Italie République Sociale Italienne (RSI) 1943 1945 Son armée (version francaise)

Article écrit par : claude Balmefrezol

Mis en ligne le 14/07/2007 à 20:21:05



La République Sociale Italienne 1943 1945
 

 

English Version

Résumé historique
L’Italie durant l’automne 1943 a connu une période noire car après 20 ans de régime fasciste sans partage tout s’écroule rapidement
En effet le 24 juillet 1943 Mussolini est mis en minorité est renversé par le Grand conseil fasciste dans lequel siège son beau fils de Comte Ciano et des vieux amis politiques comme Grandi de Bono
Chronologie de l’année 1943 (Anno XXI Era Fascista)
La fin de l’année 1942 voit un Mussolini abattu et dépressif. Les nouvelles du front sont mauvaises et la situation intérieure n’est pas brillante. Il laisse son gendre Ciano en novembre  et en décembre 1942 rencontrer Hitler sans être présent mais il se ressaisi et le 2 décembre après 18 mois de silence il apparaît à nouveau sur le Balcon du Pallazzo Venezia pour s’adresser à son peuple
Le 7 avril 1943 lors d’une entrevue avec Hitler à Klessheim e il tente de convaincre celui-ci de conclure un armistice avec les soviétiques pour pouvoir ensuite concentrer l’effort de guerre en Méditerranée



Le Duce et le Führer

Mais coup tonnerre car le 9 juin 1943 les anglo-américains débarquent en Sicile qu’ils achèvent de conquérir le 17 Août. Durant cette bataille sur le sol national les forces italiennes souvent se rendent sans combattre tant elles sont démoralisées et au bout du roule Par exemple les garnisons de Pantelleria et Lampedusa se rendent sans offrir aucune résistance bien qu’elles disposent de vivres matériels et munitions en abondance.
Face à cette situation le 6 juillet un groupe de hiérarques fascistes sous la conduite de Dino Grandi demande la réunion du Gran Consiglio del Fascismo, qui n’avait plus était convoqué depuis 1939 Quelques jours après le 19 juillet Rome est bombardée alors que Mussolini a entretient avec Hitler à Feltre dans le nord de l’Italie sur le Piave.
C’est une climat pesant que le 24 juillet s’ouvre la séance du Gran Consiglo qui s’achèvera aux premières heures du 25 juillet


Copie du Vote du Gran Conseil Fasciste du 25 Juillet 1943

L’ordre du jour des «mutins» conduit par Dino Grandi est approuvé par 19 voix contre 7 . Même le beau fils de Mussolini Le Comte Ciano vote contre lui. Cet ordre du jour prévoit que Mussolini doit se démettre de toutes ses charges. Mais là se pose une question juridique important car d’après les textes seul le Roi peut démettre le Président du Conseil
Apres une matinée de repos il demande audience au Roi qui doit le recevoir dans l’après midi à la Villa Savoia. . Et là coup de tonnerre le Roi décide de remplacer Mussolini par le Maréchal Badoglio. il est immédiatement arrêté et conduit en un lieu sur

  
Roi Victor Emmanuel III(1869-1947) Le Duce(1883-1945)  Dino Grandi (1895-1988)
 
Le roi agit ainsi pour sauvegarder le destin de sa dynastie ternie par son alliance avec le fascisme tout en se séparant d’un personnage devenu désormais encombrant inutile pais toujours dangereux
Aussitôt, il donna des ordres pour que des pourparlers aient lieu avec les alliés et ceci aboutit à l’armistice de Cassabile le 8 septembre 1943
Cette date marque aussi le début de la guerre civile entre Italiens qui se divisent entre partisans des alliés et partisans des allemands qui entre temps ont lors de l opération envahit rapidement la péninsule pour occuper les points stratégiques certaines troupes
Maréchal Pietro Badoglio
( 1871-1956 )

Immédiatement le Roi avec une partie de sa famille ,Badoglio et son gouvernement se mettent sous la protection des Alliés dans les Pouilles et le 13 octobre le gouvernement de Badoglio déclare la guerre à l’ Allemagne.

Corriere delle Sera  8 septembre 1943

Entre temps le Duce, après avoir été retenu dans une caserne de Carabinieri a Roma, a été transféré à Ponza le 27 juillet pour être ensuite transférer sur l’ile de la Maddalena entre les 7 et 27 Août 1943)
Ensuite il sera transféré avec un hydravion dans une station aux pieds du Gran Sasso voisin pour être ensuite dirigé vers le Campo Imperatore le 28 Août . C’est là que le 12/09/1943 lors de l opération Quercia  ou Fall Eiche un commando dei parachutistes allemands (Fallschirmjäger-Lehrbataillon) sous les ordres de Otto Skorzeny le libèrent sans que les troupes italiennes présentent n’opposent de résistance


Otto Skorzeny (1908-1975) et les payasages du Grans Sasso

Le 14 septembre Mussolini est accueilli par Hitler à Rastenbourg où il est encourage à former un gouvernement en Italie sous la « protection »des allemands Le 18 septembre lors d’un discours à Munich il annonce la reconstitution du Partito fascita Republicano
Libre Mussolini crée dans le nord de la péninsule un État fantoche qui devient la république sociale italienne ou RSI alors que dans le sud de la péninsule sous contrôle allié continua à exister le Royaume d’Italie Ainsi nous trouverons en Italie deux états la RSI au Nord et le Royaume d’Italie cobelligérant avec les Alliés au sud Mussolini organise son nouvel Etat mais aussi il règle ses compte avec le procès de Vérone
Le procès de Vérone eu lieu 8 au 10 janvier 1944 au Castelvecchio. Mussolini fit comparaître sous l’inculpation de haute trahison certains membres du Gran Consiglio del Fascismo qui avait voté contre lui le 25 juillet 1943 causant ainsi la chute du régime La sanction fut terrible sur 5 membres du Gran Consiglio del Fascismo 4 furent condamnés à mort et fusillés le lendemain ce sont son gendre le Comte Ciano et le vieux Maréchal De Bono Giovanni Marinelli Carlo Pareschi et Luciano Gottardi par contre Tullio Cianetti qui s’était abstenu fut condamné à 30 ans de prison

 
Galeazzo Ciano (1903-1944) Emilio De Bono (1866-1944 )

Il décide aussitôt de donner des lois à son Etat aussi mais mon étude ne s’arrête qu'aux forces armées en sachant très bien que la partie sombre de la République de Salo a été importante (à ce sujet le film de Pier Paolo Pasolini sur les 100 jour de Salo est très éloquent et doit être visionné pour comprendre un peu mieux cette période )Il crée donc des forces armées pour la défense de son état et aussi pour appuyer les Allemands.
Mais il est pauvre en matériel donc son rêve de récréer une armée puissante ne peu se transformer en réalité.
Aussitôt installé à Salo Mussolini nomme le Maréchal Graziani et réussi à recréer un embryon d’armée avec des unités qui sont restées fidèles au Duce mais aussi avec des unités qui ont été prises au piège coincées au milieu des unités allemandes et ne voulant pas subir le sort funeste de leurs compatriotes en Mer Égée qui ont été exécutés par des Allemands de façon ignoble.



Marechal Graziani (1882-1955 )

Les prévisions de l’état-major de la RSI prévoit une armée de 10 divisions d’infanterie de 10 divisions de Panzer Grenadiers sur le modèle allemand et de cinq Divisions blindées
Mais finalement face aux réalités le 30 mars 44 ans il fut décidé de créer les unités suivante
.L’ armée de la RSI fut constitué le 28 octobre 1943, par 2 décrets lois le premier établissant le déploiement des forces armées républicaines alors que le second édicte les règles fondamentales aux quelles les militaires doivent obéir
Qui furent ces soldats?. Tout d’abord les officiers qui sont tous issus du RE et qui choisissent librement d’adhérer au nouveau régime ensuite des soldats parmi lesquels des militaires internés suite à l’Armistice et enfin les appelés des classes 1924 e 1925, Leur entraînement aura lieu en Allemagne.
Combien furent-ils. Sur la base des documents les historiens et l'Ufficio Storico dello Stato Maggiore dell'Esercito parlent de 558 000 hommes entre les volontaires les appelés et la G.N.R. D’autres études parlent de 780 000 hommes sans la GNR En fait Il y eu aussi 260.000 travailleurs requis
Au printemps 1944 les différents documents parlent d’une armée de 327.000 hommes. Des 810.000 soldats italiens faits prisonniers par les allemands 94.000 choisirent la RSI (opportunisme ou fidélité au fascisme) ils furent suivis ensuite par 43.000 hommes qui servirent dans la milice et 60.000 qui servirent comme Auxilliaires (Bataglioni di lavoratori militarizzati, auxilliaires de la Luftwaffe).
Le chiffre le plus fiable peut être extrait d’un rapport de la SS daté d’avril 1945 Les forces armées de la RSI pouvaient être chiffrées à
35.000 soldats et réservistes des divisions San Marco, Monterosa, Littorio e Italia;
72000 soldats de la Guardia nazionale repubblicana;
22.000 hommes de Brigate nere;
4800 de la Decima Mas
1050 hommes de la legione autonoma Ettore Muti.

L Esercito Nazionale Republicano
 
Drapeau de l'ENR 1943 1945

L’armistice laissant beaucoup de militaires italiens sans ordres. Quelques milliers furent massacrés par les allemands de façon cavalière et horrible Certains se tournent vers les allies et devirent Cobelligérants D'autres  se tourneront vers les Allemands pour continuer la lutte contre les Alliesqui occupent rapidement  les postes clefs de la Peninsule (Opération Asche )


Seule la légende change !!!

Une guerre civile allait commencer en Italie
La °1 unités qui continua la lutte contre les alliés fut Le 10° Regiment d’Arditi qui se joint à la 2.Fallschrimjajer-Division stationnée sur l’aéroport dePratica del mar près de Rome
Des unités stationnées en Russie à Jatomir, Kiev, Novocobiscoia, et Kirovgrag, en Hollande à Eindhoven et Arnhem. Se ralliaient elles aussi aux Allemands
Autre unité La légion d assault Chemises noires et "M" Tagliamento", composée de vétérans du front russe qui se joignent au SS-Polizei- Bataillon "Gorice", La légion"Vendetta" en fit de même et ces troupes combattirent à Anzio
L’Esercito Nazionale Republicano" de la RSI recruta ensuite ses hommes dans les camps de prisonniers de guerre en Allemagne et parmi les volontaires. Ils purent ainsi recruter 150,000 hommes
L’entraînement fut très dur en Allemagne et les conditions de vie très spartiates. Mais cela donna des combattants avec un moral a toute épreuves qui formèrent l ossatures de 4 premières divisions de la RSI
Mais comme les allemands ne tenaient pas en haute estime les troupes italiennes celles-ci une fois revenus dans la péninsule ne furent affectées en priorité qu »a des taches de police intérieure et de lutte anti partisans ce qui entraîna une vague de désertions
Seules les combats de l’hiver 44 45 dans les Apennins virent des troupes de la RSI combattrent les Allies au coté des Allemands . Et les troupes italiennes n (‘ont pas déméritées
Apres le 8 ami 19645 souvent le sort de ces combattants ne fut pas enviables.

La fin pour les dirigeants de la RSI Piazza Loreto Milan 29 avril 1945

 

La fin pour l ENR (Resa de Caseta ) Page 1 La fin pour l ENR (Resa de Caseta ) Page2


Voici les principales formations de l’ENR:
Tout d abord l4talie (controlée par la RSI) fut divisé en Comandi Militari Regionali (CMR) et Comandi Militari Provinciali (CMP)
Voci la liste de CMR 
200° Roma
201° Florence
203° Bologna
203° Padoue
204° Trieste
205° Milan
206° Turin
207° Perouse
208° Macerata
209° Chieti – L'Aquila
210° Alessandria
Chaque C.M.R.  était constitué d'un  Commandement avec un Quartier Général avec Services d'intendance et une Companie ou Bataillion  Régional.
De plus chaque Provincie ( équivalent de département ) avait un CMP aec son propre EM ainsi qu'une Companie ou Bataillion provincial et un districtmilitaire.
A cela venait se greffer toutes  sortes de services   ecoles  artillerie transport, NBC( de l'époque) commissariat le genie les services de santé et celui vetérinaire
Les divisions italiennes sauf la Littorio” qui fut englobé dans le 86° AK allemand eurent avec eux deux divisions allemandes et des bataillons de Bersaglieri, les Brigate Nere et les éléments de la G.N.R le tout  faisant  partie de l’”Armata Liguria”, commandée par le General Graziani, depuis le 2 août 1944. Ce fut l’unique cas où des unités allemandes combattirent sous commandement italien. Cela en dit long sur les capacités du General Graziani
Elle enrola a maximum300.000 hommes

 

2°Division Littorio (Grenadiers)


La division “Littorio" Division a été appelée Granatiere pour suivre la mode allemande qui donnait le nom de Grenadier à toutes les nouvelles unîtes . En fait la Division Littorio ne fut pas une division de grenadiers dans le pur style allemand. Seul un bataillon indépendant fut formé sur l exemple allemand,
Elle parti s’entraîner en Thuringe Son commandant fut le Général Tito Augusti Elle était forte de 17000 hommes. Elle revint en Italie en Octobre 1944 et après un bref séjour en Emilie et Lombardie elle se déploya le 3 décembre 1944 dans les Alpes Occidentales sur la Cima del Diavolo et elle y resta jusqu’à la fin de la guerre
Composition
EM Divisionnaire
2° Btn Reco à 2 escadrons équipés d’armes lourdes d’appui anti char et anti aérienne
2° Cie Anti char lourde
3 ° RI "Littorio"
1° 2° 3° Btns Infanterie
103° Cie Anti char
4° Rgt alpini "Littorio"
1 ° 2° Btn et 3° Btn Edolo
Parc Mules
104° cie Antichar
102 ° Btn de complément "Littorio"
2° RA"Littorio"
à 4 bataillons (3 groupe de 75mm et 1 de 105 mm )
2° Btn de transmissions
2°Btn de Génie de Montagne
2° Btn de Traina
2° Cie médicale
201° Cie médicale
2° Section de transport médicale
2° Cie d’abattoir de campagne
2° cie de Boulangerie de campagne
2° Cie logistique
2° Cie vétérinaire
2° cie de PM

1° puis 4° Division Division "Monterosa"

 

 

Affiche pour l'enrolement dans la Monterosa


Historique.
Elle fut la première des grandes unîtes a avoir été constituée en décembre 1943. Les premiers éléments furent envoyés en Allemagne pour entraînement au camp de Munzingen. Ce passage dans un campd’entrainement fut une étape décisive car les méthodes d’entraînement allemandes s’appuyaient sur des expériences concrètes vécues sur le terrain. Au début 1944 Les premiers éléments organiques de la Division sont déployés au camp d’Heuberg. . En mai1944 les premières manœuvres pour la nouvelle unîtes sont effectuées à Munzingen En Juillet 1944 la division est déployée finalement en Italie sous le commandement du Général Mario Carloni,
Elle fut passée en revu par le 17 juillet 1944 Sa effectif était de 20.000 hommes parmi lesquels 650 officiers son armement était important 1.000 mitrailleuses 50 mortiers de 80 mm., 36 obusiers de 75/13, 12 obusiers de 105/17, 21 canons de 57 mm., 36 Panzerschrecht, 144 Panzerfaust, 12 canons AA 20 mm., 24 lance flammes 6 auto blindées Il y avait aussi des éléments allemands de liaison
En juillet 1944 elle fut englobée dans le Corpo d'Armata Lombardia,sous les ordres du Generale allemand JAm lui-même englobé dansl'Armata Liguria sous le commandement du Maréchal Graziani.

 


Le deploiement en Ligurie 1943 1945
Son objet Défense de la cote ligure contre toute tentative de débarquement allié Aussi les troupes furent elles déployée de Gênes à La Spezia (exclue).
Ses activités furent outre la surveillance côtière la lutte anti partisans .Fin septembre 1944 fut crée un groupe de combat issu des bataillions Bassano et Tirano et du groupe d’artillerie Vicenza afin d’appuyer la 5° division de montagne allemande postée sur la frontière française. Aussi les effectifs de la cote furent réduits .d’autant que les combats sur la Ligne Gothique demandent des hommes et du matériel. Le 16 octobre 1944 La division abandonne la cite Liguer pour s’installer sur la Ligne Gothique
La Ligne Gothique les forces en présence 1944 1945
 
La division vit ses divers éléments éparpillés sur le terrain sur 3 fronts différents sans aucun lien entre eux. Ils furent déployés surtout dans les Apennins face à des troupes Brésiliennes
 Opérations dans les Apennins Hiver 1944 1945

Un autre groupe fut déployé dans les Alpes
L’hiver ralentira les opérations mais pas les duels d’artillerie Les combats vont reprendre au printemps et les 24 et 25 Avril arrive l’ordre de descendre dans les vallées en bon ordre
Opérations dans les Alpes  1944 1945

La division rendit les armes et parfois il y eut des scènes de violence sur les survivants de la part de certains éléments de la résistance Italienne
1000 soldats avaient laissé la vie dans les combats de la Division
Organigramme
EM Divisionnaire
23 ° Btn Fiamme Rosse (flamme rouge
1° Rgt alpini Monterosa
Btn "Aosta"
Btn "Intra"
Btn "Bassano"
Parc Mules
101° Cie AC.
2° Rgt alpini "Monterosa"
Btn "Brescia"
Btn "Morbegno"
Btn "Tirano"
Parc Mules
102° Cie AC
01 ° Btn t de complément "Ivrea"
1st RAM. "Monterosa"
1° Btn Artil “Aosta"
2° Btn Artil "Bergamo"
3°Btn Artil"Verona" ensuite "Vicenza"
4° Btn Artil "Mantova"
1° Cie de transmissions
1° Btn de génie de Montagne
1° Btn de train
1° Cie médicale
101° Cie médicale
1° section de transport sanitaire
1° Cie d’abattoir de campagne
1° Cie de boulangerie de campagne
1° Cie logistique
1° Cie vétérinaire
1° section de PM
3° Division d’infanterie de Marine"San Marco" Elle fait partie de l Armée et non de la Marine
Historique

Elle passe par le camp d’entraînement de Grafenwohr en Saxe. Elle fut commandée par le Général .Princivalle du 28/11/1943 au 23/8/1944 ensuite Amilcare Farina du 23/8/1944 au 30/4/1945.
Elle revient en Italie pour être déployé sen Ligurie Occidentale entre Arenzano et Cap Berta, sur 75 Km. A la fin octobre 1944 divers éléments rejoignent la Monterossa sur les Apennins (2° Btn du 6° Rgt et 3°Btn du 5° Rgt) au Passo dell’Abetone. Les autres éléments restèrent sur la Cote ou ils ne rendirent les armes et équipement après accord avec le Governo Militare Alleato (A.M.G.) que le 23 juin 1945
Ils.furent donc les derniers éléments de la RSI à être dissous
EM Divisionnaire
3° Btn Reco héritier du 2° Btn du 10 Rgt d Arditi
5° RIMA "San Marco"
à 3 Btns
6° RIMA "San Marco"
3 Btns
53r° Btn de complément.
3° RA"San Marco"
à 4 Btns
3° Cie de transmissions
3° Btn de génie de Montagne
3° Btn de train
3° cie Médicale
301°cie Médicale
3° section de transport sanitaire
3° Cie d’abattoir de campagne
3° Cie de boulangerie de campagne
3° Cie logistique
3° Cie vétérinaire
3° section de PM
4° ensuite 1° Division Bersaglieri Division "Italia"
Historique
La division s’entraîne à Heuberg dans le Württemberg; sous le commandement du General Giardina (29/11/1943,) du Général. Carloni judqu’au15/7/1944, du General .Guido Mainardi jusqu’au 22.2.1945, et pour finir l General. Mario Carloni jusqu’u 29.4.1945.
Ses effectifs vont culminer à14000 hommes pour descendre à moins de 10000.
Elle revient d’Allemagne en décembre 1944 pour être déployée dans la plaine du Pô entre Parme Fidenza et Salsomaggiore. A la mi janvier 1945 elle part se déployer dans les Apennins afin de relever les élément de la Monterosa et de la San Marco
Elle déposa les armes avec les Honneurs de la guerre à Medesano
EM Divsionnaire
2° Btn Reco.
7 ° Rgt Bersaglieri Regiment "Italia"
à 3 bataillons
107° Cie AC
8° Cacciatori degli Appennini
à 3 bataillons
108° Cie AC
4° Btn Reco
4° Cie AC lourde
104° Btn de complément "Italia"
à 4 Btns
4° Btn de transmissions
4° Btn de génie de Montagne
4° Btn de train
4° cie Médicale
401°cie Médicale
4° section de transport sanitaire
4° Cie d’abattoir de campagne
4° Cie de boulangerie de campagne
4° Cie logistique
4° Cie vétérinaire
4° section de PM
MARINA NAZIONALE REPUBBLICANA

26000 hommes
Le sort de l Regia Marina et celui de la Marine Nationale semblent avoir été similaires En effet en 1939les deux pays possèdent une flotte de Guerre puissante et récente .trois ans après que sont –elles devenues . Elles ne sont plus que l’ombre d’elles mêmes. Bien que cet article ne soit pas consacré à la flotte Italienne il convint de rappeler un peu les faits
Après de lourdes pertes subies par 3 ans de guerre la flotte italienne est encore puissante. D’ailleurs les termes de l’Armistice prévoit que celle ci doit être internée. Aussi la flotte Italienne après avoir quitté la Spezia se dirige vers Malte via le Detroit de Bonifacio. A ce moment elle est attaquée par des avions allemands qui coulent le Cuirassé Roma tuant du coup l’amiral Bergamni . Des rumeurs ont couru que l amiral voulait non pas se diriger vers malte mais vers l Espagne afin de faire interner la flotte dans un pays neutre La mort de Bergamini ne permettra jamais de répondre à cette question


Le cuirassé Roma


Dans les ports de la péninsule aux mains des allemands vont rester des unîtes obsolètes ou de peu de valeur. Quelques unes furent sabotées par leurs équipages. les allemands mirent la main sur des unités de petit tonnage comme des vedettes lance torpilles ou des navires auxilliaires

 

Prince Junio Valerio Scipione     Borghèse(Principe Nero)
                 1906-1975


Mais le fleuron de la RE était la Division Decima qui avait ses origines dans la X°MAS Flottilla, . Cette Flottille était auréole de nombreux succès contre les Bâtiments alliés. L’esprit de corps et d’honneur y était très élevé Aussi dès l’annonce de l’Armistice, son chef le Prince Junio Valerio Borghese, alla trouver les allemands pour leur proposer ses services. Chose que les allemands vont accepter immédiatement. Le prince va recruter dans toute la péninsule permettant ainsi la création d’une Division. Lors de la proclamation de la République sociale italienne cette unité fut incorporée officiellement à la Marina Nazionale Repubblicana. Toutefois cette unité fut autonome envers l’Etat Major italien, car il n’obéissait qu’aux ordres allemands. Cette unité combat auprès des allemands a Anzio dans le Nord est de L Italie et en Yougoslavie contre les partisans.
DIMA "Decima

:

Organisation
1° Groupe de combat
Btn Fusiliers Barbarigo composés des anciens d’Anzio
Btn Lupo
Btn de nageurs parachutiste à 1 cies de Nageurs de combats et 3 de parachutistes
Btn Artillerie Colleoni
1° cie de Génie Freccia
2 Groupe de combat
Btn Fusiliers Fulmine" ex Maestrale
Btn Fusiliers Sagittario
Btn Génie de montagne Valanga
Btn de recrues Castagnacci
Btn Artillerie Giussano
Btn artillerie ,de montagne San Giorgio
Btn génie Freccia" (2°et 3° cies)
Unités Indépendantes
Btn "Risoluti"
Btn "Giobbe ex Ardimento
Btn Longobardo
Btn Pegaso
Btn San Giusto
Btn Scire (sous marin de Borghese coulé en Méditerranée)
Btn Serenissima
Btn Vega
Cie Adriatica
Cie D'Annunzio
Cie Sauro
Cie Operativa
Cie Mai Morti
Services Auxilliaires Féminins
Il y eu des bataillions qui avaient pris le nom de bâtiments de la RM.
Unîtes Navales
Ecole Commandante Todaro (SLC et Vedettes rapides)
Ecole de conduite sous l eau
Unités d’assaut sous marin
Gpe Gamma nageurs de combat
Ecole "Commandante Moccagatta"
Vedettes rapide de Surface
A cote de cette unité nous trouverons
Venise une unité mouilleurs de mines

Casque Troupes RSI Bordeaux Embleme base de Bordeaux


Bordeaux Sous marins avec Divisione Atlantica Fucilieri di Marina" (3 cie de fusiliers de Marines et 1 cie d’artillerie)
Une flotille anti sou marine
Flottilla "Longobardo" avec 22 sous marins de poche.

AERONAUTICA NAZIONALE REPUBBLICANA

 



Insigne ARN 1° Modèle

79000 hommes
Le positionnement des forces aériennes italiennes dans le Nord de la péninsule et l’état d’esprit des es hommes ont fait que c’est avec cette force qu Mussolini eut le plus de succès dans son recrutement. Ces pilotes vont se battre aux cotés des allemands contre les Alliés avec au début de MC205 suivit ensuite par des G55 et Re2005, pour enfin passer sur des Bf109s. Et même à la fin de la guerre un petit groupe de pilotes italiens commençait à s’entraîner sur Me163 et Me262, preuve de la confiance des allemands
Les unités avaient souvent des surnoms ainsi le1° escadron était le1/1 "Asso di Bastoni le 2/1 Vespa Incacchiata le3/1 "Incocca, tende, scaglia .Le 2° escadron ou1/2 était le "Gigi tre Osei le 2/2 "Diavoli Rossi le 3/2 "Gamba di Ferro

Diavoli Rossi 2/2 Gigi Tre Ossi 1/2 Asso Bastoni 1/11

L’Aeronautica Nazionale Repubblicana
Son rôle.

Défense du territoire avec des avions de fabrication italienne ou allemande

 

 Macchi  C 205  Me Bf 109

Patrouilles maritimes avec des avions torpilleurs
Artillerie Anti aérienne
formation des troupes parachutistes et troupes anti parachutistes
Ses Unites
Etat major
Commandement des avions torpilleurs
Commandement de la chasse
Commandement de l’aviation de transport
Commandement des forces de DCA
Ecoles d’Application Zodiaco et Aquila
Escadrille d’entraînement à la chasse
5 cies de recrues
9 Btns d’ anti parachutistes
Rgt Arditi Paracadutisti "Folgore
1° Btn Para Folgore
2° Btn Para Nembo
3°Btn Para Azzurro
1°Escadron de chasse
1° escadrille Larismont
2° escadrille Guido Bobba"
3° escadrille Dante Ocarso
2°Escadron de chasse
1° escadrille "Gigi Caneppelle"
2° escadrille "Nicola Magaldi"
3° escadrille "Gianni Graffer
3°Escadron de chasse
101°Escadron de chasse autonome
Escadron de chasse Montefusco
Escadrille d’entrainement Baracca
Escadron d avions torpilleurFaggioni etBuscaglia
Escadron de transports"Terracciano
Escadron de transports "Trabucch
Escadrille de liaison
1° escadron de bombardement Ettore Muti
Escadron de planeurs



Insigne ANR 2° Modele

 

Guardia nazionale repubblicana (ancienne Milizia (GNR)

C’est l’héritière de l ancienne Milice La Guardia Nazionale Repubblicana est constitué par les forces de Police force, regroupant les anciens Carabinieri , La police d’état la Polizia Africa Italiana les gardes frontières et les unîtes de Chemises noires
La GNR fut souvent à l’instar de la Milice en France utilisé pour lutter contre les partisans auquel elle mena une guerre féroce . Les partisans lui rendait aussi coup sur coup
La lettre M précèdent certaines unîtes était une distinction sur l’insigne elle reproduisait le M de la signature de Mussolini
Elle était commandée par le Commandant Renato Ricci au début et c’était une Force territoriale:

 Renato Ricci (1896 1956 )

Introduction  et constitution des premières Unîtes
L’arrivée au pouvoir Badoglio le 25 juillet 1943 n’entraîna pas la dissolution de la Milizia Volontaria per la Sicurezza Nazionale, qui bien que sous les ordres direct du Duce avait comme Chef d’Etat Major le General Enzo Galbiati Il y eu seulement un changement de chef avec l’arrivée du General Quirino Armellini.
Assommée et désorientée la Milizia n’avait pas réagi Seul le 16°Btn“M” sous les ordres du lieutenant Colonel. Gustavo Marabini de retour de Slovénie tenta de marcher sur Rome mais il en fut empêché et stationna en armes à Ponte Galeria dans les Faubourgs de Rome
Le 8 septembre nouveau coup de tonnerre avec l’Armistice Les prisonniers sont libérés et le16° Btn “M”, se déploie à Ardea avec le 63° Btg “M” “Tagliamento” arrivant avec armes et bagages de Tivoli
Le14 septembre sous les ordres du colonel Marabini est constituée la“1°Legione “M”. Mais elle aura une vie très courte car elle fut dissoute le 23.11.43
Par contre le16° Btn avec le 63° Btn sont transformés en Légion “Tagliamento” à Côme
En janvier le Btn “Camilluccia”, deviendra le 2° Btn.
Stationné d’abord dans les environs de Brescia, puis en Val Camonica et Mortirolo cette légion se heurtera durement aux partisans La fin de la guerre la trouvera stationné a Revò Les partisans vont alors régler leurs comptes
Historique
Le décret du 8 décembre 1943 créé la Guardia Nazionale Repubblicana avec comme chef Renato Ricci. Son adjoint fut le Lieutenant Général Italo Romegialli et son chef d’Etat Major le Ltn.Genéral. Nicolò Nicchiarelli.
La nouvelle GNR comprenait la ex M.V.S.N. les ex Carabinieri au nombre de 75.000) et la ex Polizia dell’Africa Italiana.
Dans un premier temps l’afflux de volontaire a permit la constitution de groupes d’action repartis sur tout la péninsule (il y en eu jusqu’à 8000) ou ils jouèrent le rôle de police
Le15 Août 1944 elle sera intégrée dans l’Esercito comme “primo corpo combattente della R.S.I.” Le 21 Août elle sera placé sous les ordres directs du Duce
7000 soldats destinés à la défense AA au service des Allemands furent incorporés le 23 Août 1944 a Brescia, dans la division ETNA della G.N.R., Dans cette. Division furent intégrés divers bataillions à l’origine autonomes comme
le 1° Btn Ciclisti d’Assalto “Roma”,
Le 2° Btn. Ciclisti d’Assalto “Venezia Giulia”,
Le 3° Btn d’Assalto “Pontida”,
Le1° Btg Paracadutisti “A. Mazzarini”,
Le CXV Battaglione “M” “Montebello”,
Le XXIX Btg. “M”
Le1° Btn Granatieri “Ruggine”,
Le Reparto Cavalleggeri,
Le Btg Controcarro
Le Gruppo Corazzato “Leonessa”, constitue en octobre 1943
On commença alors de constituer la Division VESUVIO.
Alors que les troupes retraitent le la ligne Gustav sur la Gothique les Compagnie OP (ordine publico) donnent naissance
Btn Firenze Toscana Perugia Marche
La Cmp OP de Macerata alla renforcer celle de Bergame alors que la Cmp OP di Pesaro entra dans la Légion “Guardia del Duce”
Les autres Bataillions de la G.N.R. furent les Btg Bologna Carmelo Borg Pisani d’Imperia,Ferrara 1° Btg d’Assalto Ghisellini Romagna 9 Settembre dont l histoire est assez épique la voici
Les 50° Btn CC.NN. “M” de débarquement Treviso et le 42° Btn Vicenza étaient basés à Toulon France depuis janvier 1943. Après la capitulation 200 hommes se rangèrent aux cotés des allemands et à St. Mandrier sur Mer formant le noyau de ce qui sera le Btn 9 settembre La Compagnia d’assalto Zardo entra en Italie en octobre fut elle aussi intégrée dans le Bataillon
La G.N.R. eut aussi des détachements autonomes
Reparto Costiero Adriatico
Cie Abruzzi
La Cie Fucilieri Co .Ge.” (Comando Generale),
LA Cie Ferrara
La Cie “Lazio”,
Le Peloton GNR dépendant de la5° Div.Alpina du LI CA allemand
La Legione “M” Guardia del Duce fut créée à Forli en septembre 1943.
Elle est forte de 2 Btns avec comme rôle défense de la personne du Duce Elle a été dissoute le 28 avril 1945. (vedi anche il sito www.guardiadelduce.it )
Les écoles
Scuole Allievi Ufficiali: de Fontanellato Lucca, Modena, Orvieto, Rivoli Siena, Varèse, Vicenza, Oderzo e
La première promotion du16.11.1944 nomma 2175 sous lieutenants
Les élèves furent durement entraînés et employés dans des action de contre guérilla A la fin de la guerre seule l’école d’ Oderzo existait
La reddition le 28.4.45 auprès du C.L.N. (cominato di Liberazione Nazionale ) entraîne des scènes de vengeance avec l arrivée d’une troupe de partisans désirant se venger des faits et gestes des anciens élèves de l’Ecole
La G.N.R. créa aussi à Florence un “Corso Allievi Carabinieri” pour 600 hommes alors qu’à Boscochiesanuova (Vérone ) fut crée une “Scuola Allievi Sottufficiali della GNR” qui forma en octobre 1944 250 sous officiers
A Côme il y eut “Centro Addestramento Guardia Giovanile Legionaria”,qui en novembre 1944 format le1° Btn Granatieri della Guardia”, aussi nommé Btg “Ruggine”
A Côme fut aussi base un Centre de rééducation politique et le CXV Btg “Montebello”
A Brescia fut formé le XV Btg “Guardia Giovanile Legionaria. Cette G.G.L. encadra 18.000 jeunes à leurs futurs métiers.
Dans les régions Frontalières avec la Yougoslavie sont stationnés divers éléments la Milizia qui sont sous les Ordres de la G.N.R. Elles furent aux nombres de 7 légions qui restèrent sous commandement Italien malgré les tentatives allemandes de prise de contrôle Ces forces regroupaient 10000 hommes répartis en 5 régiments
Trieste (1° Rgt legione “San Giusto”),
Pola (2° Rgt legione “Istria”),
Fiume (3° Rgt “D’Annunzio”),
Gorizia (4° Rgt. “Isonzo”),
Udine (5° Rgt. “Tagliamento”).
Il y au aussi divers corps spéciaux de la G.N.R.com appelés Milizie Speciali comme
La G.N.R. FERROVIARIA avec école a Bellario in Val Sassina. Elle était forte de9 légions
La G.N.R. PORTUARIA: 3 légions
La G.N.R. POSTELEGRAFONICA: avec une Scuola Allievi Militi. 30 détachements
La G.N.R. DELLA MONTAGNA E DELLE FORESTE avec son Scuola Allievi. Elle comptait 7 légions et subit de lourdes pertes dans sa lutte contre les partisans
La G.N.R. DI FRONTIERA: avec 5 Légions La 3° en Valtellina tenta de secourir le Duce mais suite à sa mort elle se rendit le 28 avril1945
La G.N.R. STRADALE,
A ces troupes déployées sur le Sol national il faut aussi ajouter les détachement de la GNR à l’extérieur
Balkans
La49° Marche XL Scaligero ” en Croatie
La 72° Farini” la “86^ Indomita“92^ Ferrucci XCII Autonomo (devenu ensuite 92° Btg Spéciale di Sicurezza italiano en Serbie )en Albanie
“XXXIII Autonomo LIII Autonomo LXXXII Autonomo CVI d’Assalto ” CXI d’Assalto in Serbia
LXXXI Autonomo CXLIV Irpino au Monténégro
Mer Egée et Grèce
la “24^ Carroccio” a Samos, la Legione Egea “Conte Verde” a Rhodes, le Btn. Autonomi: “XIX M d’Assalto” a Cefalonia CXLI d’Assalto” en Crête,
La G.N.R. forma aussi le III° et IV° Btg del “Raggruppamento Cacciatori degli Appennini”.

BRIGATE NERE

110.000 hommes.
Commandement Le secrétaire du PFR Alessandro Pavolini

Alesandro Pavolini (1903-1945 )  lors des obsèques de E Muti à Ravennes


Créées le30 juin1944 par la transformation du Partito fascista en un organe militaire. Tout fasciste de 18 à 60 ans non inscrit dans aucune autres forces axillaires était incorporé dans les Brigades Noires
Ces unîtes sont des volontaires et sont mis sur pied par la Parti Fasciste. Les plus anciens ont connus la Marche sur Rome en 1922 et ils sont épaulés par de jeunes gens ardents défenseurs de la cause fasciste ; Leur organisation est provinciale. Ils sont organises en 50 brigades et utilises dans des rôles de défense passive de police d’administration et de lutte anti partisans. Ne faisant pas parties de l ‘Armée ils sont considérés comme forces auxilliaires. Ils sont réputés pour leur rôle d’exécuteur de basse tache et pour leur cruauté envers les partisans capturés
Toutes les brigades portent un nom qui est celui d’un «héros» fasciste mort au combat
Brigades Noires:

Brigade Noire de Bologne Bridade Noire de Novare

 

Brigade Noire de Savone (Gênes ) Brigade Noire de Mantoue

1°BN Territoriale Ather Cappelli - Turin
2°BNT Attilio Prato - Alessandria
3°BNT Emilio Picot - Aosta
4°BNTLuigi Viale - Asti
5°BNT Carlo Lidonnici - Cuneo
6°BNTAugusto Cristina - Novare
7°BNT Bruno Ponzecchi - Turin
8°BNTAldo Resega - Milan
9°BNT Giuseppe Cortesi - Bergame
10°BNT Enrico Tognu' - Brescia
11°BNTCesare Rodini - Como
12°BNT Augusto Felisari - Cremone
13°BNT Marcello Turchetti - Mantoue
14°BNTAlberto Alfieri - Pavie
15°BNTSergio Gatti - Sondrio
16°BNT Dante Gervasini - Varese
17 BNT Bartolomeo Azara - Venise
18t BNT Luigi Begon - Padoue
19°BNT Romolo Gori - Rovigo
20°BNT Francesco Cappellini - Trevise
21°BNT Stefano Rizzardi - Verone
22°BNT Antonio Faggion- Vicenze
23°BNT Eugenio Facchini - Bologne
24°BNT Igino Ghisellini - Ferrare
25°BNT Arturo Capanni - Forli'
26°BNT Mirko Pistoni - Modene
27°BNTVirginio Gavazzoli - Parme
28°BNT Pippo Astorri- Plaisance
29°BNT 29th "Ettore Muti- Ravenne
30°BNT Umberto Rossi - Reggio Emilia
31° BNT Silvio Parodi Genes
32°BNT Antonio Padoan - Imperia
33° BNT Tullio Bertoni - La Spezia
34°BNT Giovanni Briatore" - Savone
35°BNT Don Emilio Spinell" - Arezzo
36°BNT Benito Mussolini - Lucca
37°BNT Emilio Tanzi - Pise
38°BNT Ruy Blas Biag" - Pistoia
39°BNT ?? - Siene
40° BNT Vittorio Ricciarelli" - Apuania (Deviendra ensuite Brigata Nera Mobile)
41°BNTtRaffaele Manganiello Florence
1° Brigata Nera Mobile "Vittorio Ricciarelli" (fut ensuite renommé 1° Brigata Nera Mobile Arditi I.Barattini)
2° Brigata Nera Mobile Danilo Mercuri
3° Brigata Nera Mobile Attilio Pappalardo
4° Brigata Nera Mobile Achille Corrao" ( deviendra Brigata Nera ministeriale Meattini)
5° Brigata Nera Mobile Emilio Quagliata
6° Brigata Nera Mobile Dalmazia
7° Brigata Nera Mobile Tevere
2nd1° Brigata Nera Mobile Arditi - Milano.
Brigades Noires Indépendantes
Brigade Giuseppe Garibaldi Morbegno
Brigade Noire Ministérielle 1° Brigata Nera Mobile Meattini – Brescia
Brigade Noire Giovanni Gentile- Cremona
Brigade Noire Tulio Cividino Trieste
Brigade Noire feminine Norma Cosseto – Trieste
Brigade Noire des jeunes groupes d actions
Brigade Noire groupe opérationnel de Lombardie Butti
Brigade Noire Cie Fascisti 1 Iles de Rhodes (mer Egée)
Unités Autonomes
Comando Controguerriglia
une cie de Cavalerie.
une batterie d’artillerie équipée de canons de 155mm
Centro Addestramento Reparti Speciali
1° Btn Granatieri
2°Bnt Alpini Cadore
2° Bnt GNR
3° BntGNR
Raggruppamento Anti Partigiani
1°BTN
2°BTN
3°BTN
Reggimento Volontari Fiumani Tagliamento
1°.2°.3° Bnt +1° Btn de chemises noires
Reggimento Bersaglieri Volontari
15° Btn de défense cotière
1° Btn Bersaglieri Mussolini
2° Btn Bersaglieri Mameli
3°Btn Bersaglieri
101° Btn de complément
Unita' legionarie Italiane
Btn des officiers
Gpe Volontaires Dibio avec 3 Btns
Brigata d'Assalto Italiana
1° Rgt Inf motorise à 2 Btns
2° Rgt Inf motorise à 2 Btns
4 Btns artillerie
Unités de défense Côtière
1° Btns Bersaglieri
2° Btn Bersaglieri
3° Btn Bersaglieri
7° Btn infanterie
8° Btn infanterie
9° Btn infanterie
10° Btn de Montagne
11t°Btn Bersaglieri
12° Btn Infanterie
13° Btn In

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3530471
Nb de visiteurs aujourd'hui:654
Nb de connectés:30