USA Semi chenillés américains 2° Partie

Article écrit par : Patrice Gris

Mis en ligne le 31/07/2007 à 07:33:35



.

Half-Tracks US deuxième partie.

Dans cette deuxième partie, je vais aborder la naissance et la description du Half-track de série.
L’armée s’est réellement prise d’intérêt pour ce type de véhicules semi-chenillés en 1938 et pour répondre à cet intérêt la firme White de Cleveland met en chantier un prototype qui reprend provisoirement l’appellation de T7 qui avait déjà été utilisée pour l’étude théorique d’un tracteur d’artillerie en 1934.
Ce prototype est construit avec l’aide de l’Arsenal de Rock Island, il est composé en partie d’éléments crée par Marmon-Herrington pour le camion chenillé M2 (1937) et d’un Scout-car, voiture de reconnaissance pour les troupes de cavalerie US, les éléments repris du Scout-car White M3 sont toute la partie moteur ainsi que la transmission, le train avant, la boite de vitesse et la carrosserie, ce prototype donnant satisfaction il est décidé de poursuivre son développement.

Voici une photo du T7 White prise à l’Aberdeen Proving Ground en septembre 1938, on peut noté qu’a cette période l’immatriculation commence avec le préfixe 60, alors qu’en principe ce préfixe est réservé aux auto blindées, plus tard lors de son acception au sein de US Army le préfixe de ces véhicule sera 40.

 

 

 


Sur ce modèle la motorisation est la même que sur les White M3 et M2A1 Scout Car, à savoir un 6 cylindres model Hercules JXD d’une cylindrée de 5.243 cc, une transmission Clark 230Fet une boite de transfert (2 vitesse) similaire à la Wisconsin T32-14 et un train avant Wisconsin F-30.
Le train chenillé arrière possédait un barbotin a l’avant, d’une roue folle à l’arrière et de quatre petites roues caoutchoutées montées sur un boggie, une roue de retour fixée sur ce boggie, les chenilles construites par le personnel du Rock Island Arsenal avait de forte similitudes avec celles crées par Cunningham.
Le train avant était équipé de pneu de 9.00x20.
La carrosserie a été était fabriquée chez Diebold Safe and Lock Company.
Ce modèle mesurait 5,15 m, avait une largeur de 1.83m et une hauteur de 2,08 m pour un poids total sans équipage de 4,7 tonnes.
Un rail était monté à l’intérieur de la cabine pour permettre l’utilisation de mitrailleuse 0.30 et 0.50.
Ce modèle donnant de bon résultat en 1939 malgré certains points négatif comme une puissance insuffisante, un souci de train avant et un intérieur trop exigus et pour répondre à la demande de l’artillerie de pouvoir bénéficier d’un véhicule de cette catégorie, il est décidé de lancer un nouveau modèle sous l’appellation de Half-Track Scout Car T14.
L’étude de ce modèle sera confiée à la firme Diamond T et ce T14 donnera naissance aux Half-track standard M2 et M3.
Ce T14 pesait 7 tonnes pour une charge utile de une tonne et demie et avait un blindage maximum de 6,35 mm sauf pour le panneau de blindage mobile du pare brise ou il était de 12.7 mm
Pour répondre au problème de manque de puissance plusieurs motorisations seront testées, White 140A, 160A, Buick, Hercules WXLC3 pour finalement choisir le White 160AX essence de 6 cylindres de 6.326 CC et d’une puissance de 147 cv à 3.000 trm à 4 vitesse avant et une marche arrière, L’élément arrière
L’essieu du train avant de roues sera un Timken F35-HX-1 équipé de roues de 8.25x20, les premier M2 et M3 seront équipé de pneus auto–obturant qui seront par la suite remplacé par des pneus classiques ceux-ci s’avérant plus facile à réparer.
Le diamètre du barbotin ajouré à 18 dents et de la roue folle ajustable qui plus tard sera équipée d’un ressort de suspension est agrandi et doté d’un essieu moteur model Tilden 56410-BX-67
Les chenilles fabriquées par BF Goodrich, sont des chenilles à structure métallique recouvertes de caoutchouc, très souples elles sont percées sur leurs parties centrales d’ouvertures rectangulaires pour permettre le passage de dents du barbotin et sont équipées d’un guide au centre pour éviter tout déchenillage

 

 

 

 

Illustration du train avant.

 

 

 

Illustration du train arrière.
Illustration des chenilles


.

 

Ces illustrations sont tirées du manuel technique.

La longueur de ce modèle est portée à 6 mètre sans le rouleau de franchissement ou le treuil Tulsa Model 18G dont il peut être équipé.

 

 

Modèle T 14 (1940) avec rouleau de franchissement (source : American Half-tracks of WWII).

 


En septembre 1940 ce modèle devient le modèle Standard de US Army comme Half-Track Car M2 et utilisé comme tracteur d’artillerie de 75mm, 105mm et en cas de besoin d’un Howitzer de 155mm et après appel d’offre c’est la société Autocar Co qui remporte un premier contrat de 424 unités de M2.
Les M2
Ces M2 peuvent transporter 10 hommes, trois dans le poste de conduite et sept dans la caisse, caisse qui est dotée de coffres à munitions pour 30 coups de 105mm, un rail court le long des faces internes des quatre parois pour l’armement de bord qui est constitué d’une 0.30 et d’une 0.50, ce système sera remplacé plus tard par un affût M49 situé a l’avant gauche.
Les deux réservoirs sont placés à l’arrière entre les panneaux blindés et les sièges.
Les M3
Une autre version est créée à partir du T14 par Diamond T, il s’agit du modèle M3 transporteur de troupe, cette version dont les casiers à munitions ont été retirés possède une caisse allongée de 22 cm, d’une porte située à l’arrière de la caisse et peut transporter 13 personnes en position assise, suppression du rail pour l’armement de bord et remplacement de celui-ci par un affût monopode M25 pour une 0.50.
Au fil du temps la distinction entre les deux modèle (M2/M3) disparaîtra, les éléments de l’un étant interchangeables avec ceux de l’autre.
Afin, devant le besoin de l’armée d’un nombre sans cesse croissant de ce type de véhicule, la production d’Half-tracks sera partagée entre plusieurs fabricants tels que Autocar Co, Diamond T Motor Car Co et White Motor Co et toujours en vue de standardiser la production pour obtenir une production maximum une commission est constituée par US Ordonance sous le nom de « Halftrack Engineering Committee » en octobre 1940, elle est composée d’éléments de l’armée ainsi que d’ingénieurs des trois firmes citées auparavant.
Les principaux éléments communs aux M2 et M3 sont le moteur White 160 AX, une transmission Spicer et des ponts Timkem.
La première série de M2 est livrée et réceptionnée en mai 1941 et un total de 3.565 exemplaire seront livrés sur la totalité de l’année 1941, au total se seront 11.415 M2 qui auront étés livrés a la date d’octobre 1943, date qui marque la fin de production de cette série, de ce total de 11.415 M2, 8.423 auront été produit par White Motor Co et 2.992 par Autocar Co.
Principales caractéristiques du M2/M3 de série.
Moteur : White 160 AX 6 cylindre en ligne essence de 6.300 cc, d’une puissance de 147 cv à 3.000 trm refroidit par eau, équipé d’une boite principale et d’une boite auxiliaire, cinq rapport, quatre avant et une marche arrière, une prise de force est située à gauche de la boite lorsque le Half est doté d’un treuil Tulsa Model 18G d’une capacité de 4.536 Kg et doté d’un câble de 53.30mètres.
Embrayage (sec) à disque e Spicer, batterie Willard de 12 volts.
Vitesse maximum :
Réservoirs : 2 de chacun une contenance de 30 gallons soit un total de 230 litres, à l'arrière pour le M2 et déplacé vers l'avant pour le M3 pour une autonomie de +/- 320 km sur route.
Les ponts moteurs sont de marque Timken (de type flottant et à simple réduction).
Freins Hydrauliques et à amplification par dépression et frein de stationnement mécanique à disque.
Châssis fabriqué avec des longerons en forme de V.
Blindages :
Avant : 12.7mm.
Pare-brise : 12.7mm.
Faces latérales, face arrières et capot moteur : 6.35mm.
Poids total:
M2; 8.706.9kg.
M3; 9.100kg.
Longueur:
M2; avec rouleau, 5,96 mètres.
M3 ; avec rouleau, 616 mètres.
Largeur :
M2/M3: 2,22 mètres avec les racks porte-mines latéraux.
Hauteur :
M2/M3 : 230cm.
M2A1/M3A1 : 269cm, du a l’équipement des half-tracks M2/M3 avec un affût circulaire M49 (Pulpit) à la place du rail qui équipe le M2 et du monopode M25 du M3.
Chenille d’une largeur de 30 cm avec un contact au sol d’une longueur de 118.7cm ceci pour les deux version M2/M3
Garde au sol M2/M3 : 28.4cm.
Vitesse maximum M2/M3 : 72 km/h.
Diamètre de rotation M2/M3 : 18 mètres.
Pentes Maximum M2/M3 : 60°.
Voila pour les principales données techniques, on peut noter que lorsque les M2 et M3 se voient dotés de l’affût M49 en partir d’octobre 1943 l’appellation change car chaque version se voie ajouter un A1, coté équipement un nouvel affût est monté sur  ces half-track qui se voient doter de deux points pour le support de mitrailleuses 0.30., il existera également des kits de conversion pour remettrent au nouveau standard les M2/M3.

 

 

Deux illustrations montrants les différences entre les modèles M2 et M3.

 

 

 

M2 

 

 

 

 

 
M3.


L'appelation T7 est reprise provisoirement en 1939 pour le prototype de ce qui sera finalement appelé aprés amélioration T14 (le châssis reste le même, la caisse arrière est modifié et se rapproche de la version définitive) c'est le mariage d'un train chenillé du camion chenillé T9 (1936)équipé du train chenillé M2 par Marmon-Herrington en 1937 (qui sera mit en service dans l'US Army en temps que modèle M2) et d'éléments du Scout-Car (White), ici c'est vrai qu'il peut y avoir également confusion car plus tard l'appelation M2 et M3 sera reprise pour les Half-Track produit en grande, très grande série.
Qui a dit que seulement les allemands avait l'art de rendre les choses simples compliquées .

 

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3593557
Nb de visiteurs aujourd'hui:45
Nb de connectés:17