URSS T34/85 anatomie (Version Française)

Article écrit par : Traduction Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 20/11/2007 à 12:46:13



Le T34 /85


Traduction Claude Balmefrezol
 

Les essais de réarmer le T-34 avec un canon plus puissant ont commencé en 1942, A ce programme de réarmement de l engin vont s’ajouter divers programme de modernisation et d’élimination des défauts de jeunesse du char
Il fut alors construit un nouvel engin le T-43 qui prenait en compte tous les défauts du T34  qui étaient assez nombreux comme perfectionnement de la suspension, augmentation de l’habitabilité du char et augmentation de la protection. Pour ce faire il a été utilisé les fiches et programmes de modernisation établies avant la guerre portant sur le T34 M
Le nouveau char etait un clone à 78.5 % du T34 produit jusqu’à ce jour.

 

T43 Char Moyen

La forme de la caisse avec le positionnement du moteur de la transmission des postes de combat et de conduite La différence vient de la tourelle et de l augmentation de la protection qui passe pour la caisse à 75 mm et pour la tourelle à 90 mm.
À la fin d'août 1943, une réunion de travail s’est tenue à l'Usine 112. Etaient présent le Commissaire du Peuple chargé de la production de chars V.A.Malyshev, le Commandant de Corps Blindé et des  Troupes Mécanisées de l’Armée Rouge   N.Fedorenko et les membres du Commissariat du Peuple pour l’Armement. Dans son introduction, V.A.Malyshev souligne le coût énorme en hommes et en matériel de la victoire de Koursk
 « Les chars ennemis ont ouvert le feu sur les nôtres à des distances allant jusqu'à 1,500 mètres, pendant que nos canons de 76 mm ne pourraient détruire "des Tigres" et "des Panthères" qu’à des distances de seulement 500-600 mètres. Imaginez donc cette problématique .L’ennemi a entre les mains un canon qui peut détruire nos chars à une distance d’un kilomètre et demi alors que nous nous ne pouvons intervenir efficacement qu’à 500 m. Une arme plus puissante doit être montée sur le T-34 et vite.
Il faut noter que dans les faits la situation était encore plus sombre que celle décrite par Malyshev. Cet état des faits avait entraîné une étude dès le début de 1943.

 

 

T34-85 avec canon D-5T T34-85 avec canon D-5T


Dès le 15 avril 1943, le GOKO (Gosudarstvenny Komitet Oborony, ou Comité central de la Défense) suite à l’apparition de nouveaux types de chars allemands publie la note 387ss  (ss voulant dire secret) qui traite de l’amélioration des défenses anti chars. Ainsi le GAU (Glavnoye Artilleriiskoye Upravleniye, ou Commission sur l artillerie) de mettre tout  en œuvre pour trouver une solution dans les 10 jours sur les nouveaux moyens de lutte antichar en passant des fusils anti char aux canons et enfin aux chars.
Conformément à cet ordre, le responsable des forces Blindées et Mécanisées le  général lieutenant V.M.Korobkov ordonne de tester un Tigre capturé
Ces essais, ont lieu du 25 à 30 avril au NIIBT (Nauchno-issledovatel'skii Institut Bronetankovoi Tekhniki, Institut de Développement et de Recherche des chars) à Kubinka
Les résultats des tests sont décevant. L’obus AP 76 mm tiré par le canon F-34 n'a pas pénétré le flan du Tigre même à 200 m
L'arme la plus efficace pour neutraliser le char tigre s’est révélé être le canon antiaérien 52-K de 85 millimètres 1939.
Il a pénétré le blindage frontal de 100 mm à une distance  de 1,000 mètres
Ainsi le 5 mai 1943 le GOKO approuve l'ordre n° 3289ss   sur l’installation du canon 52-K de 85 millimètres 1939. sur le nouveau char
Le bureau d’études de l'usine n°9, avec à sa tête  F.F.Petrov, avait commencé le développement de ce canon en janvier 1943. Au le 27 mai 1943, les études concernant le canon D-5T-85 étaient terminées. Ce canon avait été conçu en se basant sur des études allemandes de canons anti char. C’est un poids plume avec un recul limité. Les premiers D-5Ts vont être fabriqués en juin.
Dans le même  temps, le prototype d'un autre canon anti char  de 85 millimètres est.  Les deux armes sont soumises à ces tests auprès du TsAKB (Bureau central d’études de l’Artillerie) qui est dirigé par V.G.Grabin)
Ainsi le canon S-53  mis au point par T.I.Sergeyev et G.I.Shabarov et le S-50  mis au point par  V.D.Meshaninov, A.M.Volgevskii et V.A.Tyurin sont testés .
Un autres canon mis au point par l'usine d'artillerie  n°92  propose une autre canon de 85 mm mis au point par A.I.Savin Aussi à la, mi 1943  existent 4 variantes du canon de 85 mm
le 52 K Mdle 1939 le S52 le D5T 85 et le canon de l’usine N°12s sont prêts  pour les essais.
Mais quel char choisir pour être équipé de cette arme?
Le T-43 se trouve rapidement hors jeu. En effet avec un canon de 76 mm le T43 arrive deja à un poids de 34.1 T. Le montage d’une arme plus puissante ne ferait qu’augmenter son poids avec toutes les conséquences qui vont en découler. De plus la construction d’un nouveau type de char va entraîner du retard dans les livraisons car il faudra installer de nouvelles chaînes de montage. La production de char étant un « oukase » émanant de Moscou le projet du T43 était vouée au début à l’échec. En 1944 on monta toutefois pour essai un canon de 85 mm mais le programme était déjà arrêté

 

 

T34-85 armé du canon S-53 avant essais


Suite aux essais le canon D-5T  devra être l’arme du futur char lourd  "JS». Le fait de monter ce type de canon sur un T34 entraîne une redéfinition de la tourelle du char .En effet celle-ci devra être plus large   . Un groupe d’étude de l’usine "Krasnoye Sormovo" avec à sa tête V.V.Krylov et un groupe d’étude de l'usine n°183  dirigés par A.A.Moloshtanov et M.A.Nabutovskii. se mettent au travail 2 types de tourelles sont projetés  Il s’agit de 2 tourelles moulées avec un diamètre  du puit de tourelle de 1,6 m. . Il est clair que la tourelle du T43 a servi de base à l’étude.
Le développement du nouveau char va prendre du retard suite à la promesse du TsAKB d'installer le canon S-53 85 mm dans la tourelle du T-34/76 avec son diamètre de puit de tourelle de 1,420 m.
V.G.Grabin désigne l'usine n°112 pour effectuer les essais TsAKB remanie la partie avancée de la tourelle; spécialement, le tourillon de canon qui est avancé 200 millimètres. Grabin essayé de faire approuver son concept par V.A.Malyshev. Ce dernier, ayant des doutes  decide après des essais accomplis au centre d’essais de Gorokhovetsk  de mettre un terme à cette expérience.
Les raisons sont les suivantes .Deux hommes, dans un espace encore plus restreint suite à l installation du nouveau canon, ne pouvaient mettre en œuvre cette arme de façon efficace
De plus le nombre de coups embarqués était moindre
 Malyshev ordonne à M.A.Nabutovskii de se rendre à l'usine 112 et  de faire une inspection.
Lors d’une conférence D.F.Ustinov N.Fedorenko, et  Nabutovskij critiquent le projet de Grabin. Le projet d’installer le nouveau canon dans la vieille tourelle est donc abandonné

Suite à cette conférence les évènements s’emballent. Le canon S-53, est sorti vainqueur des épreuve mais il ne peut être monté dans la tourelle conçue pour le T 34/76
En plus de cela il était aussi clair que le fusil S-53, qui avait gagné les essais compétitifs, ne pouvait pas être installé dans la tourelle conçue du Sormovo. En plus du manque de place dans la tourelle l’installation de ce type de canon en  limite son élévation
.

 

 

T34-85(émeutes Berlin 1954)


Il faut donc soit changer la forme de la tourelle, soit y implanter un autre type de canon comme le D-5T,
Mais malgré tout l’usine "Krasnoye Sormovo"  planifie la production de ce type de char pour la fin 1943 100 chars armés du canon D-5T doivent sortir des chaînes de production. Mais ce n’est qu’en janvier 1944 que les premiers engins sortent de l usine Entre temps l’ordre N° 5020  du GOKO  officialise le t34 85 le 23 janvier 1944.
Ce type de char se distingue nettement des autres chars tant par l’aspect extérieur qu’intérieur  Il avait une tourelle de deux hommes et un équipage de quatre hommes
Le tourelleau du chef de char se trouve déplacé vers l avant et il composé dune trappe se cassant en deux . .Le chef de char dispose aussi d’un périscope d'observation MK-4, monté sur le toit de tourelle lui voir une vision globale du champ de bataille Le canon et la mitrailleuse coaxiale sont asservis à une lunette TSh-15 et un télescope panoramique PTK-5. Les véhicules des premières séries possédaient un ventilateur de tourelle, alors que ceux des autres séries en avaient deux. Chaque flanc de la tourelle possède une fente d'observation avec verre blindé. La radio positionnée dans la coque possède une antenne qui est placé comme sur le T-34/76.
Le char emporte 56 obus et 1953 cartouches de mitrailleuse. Le groupe moteur propulseur et la transmission ainsi que le châssis n’ont pas subi de retouches profondes

 

 

T34-85  Krasnoye Sormovo avec canon ZIS S53

Mais il faut savoir que ce T34 type Krasnoye Sormovo n’ jamais été comptabilisé comme étant un T34 /85 . Les chiffres de production varient certains parlent de 500 à 700 chars. Pour être plus précis il faut savoir que le canon qui armait ce type de char a été construits à 283 unités en 1943 et , 260 en 1944, soit  543 en tout.
 De ce nombre,  il faut retrancher 107 canons qui ont été monté sur des  JS-1, et 130 (pas plus de 100 selon d'autres sources) ont été utilisés  pour des KV-85  plus quelques uns pour des  prototypes . Donc, le nombre de T-34 produits avec le D-5T est de  presque 300 véhicules.

 

 

Char depannage T34 T

Par contre le canon S-53 monté en tourelle à Nizhnij Tagil n’ pas provoqué le moindre soucis Le S-53 a été accepté le 1 janvier 1944, selon l'ordre de GOKO.
La production démarre en mars, pour atteindre son rythme de croisière en mai.
Ainsi les premiers T-34-85 armés avec le S-53 ont quitté l'Usine n°183 de Nizhnij Tagil en mars 1944 .Ensuite les usine N°174 à Omsk et 112 "Krasnoye Sormovo" a commencé la production.
Pendant ce temps, une partie des T34 Krasnoye Sormovo ont continué à être équipés avec le canon D-5T

 

 

Masque tourelle avec canon S 53 (gauche) et ZIS S53 (droite )

Toutefois les essais qui ont continué en dépit du début de production, ont révélé des défauts dans le mécanisme de recul du S-53.Ordre est donné à l'usine d'artillerie n°92 de Gorkii d’y remédier
Aussi en novembre-décembre 1944, un nouveau canon entre en production sous la désignation ZIS-S-53 ("ZIS" était le code pour la usine N°92 Usine d'Artillerie Stalin, "S" était le code du TsAKB.). En tout, 11,518 S-53 et 14,265 ZIS-S-53 seront produits entre 1944-1945.
Ce canon fut aussi monté sur le T-44
Ce T34 armé d’un canon S-53 ou l ZIS-S-53 avait une tourelle abritant trois hommes,
Le tourelleau du chef de char ayant été déplacé plus loin à l'arrière. Le télescope panoramique PTK-5 du commandant a été enlevé il a été remplacé par un nouvel appareil d'observation MK-4. Le moteur a subit lui aussi un transformation avec le changement des filtres à air
" Cyclone" par des filtres "Multi-cyclone" plus efficace
Comme la production des T-34 avaient lieu dans diverses usines des différences pouvaient être déceler sur les chars : les tourelles présentent des différence selon leur provenance ainsi que le train de roulement avec des galets différents selon les unités de fabrication.

 

 

Char dépannage SPK 5

En janvier de 1945, le panneau mobile en 2 parties du tourelleau du chef de char a été remplacé avec un panneau mobile en une partie
Les derniers chars de l usine "Krasnoye Sormovo"  ont déplacé les deux ventilateurs installés à l'arrière de la tourelle vers le centre afin de mieux aérer la tourelle.
 À la fin de la guerre, les essais ont été menés pour améliorer l'armement du char avec l installation d’un canon de 100 mm D 10 T (canon qui armera le futur T54 )

 

 

T34-85 4°Bde chars de la garde 2° Corps blinde de la Garde 3° Front Bielorussie 
                      Prusse orientale 1944


En septembre de 1944 le bureau d’étude de l'usine n°92  propose un nouveau canon  de 85 mm le ZIS-85-PM d. il possède un frein de bouche qui permet de tirer un projectile AC à la V°  de 980 m/s. Bien qu’ayant satisfait aux essais il fut refusé dans les hautes sphères politiques . En effet il etait trop coûteux à produire  Il y eu encore une nouvelle tentative d’améliorer l'armement T-34-85 lorsque le TsAKB développé une nouvelle version du ZIS-S-53,  . Ce ZIS-S-54,  est équipé d’un stabilisateur.
Mais il faut aussi refusé car les autorités considèrent que le 80 mm n’a plus d avenir .
En effet  c’est le 100 mm qui a la cote .
Au printemps 1944, apparaît le À 45 tracteur conçu pour la traction de canons pouvant aller jusqu’à 22 tonnes . Ces engins ont été fabriqués par l’ancienne usine N°183  de Kharkov reconstruit après la libération de la ville et rebaptisé N°75.
Le À- 45 est un tracteur base sur la caisse du T34/85 avec la même motorisation  
6 tracteurs À 45 sont construits en 1944.2 sont envoyés au front pour test réels Mais la production cesse en août 1944 car l’usine est prévue pour construire le futur T44 . Le A45 n’est pas une nouveauté car en août 1940 un tracteur désigné A42 avait été construit Pesant 
17 tonnes il pouvait transporter 3 tonnes de charge utile à une vitesse de 33 km/h . il en fut produit 42 engins mais la production cessa avec l’ évacuation de l’usine de Kharkov
La fabrication en quantité du T-34-85 en URSS cessa en 1946 (selon certaines sources, la production de petite échelle a continué à l’usine de Krasnoye Sormo
vo jusqu'à 1950). Le nombre total de T-34-85 produits donne lieu à des spéculations,. Vous trouverez ci-dessous un tableau reprenant les chiffres de production du char .

 

 
Production  du T-34-85
année
1944
1945
Total
T-34-85
10 499
12 110
22 609
T-34-85 commandement
134
140
274
OT-34-85
30
301
331
Total
10 663
12 551
23 214
 
. Production du T-34-85s  par usine
Usine
1944
1945
1946
Total
No.183
6 585
7 356
493
14 434
No.112
3 062
3 255
1 154
7 471
No.174
1 000
1 940
1 054
3 994
Total
10 647
12 551
2 701
25 899
 

La comparaison des deux tableaux donne des totaux différents sur les chars produits malgrè que les chiffres fournis par ces tableau aient été vérifiés . D’autres sources donnent des chiffres différents . D’où la difficulté de donner le chiffe exact de T 34 toutes versions confondues construits entre 1940 et 1946 . Le chiffre fourni par l’URSS est  61,293 /61,382 . Pour la période d'après-guerre les sources étrangères fournissent les chiffres suivants pour la production de T34 /85  
1946-5500
1947-4600
1948-3700
1949-900
1950-300 véhicules.

 

 

 
 Ecoutille chef char Modele 1944  et 1945

 

 

Il est vraisemblable que les chiffres fournis par les autres pays sont été exagérément gonflés Le chiffre réel doit être de 4,750 T-34-85s ont été produits entres 1947-1950. En effet entre 1944 et 1947 la production de char fut basée sur le t 44 qui fut remplacé sur les chaînes de fabrication par le T 54 en 1947 La production du T-44 a été mise fin en 1947, pendant que les usines ont commencé la production en série de nouveau T-54,

Comme les principaux éléments du T34 /85 ont été empruntés au T-34-76, je ne rentrerai pas dans les détails de la construction du T34 /85 (voir l’article T34 /76 ) Je ne parlerai donc de la caisse et de la tourelle du T-35/85.
La Caisse

 


La caisse du T34 /85 n'a pas subi de changements fondamentaux.
Les seuls changements se réduisent à une simplification de la construction.. Les crochets sont désormais soudés sur la plaque supérieure. L'antenne positionnée sur la plaque supérieure est positionnée sur la tourelle . Les fixations pour les fumigènes BDSh sont fixées sur la plaque arrière supérieure.

 

 

Mais en dépit des revendications des équipages le blindage reste inchangé . La protection à l’avant est de 45 millimètres (jamais 60 millimètres, 75 millimètres et même 90 millimètres comme il est parfois écrit). En réalité, seul le blindage de la tourelle a été augmenté pour être porté à 90 millimètres.  . le blindage est en fonte -acier. Le glacis avant possède un sabord pour une mitrailleuse.
La tourelle 

 

 

Elle possède des crochets et des poignées soudés et six oeuillets pour attacher la bâche ont été soudées sur la nuque de tourelle. Des apes de tir avec fermeture sont aménagés dans les flancs de la tourelle
Sur les chars des premières séries il y avait des fentes d'observation au-dessus des tapes de tir A compter de 1944-1945, seulement la fente d'observation sur le côté droit de la tourelle, (coté  chargeur ) a été gardée.
Les T-34-85 produits après guerre n'avaient plus aucune fente d'observation sur la tourelle.
Le tourelleau du chef de car se trouve sur le côté gauche du toit de tourelle.  Il possède 5 fentes vitrées  d'observation Le tourelleau pouvait tourne grâce à un système sur roulement à billes ; la trappe d’accès était en partie. Sur les char produits en 1945-1946, la trappe était en une partie avec un épiscope de vision La trappe du chargeur se trouve à droite . Sur le toit de la tourelle se trouvent 2 ouvertures pour monter des épiscopes  MK-4  pour le tireur et le chargeur . La ventilation de la tourelle est assuré par 2 ventilateurs montés sous coupoles blindes sur le toit de la tourelle. La tourelle est mue par un moteur électrique ou à la main
Armement et équipements

Les premières séries de chars furent équipées ave un canon D-5T de 85 millimètres (ou D-5-T85) de 48.8 calibres de long (selon d'autres sources, 52 calibres de long). Le poids du canon était 1,530 kg. Le recul maximum était 320 millimètres.
 Le canon avait un bloc culasse en coin semi automatique comme sur le canon F-34.
Le mécanisme de recul s'est composé d'un frein de recul hydraulique et de récupérateur hydropneumatique se trouvant sur le tube le récupérateur à droite, le frein de recul à gauche.

 

 
Table 3. Specifications of the D-5T and the ZIS-S-53 Tank Guns
Paramètres
D-5T
ZIS-S-53
Calibre, mm
85
85
Longueur canon calibre
51.6
54.6

Poids  kg

980
905
Affût poids, kg
1500
1150
Recul maximum, m
0.33
0.33
Elévation
- 5° +22°
- 5° +25°

Cadence tir

5-8*
6-10

A partir de mars 1944 le canon S-53 de 85 millimètres et ensuite ZIS-S-53 à partir de l'été 1944 fut monté sur le char
Le canon avait 54.6 calibres Le poids du canon sans le masque était 1,150 kilos. Le canon avait une culasse en coin semi-automatique. La mise à feu pouvait se faire soit manuellement soit mécaniquement . La gâchette électrique était sur la poignée de volant d'élévation et la gâchette manuelle était sur le bouclier de sécurité gauche du canon. Le char possédait aussi deux mitrailleuses de DT de 7.62 millimètres. . Une en sabord avant l’autre en coaxiale
Le canon bénéficiait de2 systèmes de visée TSh-15 et PTK-5 Avec le canon S-53, ce fut le système TSh-16 qui a été utilisé
Comme le canon a été développé à partir d’un canon anti aérien de 85 ce sont donc des obus   standard du canon antiaérien 85 modèle 1939 qui sont utilisés
Les munitions embarqués sont au nombre de 55 (36 HE 14 AP et 5 sous calibre),
Elle sont placé  en trois endroits (Râteliers caisses )

 

 

 

 

.:
. Munitions T-34-85
Obus
 
Projectile index
Type
Fusée
Projectile poids, kg
Description
UO-365K
O-365K*
fragmentation
KTM-1
9.54
steel case
UBR-365
BR-365
armor-piercing (APHE)
MD-5 or MD-7
9.2
steel case; tracer
UBR-365K
BR-365K
armor-piercing (APBC)
MD-8
9.2
-
UBR-365P
BR-365P
souscalibré
n/a
4.99
introduced in February 1944

 T-34-85 n utilise pas des obus HE   il utilise seulement des obus à fragmentation

 

Je remercie le web master du site Russian battle field pour son autorisation  de publier cet article

 
).
 
   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4003471
Nb de visiteurs aujourd'hui:245
Nb de connectés:8