3°Coalition 1° Partie Le camp de Boulogne (Version française )

Article écrit par : claude Balmefrezol

Mis en ligne le 10/08/2007 à 23:06:40



La 3° Coalition
1° Episode Le camp de Boulogne

English Version

 
 
 Le Monde Politique en Europe 1800 1804

Introduction

Le Tsar Alexandre I°
(1777 1825 )
Le roi de Prusse Frederic Guillaume III
(1770 1840 )
Le Roi d'Angleterre Goerges III
(1738 1820 )

L'Empereur Napoleon I°
(1769 1821 )
Le Roi d'Espagne Charles IV
(1748 1819 )
L 'Empereur d'Autriche Francois II
(1768 1835 )


En 1804 l Angleterre s attend à une invasion de son territoire par les troupes françaises. En effet la paix d Amiens a volé en éclat, plus par la volonté des anglais que des français car pour celle-ci cette paix n’était qu’une trêve destinée à lui faire reprendre son souffle et à endormir son adversaire de la veille dans une illusion trompeuse. La signature du traite était pour Lord Hawksbury ministre anglais de « maintenir l’intégrité de l’ Empire Britannique, d’obtenir pour ses allies les meilleures conditions possibles d’assurer la conservation des conquêtes les plus précieuses faites par les armées anglaises pendant la guerre ». La paix d’Amiens a en effet plus profité économiquement aux français qu’aux Anglais
La rivalité franco britannique etait essentiellement une lutte d’influence économique car ces deux nations se développe et ont besoin de débouchés qui se trouvent principalement sur le Continent
Cette rivalité pousse dont les Britanniques a à monter les souverains européens contre la France qui s’inquiètent de la politique hégémonique de Napoléon et de la propagation des idées révolutionnaires ; En résumé,il était donc hors de question que la France sortie exsangue des Guerres de la Révolution puisse redevenir un concurrent sous la direction d’un dirigeant énergique
Ceux-ci cherchent donc par tous les moyens à pousser la France à la faute et à la guerre
Les souverains européens à divers degrés se voient donc entraînés dans ce conflit , avec un Alexendre I° qui se voit en croisée anti révolution , un François II qui bien que vaincu en Italie veut se venger de la France pour une histoire de Famille, n’est-il pas le neuveu de Marie Antoinette ., Les Souverains des Deux Siciles et de Suède sont farouchement réactionnaires et donc potentiellement dangeureux , et la Prusse elle reste sur une position d’attente .Reste les Espagnols et la république Batave ainsi que les républiques italiennes a être neutres ou favorable à la France
La rupture du traité d Amiens


Joseph Bonaparte
 (1768 1844 )
Traité d'Amiens Lord Cornwallis

Signature du Traité d'Amiens (Mairied' Amiens )

Malgré les accords internationaux l’Angleterre refuse en dénie complet de l article 10 du Traite de remettre l’administration de l île de Malte au Chevaliers de St Jean de Jérusalem 3 mois après la conclusion du Traite. En effet les anglais refusent de rendre l’île sous prétexte qu elle est (est cela est vrai NDLA) la clé de la Méditerranée. Bonaparte aurait d ailleurs déclaré à Lord Witworth. »La France ne peut reculer sur ce point sans reculer sur le reste. Cela serait contraire à l’honneur. Si on cède sur ce point les anglais demanderaient Dunkerque »
La France quand à elle a tenue ses engagements en évacuant dans un délai de 3 mois Naples Tarente et les Etats Romains. Le 2 mai 1803 L’ambassadeur anglais présente une note notifiant que l Angleterre avait décidée de conserver l île de Malte durant 10 ans que l île de Lampedusa soit cédée en pleine propriété à la couronne britannique et enfin que les troupes françaises évacuent la Hollande . La réponse devait être apportée dans les 6 jours.
 Habilement Bonaparte se réfugia derrière les traites en stipulant qu’il ne pouvait prendre la décision tout seul sans en référer à l Espagne pour Malte et la Hollande De plus La Prusse la Russie et l’Autriche s’étaient portés garant de l’exécution du Traité Quand à l’île de Lampedusa elle n’étant pas la propriété de la France donc on ne pouvait rien lui exiger sur ce territoires.
Le 16 mai 1803 Le London Gazette publie un texte qui est une déclaration de guerre envers la France. Dans la même journée les anglais se saisissent de tous les navires de commerce français et hollandais présents dans leurs ports 1200 navires changèrent ainsi rapidement de propriétaires. De plus la Royal Navy bombarda les ports de Granville . Face à cette attaque les français arrêtèrent les ressortissant britanniques présents sur le Territoire et en même temps le 26 mai une opération militaire est lancée sur le Hanovre fief de la couronne Britannique. Le commandant en chef des troupes anglaises fortes de 39000 hommes le Duc de Cambridge fils du Roi Georges III abandonna lâchement ses troupes qui furent battues par les 30000 français commandaient par le futur Maréchal Mortier .Cette opération assura donc la maîtrise des Bouche de la Wyser et de l Elbe aux français interdisant ainsi la navigation des navires britanniques dans ces parages
Les conséquences de cette rupture
La paix d’Amiens signée en 1802 n’a même pas duré 1 an. Cet état de guerre trouve donc 2 puissances face à face ? L’une continentale La France et l’autre maritime l’Angleterre, souveraine des mers avec une puissante Royal Navy qui contrôle un espace maritime important des Antilles aux Indes en passant par la Méditerranée.
La France contrôle L’Italie du Nord et centrale, la Hollande. De plus la France est l’alliée de l Espagne et elle est en bons termes avec les Etats Allemands alors que l’Angleterre est toute seule isolée dans son île
mais tout cela est un équilibre fragile car comme expliqué dans le chapitre précédent certaines têtes couronnées n’aspirent qu’à en découdre avec la France
L’ébauche du projet de descente en Angleterre
La traversée de la Manche
Ah si Napoleon avait attendu un peu !!!!

La rupture de la paix d’Amiens entraîne la réactivation des projets de débarquement en Angleterre ; Napoléon aurait même déclaré «q’une descente et un séjour de 2 mois en Angleterre seraient pour la France une paix de 100 ans
De son coté l Angleterre ne reste pas inactive sur le plan diplomatique et elle commence a tisser des liens pour prendre dans sa toile la FranceA défaut de succès de ces armées elle utilisa la «Cavalerie de St Georges »c’est a dire elle verse des subsides aux divers ennemis de la France . Elle aura versé entre 1793 et 1815 66 millions de £ soit l ‘équivalent de 1milliard 500 000 francs or de l’époque pour contrecarrer les projets de la France
. La situation de l Angleterre
Lord Haddington (1757/1844) SM Georges III (1738 /1820) Willian Pitt le jeune (1759 1806 )

Elle est préoccupante tant sur le plan économique que sur le plan militaire en effet les espions insistent aussi sur le fait que l’armée anglaise n’est absolument pas prête à repousser une invasion. En effet la dernière invasion remonte à 1066. Les meilleures troupes se trouvent en Indes alors qu’il n’a a que 70 000 hommes sur l Ile.
De plus les Anglais n’ont pas des dirigeant énergiques le souverain Georges III est atteint de folie et leur 1° ministre en la personne d’Addington est un pacifique . Cette crise profonde permet à William Pitt et à ses alliés, Wardham, Grenville, Dundas, et derrière eux les grands marchands continuent à faire pression sur Addington pour adopter une politique belliqueuse envers la France. De plus il ne faut oublier les Français opposants au régime hébergés en Angleterre comme l’Etat major de la Vendée et de l’émigration comptant parmi ses membres le  Duc de Berry, le Comte d’Artois et le Prince de Condé
Le Comte d'Artois futur Charles X
(1757 1836 )
Le Duc de Berry fils du Comte d Artois
  ( 1778 1820 )
Le Prince de Condé (1736 1818 )

Les attaques des journaux anglais,( comme le Times) soutenus par le principe de la liberté de la presse, sont incessantes. Cette opposition farouche adversaire de la France et de la paix d’Amiens propose un programme de gouvernement entièrement tourné sur la lutte contre la FranceCréation d’une armée de réserve permanente avec obligation pour tout anglais de s’entraîner et de donner 1 mois à l’armée par an
Pitt revenu au pouvoir en Mars 1804 commence a tisser un réseau d’alliances avec les puissances continentales qui aboutiront en mai 1805 à un traité entre l’Angleterre et la Russie (L’exécution du duc d’Enghien avait profondément choqué le Tsar).
 Restait à convaincre l’autre puissance continentale L’Autriche. C’est chose faite en Août 1805. L’Autriche avait quand à elle reconnu sur le bout des lèvres la proclamation de l Empire en mai 1804. L’Angleterre avait donc tout à gagner de la lutte entre les 3 empires
La situation en France
La rupture de cette paix entraîne donc en France un vaste mouvement patriotique . Le Moral de l’Armée est élévée et l’économie du pays est au beau fixe 
Les projets de descente en Angleterre ne datent pas de la veille. Depuis la chute de la Monarchie en France les projets de traverser le Channel sont nombreux. Un projet de descente avait été prévu par le Directoire. Une armée commandée par un jeune général devait en effet débarquer en Angleterre en 1797 mais devant l’état de la flotte cela avait été abandonné et l’’armée fut ensuite envoyée en Egypte où son commandant en chef allait se couvrir de Gloire
En 1801 juste avant la paix d’Amiens le projet de descente refait surface, mais la paix est conclue rapidement. La rupture de cette paix remet encore une fois le projet au goût du jour
La guerre est donc inévitable. Face à cette nouvelle donne politique qui ne produira ses effet seulement en 1805 Bonaparte devenu entre temps Napoléon décide de réactiver les projets de d’invasion de la « Perfide Albion » .
 Mais s’il maîtrise la situation sur terre il en va tout autrement de la situation sur mer ; En effet il se trouve sur la mer face à la Royal Navy de Nelson. En effet pour franchir la Manche il faut qu’à un moment X l’envahisseur ait la maîtrise de la me. Il s’en suivit donc un jeu du chat et de la souris entre la Royal Navy et la Royale. Il faut en effet éloigner de la Manche la Royal Navy. L’idée de d’amener la Flotte anglaise dans les Antilles. Mais Nelson ne tombe pas dans le panneau De plus l’état de   la Marine Française est déplorable. Etat de navires manque de cadres moral des équipages. La Royale ne peut vraiment pas faire jeu égal avec la Royal Navy ; heureusement que Napoléon va s’apercevoir à temps des carences de sa marine. De plus après avoir mûrement réfléchi il se rend compte que l alliance Anglo Russo Autrichienne ne pourra réellement efficace qu’au printemps 1806
Quid ?
 Deux alternatives se posent donc à lui :
1° Attaquer l Angleterre en espérant que la Flotte française puisse bloquer la Royal Navy durant 12 heures. Délai nécessaire pour la traversée du Channel
2° Utiliser l armée des Cotes pour fondre sur l Autriche avant le printemps 1806
Il doit donc choisir entre 2 plans
Avantages et inconvénients des 2 plans
Attaque directe sur l Angleterre pour affaiblir la Coalition mais avec une grande question
Le rôle de la Flotte avec le risque de se trouver isoler sur l’île en cas de destruction de la Flotte française par les Anglais avec en même temps une menace sur ses arrières avec les troupes Austro Russes
Attaque de l Autriche pour affaiblir la Coalition mais là il maîtrise mieux la situation
L’armée des Côtes forte de 7 CA peut à tout moment être dirigée vers le Centre de l Europe
Attendre c’est se trouver dans une situation critique au printemps 1806
Le Choix va se faire rapidement ; Napoléon informe Berthier de se préparer à faire mouvement vers le centre Europe. Dés le 24 Août soit 2 mois avant Trafalgar il choisit l’option terrestre. L armée des Côtes devient la Grande Armée
 
 Villeneuve  (1763 1806 ) Trafalgar 21Octobre 1805 Nelson (1758  1805 )

Mais l’option de la descente en Angleterre, n’est pas abandonnée pour autant, d’importantes forces restent sur place et le Camp de Boulogne est toujours en activité. La défaite de Trafalgar en Octobre 1805, porte toutefois un rude coup au plan de descente
Le choix de Napoléon a –t –il été le bon. Beaucoup d’écrits ont été publiés sur la question et il y en aura beaucoup d’autres
Mais l’Histoire ne se contente pas d’hypothèses elle se nourrit de faits réels .
Revenons au Camp de Boulogne
Le Camp de Boulogne
Depuis 1066 aucun envahisseur n’a réussi un débarquement durable en Angleterre. Il ne faut pas comptabiliser les « descentes » faites au Moyen age et à l’époque Moderne par les français pour essayer de déstabiliser les rois d’Angleterre
Aussi lorsque le Gouvernement de la Révolution ressort des cartons les plans datant du XVIII° siècle, les Anglais commencent à prendre peur. Le comité de salut Public en 1793 et le Directoire ne 1798 décident de s’attaquer à la réalisation de cette opération
Pourquoi l’Angleterre alors que ce pays a accueilli favorablement les premiers pas de la nouvelle république, n’ont-ils pas oser 150 ans auparavant décapiter leur Roi ? Alors pourquoi ? On peut considérer que l afflux important d’émigrés en Angleterre durant les premières années de la Révolution et  la politique d’exportation des idées nouvelles de la Révolution avec comme corollaire la création de Républiques Sœurs ont rapidement fait changer d’avis les élites politiques anglaises
D’autant que la création d’une République Batave commandant les bouches de l’Escaut est ressentie comme un danger mortel .Il faut dire que de tout temps que  le port d’Anvers a été la porte d’entrée des produits anglais sur le Continent et qu’Anvers commande la Flandre qui est considéré comme la chasse gardée de l Angleterre 
En 1801 une 3° tentative est faite pour débarquer des troupes françaises ; Une flottille commandée par l’amiral Latouche Tréville se heurte à une flotte commandée par Nelson.
Amiral Louis Rene Latouche- Treville (1745 1804 )

 La paix d’Amiens met fin à cette tentative. La rupture de la paix entraîne la réactivation des préparatifs de débarquement qui se concentrent surtout autour du port de Boulogne
Le 24 mai 1803 l’ingénier Forfat est nommé Inspecteur Général de la Flottille
Les1 juillet et 14 Novembre 1803 Bonaparte visite le littoral Boulonnais Bonaparte
Le camp de Boulogne vue du coté Maritime
Caricature anglaise

Des études ont été faites.
Pour franchir la Manche large de 25 Kms la flottille doit sous la protection des bâtiments de ligne transporter 11346 hommes et 7094 chevaux. Pour le transport il faudra donc construire 4 types de navires. Ces navires seront construits dans des chantiers privés. L’afflux des commandes permet de faire tourner à plein régime les chantiers et provoque une pénurie de main d’ouvre pour les autres corps de métiers. Les travaux sont supervisés par des envoyés du 1° Consul comme Lauriston et Capitaine de vaisseau Kersaint
Les besoins sont de 300 chaloupes canonnières de 300 bateaux canons et 700 péniches
Tout le pays est mis à contribution par la levée d’impôts supplémentaires Presque tous les départements votèrent des crédits pour la construction d’un bâtiment de ligne les villes offrirent des frégates et chaque commune mit un point d honneur à construire ou offrir la somme pour la construction de prame, canonnière ou péniche
Paris a elle-même participé en construisant des bâtiments sur deux chantiers localisés aux Invalides et au Quai de la Rapée  
Seuls les ports du sud ne purent participer à la construction des navires car les bateaux ne peuvent voyager sur le canal du Midi pour rejoindre la Manche.
La  République Batave(Hollande ) apporta une contribution importante dans la construction de la flottille
Il est à noter que le 18 juillet 1805 un convoi venant de Hollande fut pris à partie par la flotte anglaise au large d’Ambleteuse. Il ne fut sauvé que grâce à l’intervention massive de l’artillerie française qui déploya 300 pièces pour couvrir l arrivée du convoi )
La date de réception de la flottille est fixée au 20 pluviôse An XII (10/2/1/1804)
300 bâtiments de commerce sont réquisitionnés et les ports sont désignés pour servir de base de départ
Il s’agit de Boulogne Vimereux Etaples Ambleteuse
Les bâtiments venant de loin forment des convois qui longent les cotes se trouvant ainsi sous la protection des batteries et forts côtiers. Les attaques de la Royal Navy sont nombreuses
Elle attaque régulièrement d’ailleurs les port de concentration de la flotte d’invasion
Dieppe et Fécamp sont régulièrement bombardés. Le gros de la flottille se concentre à Boulogne ou elle se trouve sous le commandement du Général Combes Tout est organisé par le règlement du 7/07/1803La flottille ne toutefois qu’embarquer qu 85000 hommes et 5000 chevaux .A ces 85000 hommes il faudra ajouter 12000 hommes transportés sur des bateaux de pêche armés de canons qui vont jouer le rôle de transport de bagage et de ravitaillement.
 La flottille commandée par l’amiral Bruies est l objet de tout l attention du 1° Consul qui dépense sans compter
A la fin 1804 la flotte regroupe 10 prames 2 bombardes 11 paquebots 4 caravelles 194 chaloupes 333 bateau commerce 329 péniches 84 corvettes de pêche 
La flottille de transport
Bateau canonnier Flottille de Boulogne Canonnière Flottille de Boulogne
Corvette canonnière Flotille Boulogne Péniche Flottille de Boulogne
Prame  Flotille de Boulogne

La flottille de transport quant à elle comprend 57 transports d’artillerie 189 bateaux pour l’Etat Major plus 53 chaloupes canonnières et 275 bateaux.
Les exercices de débarquement on lieu et parfois les Anglais s’y invitent en jouant les troubles fêtes
Attaque anglaise avec des brulots

Les enseignement sont tirés des ces simulations
Il est impossible que la flottille puisse en une seule rotation transporter toute l armée sur les cotes anglaises Il faudra une 2° Rotation qui ne pourra voir lieu que lors de la 2°marée d’où la nécessité d’avoir la maîtrise de la Manche avec la présence de bateaux de ligne pour couvrir l ensemble pour empêcher la Royal Navy d’attaquer la flottille
Il faudra 1 jour complet pour la flottille de Boulogne et 1 jour et demi pour celles de Vimereux et Ambleteuse
Lors du débarquement l’artillerie des bateaux doit couvrir l’approche des troupes qui lorsqu’elles seront arrivées à proximité des plages de débarquement appuieront celui-ci par le feux de leurs mousqueteries
La santé de l amiral Bruiex déclinant il est remplace par le contre amiral Lacrosse
Amiral Eustache  Bruix ( 1759 1805 )

Au printemps de 1805 la flottille comprendra 2365 bâtiments armés par 15800 marins commandés par 1200 officiers
Les troupes affectées à l’opération sont au nombre de 54074 hommes et 2180 chevaux mais la flottille ne peut plus embarquer que 18720 hommes et 2083 chevaux et deux semaines de vivres
La suite est connue la défaite de Trafalgar et le départ de la Armée des cotes vers le centre Europe sonne le glas de projet
En Vendémiaire An XIV (1806) par décret la flottille est réduite à 6 prames 108 chaloupes et 18 péniches qui sont consignées avec l armement en cale
Le camp de Boulogne coté terrestre
Vestiges archéologiques Camp d'Etaples  La Poudrière de Boulogne
Vestiges Camp de Boulogne bouton 6° leger Vestiges Camp de Boulogne Pièces Monnaie

Pour servir de camp de base aux opérations maritimes et terrestres Bonaparte choisit la région de Boulogne. Le port bénéficia de travaux importants
Le génie nivela le terrain en vue de l implantation des constructions. Ensuite les travaux portèrent sur le port proprement dit. Un bassin des quais, jetées écluses furent construits ou creusés
3 forts furent construits les fort de l Heurt , de la Crèche et un fort en bois
A coté de ces travaux sur la façade maritime  : les troupes construisent le camp proprement dit devant abriter les troupes désignées pour l’opération
Le camp devant abriter pour une période assez longue des troupes n’était pas un simple camp de toile mais fut construit en dur
Le camp était en effet une petite ville avec des voies tracées au cordeau et portant des noms en général des victoires ou des noms de soldats morts au champ d honneur
Les constructions abritant les soldats étaient des baraques construites en bois et torchis par les soldats eux même
Un jardin potager et un puits étaient à la disposition des soldats (1 par compagnie)
Mais à coté de cette version un peu bucolique des il ne faut pas oublier que le camp de Boulogne devait abriter une armée destinée à l invasion de l Angleterre donc les exercices étaient fréquents. il y avait un mélange de troupes allant des vétérans des campagnes révolutionnaires aux jeunes conscrits. Ces conscrits venant de toutes les provinces françaises ont contribués à faire de cette armée une armée vraiment nationale contrairement à l ‘armée anglaise qui était du moins pour cette période formée des«rébus » de la société.
La vie du camp était rythmée par des exercices quotidiens avec une journée débutant en général à 4h 30 mm du matin et se terminant à 18 heures le soir
Les exercices de débarquement et embarquement occupaient les hommes trois heures par jour avec maniement des avirons et tir avec les pièces de marine
 La Garde elle-même n’échappait pas à ces exercices. D’ailleurs Napoléon va créer à cette occasion le Corps des marins de la Garde.
Les exercices se succédant sans relâche on arriva au chiffre de 75000 hommes pouvant être embarqué en 17 minutes (en théorie)
Entre les exercices d’embarquement et de débarquement ,on pratiquait des exercices de manœuvres combinées à terre où les fantassins et la cavalerie perfectionnaient leur tactique
Le camp de Boulogne Les chantiers Navals Visite de Bonaparte
 Le camp de Boulogne par JOB La Baraque de l'Empereur

Parfois des revues étaient organisées en la présence de l Empereur. Mais il est une cérémonie sur laquelle nous allons revenir plus longuement et qui marqua les esprits : c’est la cérémonie de la remise des légions d’honneur
Remise de la Legion d'Honneur Remise de la Legion d'Honneur

Mais revenons à notre camp
Ce camp est le creuset ou se forgea la future Grande Armée Cette gigantesque Académie Militaire en plein air aura comme suite logique Austerlitz Iéna Friedland et Wagram
De plus la présence de cette masse d hommes a entraîné une surveillance médicale importante et pour la première fois des troupes furent vaccinées contre la Variole sauf pour le camp de Bruges ( ou été stationnés 25000 hommes sous le commandement de Davout) Dans ce camp la maladie et les aléas climatiques provoquèrent des maladies à hauteur de 20 % des effectifs sous les armes
Les distractions étaient nombreuses et variées
La culture des potagers l’embellissement des baraques et des cantonnements les représentations théâtrales les courses de chars à voile les guinguettes et les casinos tolérés permettaient aux soldats de respirer
De plus la visites de civils étroitement surveillés toutefois par la Maréchaussée (espionite ) était permit
La fin du camp de Boulogne  
Le 3 septembre l ‘armée de Côtes devient la Grande Armée.
Tournant le dos à son ennemie et choisissant la   2° option c’est à dire le théâtre d’opération Centre Europe (choix mûrement réfléchi dés le mois d’Août )
L armée commence donc à parcourir les 1400 kms que la sépare de l Autriche à la vitesse moyenne de 4 km/h avec des étapes de 40 km quotidiennes L’Empereur n’avait il pas annoncé qu’il entendrait la messe de Minuit à Vienne alors que les soldats disaient «l’Empereur a trouvé une nouvelle manière de faire la guerre : Il se sert plus de nos jambes que nos baïonnettes»
Les 7 torrents déferlent donc vers Vienne 196 000 hommes répartis en 7 corps d armées vont au contact des Austro Russes
Composition de la Grande Armée

SM Napoleon 1° (1769 1821 )

Etat Major général L ‘Empereur 356 hommes

Marechal Jean Baptiste Bernadotte (1763 1844)

1°CA Maréchal Bernadotte 3 divisions Drouet Rivaud Kellerman artillerie génie   17737 hommes

General Auguste  Frederic Marmont (1774 1852 )

2°CA Général Marmont 4 Divisions Boudet Grouchy Dumonceau Lacoste artillerie génie 20758 hommes

Marechal Louis Nicolas Davout (1770 1823 )

3° CA Maréchal Davout 3 Divisions Bisson Friant Gudin cavalerie légère artillerie génie 27452 hommes

MarechalJean de Dieu Soult (1769 1851)

4° CA Maréchal Soult 4 Divisions St Hilaire Vandamme Legrand Suchet cavalerie de Margaron Artillerie Génie 41358 hommes

Marechal Jean Lannes(1769 1809)

5°CA Maréchal Lannes 2 divisions Oudinot Gazan cavalerie légère de Treilhard artillerie génie 17788 hommes

Marechal Michel Ney (1769 1815)

6° CA Maréchal Ney 3 Divisions Dupont Loison Malher Cavalerie légère de Tilly artillerie génie 27407 hommes

Marechal Charles Pierre Augereau 1757 1816 )

7° CA Maréchal Augereau 3 Divisions Desjardins Maurice Matthieu artillerie Génie 14450 hommes

Marechal Joachim Murat (1767 1815)

Réserve cavalerie Maréchal Murat 2 divisions grosse cavalerie Nansouty Hautpoul 4 Divisions de dragons Klein Walther Beaumont Bourcier 1 Division de dragons a pied Baraguay d’hilliers artillerie et génie 22015 hommes

Garde Impériale 6265 hommes
 

Grands parcs généraux 3885 hommes

Alliés

 
Bavarois 23220 hommes
Wurtembergeois 5649 hommes
Badois 2321 hommes
Soit un total de 227 661 hommes
Le royaume d'Espagne

Flotte de Guerre

Napoléon se porte donc aux devant des Coalisés qui ont échafaudé le plan suivant
Les Forces du Nord vont attaquer en direction du Hanovre par la Poméranie et ensuite se diriger vers la Hollande et la Belgique
Les Austro Russes en passant par les vallées du Danube et du Rhin se porter vers l Alsace et la Franche Comté
Un CA autrichien sous les ordres de l’archiduc Charles va attaquer l’Italie du Nord

Pour ce plan les Coalisés disposent des Forces suivantes
Forces Autrichiennes

1 armée de 80 000 hommes sous les ordres de l’Archiduc Ferdinand avec comme commandant le général Mack se tient prés de la Bavière attendant l ‘arrivée des russes pour envahir la France par la Suisse et la franche Comté

2° Armée de 100 000 hommes sous les ordres directs de l’Archiduc Charles   est divisée en 2 groupes 45000 a bassano sous les ordres du Général Bellegarde et 55000 à Laybach

3° Armée de 30 000 hommes donc 20000 dans le Tyrol et 10 000 dans le Voralberg sous le commandement de l archiduc Jean   Elle est la réserve de l Armée

Forces Russes

1 Armée de 50000 hommes sous le commandement de Koutousov en Galicie Elle doit se réunir aux autrichiens pour attaquer en Bavière

1 armée de 50 000 en Bohème
1 armée de 40 000 aux frontières de la Prusse

Garde impériale sous le commandement du Gd Duc Constantin avec 12000 hommes

Royaume des 2 Siciles

  Les Napolitains doivent attaquer les troupes francaises et les républiques soeurs

Royaume de Suède et Hanovre
 
Doivent  menacer le flanc Nord de la  Grande Armée en poussant vers la république  batave(Hollande)
 Ce qui donne un total de 362 000 hommes du Coté des Coalisés 
Les "Neutres"

Royaume de Prusse

Les Allies

La Sublime Porte

 L'échiquier se met place.La partie va pouvoir commencer
Fin du 1° épisode
 
La suite au prochain numero
   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3626261
Nb de visiteurs aujourd'hui:134
Nb de connectés:18