Allemagne Camouflage des engins allemands 2° partie

Article écrit par : Daniele Giuglimi (traduction C Balmefrezol)

Mis en ligne le 13/01/2008 à 20:48:06



 Le camouflage des engins Allemands 2° partie

English Version
Voir 1e Partie See 1st Part
ICI HERE

MAJ  Update 06/2011

 

Le front européen 1943 1945.

La guerre éclair ayant cédé la place à une guerre défensive les Allemands adoptèrent le type de camouflage adapté à ce type de combat.
 Ainsi en 1943 il fut décidé d'utiliser de n’utiliser que le Dunkelgelb sur tous les engins allemands.

 

Hetzer (Bastogne)


Les unités pouvaient utiliser cette teinte seule ou avec l’ajout d'autres couleurs comme l’Olivegrün (vert olive qui est un gris vert très foncé différent de l’olive drab US) RAL 6003 et le Rotbraun (marron rouge) RAL 8017.

 

Le mélange trois couleurs donnait un schéma de camouflage et très efficace. Il reposait sur un schéma de camouflage qui avait été utilisé à la fin de la 1° Guerre Mondiale.
Chaque fois qu'il était possible ce camouflage était réalisé dans les ateliers régimentaires qui utilisaient des pistolets à peinture et faisaient le camouflage selon des schémas décrits dans les manuels.

 

Panzer IV (Bruxelles ) KönigTiger ( La Gleize )

)
 Tous les véhicules ne furent pas repeints immédiatement en application de cette directive. Il est même établi que les anciennes peintures furent utilisées jusqu'à épuisement de ceux ci
En 1944 durant l'été les engins sortirent d'usines directement camouflés d'ou une standardisation du schéma.

 

 

Stug III (Saumur) Pak 43 (Omaha )


À l'automne 1944 il une note édicta que le vert et le Rouge devaient être changés ; Aussi deux nouvelles versions de teintes apparurent :
l'Olivegrün plus foncé que le précédent ainsi que le Rotbraun qui tirait plus vers le rouge. Mais toutes les fabriques ne se sont pas conformées à ces directives.
 Entre la fin août et décembre 1944, il fut essayé mais pas sur tous les engins un nouveau schéma dénommé Licht-und-Schatten Tarnung basé sur l’application de petites taches de couleur sur le schéma classique Ce type de camouflage a été appelé chez nous après guerre d’un terme britannique Ambush .

 

 

Hetzer(Bruxelles)


À compter de cette date il apparaît un nouveau schéma de camouflage du à l'initiative des Constructeurs schémas de camouflage au bord francs et droit ou ondulé.

 

 

 PZ 18/40 (Duxdorf)


En décembre 1944 il fut décidé aussi de n’utiliser comme couleur de base que le rouge antirouille et le vert. Mais seulement le rouge ne fut utilisé dans les dernières semaines de la guerre.
De plus suite au manque de matières premières à la baisse de qualité des peintures celles-ci durant les dernières semaines du conflit étaient de piètre qualité et elles ne résistaient pas longtemps à l'usage intensif qu'il était fait des engins.

 

Terrains enneigés
Durant les combats de l'hiver 1941 1942 les combattants se rendirent compte du défaut majeur du gris panzer sur les terrains enneigés. Cette couleur était totalement inadaptée au terraini.Il devenait évident que la résistance des troupes soviétiques avait entraîné la Wehrmacht dans une campagne d'hiver pour laquelle elle n'était pas du tout préparée à tous les points de vue.
 Les solutions d'urgence furent appliquées, comme l'utilisation de draps de voilages blancs ou l'emploi de peinture blanche à l’eau ou de la chaux mélangée avec de l'eau.
Ce type de peinture était appliqué seulement sur le devant des chars ainsi que sur la partie supérieure.
 Quand la deuxième campagne d'hiver commence la teinte Weiss (blanc) RAL 9002 fut disponible en corps de troupe. Cette teinte pourrait être pulvérisée avec des pistolets à peinture mais elle n'était pulvérisée surtout que sur les parties les plus visibles des engins. Elle était diluée dans de l’eau pour être plus facilement éliminée lors de la période de dégel. L'apparition de cette peinture n’élimina n'a pas l'utilisation des solutions de dépannage utilisées lors du premier hiver de conflit (peinture à la chaux et draps blancs)
A la fin de 1944 le III° Reich fut contraint de faire des économies sur tous les plans et ces économies touchèrent aussi bien la production d'engins que la production de peintures ce qui fit que de nombreux engins ne purent pas être camouflés en blanc.
L'intérieur des chars.
Suite aux nombreuses études il s'avère qu'il existe différents schémas de peinture pour l'intérieur des engins allemands.
Les causes sont diverses.
Fournisseurs multiples de matières premières et constructeurs différents utilisation d’anciens et de nouveau les éléments entre eux, économies diverses. Tout ceci fit que parfois il eut de nombreux schémas de peinture à l'intérieur des agents blindés.
 La règle voulait que l'intérieur des engins à ciel ouvert soit peint de la même couleur que le châssis et que celle-ci doive être appliquée à l'usine.

 

Trappes Panzer IV(Samur) Trappes Panzer IV(Saumur)


Pour les engins fermés la couleur intérieure était Elfenbein (ivoire) RAL 1001. Couleur claire semi brillante tirant sur le jaune. Les panneaux et les tapes étaient quant à eux peints de la même couleur que le châssis (question de n'être pas vu facilement lorsqu'ils étaient ouverts) Quant à la chambre de combat elle est peinte pour la partie basse en Graugrün jusqu’à la fin 1942
Les parties mécaniques est peintes en Graugrün ou Lichtblau (Azur) RAL 5012.
Les surfaces les plus importantes restaient peintes en rouge antirouille. Les appareils radio étaient Schwarz (noir) RAL 9004 ou gris
Les carrosseries servant de caissons étaient de la couleur de la coque extérieure. Les moteurs étaient presque tous peints en noir semi brillant de même que les parties mécaniques les plus petites, compresseurs manivelles et leviers.
Les inscriptions faites avec des caches étaient peintes en noir.
On ne signale à la fin 1944 certains engins peints an rouge anti rouille.

 

 

 

Köningtiger (Saumur )

 

 

Notes diverses.

Les exceptions aux règlement furent nombreuses et  il est fortement conseillé de bien se renseigner et de compulser de revues spécialisées et/ou se reporter à la bibliographie en fin d'article.
Aussi vais-je vous donner certains exemples de cas particuliers
1° exemple Les véhicules en Afrique du Nord et plus particulièrement en Tunisie peint en vert clair
2°'exemple Les véhicules allemands durant l'opération Zitadelle camouflés avec des petites taches vertes et marron appliquées sur la couleur de fond
3° exemple l’utilisation du rouge antirouille sur les engins blindés des dernières semaines de 4° exemple l’utilisation jusqu’au bout des stocks de peinture qu’ils soient blancs ou rouge Pour augmenter l'efficacité du camouflage on a utilisé aussi des végétaux des filets et des bâches. Ces pratiques furent de plus en plus utilisées à partir de 1943 surtout lorsque la supériorité aérienne alliée alla en augmentant
De plus il savoir que lors des passages en ateliers régimentaires les anciens symboles tels que les marquages des unités ou dessins personnels n'étaient pas touchés si l’engin était repeint.
Donc ceux doivent être en peinture plus sombre
Les couleurs utilisées pour les coffres et autres pièces annexes des engins étaient peints en Feldgrau (gris vers moyen) RAL 6006 et Dunkelgelb.
 Les tôles ou le bois étaient parfois recouverts de peinture, toutefois il ne faut pas perdre de vue que la peinture ne tient pas bien sur ces matériaux
De plus les armes épiscopes et parties mobiles étaient maintenues dans un état de propreté impeccable
Quand l’engin passait en atelier et que le temps n'était pas compté les parties mobiles les équipements étaient enlevés avant peinture
Par contre si le temps manquait le mécanicien ne prenait pas le temps de tout démonter et la couleur de base était pulvérisée partout sauf sur les parties en verre comme les phares les épiscope et l'optique.
Les véhicules de la Luftwaffe étaient à général peints de la même couleur que les véhicules de la Wehrmacht avec toutefois l’utilisation de la couleur Blaugrau (gris bleuâtre appelée Anthrazitgrau ou Fliegerblaugrau) RAL 7016.

Conclusion
Il faut savoir que beaucoup de textes ont été écrits sur le camouflage utilisé par les Allemands depuis la 2°Guerre Mondiale. La variété des couleurs vient des nombreuses sources et conditions d’utilisations.
Tout cela donne divers schémas de couleurs et de teintes et l'analyse des photos d'époque n'est pas souvent d'un grand secours car la lumière, la qualité des négatifs peuvent fausser toutes les analyses. De plus il ne faut pas perdre de vue que l'effet d'optique varie selon la distance et l’angle de vue et la taille de l’engin. Les engins utilisés au front étaient aussi très fatigués et ont reçu plusieurs couches de peintures provenant de divers ateliers.
 La peinture a pu être passée soit au pinceau soit au pistolet, la peinture peut être peu mal ou pas du tout diluée et les diluants peuvent être de mauvaise qualité
Toutes ces réflexions pour l'aspect de la peinture côté extérieure sont aussi valables pour les peintures à l'intérieur.
Aussi pour nous maquettistes l’essentiel est de réaliser un engin qui se rapproche le plus prête possible la réalité selon le lieu le régiment et l’engin

 

 

Tigre I( Saumur ) Hetzer (Lesany)



SOURCES
Panzer Colours 1, 2, 3 - Arms and Armour Press; Tarnanstriche des deutschen Heeres 1914 bis Heute - Denecke
Blitkrieg - Arms and Armour Press
Uniforms, organisation and history of the Panzertruppe - Bender
Lastkraftwagen der Wehrmacht - Podzun Pallas
Die Panzer der Ostfront - PPV
Vanguard e New Vanguard series - Osprey,
Panzer Colours - Wydawnictwo Militaria
Ground Power 33, 34
Model Time 26
AFV News,

Notes Officielles allemandes
 OKH 687 du 07.11.1938,
           864 du 31.07.1940,
           281 du 17.03.1941
          1128 du 18.11.1941
          1228 du 28.11.1941
           315 du 25.03.1942

 

 

    The European Theater of Operations 1943 1945.

 The blitzkrieg having given up the place in a defensive war .Also the Germans adopted the type of camouflage adapted to this type of battle.
So in 1943 it was decided to use to use only Dunkelgelb on all German vehicles. Units could use this alone or in the addition with oher colours as Olivegrün (olive green which is a very dark green grey different from olive US drab ) RAL 6003 and Rotbraun (red horse chestnut) RAL 8017.

 

 

Hetzer (Bastogne )

 

 

The mixture of this three colours gave a schema of camouflage very efficient.It is based on a schema of camouflage which had been used at the end of WW1 . This camouflage  was executed in the regimental workshops,each time it was possible with special material (airbrushses) with  official camouflage scheme represented in textbooks.

 

Panzer IV (Bruxels ) König Tiger ( La Gleize )


All vehicles were not immediately repainted in accordance with this directive. It is even established as the ancient painting was used up to exhaustion of those Durind summer of 1944 some vehicless go out of factories directly camouflaged (standardization of the camouflage) )

 

 

 

Stug III (Saumur) Pak 43(Omaha)

 

 

In autumn of 1944 a note stipulate that the green and the red must be changed; also two new versions of coulours appeared:
 Olivegrün more dark  than precedent and the Rotbraun which pulled more towards the red. But all the factories did not conform to these directives. Between the end of August and December, 1944, it was tried but not on all vehicles a new schema called Licht-und-Schatten Tarnung based on the application of small stains of colour on the classical schema This type of camouflaging was called after war with a the British term Ambush.

 

 

Hetzer (Bruxels )

 
As from this date it appears a new schema of camouflage based on the initiative of the factories.Scheme of camouflage  to the edge frank and right or wavy.

 

 

 

  PZ 18/40 (Duxdorf)

 

In December of 1944 it was also decided to use as basic colour only the slushing red and the green.
 But only the red was used in last weeks of war.
 Furthermore further to the lack of raw materials in the quality fall of painting these during last weeks of conflict were of pitiful quality and they did not resist to intensive usage for a long time that it was made of devices.

 

Snowy fields
During battles of the winter, 1941 1942 the crew of the panzers realized the major defect of grey panzer on the snowy fields. This colour was completely maladjusted for this winter battlefields it became obvious that the resistance of the Soviet troops had drawn away Wehrmacht in a winter campaign for which she was non prepared
Urgent resolutions were applied, as the use of white curtains and application of white  water painting or
some lime blended with some water. This type of painting was only applied on the front of the tanks as well as on the upper party. When the second winter campaign begins shade Weiss (white) RAL 9002 was available in troop units.
This paint could be pulverized with airbrushes but it was especially pulverized only on the most visible parties of vehicles. It was diluted in some water to be more easily eliminated during the  thaw period 
The appearance of this painting non eliminated the others solutions used during the first winter of conflict (painting in lime and white sheets)
At the end of 1944  III ° Reich was forced to make savings on all plans and these savings touched as well the production of vehicles as the production of painting what made that numerous devices could not be camouflaged in white

The inside of tanks.
Further to numerous studies it proves to be that there are different scheme of painting for the inside of the German vehicles. Reasons are various. Numerous purveyors of raw materials and different constructors use of ancient and new elements between them,  All this made that sometimes he had numerous schemea of painting inside the armoured vehicles.
The principe is : the inside of the roofless vehicles would be painted of the same colour as the frame  in  factory. For closed vehicles internal colour was Elfenbein (ivory) RAL on 1001. Clear colour semi bright pulling on the yellow. Panels are in the same colour as the frame (condition to be not seen easily when they were opened) As for the room of battle it is painted for the low party in Graugrün till the end of 1942 The mechanical parties are painted in Graugrün or Lichtblau (Azur) RAL 5012

 

 

Panzer IV(Saumur ) Panzer IV(Saumur )

 

 

The most important surfaces remained painted in anti-rust red. Radio were Schwarz  (Black) RAL 9004 or grey
the bodywork serving like coffers are in the same colour of outside bofy. Motors  were almost painted in black semi shining as well as the smallest,( compressor mechanical parties starting handles and levers ). Inscriptions made with hiding places were painted in black.
In the  end of 1944 some  vehicles would be paint in anti-rust red

 

 

Köningtiger (Saumur)

 

 

 Various notes.
Exceptions in regulations were numerous and  it is hard recommended to enquire definitely and to consult specialized magazines and/or to refer to bibliography at the end of this  article. Also I am going to give you same examples of particular cases
1st example .Vehicles in North Africa and more particularly in Tunisia paints in light green
2sd example The German vehicles during operation Zitadelle camouflaged with small green and brown stains applied to thorough colour
3st example .The use of the anti-rust red on the armoured  vehicles in the last weeks of WW2 4 ° exampleUse to the end of the supplies of painting that they are white or red
To augment the effectiveness of camouflage they also used vegetables ,nets and canvas
These practices were more and more used from 1943 especially when allied air superiority went by augmenting
Furthermore it know that during passages in regimental workshops the ancient symbols such as the marking of units or personal drawings were not deleted on the vehicle when he  was repainted
Therefore those have to be painted  in darker colours
The  colours used for chests and other additional rooms of vehicles were painted in Feldgrau (grey towards means) RAL 6006 and Dunkelgelb.
Sheeting or wood were sometimes covered with painting, nevertheless you should not lose of view that painting does not hold very well
Episcopes, weapons and mobile parties being supported in a state of flawless cleanness
When the vehicle passed in workshop and that the time was not counted the mobile parties equipment was taken away before painting
On the contrary if the time missed the mechanic do not disassemble  nothing and basic colour was pulverized except on glassy parties as headlights everywhere episcopes and opticals
The vehicles of Luftwaffe were in general painted by the same colour as the vehicles of Wehrmacht with nevertheless the use of colour Blaugrau (grey bluish called Anthrazitgrau or Fliegerblaugrau) RAL 7016
Conclusion
It is necessary to know that many texts were written on the camouflaging used by the Germans since the WW2. The variety of colours comes from numerous sources and conditions of uses.
All that gives various schemata of colours and shades and the analysis of the photographs of epoch is not often of a big assistance because light, quality of the negative can distort all analyses.
Furthermore you should not lose of view which the effect of perspective varies according to distance and angle of view and size of the device.
Vehicles used in the front were also very tired and accepted several coats of painting coming from various workshops.
Painting could be crossed either to the brush or to the airbrush . The painting can be not very wrong or in no way diluted and thinners can be inferior
consideration for the aspect of painting side outside is also valid for painting indoors.
Also for us modeller, the bulk is to accomplish a vehicle which gets closer the readiest possible reality according to the place of the regiment and the vehicle

 

 

Tigre I (Saumur) Hetzer (Lesany)


  SOURCES
Panzer Colours 1, 2, 3 - Arms and Armour Press; Tarnanstriche des deutschen Heeres 1914 bis Heute - Denecke
Blitkrieg - Arms and Armour Press
Uniforms, organisation and history of the Panzertruppe - Bender
Lastkraftwagen der Wehrmacht - Podzun Pallas
Die Panzer der Ostfront - PPV
Vanguard e New Vanguard series - Osprey,
Panzer Colours - Wydawnictwo Militaria
Ground Power 33, 34
Model Time 26
AFV News,
Germans officials notes
 OKH 687 du 07.11.1938,
           864 du 31.07.1940,
           281 du 17.03.1941
          1128 du 18.11.1941
          1228 du 28.11.1941
           315 du 25.03.1942

 

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3396140
Nb de visiteurs aujourd'hui:802
Nb de connectés:17