a été presque aussi rapide que  les Spitfire, bien que moins maniable
.
Production
Mk I: 705
Mk II: 220
TT. Mk I: 140
Total: 1065

Caractéristiques
Mk I

Equipage 2
Moteur: Merlin II
Vitesse maxi:
: 490 km/h at 5200metrer
Vitesse de croisière: 416km/h at 4500 mètres
Plafond: 9000 mètres
Autonomie : 1000 kms
Envergure: 12 m
Longueur: 11 m
Armement: 4 X MG Browning 303  dans tourelle Paul Boulton Type A.

Mk II
Equipage 2
Moteur: Merlin XX
Puissance: 1280 CV
Vitesse maximale: 503km/h à 5200metres
Vitesse de croisière: 418 km/h à 5500metres  
Plafond 9250 mètres
Autonomie 830 kms
Envergure: 12 m
Longueur: 11
 Armement: 4 MG Browning 303  dans tourelle
. Paul Boulton Type A

Photoscope ICI

 

 

 

Australie  Inde  Canada
Pologne (RAF) UK USA

 

 

 Merci à AMB 

 
The Paul Boulton Defiant
An original fighter but little effective


 

 

Is an aircraft that was designed to attack the bombers by their parties poorly defended by bomber gunners  with a turret armed with four Browning MG 303 7.7 mm which is located at the rear of the cockpit In theory, this aircraft would approach the enemy bomber from below or beside and destroy it with a concentrated burst of fire
This plane was at the beginning of the war a surprise to the Germans. But soon they will solve the problem and the aircraft will become a target and a prey, because the Defiant did not have any forward-firing guns,crucially for a fighter
He will be relegated as night fighter and towing targets. At the end of 1942  no more Paul Bouton Defiant button were used in operational mission
s
History
During the Decade 1930 1940 we see a rapid developments in aircraft design and in the development of the Bombers, with  the appearance of the fighters monoplane, with the increase of the speed. and also the birth of a new generation of multi-engine bombers more faster than the single-engine biplane fighters then in service.
The strategist conclude what this hight speed would make fighter dogfights almost impossible. So to shoot down an enemy fighter only a mighty weapon would be necessary ans this mighty weapon will be a turret   This weapon bring a accurate and mighty fire than that provided by fixed forward firing guns. The turret would also have the advantage of a wider field of fire, and would reduce the stress on the pilot. This concept of a turret fighter was somewhat similar to the WW1 with the Bristol Fighter
And this new  aircraft would be able to defend the Home land against unescorted enemy bombers and fighter.
 So the Air Ministry Specification F9/35 of 1935 who ask for a turret fighter with a powered turret as the sole armament was the birth certificate of the type of aircraft
Some industrials are in competition   Hawker with the Hotspur  and Paul Boulton  with the P82 project and also Armstrong Whitworth, Bristol and Supermarine
Paul Boulton , who had considerable experience with turrets for aircraft   win the competition and his  design was selected  and two prototypes were constructed

Why the chose of Paul Boulton?
Paul Boulton  was the British  specialist of the gun turrets , having developed a nose turret for their own Sidestrand bomber or Overstrand and on Blackburn Roc  a naval fighter..
 In 1935 they had acquired the  licence to manufacture and develop a a four-gun turret based designed by French engineer J. B. A. de Boysson of the aviation company   SAMM
. This was a fully enclosed turret, powered by a hydraulic system, with 4 machine guns.

 


After further work at Boulton Paul it would emerge as the Boulton Paul Type A an electro-hydraulically powered "drop-in" unit with a crank-operated mechanical backup, what could be lowered into the fuselage so that the turret could rotate freely armed with four .303in Browning machine guns , electrically fired, and insulated cut-off points in the turret ring prevented the guns from being activated when they were pointing at the propeller disc or tailplane. This turret would be used in several aircraft including the Blackburn Roc and Halifax 

 

 

 

1st prototype 2nd Prototype ( error in  serial number serial K 8620)


The first P.82 prototype (K8310) was rolled out on August 11th 1937, without its turret. Superficially it resembled the Hurricane, especially in the lines of the rear fuselage, wing centre section and large ventral radiator , although it was at least 680kgs heavier.
after the first round only 2 projects wre choose The Hawker Hotspur and the Project 82 but Hawker now increasingly with the production of the Hurricane withdrew from the contest. And Paul Boulton Project 82, now called the Defiant, was the winner  The Defiant was one of a number of aircraft like the Fairey Battle ordered into production before the flight of the first prototype In the case of the Defiant, the first order, for 87 aircraft, was placed on April 28th 1937
Soon the second prototype, K8620, equipped with a turret, and modification on telescopic radio masts, canopy joint the K 8310.
Development was slow, partly because official tests on the turret took too long.With the turret   the Defiant powered by the same engine that   the Hurricane (Rolls Royce Merlin I) had a top speed of 486 kms /h.. The first production aircraft did not fly until July 30th 1939 an the . Squadron deliveries began in December 1939, with the 264th Squadron with a Merlin 3 engine
But comparative tests against the Hurricane and spitfire have quickly revealed that the Defiant was slow and had limited manoeuvrability.

Operational life

 


To resume first it was a day fighter . But the losses avec so important he become a night fighter before his remplacment by Beaufighter and Mosquito He was finally relegate for gunnery training, target towing, ECM and Air sea rescue
In the RAF it had the nickname of Daffy
In December 1939 , 264th Squadron RAF at Manston was the first to be equipped with the Defiant Mk I.
During the Funny war nothing we can wait the Campaign of France to see the first  operational sortie On may 12th 1940 during the operation Dynamo Defiant were used
With an initially successful  On may 29th 1940  264th  Sqn claimed 37 kills

 

 

     


Why this success ?
Initially, Luftwaffe fighters suffered losses when  they attack Defiant from the rear, apparently mistaking them for Hurricane fighters German pilots were not expecting to encounter a turret armed fighter of this size. encountering a formation of Defiant, the German fighters would attack from above and behind, the blind spot for most fighters, and run into a hail of bullets from the turret. But Germans did not take long to realise what was happening, They change the tactics, and they attack it from below or dead ahead, where the turret offered no defence .Losses are particularly high among the gunners, who were often unable to leave stricken aircraft.

 

 


And on May 31st 1940 seven Defiant were lost, and No. 264 Squadron was soon transferred to convoy patrol duty. A second Defiant squadron, No. 141, remained operational from 1 July to 21 July before being withdrawn after suffering heavy loses . With these prevailing losses, the Defiant was quickly transferred from daylight operations to night fighting duties and, as a night fighter, the Defiant achieved some success. The RAF had very few aircraft capable of operating as night fighters. The Blenheim was so slow to catch German bombers, while the Bristol Beaufighter was only just coming into service at the end of 1940.
The Defiant is available During the Blitz 1940–41, the four squadrons defiant shoot down more enemy aircraft than any other type Durant the battle of England Defiant equip thirteen night fighter squadrons, seven retaining the type well in 1942.
 The main problem faced by the Defiant Mark I was his lake of radar equipment ( the radar was too bulky to fit into the aircraft )
But the Defiant Mk II  receive the AI Mk IV airborne interception radar and a new engine the  Merlin XX
207 Mk II Defiant were built.

Other Uses 
The Defiant was removed from combat duties in 1942 and, after he was used
as a high-speed gunnery trainer

 

 


for training, target towing,
ECM  The Defiant was used to carry the Mandrel noise jammer to combat the German Freya early warning radar
Air Sea Rescue (SAR)..In the air-sea rescue role, the Defiant was equipped with a pair of under-wing pods that contained dinghies.

 

 


Target Tug  140 Defiant Mk III aircraft were built; without dorsal turret and used as target Many of the surviving Mk I and Mk II Defiant also had their turrets removed.

 

 


tactical evaluations with the RAF Gunnery Research Unit and Air Fighter Development Unit (AFDU)

 

 


He was used also overseas in the Middle East, Africa and India Canada
Description
He was modern aircraft with aerodynamics wings and fuselage
His characteristic was the turret
This turret has  greatly impressed the Air Ministry. The turret placement was well designed, causing relatively little drag. The gunner entered and exited via a hatch in the rear of the turret, although there was a smaller exit in the lower fuselage that was more often used to load ammunition. As a consequence of this arrangement the gunner could not exit the Defiant quickly if the turret was rotated to point to the rear. There was not enough space in the turret for the gunner to wear a parachute, which was instead stowed in the Defiant  fuselage.
In case of emergency, the gunner could transfer firing control of the guns to the pilot. In practice this was rarely.

Variants
Defiant Mk I, powered by a 1,030 HP Rolls-Royce Merlin III piston engine; 723 built.
Defiant NF Mk I
Defiant Mk I converted into night fighters
Defiant NF Mk IA
Defiant NF Mk I with Airborne Interception radar.
Defiant ASR Mk I Mk I carrying air-dropped dingies (SAR).
Defiant TT Mk I
Defiant Mk IIs converted to target tugs; 150 conversions.
Defiant Mk II Nigth fighter powered by a 1,280 hp Roll-Royce Merlin XX piston engine, and fitted with the AI Mk IV airborne interception radar; 210 built.
Defiant TT Mk III turret-less target tug; 140 built from new.

Others Versions
P85
Sea version of the Defiant for Fleet Air Arm ( FAA ) without succes because the Blackburn Roc was selected
P94
Version  turret-less versi
on of the Defiant armed with 12 Browning .303 machine guns (six per wing). With a top speed of about 580kms/h the P.94 was almost as fast as a contemporary Spitfire, although less manoeuvrable.
Production

Mk I: 705
Mk II: 220
TT. Mk I: 140
Total: 1,065

Specifications
Mk I

Crew 2

Engine: Merlin II
Max Speed: 490 km/h at 5200meters
Cruising Speed: 416km/h at 4500 meters
Ceiling: 9000 meters
Range:1000 kms
Span: 12m
Length: 11 m
Armament: Four .303in Browning machine guns in Boulton Paul Type A turret.

Mk II
Crew 2
Engine: Merlin XX
Horsepower: 1,280 CV
Maximum Speed: 503km/h at 5200meters
Cruising Speed: 418 km/h at 5500meters
Ceiling: 9250 meters
Range: 830 kms
Span: 12m
Length: 11m
Armament: Four .303in Browning machine guns in Boulton Paul Type A turret.

Walk Around HERE

 

 

Australia Canada India
Poland (RAF) UK USA

 

 Thanks to AMB
   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3493074
Nb de visiteurs aujourd'hui:192
Nb de connectés:11