USA Marquages du WC54 L' Armée Francaise 2° partie

Article écrit par : Remi Jouhaud

Mis en ligne le 20/07/2007 à 08:03:02



 

Marquages de l’ambulance Dodge wc 54 au sein de l’U.s. army et de l’armée française pendant la deuxième guerre mondiale.
2e partie : l’Armée Française.
 
 

Suite au rééquipement de troupes françaises stationnées en Afrique du Nord par les américains, le dodge WC 54 devint la sanitaire standard de l’armée française et pour longtemps.
Nous allons donc aborder les différents marquages arborés par les WC 54 de l’armée française jusqu’en 1945, après avoir passer en revue les marquages TQM.

Les codes TQM (Transport Quarter Master EMG C4 du 04/11/1943 )
 
 

Afin de reconstituer les unités débarquées, l’état major allié adopta un marquage spécifique aux opérations portuaires qui était apposé sur les bagages et les véhicules de l’unité. Il se présentait sous la forme d’un numéro, appliqué en blanc ou noir selon la couleur de fond et de trois bandes de couleurs superposées. Sur certaines photos, les véhicules des divisions US présentent un code TQM mais sans la lettre alors que celle-ci est fréquente dans l’armée française.
Le chiffre des unités correspond à la bande centrale et celui des dizaines aux deux autres bandes. A droite, figure la lettre identifiant la division peinte de la couleur de la bande centrale d’une largeur de 15 cm. Il était conseillé d’appliquer le code sur un rectangle de couleur claire pour augmenter le contraste. Ce fond était généralement blanc. Chaque bande colorée a une longueur de 20 cm et une épaisseur de 5 cm. Le code sous forme numérique devait être apposé sur la portière gauche ou près de celle-ci et sa forme colorée sur l’avant du véhicule, généralement sur le côté gauche du pare-chocs.
Par exemple les bandes de couleur des véhicules de la 3e Cie de ramassage était : gris/vert clair/gris suivi d’un H en vert clair.
 

 
 
2 - Les marquages de l’Armée Française
 
2.1 - Les divisions du Corps Expéditionnaire Français en Italie et l’Armée de Lattre


 
 
 

Chaque division comptait en son sein un bataillon médical organique, toutefois de nombreuses unités de santé appartenaient à la réserve générale.
Les bataillon disposaient d’ambulances Dodge WC 54 (sauf la 1ère DMI) au sein des compagnies de ramassage mais de nombreuses unités combattantes avait une section médicale avec un véhicule sanitare (léger : Jeep ou blindé : half-track).

 

 Ambulance  dela 3°Cie de ramassage  del la 9° DIC ; Le symbole divisionnaire est  peint sur le pare choc avant

 

2.1.1 - Croix rouges et caducée du Medical Department

Les ambulances portaient les petites croix définies en 1943 par le Medical Department, à savoir sur les côtés une croix de 18" x 18" sur un champs blanc de 20,5" x 20,5", sur le toit une croix de 43,5" x 43,5" sur un champs blanc de 47" x 47" et à l’arrière deux petites croix de 8" x 8" sur un champs blanc de 10" x 10". En fonction des unités le caducée était entièrement repeint ou seulement le mention U S Army.

 Sur cette portière  de la Cie sanitaire 531/27 on peut observer  sous le drapeau français un Donald  tenant  une trousse de soins
 

2.1.2 - Marquages de nationalité, plaque de classe de pont, nom de baptême, immatriculation et marquages tactiques du CEF.

 

Les Dodges ne portaient pas d’étoile sur le capot mais le drapeau consulaire adopté par le CEF qui consistait en un losange blanc encadré de triangles bleus et rouges (0,35 m de large et 0,50m de hauteur). Le drapeau français était reporté soit sur le pare-chocs, sur les côtés sur la portière ou au-dessus de la roue arrière et/ou sur les portières arrières.
Les extrémités du pare-chocs étaient repeintes en blanc : celle de gauche arborait le disque de pontage et celle de droite recevait le code TQM.
Le pavillon était soit conservé en l’état, soit entièrement repeint en vert ou alors une seule croix rouge y était appliquée.
 

 
 Deux types d'immatriculaiton Deux types d'immatriculaiton
2.2 - La 2ème division blindée

 
2.2.1 - Croix rouges et caducée du Medical Department.
Les ambulances de la DB ne portaient pas de petites croix rouges comme celles du CEF. Lors du séjour en Grande Bretagne en vue de préparer le débarquement en Normandie, les sanitaires ont été remises au standard de 43 – 44 (côté: croix de 33" x 33" sur un champs de 36" x 36" ; toit: croix de 60" x 60" sur un champs de 64" x 64" ; portes arrières: croix de 45" x 45" sur un champs de 47" x 47"). La peinture des nouvelles croix se distinguait de celle des véhicules US, en effet celles-ci ne n’étaient pas tronquées en bas mais dépassaient sur la gouttière du toit.
Le caducée était généralement conservé sur les deux côtés du véhicule mais le marquage United States Army était repeint en olive drab.Les photos des sanitaires de la 2e DB montrent un pavillon peint de croix de petite taille (3" x 3" sur un champs blanc de 4" x 4"). Sur au moins une photo la sanitaire Dodge de nom Bob arbore un pavillon orné de deux croix de grande taille encadrant le mot ambulance.
2.2.2 - Les autres marquages des sanitaires de la 2éme DB
La seule étoile conservée sur les ambulances est celle du capot . Les autres celles des portières sont remplacées par le symbole divisionnaire à savoir une carte de France blanche stylisée avec en son centre une croix de lorraine, le tout sur un disque de fond bleu liseré de blanc. Toutes les sanitaires de la DB ne portaient pas obligatoirement cet insigne. En dessous, ou au dessus dans le cas de la 3e compagnie, ce trouve le drapeau français liseré de blanc qui aurait du mesuré 15 x 20 cm avec le bleu du côté de l’avant. Ce drapeau était aussi peint à l’avant sur le pare-chocs et sa taille pouvait varier d’une compagnie à l’autre.
Le disque jaune de dimension plus petite était souvent peint sur le pare-chocs en position centrale. Le registration number des véhicules de la DB étaient effacés des capots sauf si le véhicule venait d’être remplacé par l’US Army.
Le nom de baptême du véhicule donné par les équipages obéissait à une thématique de compagnie, la première compagnie (les Rochambelles) faisant exception. A la deuxième compagnie (les Marinettes), les ambulances portaient le nom des signes du zodiaque et à la troisième (Quakers), des noms de vieilles danse, mais aussi de prénoms féminins anglais.
La numéro d’immatriculation était peint en blanc sur le pare-chocs avant et sur les bumpers arrières (numéro en noir sur bumpers blancs). Les chiffres utilisés pour ce marquages sont légèrement différents de leurs homologues américains

 

 Mdles numéros utilisés par la 2° DB


Le symbole tactique du bataillon était un S jaune sur fond bleu surmonté d’un ligne horizontale de la même couleur et de points définissant la compagnie. Ce symbole se retrouvait sur une plaque accrochée à la grille de calandre ou peint sur le pare-chocs, et/ou peint sur les deux côté du véhicule dessous ou en lieu et place du caducée

 

 1° Cie   2° Cie  3° Cie

 

 

 

2.3 – Conclusion
 

Sur de nombreuses photographies, nous pouvons observer que les phares des véhicules blindés et/ou "soft skins" étaient peints ou présentaient un œil de chat. Chose que nous ne pouvons faire sur nos véhicules à moins de ne rouler que de jour et d’éviter les rencontres avec la maréchaussée.
Les marquages des ambulances sont très diversifiés et au sein du même unité les marquages peuvent différer d’un véhicule à l’autre. Pour recréer un véhicule français, il est nécessaire de faire une bonne recherche de documentation. A ce propos, j’accepterais toutes corrections et compléments d’information que vous pourriez me transmettre
Voilà de quoi varier les marquages de votre ambulance car, ne l’oublions pas, les Français ont aussi libéré la France. Les croix rouges n’étaient pas réservées qu’aux seules sanitaires WC 54, bien d’autres modèles de Dodge, des Jeep et des GMC les arboraient également.
J’espère que vous aurez trouver ces articles intéressant et je reste ouvert à toutes corrections ou compléments d’informations.

 

 

 Ambulances de la Cie Sanitaire 531/27 à Rivoli (Italie) A noter la diversité des marquages sur les pare brises 

 

 

Bibliographie
- Les marquages de la 2e DB (1). Alain Eymard ; VMI n°: 9 ; New Fashion Media.
- Les marquages de la 2e DB (2). Alain Eymard ; VMI n°: 11 ; New Fashion Media
- Les marquages de la 2e DB (3). Alain Eymard ; VMI n°: 12 ; New Fashion Media
- 2e DB ; album mémorial ; Alain Eymard  ; Edition Heimdal.
- Leclerc libère Strasbourg – Novembre 1944 ; numéro spécial ; Georges. Bernage et François de Lannoy ; Edition Heimdal.
- La première bataille de Cassino – Premiers pas en Italie (2) ; Yves Buffetaut ; Militaria Magazine Hors-série n°: 43 ; Histoires et Collections.
- L’armée de la France combattante – juin septembre 1943 ; Paul Gaujac ; Militaria Magazine n°:121 ; Histoires et Collections.
- Du corps de débarquement au corps expéditionnaire – août - novembre 1943 ; Paul Gaujac ; Militaria Magazine n°: 125 ; Histoires et Collections.
- Hiver 1943 – 1944. Le CEF entre dans la bataille de Cassino ; Paul Gaujac ; Militaria Magazine n°: 127 ; Histoires et Collections.
- Printemps 1944. Le CEF du Carigliano à Rome ; Paul Gaujac ; Militaria Magazine n°: 129 ; Histoires et Collections.
- Juin - juillet 1944. Le CEF de Rome à la Toscane ; Paul Gaujac ; Militaria Magazine n°: 131 ; Histoires et Collections
- Août 1944. Le premier échelon de l’Armée B débarque en Provence ; Paul Gaujac ; Militaria Magazine n°: 133 ; Histoires et Collections.
- Le service de Santé du corps expéditionnaire français en Italie – 1 Les formations sanitaires ; Paul Gaujac ; Militaria Magazine n°: 195 ; Histoires et Collections.
- Le service de Santé du corps expéditionnaire français en Italie – 2 Les opérations de novembre1943 à avril 1944 ; Paul Gaujac ; Militaria Magazine n°: 197
Histoires et Collections.
- Le service de Santé du corps expéditionnaire français en Italie – 3 Les opérations de mai à juillet 1944 ; Paul Gaujac ; Militaria Magazine n°: 199 ; Histoires et Collections.
- Les ambulancières dans la bataille 1940 – 1945. De la croix rouge à la 9e DIC ; CH. N. Nelly ; Edition Lavauzelle.

Rémi Jouhaud

MVCG Midi-Pyrénées

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3561373
Nb de visiteurs aujourd'hui:182
Nb de connectés:14