URSS T44 (english translation)

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 11/08/2008 à 09:22:11



 

 

Le T. 44.
English Version

 



Le T. 44 ou la transition.

Dans une lignée il y a des maillons pour l’évolution
Dans l'espèce humaine ou dans une série de machines nous trouvons toujours une filiation ainsi un enfant ressemblera toujours à un parent il en va de même sur des engins construits par un même constructeur mais dans le milieu industriel contrairement à l'homme on essaye de faire des manipulations et à ne garder que le meilleur pour la génération suivante
Revenons donc à l'engin qui nous intéresse.
Les chars russes ou soviétiques des années 30 aux années 50 sont tous issus de la même famille
Au début nous allons commencer avec le T. 34 le char parfait de la deuxième guerre mondiale robuste facile à construire et à entretenir et peu onéreux. Mais il arrive un moment où il faut bien lui trouver un successeur. Comment trouver un successeur à un engin comme le T. 34 ?
Soit aurons-nous un engin en gros similaire au prédécesseur soit on construit un véhicule  totalement nouveau mais avec tout de même un air de famille . Et bien le T 44 ressemble par la tourelle au T. 34 mais il annonce déjà avec sa caisse de la série des T54 T. 55 qui va durer jusqu'au T. 62.

La Genèse.
 Le T34/85

Dès le milieu de la 2° Guerre Mondiale il est clair que le T. 34 ne peut plus lutter contre les nouveaux  adversaires et doit être modifié. La modification en profondeur n'est plus possible d'autant que ce char a déjà fait l'objet à 1943 d'une modification majeure à savoir le remplacement du canon de 76 mm par un canon de 85 mm ce qui nécessitera la mise au point d'une nouvelle tourelle. Alors que faire ? il faudra prendre le meilleur du T. 34/85 et à partir de cette base créer de toutes pièces un nouveau char. Mais sera-t-il à la hauteur des espoirs que l'on porte sur lui ?Dès l'apparition du T. 34 un successeurs est mis en étude avec une amélioration notamment de la protection et  nous arrivons à un nouveau char qui a une protection accrue une nouvelle tourelle et un train de roulement Vickers au lieu du train de roulement Christie

 

 1° Projet T44 (1939) source Internet


L'agencement de la tourelle entraîne la possibilité d'avoir un troisième homme est surtout l’emport de plus de munitions .La motorisation est revue à la hausse avec en lieu et place du vieux 12 cylindres de 500 chevaux l'apparition d'un moteur de 12  cylindres développant 600 chevaux plus compact. Mais le déclenchement de l'opération Barbarossa entraîne la fin du développement de ce char, car les impératifs ne sont plus au développement de prototype mais à la production de masse. La nécessité fait loi toutefois   mi 1943 les études reprennent dans l'usine Staline numéro 183 à et à l usine  Tajil. En effet Staline veut un char plus rapide plus protégé t mieux armé que le T. 34.
Morozov propose alors un projet Objiek 136 qui recevra le nom de T. 44. Début 1944 trois prototypes sortent  des chaînes les deux premiers engins avec un canon de 85 mm et le troisième avec un canon de 122 mm Si la tourelle est assez classique l'évolution se trouve dans le compartiment moteur avec un moteur placé non plus en ligne mais transversalement ce qui procure un gain de place. Les trois engins reçoivent un moteur V. 12 qui développe 500 chevaux Mais ce nouvel engin est froidement accueilli à cause de  problème de motorisation et de tenue de route  et de plus la nouvelle motorisation entraîne le déplacement de la tourelle qui revient au centre du châssis.
Cette position centrale procure une meilleure protection balistique évitant le détourellement du char suite à un impact
De plus la nouvelle suspension procure une meilleure tenue de route en tout-terrain. Les premiers essais du prototype se déroulèrent a la  fin de l'hiver 43/44

 

 

 

 T44/85  T44/100  T44/122

 

 

 

 Entre février et mars 1944 des essais ont lieu avec du matériel allemand capturé. Mais le programme est arrêté peu après car la cadence de tir du canon de 122 est insuffisante (3 coups/minutes)ainsi que la capacité d'emport des munitions(24 coups complets) par contre le T. 44/85 poursuit avec succès ces tests contre le T. 34/85 et le Panther .
D’autant plus que dès le mois de mai 1944 de nouveaux prototypes avait été commandé avec différentes modifications notamment au niveau de positionnement du pilote ainsi que du glacis avant l'un des deux avait un brise-lames. Un juillet 44 les essais ont lieu à Kubinka. Un troisième prototype désigné 44A est essayé en Ukraine il a un bon blindage frontal et une tourelle agrandie mais malgré cela son poids est inférieur aux autres prototypes car il dépasse tout juste les 30 t contre 31,05 t pour les autres chars
Le moteur diesel V. 4412 cylindres de 520 chevaux lui assurera une vitesse maximale de 60 km heure et il a un brise-lames sur le glacis avant. Suite à différents tests le modèle est adapté par l'Armée Rouge le 23 novembre 1944 sous le nom de T. 44A.Mais les critiques sont toujours présentes car le T. 44 A possède le même canon que le T. 34/85 or l'Armée Rouge voulait un canon de 100 mm aussi des essais sont faits pour pouvoir monter un canon de 100 mm
D10T ou LB-1 (abréviation "LB" Laurent Beria).   mais dans le même temps les tests sur le T. 54 arrivent à terme et toutes les énergies se consacrent sur son nouveau char aussi les développements futurs du T. 44 sont mis en sommeil rapidement car en 1946 le T. 54/ 1 entre en production

Description
 
 Profil T34/85  Profil T44  Profil T54

Le T 44 se présente comme un char classique avec un châssis chenillé une tourelle au centre mais ce qui retient l’on peut retenir et qui ne se voit pas sur le T. 44  c’est son agilité supérieure aux autres chars une motorisation éprouvée et fiable ainsi qu'une puissance de feu non négligeable pour l'époque et  comme il a beaucoup d'éléments du T. 34 sa maintenance est facile.Autre innovation visible la disparition sur la partie avant du poste de radio mitrailleur. Pourquoi cette disparition ? Les Russes ont estimé à juste titre que la présence d'une mitrailleuse dans le glacis affaibli celui-ci de plus cela permet de gagner de la place pour l'emport de munitions ou de carburant.Par contre la tâche du chef de char est alourdi car il récupère le travail du radio .
Le châssis.

 

 T34/85  T 44  T54

 

Il est plus long et plus aplati que celui de son prédécesseur le glacis avant possède souvent un brise-lames et on ne trouve plus la mitrailleuse de sabord ainsi que l'écoutille du pilote qui est déplacé un peu plus haut
Le glacis présente très peu de points faibles. Sur les côtés les garde-boue possèdent trois grands coffres de rangement et à l'arrière nous trouvons quatre réservoirs d'essence auxiliaire de forme cylindrique alors que sur le T. 54 M. les réservoirs deviennent carrés. La plage arrière est occupée par la protection des organes moteurs avec différentes ouvertures et grilles donnant accès au moteur
Côté motorisation le T. 34 a toujours péché sur un problème de pompes à eau. Il est à noter que le pilote possède aussi pour sa protection contre les intempéries d'un montage de toile avec une fenestron au centre pour le guider.
 Le train de roulement est similaire à celui du T. 34 de type Christie. Il possède cinq galets de roulement il est à noter que les roues et le châssis parti basse sont à l'origine identique à celui du T. 54 A.La partie arrière du châssis est occupée par le moteur V. 44 12 cylindres de 520 chevaux plus puissant que le V.34 avec une boite à vitesses de cinq rapports
 Ce moteur procure au char une vitesse de 53 km /heure sur route de 25 km heure en tout-terrain et une autonomie de 350 kmLe char peut franchir des tranchées de 2,50 m une pente de 60° et un dévers de 32°
Il peut aussi à sans préparation initiale franchir des coupures humides de 1.30 mètre L'échappement se trouve désormais sur l'arrière gauche du char et un phare se trouve à l'avant gauche du char à coté de l'écoutille du pilote.

La tourelle
la tourelle est armée avec un canon de 85 mm S. 53 ainsi que de deux mitrailleuses  de 7.62 mm DT M..

 

 T34/85  T34/85  T44  T54

 

Le canon est une arme qui tire des obus pouvant pénétrer 100 mm à 1 km
Il emporte 58 coups complet et La tourelle ressemble beaucoup aux T. 34 elle est toutefois un peu plus grande. Le chef de chars se trouve placé à gauche alors que le chargeur se trouve à droite et il a derrière lui une aération blindée le T. 44 peut être équipés d'un système anti mines KTM et il est équipé d'une radio avec une antenne sur la partie gauche de la tourelle à côté du tourelleau du chef de chars. Il n'est pas équipé NRBC et ne possède pas de système de vision nocturne.

Production.
Le 23 novembre 1944 le char entre officiellement un service et il est construit à l'usine 75 de Kharkov qui a été reprise aux allemands en août 43
Cette usine est remise en service rapidement grâce aux transferts d'équipements d'autres usines mais à la fin 44 seulement 22 engins sont construits ils atteindront le chiffre de 965 à la fin 1945 auquel il faudra ajouter 858 autres entre 1946 et 1947 ce char a été très peu construit car le T. 34 est toujours fabriqué et ceci jusque dans les années 50 et arrive sur les chaînes de production le T. 54.
 Dès 1946 le T. 54 remplace le char T. 44 à sur les chaînes de production et le T. 54 de remplace le T. 34 dès 1950 .

En service dans l'armée rouge.

Le 15 septembre 1944 trois brigades sont choisis pour être équipé de T. 44 .Il s'agit des 33e et 63e brigade de la garde mais durant les phases finales de la guerre ils furent tous toutes rééquipées en T. 34/85
Aucun char ne fut utilisé pour la dernière offensive il fut ensuite dirigé vers l'est avec la 100° compagnie de chars et en août 1945 600 chars sont déployés faces aux Japonais
La guerre froide arrivant jette un voile obscur su ce char .Il y a peu de photographies de cet engin seulement une photo révèle sa présence à Hongrie a 1956 et peu de photos sont disponibles de ce char au sein du G.FSA.
En 1961, le char fut modernise moteur transmission et châssis de même  que quelques chars sont transformés en char de commandement T. 44 MK en 1963 et en 1966 le T-44 reçoit un stabilisateur pour son canon
Il fait partie de l'arsenal de l'URSS à la fin des années 90 certain châssis de ce char furent utilisés pour tracter les pièces d'artillerie ou pour le génie
Versions
T 44/85 (1944)   Prototype 
 T 44/122 (1944) Prototype avec canon 122 D25 /44T T 44//100 (1945) Prototype avec soit canon 100 mm D-10T gun ou 100 mm LB-1 (LB pour Lavrenty Beria).
 T 44A (1944)   Modèle de série.
 T 44M (1961) T-44A modernise avec nouvelle motorisation qui incorpore celle du T-54 V-54 12-cylindres 39 litres refroidi par eau diesel développant 523 CV90 kW) 
T 44 MK (1963)   Char de commandement avec radio R-112 radio L’emport des munition est réduit à 46 obusBTS-4A (1965) T 44M converties en char de dépannage par le retrait de la tourelle et la mise en place dune grue de 3 tonnes et d’un snorckel. Il est aussi appelé BTS-4-44M.
T 44S (1966) – T-44A systeme de tir stabilise CyclopeT 44MS (1966) - T-44M systeme de tir stabilise Cyclope amélioré
 T 44 Fortifications convertis en char blockhaus par le retrait du Moteur et de la BAV
Caracteritiques
Type t 44 A
Production 
1823
 Equipage 4 
Poids 32 tonnes
Longueur 7.65 m 6,07 m (châssis seul)
Largeur 3.25 m
Hauteur 2.455 m

Moteur
V 44 12-cylindres 4 vitesses diesel 520 CV
Autonomie 350 km (route)
Vitesse 53 km/h (route)
20 km/h - 25 km/h (TT)
Armement Principal
Canon 85 mm Zis S 53 (58 coups)
Armement secondaire
7.62 mm DTM coaxiale MG avec 1,890 cartouches pour les 2
7.62 mm DTM MG

merci au site Battle field Russia
Pour le photosocope voir     2

 

 

The T. 44.



The T. 44 or  the tank of the transition.
In a line there are links for the evolution
In the human species or in a series of machines we always find a pedigree and still like a child to a parent so even on machines built by the same manufacturer but in the industry unlike the man trying to make manipulations and keep only the best for next generation
Let us therefore the equipment which we appreciate.
The Russian or Soviet tanks of the 30th  to the 50th s are all from the same family
At the beginning we will start with the T. 34 the perfect tank of  WW 2  robust easy to build and maintain and inexpensive. But there comes a point where it must be to find a successor. How to find a successor to a tank as the T. 34?
Or will we have a device roughly similar to predecessor   ot we built on a completely new vehicle but with still a family likeness. Or the 44 T resembles by  the turret at the T. 34 but already he announced  with his chassis the series T54 T. 55, which will last until T. 62.

The Genesis.

 

 T34/85


From the middle of World War 2  it is clear that the T. 34 can no longer fight against new opponents and must be changed. The change in depth is no longer possible to the extent that the tank has already been the subject of a 1943 major changes to the replacement of 76 mm cannon with a 85 mm cannon which will require the development a new turret.
 So what can I do? it will take the best of T. 34/85 and from this base to create from scratch a new tank. But he will be a success it is not sure?
Since the emergence of T. 34 a successor is being considered with a particular improvement of protection and we arrive at a new tank that has increased protection a new turret and a train rolling Vickers instead of train rolling Christie
The layout of the turret brings the possibility of having a third man is mainly carrying more ammunition. The engine is revised upwards with instead of the old 12-cylinder 500 hp the emergence of a 12-cylinder engine developing 600 horsepower more compact. But the starting of Barbarossa involve the end of the development of this tank, because the requirements are no longer  to the development of prototype, but to the mass production. The studies take off again in  mid 1943 in factories N°183 Stalin   and Tajil  Indeed Stalin wants a tank fastest longer protected t better armed than the T. 34.

 

 

 T44 1st  project 1939 (internet )


Morozov then proposes the Objiek 136 who will receive the name of T. 44.
 Beginning 1944 three prototypes were ready  two with a 85 mm cannon and the third with a 122 mm cannon If the turret is fairly conventional developments can be found in the engine compartment with a motor rather than online, but transversely which provides a gain of space. All three devices receive the same engine  V. 12, s 500 hp But this new machine is coldly received because further to engine problem and road-holding and more the new engine will lead to the displacement of the turret which is the centre of the chassis.

 

 

 T44 /85  T44/100  T44/122


This central location provides better protection ballistic avoiding  the removal of the turret  following an impact
In addition, the new suspension provides a better grip on all-terrain. The first tests of the prototype took place at the end of winter 43/44
  Between February and March 1944 trials are held with captured German equipment. But the program is stopped with the T44 122 soon after because the firing of cannon 122 is inadequate (3 shots /  minutes) and the carrying capacity ammunition (24 rounds complete) On other hand test with  T. 44/85  continued successfully  against the T. 34/85 and Panther.
Especially since as early as May 1944 new prototypes had been ordered with various changes including the level positioning of the pilot and the front glacis one of the two had a breakwater.
In  July 44 trials are held at Kubinka. A third prototype is designated  T44A send for trials to Ukraine
He has a good front glacis armour  and a larger turret but despite that its weight is lower than the other prototypes because it just over 30 tonnes against 31.05 t for other tanks The diesel engine  V. 44 12 cylinders of 520 horses will provide a maximum speed of 60 km per hour and has a breakwater on the glaze before. Following various tests the model is adapted by the Red Army on November 23rd  1944 under the name T. 44A.
But critics are always present because the T. 44 A has the same canon as the T. 34/85 or the Red Army wanted a 100 mm cannon
Tests also are being made to mount a 100 mm cannon D10T or LB-1 (abbreviation "LB" Laurent Beria). but at the same time tests on the T. 54 coming to an end and all energies are devoted to its new tank also further develop the T. 44 are put aside quickly because in 1946 the T. 54 / 1 enters into production

Description

 

 

 T34/85  T44  T55


The T44 his a classis tank  s with a tracked  chassis a turret in the centre but what holds you can retain on the T. 44 is its agility superior to the other tanks a proven and reliable engine and a fire-power .An maintenance is easy.  Because  he has many elements of T. 34
Another innovation visible the  disappearance on the front of the radio gunner. Why this loss? The Russians felt quite rightly that the presence of a machine gun in the glaze weakened it more this helps save space for carrying ammunition or fuel.
But he increase the duty of the tank  commander  because he  recovers the work of radio
.
The chassis.

 

 

 T34/85  T44  T54


It is longer and more flattened than its predecessor, the front glacis  has often a breakwater and we note the disappearance of the glacis machine gun and the hatch of the pilot, who was moved a little higher
The front glacis has very few weaknesses. On the side fenders have three large boxes of storage and rear we find four auxiliary fuel tanks ( cylindrical shape while on the T. 54 M. reservoirs become square ). The  rear glacis is occupied by  different grilles and trap doors giving access to the engine
For motorization  the T. 44 has always  a problem of water pumps. It is noteworthy that the pilot has also for its protection against the weather assembling a canvas with a center fenestron to guide him.
The rolling gear is similar to the  T. 34 (Christie type) . It has five wheels rolling it is noteworthy that the wheels and chassis low party are behind identical to that of T. 54 A.
The rear of the chassis is occupied by the engine V. 44 12-cylinder 520 horsepower stronger than the V.34 box with a speed of five reports
 This engine gives tanks a speed of 53 km per hour on the road by 25 km per hour on all-terrain and a range of 350 km.
The tank can cross trenches 2.50 m a slope of 60 degrees and 32 degrees of  leaning
It may also unprepared initial cross water cuts of 1.30 metre The exhaust is now on the left rear of the tank and a lighthouse is located at the left front of the tank near the hatch of the pilot.

The turret

 

 

 T34/85  T34/85  T44  T54


the turret is armed with a 85 mm cannon S. 53 and two 7.62 mm machine-guns DT M..
The barrel is a weapon that draws shells can penetrate 100 mm to 1 km
It carries 58 rounds complete and the turret is very similar to the T. 34 However, it is a little larger. The tank commander is placed on the left while the charger is right and he has behind him a armored ventilation
T. 44 can be equipped with an KTM  system and is equipped with a radio with an antenna on the left side of the turret next to the cupola of the chief of the tanks. It is not equipped NRBC and he  have not  a system of night vision.

Production.
On November 23rd  1944  he officially enters service and he is built at the factory 75 of Kharkov, which was recaptured in August 43
The factory was returned to service quickly through the transfer of equipment from other factories  but in the end of 44 only 22 tanks  were built  to  reach 965 in late 1945 and  858 more between 1946 and 1947
This tank very little was built because the T. 34 is still manufactured in the  50th years and arrived on the production lines T. 54.
In 1946 T. 54 replace the tank T. 44 in  the production lines and T. 54, replaces T. 34 in 1950.
In service in the Red Army.
On September 15th  1944  three brigades are chosen to be equipped with T. 44. These are the 33rd  60th and 63rd  Guard brigades but during the final stages of the war  all were retrofitted with T. 34/85
No tank was used for the latest offensive in the West   and the 100th  company of tanks in August 1945 and 600 tanks was deployed faces the Japanese
With The Cold War  this new now becoming mysterious. There are few photographs of te T44  only a photo reveals its presence in Hungary 1956 and a few photos are available on this Tank in the GSFA.
In 1961, the tank was modernized engine, transmission and chassis as well as a few tanks are tmodificated  into Tank command( T. 44 MK ) in 1963 and 1966 the T-44 receives a stabilizer for his cannon
It is part of the arsenal of the USSR at the end of 90th  years some of this tank chassis were used to pull the artillery pieces or engineering

Versions
 T 44/85 (1944)  Prototype 
 T 44/122 (1944) Prototype with gun 122 D25 /44T

T 44//100 (1945)  Prototype with gun 100 mm D-10T gun or 100 mm LB-1 gun (LB stands for Lavrenty Beria).
 T 44A (1944)  production model.
 T 44M (1961) T-44A modernization incorporating a drive train upgraded to match the one used in T-54 including the V-54 12-cylinder 38.88 liter water-cooled diesel engine developing 523 hp (390 kW), gearbox, tracks, 'starfish' road wheels
T 44 MK (1963) command tank. equipped with R-112 radio set. The ammunition stowage was reduced by 15 rounds to 46 rounds
BTS-4A (1965) T 44M converted into an ARV . The turret has been removed. The vehicle was fitted with a stowage basket, a hoist and a small folding crane with a capacity of 3 tonnes and a snorkel. It was also known as BTS-4-44M.
 T 44S (1966) – T-44A gun stabilization system (Cyclone)
T 44MS (1966) - T-44M gun stabilization system (Cyclone) increased for maximal operational range.
T 44 tanks converted into fixed fortifications after the removal of the engine and the gearbox

Specifications
Type T44 A
Number built 1,823
 Crew 4 (commander, driver, gunner and loader
Weight 32 tonnes
 Length 7.65 m6,07 m (hull only)
 Width 3.25 m
Height 2.455 m)
Engine
V 44 12-cylinder 4-stroke diesel 520 hp (388 kW) at 1,800 rpm
Range 350 km (road)
Speed 53 km/h (road)
20 km/h - 25 km/h (all terrain)

Main Armament
85 mm Zis S 53 tank gun (58 rounds)
Secondary armament
7.62 mm DTM coaxial light machine gun 1,890 7.62 mm machine gun rounds (for the 2)
7.62 mm DTM bow light machine gun


Thank to Web master Battle field Russia
Por the Walk Around Click  1   2

 

 

 

 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3998146
Nb de visiteurs aujourd'hui:264
Nb de connectés:13