Colonne de la Grande Armée( English Translation)

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 27/07/2008 à 14:46:57



 

 

 La colonne de la Grande Armée Wimille
English translation

Cette colonne se dresse près de Boulogne, face à l'Angleterre à Wimille.
Elle fut érigée en l’honneur de Napoléon.
La ville de Boulogne fut le théâtre de la distribution solennelle des décorations de la Légion d’Honneur aux militaires de l’armée des Côtes, qui se déroula le 16 août 1804 au nord de Boulogne, dans le vallon de Therlincthun, devant 80 000 hommes et 20 000 spectateurs.
Napoléon remit lui-même, un par un, environ 2 000 insignes durant 7 heures.
Furent décorés ce jour là Junot, Ney, Soult, Suchet, Vandamne, Bertrand, Lasalle, Morland, Cambronne
.
La colonne

Colonne Trajanne (Gravure Piranese )

Afin de rappeler cet instant héroïque pour la postérité, il fut décidé de construire un monument à l’imitation des colonnes antiques. Cette construction s'appellera "Colonne Napoléonienne".
Ainsi le 1er Vendémiaire de l'an XIII (21 Septembre 1804), paraissait un ordre du jour du Maréchal Soult annonçant sa construction,
Les soldats de l’Armée des Côtes érigeraient sur le plateau qui est à l’est de Therlincthun une colonne de marbre de cinquante mètres de haut à la gloire de l’Empereur.
La pose de la première pierre de cette colonne eut lieu le 18 Brumaire de la même année (6 novembre 1804).
La ville de Boulogne s’associa au geste de l’armée en prenant à sa charge l’acquisition du terrain 18 000 F pour 4.5 ha.
Cette colonne fut financée grâce à des "retenues sur solde", d'une journée par mois par officier et une demi-journée pour les s/officiers et hommes de troupes et de la Marine. 
Le marbre utilisé sera le marbre blanc, dit marbre de l'Empereur, des carrières aux environs de Marquise, à quelques kilomètres au nord-ouest  de Boulogne.
Le Maréchal Soult posa cette pierre devant les détachements en carrés, accompagné d'un grenadier de chaque régiment.
La construction commença aussitôt. Après la Bataille d'Austerlitz, Soult envoya 49 tonnes de bronze prises à l'ennemi, que l’architecte Houdan emploiera pour fabriquer la statue de l'Empereur et les bas-reliefs.
Mais le monument, bien que bénéficiant d’un budget de 1.408.578 Frs et 30 centimes, dépassait à peine vingt mètres à la chute de l’Empire.
Le Gouvernement de Louis XVIII fit fondre statue et bas-reliefs compris (plus la statue de la colonne Vendôme) pour réutiliser l'ensemble dans la confection de la statue d'Henri IV sur le Pont-neuf à Paris. Mais que faire de la colonne ?
On pensa la transformer en phare mais l’opinion publique fit céder le gouvernement et ,en 1819, le Duc d'Angoulême fit reprendre les travaux pour transformer cette colonne en Colonne Bourbon avec un globe fleurdelisé surmonté d'une couronne Royale, nommé "Globe de la Légitimité".

La Monarchie de Juillet le rendra à sa première destination, sous le vocable de "Colonne de la Grande Armée".
En 1838, le sculpteur Bosio fut chargé de sculpter une statue de l'Empereur qui sera fondue par Denis.

 


 

 

 
J F BOSIO(1769 1845)


Celle-ci sera exposée sur les bords de Seine jusqu'au retour des "Cendres", puis envoyée à Boulogne pour y être inaugurée le 15 Août 1841.
La colonne mesure 50,1 mètres de hauteur, cette statue haute de 3,5 mètres et pesant 7,5 tonnes représente l'Empereur en tenue de sacre dite "Impériale",  brandissant dans sa main gauche un sceptre à l'Aigle.

L'Histoire  est toujours pleine de vicissitudes et entre 1940 et 1944 la statue reçut les outrages des hommes.
Les bombardements alliés endommagèrent la statue. Elle sera donc remplacée en 1962 sur ordre du Général de Gaulle par la statue que l'on peut voir aujourd'hui, montrant l'Empereur en tenue légendaire, bras droit dans le gilet, portant sa redingote et son éternel chapeau ancien.

 

 

 

La colonne a été abîmée en 2002 par la foudre et elle fait l objet d’une restauration.
Deux légendes courent sur cette colonne:


- La position de Napoléon qui semble tourner le dos à l'Angleterre : c’est faux car celle-ci se trouve à gauche et  non  son dos.
La statue fait face à l'avenue qui menait à l'entrée, et qui rejoignait autrefois la route de Calais.
- Les aviateurs anglais et la statue : certains racontent que des aviateurs anglais faisaient un détour pour vider leurs munitions sur cette statue, l'arrosant copieusement de rafales.

Un pavillon de droite, à l’entrée du site, abrite désormais un petit musée sur le camp de Boulogne avec les restes de la statue de 1839 ainsi qu’une boutique. 
Merci à Alain pour cette bonne journée.
Photoscope ici

The column of the Great Army


 

This column stands near Boulogne on the face England at Wimille
It was erected in honor of Napoleon
The town of Boulogne was the scene of the solemn distribution decorations of the Legion d'Honneur to the soldiers of the Coast Army  which took place on August 16th 804 in the north of Boulogne, in the valley Therlincthun before 80 000 soldiers and 20 000 spectators.
Napoleon gave himself, one by one,  2000 insignia duringr 7 hours
Were decorated that day Junot, Ney, Soult, Suchet, Vandamne, Bertrand, Lasalle, Morland, Cambronne.
To remind in the  future this heroic moment it was decided to build a monument in imitation of ancient columns This construction called " Napoleonic column”
The column

 

Trajan column (Piranese Ingraving)


Thus, the 1st Vendémiaire of the year XIII (September 21st  1804) seemed an agenda of Marshal Soult announcing its construction,
The soldiers of the Coast Army  raised  on the plateau which is east of Therlincthun a marble column of fifty metres high in the glory of the Emperor
Laying the foundation stone of this column took place on 18 Brumaire. the same year (November 6th 1804)
The city of Boulogne joined the gesture of the army taking charge at its land acquisition for  18000 francs.( 4.5 hectare )
This column was financed through "deductions" on sold one day per month for an officer and a half-day for under officers and troops and the Navy.
  The marble used wase the white marble said Emperor marble quarries around Marquise, a few kilometres north-west of Boulogne
Marshal Soult before detachments into squares laid this stone, together with a Grenadier of each regiment
The construction began immediately  and after the Battle of Austerlitz, Soult sent 49 tons of bronze taken to the enemy.,what the architect Houdan employ to build the statue of the Emperor and the bas-reliefs
But the monument, although enjoying a budget of 1,408,578 Frs  cents exceeded only twenty meters in the fall of the Empire.
The Government of Louis XVIII  ask from the statue and bas-reliefs included (plus statue of the Vendome column) for the use together in the construction of the statue of Henri IV on the Pont-neuf in Paris
But what the column?
It is thought to transform the flagship but public opinion  did yield the government and in 1819 the Duke of Angoulême  decide to transform this column in Column Bourbon a globe with fleur de lis surmounted by a Royal crown named "the Globe legitimacy "
The July Monarchy  will make its at his first destination under the name column of the Great Army .

 

 

JF BOSIO (1769 1845)


In 1838, sculptor Bosio is responsible for sculpting a statue of the Emperor to be melted by Denis.
It will be exhibited on the banks of the Seine until the Ash return , then sent to Boulogne to be inaugurated on August 15th  1841.
The column measuring 50.10 meters in height, the statue high of 3.50 metres and weighing 7.5 tonnes represents the emperor in full regalia coronation called "Imperial", brandishing in his left hand a sceptre in the Eagle
The History is always full of vicissitudes and between 1940 and 1944 the statue receive the ravages of men and the war
The allied bombing had damaged the statue, it will be replaced in 1962 on the orders of General de Gaulle by the statue that can be seen today, showing the emperor wearing legendary right arm in the jacket, and carrying his frock his eternal s old hat
The column was damaged in 2002 by lightning and is the subject of a restoration

 

Two legends run on this column
1)Napoleon's position that seems to turn its back on England:
This is false as it is to the left and not his back.
The statue faces the avenue leading to the entrance, and who once joined the road from Calais
2)The English aviators and the statue:
some say that English aviator make a detour to empty their ammunition on this statue, basting copiously gusty
A pavilion on the right at the entrance of  the site, now houses a small museum upon the camp of Boulogne with the remains of the statue of 1839 and a shop
Thank to Alain for his good journey

Walkaround here

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3396140
Nb de visiteurs aujourd'hui:802
Nb de connectés:20